Découvrez le slow tourisme, la tendance à adopter !

Mis à jour le par Equipe Rédaction

“Le voyage commence au bout de ma chaussure” disait l’écrivain et photographe suisse Nicolas Bouvier. Un état d’esprit plutôt qu’un record de kilomètres, voici donc ce qui ferait un voyageur ? En tout cas, c'est une philosophie partagée par tout un mouvement qui monte : le Slow Tourisme. Qualité VS quantité, on vous explique tout sur le slow tourisme. Une tendance à adopter d’urgence.

Sommaire :

Le slow tourisme, qu’est-ce que c’est ? D'où vient ce mouvement ?

Si on en entend de plus en plus parler, le slow tourisme est pourtant une tendance qui ne date pas d’hier. Dérivée du mouvement slow food lancé en 1986 en Italie, cette nouvelle forme touristique commence à se développer dans les années 90. De la même façon que la branche gastronomique se bat contre les fast-foods et tous leurs aspects négatifs ; le slow tourisme ou slow travel est une réponse aux voyages de masse et leurs conséquences.

Destinations commerciales surfréquentées, temps décompté, exploitation de la nature, du patrimoine et des humains : ce programme ne fait pas vraiment rêver, non ? 😖 Mais c’est pourtant devenu celui de la plupart de nos vacances. Alors pour plus d’authenticité, de nature et de reconnexion, on devient un slow traveler. 🧳

📌
Le Slow Tourisme, c'est voyager différemment, découvrir une région en prenant tout son temps. Profiter des paysages, les voir évoluer, changer et profiter pleinement des beautés de la nature. C'est un mode de vie, c'est privilégier les rencontres sur le chemin, les rapports humains avec les habitants locaux. C'est profiter des richesses de la table, en consommant locale mais aussi de saison. On voyage, on profite, tout cela en se souciant des habitants et la nature.

Les avantages du tourisme tout en douceur

  • Faire de vraies rencontres : voilà qui n’est possible que lorsque l’on prend le temps de se poser quelque part. C’est la meilleure façon de connaître les habitants et de pouvoir s’immerger dans une culture.
  • Visiter des lieux méconnus : sur les conseils des locaux qu’on a pu rencontrer, on sort des sentiers battus et on découvre des endroits magiques qui ne sont dans aucun guide de voyage.
  • Goûter de vraies saveurs : un voyage ne saurait être complet sans tester les spécialités du coin.  En consommant des produits de qualité on se fait plaisir tout en soutenant les restaurateurs et producteurs locaux. Et bien sûr, on consomme de saison 👉 Calendrier des fruits & légumes de saison pour consommer mieux.
  • Recharger vraiment les batteries : en prenant son temps, sans courir partout pour cocher une liste d’immanquables. Avec le slow tourisme, fini les week-ends ou les vacances dont on revient plus fatigué qu’en partant.
  • Se reconnecter à la nature : elle a souvent une place très importante dans ce type de tourisme. En s’y immergeant on profite de tous ces bienfaits sur le moral et le physique. Et c’est en y passant du temps, en s’émerveillant de ce qu’elle nous offre qu’on cultive l’envie de la protéger.
  • Faire du bien à la planète : en la laissant un peu souffler. Ce n’est plus un secret pour personne, notre Terre ne va pas bien. Et les voyages en avion sont bien un des grands responsables du réchauffement climatique. Alors en privilégiant le train pour se rendre sur place et les mobilités douces une fois arrivé à destination, on laisse notre planète respirer un peu mieux. 🌍

Réapprendre à prendre son temps...

Une tendance slow qui monte

Loin d’être anecdotique, le slow tourisme est bien une tendance de fond qui se développe depuis plusieurs années. Mais comme l’explique Stéphane Botz, directeur national Hospitality chez KPMG France au magazine Geo : « Le Covid a été une forme de catalyseur assez fort, de manière que le slow tourisme entre dans une nouvelle ère ». Dans une étude menée en 2020, son cabinet démontre que nous serions de plus en plus nombreux à vouloir réduire notre empreinte écologique.

Une préoccupation des voyageurs et donc un marché potentiel qui n’a pas non plus échappé au gouvernement. Sur la page dédiée aux entreprises, un dossier complet incite les acteurs de la filière touristique à « construire et faire partager un mode de vie à l’opposé d’un tourisme de masse, en rupture avec la surfréquentation de certains spots touristiques. »

Le Slow Tourisme favorise les déplacements dits "propres" tels que le vélo, la marche à pieds ou encore le cheval. On prend son temps, on profite des paysages tout en prenant soin de la planète. Pourquoi ne pas randonner avec un âne ? Une super expérience !

Comment choisir ses prochaines vacances en slow tourisme ?

Pas toujours facile de changer ses habitudes. Mais heureusement, de nombreuses ressources sont disponibles pour aider les voyageurs à planifier leur prochain week-end en mode slow. Le Guide Slow Tourisme de Michelin, paru en 2021, propose ainsi 52 idées de séjours à faire en France. Sur son blog Atelier Bucolique, Audrey partage ses conseils pour se lancer, ses astuces pour s’organiser et trouver des idées de destinations. 

Tandis qu’Aurore de Slow Travel Blog raconte comment elle a fait une partie de la Vélodyssée : 800km de vélo à la découverte des paysages de la côte atlantique. Une expérience inspirante parmi de nombreuses autres 😊.

À retenir :

Pour des vacances qui privilégient la qualité de l’expérience plutôt que le nombre d’activités, on se convertit au slow tourisme et on file sur le web pour trouver sa prochaine destination ! Le slow tourisme, ce sont de belles vacances au cours desquelles on prend son temps, on profite de l'environnement, de ses proches. Ce retour à l'essentiel, c'est bon pour vous comme pour la planète.

Explorer - protéger - se ressourcer
#BornToBeWild

Sources : SlowTourisme - Gouv.fr - Geo 

Article proposé par Equipe Rédaction

Amoureux de la nature - Born To Be Wild

Nos articles

Comment protéger les océans ? A nous de jouer !

Les océans et mers recouvrent 70% de notre belle planète bleue et représentent 97% de...

Lire

Comment prendre soin de l'environnement ?

Le 5 juin, c’est la journée mondiale de l’environnement, et ça se passe en Suède ! Un...

Lire

Où partir en vacances avec son chien ? Découvrez les destinations dog friendly

Les vacances 😎 ? C’est « jamais sans mon chien » ! Eh oui, il fait partie intégrante...

Lire

Fête de la nature, 5 jours d'animations gratuites en France

La fête de la nature, vous connaissez ? Parce que le besoin de nature n’a jamais été ...

Lire

GR 340, le tour de Belle-Île-en-Mer

Vous connaissiez le GR 34, le sentier des douaniers, en Bretagne ? On vous présente s...

Lire

L'impact de nos crèmes solaires sur l'environnement

Sous le soleil, exactement 🎵 ! Comme aimait à nous le rappeler Gainsbourg, quel plai...

Lire

La playlist nature qui fait du bien

Je fais mes cosmétiques maison ! Rencontre avec Maria Cristina

Maria Cristina, membre de l'équipe Amareo a décidé de fabriquer elle-même ses cosmétiques. Ça vous tente ? Comment trouver le temps et surtout faire ? Maria Cris' (pour les intimes), en tête-à-tête avec Emilie, nous raconte tout 😊.

Plus je m'informais, plus j’étais surprise de tous les ingrédients toxiques qui nous côtoient et plus j'avais envie de préparer moi-même mes propres produits. 

🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici

Qui sommes nous?

Chaque jour, nous avons à cœur de vous montrer les merveilles de Mère Nature et de vous offrir un bol d'air frais. Nous vous donnerons également quelques conseils pour prendre soin de notre belle planète, sans injonction ni culpabilisation. 👉Pour en savoir plus sur nous.

Les pages qu'il faut suivre 

📸 Suivez-nous sur Instagram


La photo qui nous fait vibrer 


Plage de Mesquer - Regarder le soleil se coucher dans la mer... une de mes madeleines.  Chaque jour le spectacle est différent. Ce jour-là, il y a des nuages, les rayons les transpercent. Le reflet du soleil dans l'eau donne à la mer un ton unique, changeant à chaque minute. Il reste quelques traces du passage des enfants, que la mer douce mais sure efface une à une. Ecouter la mer, voir son étendue sans fin ... j'y passerais des heures

📷 By Anne-Fleur Saraux. 

Partagez vos photos sur Instagram avec le #amareochezvous. 

La citation qui nous parle