#Protéger : On t'aime toi 🌍

Mis à jour le

Aimeriez-vous vous réveiller chaque matin avec la sensation d’avoir contribué à protéger la planète ? À première vue, cela pourrait sembler illusoire. Et pourtant. Nul besoin d’être un super-héros pour prendre soin de notre Terre ! Chaque petite action compte. Et pour qu’un changement d’habitude soit pérenne, il doit se faire en douceur. Alors on s’y met ensemble ? Vous trouverez ici tout ce qu’il faut pour prendre soin de notre planète à votre rythme.

#Protéger : On t'aime toi 🌍


La crise du Covid a mis chacun face à lui-même, les confinements successifs ont éclairé beaucoup de choses : la planète étouffe, et finalement, nous n'avions pas besoin de consommer autant. Un retour à l'essentiel est indispensable. 

Nos chroniqueurs vous proposent ici des solutions concrètes et faciles à appliquer au quotidien, pour vous accompagner dans votre quête d’essentiel et rester en harmonie avec notre planète. Sans injonction, ni culpabilisation. L’écologie oui, la tyrannie non !


“Vivre simplement pour que les autres puissent vivre “

Gandhi



Retrouvez les articles sur le thème :

Nos articles

Opération plage propre : 5 gestes pour la préserver

Soleil, mer, farniente, baignades, barbecues, cocktails… la saison estivale bat son plein 😎 ! Et comme chaque année, nous sommes des millions à nous donner rendez-vous sur les plages de France et d’ailleurs pour les vacances. Ce dont on se rend moins compte, avec notre parasol sous le bras, c’est qu’avant notre arrivée, les municipalités ont généralement fait procéder au petit matin au nettoyage de cette étendue de sable, afin que nous puissions poser notre serviette ailleurs que sur un tas d’immondices laissées par la marée et/ou par les touristes de la veille. Car oui, les plages au lever du jour ressemblent un peu à un fêtard invétéré le lendemain d’une soirée un peu trop arrosée 🥳 : ce n’est pas joli joli… Or, préserver les plages revient bien sûr à préserver les océans, les véritables victimes de cette pollution en tout genre. Devenez le Monsieur Propre des plages en appliquant ces 5 commandements.

Comment protéger les océans ? A nous de jouer !

Les océans et mers recouvrent 70% de notre belle planète bleue et représentent 97% de l’eau sur Terre 🌍. Ils sont essentiels à la vie, et néanmoins menacés de toutes parts : pollution plastique, surpêche, forages pétroliers, réchauffement climatique… Il est plus que jamais l’heure d’agir, et le côté positif, c’est que nous ne sommes pas impuissants : en adoptant des petites ou grandes habitudes au quotidien, prenons soin des océans !

Recycler ses coquilles de noix : de nombreuses utilisations

Une chose est sûre, la noix ne manque pas d’arguments ! En manger régulièrement est un véritable atout santé : ce fruit à coque est riche en magnésium, en vitamines E et B, en fer, en calcium, et apporte son lot de minéraux et oligo-éléments. Excellente pour le transit grâce aux fibres qu’elle contient, elle a un effet coupe-faim très appréciable dans le cadre d’un régime, d’autant qu’elle ne fait pas grossir 😉. Riches en acides gras poly-insaturés, les noix sont également excellentes pour lutter contre le cholestérol, les maladies cardiovasculaires et le diabète de type 2. Les oméga-3 qu’elles contiennent boostent la mémoire et la concentration : un aliment de choix pour le cerveau ! C’est fou tout ce qu’on peut trouver dans de si petites coques… Seulement voilà, une fois qu’on s’est bien régalé, que faire de ces nombreuses coquilles de noix ? Ne les jetez pas, recyclez-les !

Le glanage, cette cueillette gratuite, autorisé ou non ?

Une fois que l’agriculteur a terminé sa moisson 🚜, il n’est pas rare de constater qu’il reste quelques légumes sur place 🥔 🥕 🥦. Quel gâchis, nous direz-vous ? Eh bien ce n’est pas perdu pour tout le monde ! Car figurez-vous que vous avez parfaitement le droit de les ramasser. Ça s’appelle le glanage et ça existe depuis la nuit des temps 🤓. De quoi faire des économies, et éviter le gaspillage et les emballages inutiles : un geste économique et écologique 🌍 ! Mais attention, certaines règles sont à respecter, encore faut-il les connaître.

L'impact de nos crèmes solaires : 14.000 tonnes déversées dans la mer chaque année

Sous le soleil, exactement 🎵 ! Comme aimait à nous le rappeler Gainsbourg, quel plaisir de se dorer la pilule au retour des beaux jours. Il y a la version farniente, au bord de la mer ou de la piscine, et la version sportive, en randonnée ou en trail. Quoi qu’il en soit, on le sait bien, notre peau nécessite une protection efficace… Alors on respecte la règle n°1 : on se tartine ! Mais saviez-vous qu’en protégeant votre peau, certaines crèmes posent de sérieux problèmes en matière de protection de l’environnement, et que les récifs coralliens en sont les premières victimes ? Amareo a mené l’enquête pour vous.

Qu'est-ce que le Corail ? Pourquoi est-il si important ?

Éblouissants de beauté, les coraux fascinent. Pourtant, ¼ des récifs coralliens mondiaux auraient déjà subi des dégâts irréversibles, et 2/3 seraient sérieusement menacés par les activités humaines. Les coraux hébergent la vie, leur valeur est inestimable 🐠. Pourtant, il s’agit d’une espèce menacée partout dans le monde, victime du réchauffement climatique et de bien d’autres dangers. Ils pourraient disparaître d’ici 2050 si rien n’est fait pour les protéger. Pourtant, savons-nous précisément ce qu’est le corail ? Qu’est ce qui fait sa valeur écologique irremplaçable ? En quoi la préservation des récifs coralliens a-t-elle tant d’importance ?

Orages violents & réchauffement climatique, faut-il s'habituer ?

Ce mois de mai 2024 est marqué par les nombreux orages et inondations qui se sont abattus sur l’hexagone, donnant comme un air de fin du monde à ce début d’été. Inondations, grêle, impacts de foudre, épisode tornadique. Pourquoi la nature se déchaîne-t-elle à ce point et comment expliquer un tel déferlement ? Ces dernières années, on a l’impression d’assister à des épisodes orageux plus fréquents et plus intenses – oui, le fameux « y’a plus de saison ». Simple vue de l’esprit alimentée par les médias ou réel symptôme du réchauffement climatique et des dérèglements qui l’accompagnent ? Les experts se prononcent 👇

Les méga-bassines, qu'est-ce que c'est au juste ?

🌍 L’eau douce représente moins de 0,1 % de l’eau sur la planète et se raréfie d’année en année, du fait du réchauffement climatique et des sécheresses qui l’accompagnent. Un problème d’importance pour l’agriculture, fortement impactée par ces pénuries. A ce sujet, les méga-bassines, ou « réserves de substitution », font polémique à plus d’un titre, et suscitent une vive opposition. Cristallisant pour certains la fuite en avant d’un modèle agricole à contre-courant de la crise climatique et écologique, d’autres y voient, au contraire, la solution au réchauffement climatique. La guerre de l’eau a déjà commencé, et donne déjà lieu à de violents affrontements, comme en attestent les soulèvements qui accompagnent ces projets.

La fresque du climat, 3 heures pour comprendre le changement climatique

Les émissions de gaz à effet de serre (GES) liées aux activités humaines dérèglent le climat, c’est notre urgence à tous. Chacun aimerait agir, mais il faut reconnaître qu’on ne sait pas tellement par quoi commencer, et que tout n’est pas forcément très clair dans les esprits 🤔… Il y a de quoi s’y perdre, et cette compréhension du phénomène parfois approximative est un frein évident pour atteindre un point de bascule social permettant un tournant vers un monde bas-carbone. C’est la raison d’être de la « Fresque du climat », un atelier collaboratif qui permet de mieux comprendre les enjeux climatiques en 3 heures seulement, afin d’être mieux armé pour passer à l’action.

Le réchauffement climatique, fabrique à pandémies

D’après le biologiste Colin J. Carlson, enseignant chercheur au Center for Global Health Science and Security de l'université de Georgetown, « dans les décennies à venir, le monde sera non seulement plus chaud, mais aussi plus malade » 🤒. Selon lui, le changement climatique pourrait en effet devenir le principal vecteur du risque de pandémie. Déjà, à l’époque, l’arrivée de la peste chez les romains était imputable à de brusques changements climatiques, et notamment à une chute extrême des températures : l’instabilité des conditions climatiques est et a toujours été particulièrement propice à l’émergence et à la transmission des maladies. Sur quoi ces craintes se fondent-elles ? Que dit la science, et en quoi le réchauffement climatique risque-t-il agir en véritable fabrique à pandémies ?

Les allergies augmentent à cause du réchauffement

Les effets du réchauffement climatique sur la santé commencent à être de plus en plus perceptibles, tendance qui ne va faire que s’accentuer avec les années. Hypothermie, zoonoses, transmissions interespèces de pathologies accrue, maladies infectieuses et parasitaires en plein boom… Mais le réchauffement climatique est également une bien mauvaise nouvelle pour les personnes souffrant plus banalement d’allergies saisonnières, dont la saison et l’intensité pourraient être considérablement amplifiées ! Comprenons pourquoi 👇

La graisse animale, nouveau carburant écologique ?

Depuis l’Antiquité, le suif et le saindoux ont été utilisés dans la fabrication des bougies ou des cosmétiques. Mais depuis une 20aine d’années, la graisse animale est également devenue un biocarburant de plus en plus utilisé, notamment par les compagnies aériennes, sous haute pression pour améliorer leur bilan carbone. En particulier, la graisse de porc issue de sous-produits d’abattoirs est couramment employée à cet effet. Bonne ou mauvaise idée pour la planète 🤔 ? ça se discute !

Découvrez ma petite planète et participez à de nombreux challenges écologiques !

Un beau jour de juin, en pleine canicule, un certain Clément Debosque réfléchit à la manière dont il pourrait agir pour contribuer à lutter contre le réchauffement climatique ☀️… Il pense à toutes ces actions qui pourraient être accomplies pour la planète, à toutes ces personnes qu’il faudrait convaincre de faire évoluer leurs habitudes… une tâche pharaonique, se dit-il ! Quelle frustration de ne pas pouvoir sensibiliser plus de monde autour de lui. C’est ainsi qu’est née « ma petite planète »… Un jeu déjanté qui met le chalenge et la compétition au service de l’écologie 🌍 !

Footprint calculator, calculez votre jour du dépassement selon votre mode de vie

Chaque année, nous atteignons de plus en plus tôt le fameux jour du dépassement : c’est-à-dire le jour où l’humanité a d’ores et déjà consommé l’ensemble des ressources renouvelables que la planète peut générer en un an 🌍. En 2023, c’était le 2 août. Conclusion : il nous faudrait 1,75 Terre pour régénérer ce que nous consommons. L’ONG Global Footprint Network calcule chaque année ce seuil à partir duquel nous vivons à crédit pour le reste de l’année. Il faut remonter à 1970 pour qu’il tombe quasiment jusqu’à la fin de l’année, c’est-à-dire le 29 décembre. Depuis, nous n’avons cessé de perdre du terrain, mis à part en 2020, crise sanitaire aidant et ayant permis de gagner 3 semaines en raison du ralentissement économique intervenu.

Zéro pollution plastique en 2040 ? Les pays du G7 s'y engagent

En 2021, environ 139 millions de tonnes de déchets plastiques à usage unique ont été produites, soit une augmentation d’un kilo de plastique par habitant : un triste record… Malgré les mesurettes entrées en vigueur ces dernières années afin de limiter ce fléau absolu pour l’environnement, la production de déchets plastiques ne cesse de progresser. Et compte tenu du fait qu’une immense majorité d’entre eux ne passe pas par la case recyclage, ils sont nombreux à venir rejoindre les millions de tonnes déjà déversées dans les rivières et Océans... Face à ce constat sans appel, les ministres du Climat, de l'Énergie et de l'Environnement des pays du G7, réunis au Japon, s’étaientengagés le dimanche 16 avril 2023, à réduire à zéro leur pollution plastique d’ici 2040. Où en est-on des négociations entourant l’adoption de ce texte salvateur ?

Quel est l'impact du changement climatique sur les animaux ?

Les effets du changement climatiques sont désormais parfaitement concrets, et perceptibles de tous : canicules, vagues de chaleurs, sécheresses, inondations, réchauffement et acidification des océans, augmentation du niveau de la mer, feux de forêt… Et les animaux, dans tout ça ? Ne sont-ils pas, plus encore que nous, aux premières loges du dérèglement du climat ? De nombreuses espèces luttent de toute leur force pour s’adapter : pourquoi, comment, y parviendront-ils ? 👇

Les « bombes carbone » qui ruinent les efforts pour sauver la planète

À un mois de l’ouverture de la Conférence internationale sur le climat (COP28) de Dubaï, la nouvelle fait grand bruit : deux ONG françaises, Data for Good et Eclaircies, recensent les « bombes carbone » à l’échelle mondiale, ces sites et projets d’extraction fossile qui permettraient, à eux seuls, de plomber tous les efforts planétaires de se limiter aux seuils fixés par l’accord de Paris. Plus encore, ce travail de fourmis permet de mettre en lumière la part de responsabilité des banques, entreprises et Etats dans leur financement. Une vulgarisation qui nous permet, à tous, de mesurer pleinement la gravité de la situation.

La réduction du temps de travail serait bonne pour la planète !

La semaine de 4 jours séduit à plus d’un titre. Meilleure productivité, santé améliorée, diminution du stress… Mais ce qu’on sait moins, c’est que la réduction du temps de travail pourrait participer généreusement à la lutte contre le réchauffement climatique. La convention citoyenne pour le climat l’avait d’ailleurs proposé, sans succès... Et si travailler moins était la clé ? En voilà une proposition alléchante 😎 !

Mort écologique : quelle est la fin la plus verte ?

⚰️ S’il est bien établi que la pollution tue, l’inverse est également vrai : la mort, quand elle intervient inévitablement, pollue. Avec nos 8 milliards et quelques de terriens, tous amenés à décéder un jour et près de 673 637 décès pour la France à elle seule en 2022, ce n’est pas un détail pour la planète. Comment rester écolo jusqu’au bout ? Un article qui sent le sapin.

Les 48h de l'agriculture urbaine : innonvante et tendance

A priori, tout semble opposer les notions de ville et d’agriculture. Quand on pense « agriculture », on pense « rural », et on imagine plutôt de vastes champs cultivés à perte de vue en rase campagne 🚜. Pourtant, certaines activités de production agricole et d’élevage sont situées en ville, ou à proximité, une tendance qui connaît d’ailleurs une forte expansion. Un type d’agriculture atypique encore méconnu, mais qui a le vent en poupe. Pour le faire connaître au plus grand nombre, un festival des 48h de l’agriculture urbaine est organisé chaque année le temps d’un week-end. La 9ème édition se tiendra les 24 - 25 et 26 mai prochains, vous en êtes ?

La playlist nature qui fait du bien

Nature - Peinture

Amareo

  1. Côte maritimeZen Ambiance D'eau Calme
    3:28
  2. Se délasserZen Ambiance D'eau Calme
    3:29
  3. Orage: Pluie Sur Le ToitSons De Pluie HD
    3:10
  4. Orage: Pluie ForteSons De Pluie HD
    2:55
  5. Ronronnement relaxantOasis de sommeil
    3:27
  6. La tempête tropicale à l'horizonSomnolent Jean
    1:42
  7. Pluie dans la Forêt, Pt. 01Sons de la Nature Projet France de TraxLab
    1:23
  8. Chant de cigales, Vol. 1Bruitages
    3:02
  9. Sons des rivières: Vent, ruisseauBruits naturels
    4:17
  10. Relax NaturelleChant d'Oiseaux
    2:39
  11. Bruits de feu crépitantZone de la Musique Relaxante
    3:29

Les pages qu'il faut suivre 

📸 Suivez-nous sur Instagram