5 espèces menacées par le réchauffement climatique… Ça chauffe !

Mis à jour le par Equipe Rédaction

Ours polaire amaigri errant entre des bidons ou koalas brûlés par les incendies australiens, ces images font la une des journaux et nous scandalisent. Aussi tristes qu’elles soient, elles permettent de prendre conscience du problème. La montée des températures est un phénomène global. Et qui affecte aujourd’hui de très nombreux êtres vivants. Mais comment exactement ? Voici l’exemple de 5 espèces menacées par le réchauffement climatique, pour mieux le comprendre.

5 espèces menacées par le réchauffement climatique… Ça chauffe !

Pourquoi certaines espèces disparaissent avec le réchauffement climatique ?

Limiter le réchauffement climatique à 1,5°C : c’est l’engagement pris par 174 États à la signature de l’Accord de Paris. Une promesse vieille de 6 ans. Et qui n’est aujourd’hui pas tenue. Les scientifiques s’accordent en effet pour dire que nous allons vers un réchauffement bien supérieur à 3°C d’ici la fin du siècle.

🌡 Cette hausse des températures est déjà en train de modifier en profondeur certains territoires du globe. La banquise rétrécit de jour en jour. Les rivières se réchauffent. Les eaux montent… Et certaines espèces ne peuvent survivre à ces changements majeurs.

5 exemples d’animaux emblématiques menacés par la montée des températures

1. Le renard polaire

Grâce à sa fourrure, ce petit animal est parfaitement adapté aux températures de l’Arctique. Même les -50° ne lui font pas peur. Malheureusement le thermostat affiche des minimales de plus en plus douces. Et son cousin le renard roux 🦊 empiète sur son territoire. Plus fort et avec le même appétit, il pourrait entraîner la disparition de son parent.

Le renard roux pourrait entraîner la disparition de son cousin.

2. L’ours polaire

Une autre espèce du grand froid sévèrement menacée par réchauffement climatique. Selon WWF, la hausse des températures pourrait lui être fatale. « En faisant fondre la glace et diminuer la calotte glaciaire, [le réchauffement climatique] rétrécit l’habitat de l’ours polaire et celui de sa proie principale, le phoque. » Avec de moins en moins d’espace et de nourriture, l’ours polaire est classé espèce vulnérable.

3. Le manchot Adélie

Quand la principale base de nourriture d’un animal vient à manquer, cela l’affecte directement. C’est le cas du manchot d’Adélie 🐧, dont l’alimentation repose sur un petit crustacé nommé krill. Ce dernier vit sous la banquise arctique. Mais avec une banquise de plus en plus petite, la population de krills diminue.

 Pour les manchots cela veut malheureusement dire plus de temps consacré à la recherche de cette nourriture. Et moins pour la reproduction et l’éducation des petits (source National Geographic).

Les espèces animales du grand froid ne sont pas les seules menacées par le réchauffement climatique.

4. Le poisson-clown

Comme dans le film d’animation qui l’a rendu célèbre, le poisson-clown passe sa vie dans les anémones des récifs coralliens. Un milieu naturel menacé dont 20% ont déjà été détruits. 15% risquant de l’être d’ici une dizaine d’années. Et encore 20% d’ici à 40 ans, rappelle Benoit Pujol chercheur au CNRS. Un danger d’autant plus réel qu’une équipe de scientifique a démontré que « les poissons clowns n'avaient pas la capacité génétique de s'adapter » à ces changements environnementaux. »

5. L’Homme

Nous sommes la cause principale du réchauffement climatique actuel (lien vers article sur 6e extinction de masse). Mais également l’une de ses victimes. Avec la température qui monte, nous pourrions vite atteindre l’hyperthermie. Or l’Homme ne peut survivre si sa peau dépasse les 35° 🔥. Un 37° degré relevé sur l’épiderme signifie un corps à 42°. Et la mort. Un phénomène aggravé par l’humidité ambiante. Mais ce danger est loin d’être le seul. Déplacements de populations menant à des tensions et des conflits, baisse importante des rendements agricoles, catastrophes naturelles générées par le dérèglement du climat… La liste des risques est longue 😱. Face à ces menaces, nous devons réagir, alors on commence doucement avec ces 5 petits gestes pour prendre soin de la planète. 

Répartition des espèces selon leur statut de menace d'extinction au sein d'une sélection de classes d'animaux, d'après la liste actualisée des espèces en danger de l'Union internationale pour la conservation de la nature ⤵️ 22 juillet 2022. 

À retenir :

Le réchauffement climatique menace de nombreuses espèces animales dont l’être humain. Pour lutter contre ce danger on adopte 4 attitudes conseillées par l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) :

✅  Réduire sa consommation d’énergie personnelle. Chaque petit geste compte ! 😊
✅   Choisir des dirigeants ou exiger de ceux en place des engagements forts et concrets pour la réduction des gaz à effet de serre.
✅   Parler autour de nous du réchauffement climatique et de ses enjeux.
✅   Mais aussi soutenir les organisations qui œuvrent pour la sauvegarde des espèces.


Si nous sommes le problème, nous avons également la chance d’être la solution ! 🙌






Article proposé par Equipe Rédaction

Amoureux de la nature - Born To Be Wild

Nos articles

Sylvothérapie : se reconnecter à soi au contact des arbres

Les bienfaits de la nature sur notre santé physique et psychologique ne sont plus à prouver : de très nombreuses études scientifiques sont venues le confirmer. C’est sur cette vague que surfe la sylvothérapie, qui vous invite à atteindre un profond état de relaxation et de méditation au contact des arbres. Rien de tel pour réduire stress et tensions nerveuses, paraît-il. Sceptique ? Et si vous preniez un petit bain de forêt ?

5 bonnes raisons de faire un gros câlin aux arbres !

Non, nous n’allons pas essayer de vous convaincre de vous déguiser en fougère pour communier avec la nature, mais pas loin ! La sylvothérapie, vous connaissez 🌳 ? Cette discipline, qui nous vient tout droit du Japon, nous invite à se soigner au contact des arbres, en prenant pour ainsi dire un bain de forêt. Une pratique qui aurait des bienfaits insoupçonnés sur le corps et l’esprit… On a mené l’enquête pour vous : découvrez les 5 raisons de faire un câlin aux arbres !

Le chevreuil, cette merveille de la nature

Le chevreuil, du latin capreolus, est un ruminant herbivore de la famille des Cervidés. C’est en fait le plus petit d’entre eux en Europe ! Cet animal qui peuple nos forêts subjugue par sa grâce et par sa beauté. Craintif et fuyant, il peut se laisser surprendre furtivement au détour d’un sentier, et croiser son chemin est toujours un privilège. Présentation d’un magnifique représentant de notre majestueuse et riche faune sauvage 👇

Des psoques à la maison, signe d'humidité, comment s'en débarrasser ?

Dans la catégorie « petites bêtes que l’on aimerait bien éviter à la maison », on vous présente les psoques ! Ces petits insectes de quelques millimètres seulement peuvent se dissimuler un peu partout dans les habitations : dans les moulures, derrière les plinthes, sous les planchers, derrière les cloisons, les tuyaux, les gaines, ... Ils avancent à bas bruit, et lorsqu’ils deviennent visibles, ils témoignent d’une invasion déjà bien avancée. Véritables indicateurs d’humidité, en venir à bout n’est pourtant pas si compliqué. Mode d’emploi pour une maison plus saine à tout point de vue ! 👇

Le top 10 des villes les plus vertes de France

La planète compte aujourd’hui 3,3 milliards de citadins, tandis qu’en France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville, soit l’étendue de son influence sur les communes environnantes. Ça en fait, du citadin ! Une part de population urbaine qui ne cesse d’augmenter… Et la nature, dans tout ça 🌿? Comment préserver son petit carré de verdure, indispensable à notre bien-être, et si souvent négligé ? Quitte à être en ville, autant la choisir verte ! Mais alors, quelles sont les villes les plus vertes de France où il fait bon vivre ? Tout dépend, visiblement, des critères retenus, comme en témoignent les résultats divergents de deux études récentes menées en la matière.

On mange quoi en février ? Découvrez les fruits et légumes du moment !

En février, il faut bien le dire, on en a un peu marre de cet hiver qui s’éternise⛄... Les jours rallongent, on tient le bon bout, mais le froid joue les prolongations et le printemps paraît encore bien loin. Mais il faut voir le bon côté des choses : le mois de février, ce sont aussi des tas de fruits et légumes succulents qui vous attendent sur les étals, qui ne demandent qu’à vous apporter les nutriments dont vous avez besoin pour supporter ce temps glacial 🥶. Pleins de vitamines, minéraux et antioxydants, ils vous reboosteront et vous aideront à lutter contre les maux hivernaux.

La playlist nature qui fait du bien

Je fais mes cosmétiques maison ! Rencontre avec Maria Cristina

Maria Cristina, membre de l'équipe Amareo a décidé de fabriquer elle-même ses cosmétiques. Ça vous tente ? Comment trouver le temps et surtout faire ? Maria Cris' (pour les intimes), en tête-à-tête avec Emilie, nous raconte tout 😊.

Plus je m'informais, plus j’étais surprise de tous les ingrédients toxiques qui nous côtoient et plus j'avais envie de préparer moi-même mes propres produits. 

🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici

Qui sommes nous?

Chaque jour, nous avons à cœur de vous montrer les merveilles de Mère Nature et de vous offrir un bol d'air frais. Nous vous donnerons également quelques conseils pour prendre soin de notre belle planète, sans injonction ni culpabilisation. 👉Pour en savoir plus sur nous.

Les pages qu'il faut suivre 

📸 Suivez-nous sur Instagram


La photo qui nous fait vibrer 


Plage de Mesquer - Regarder le soleil se coucher dans la mer... une de mes madeleines.  Chaque jour le spectacle est différent. Ce jour-là, il y a des nuages, les rayons les transpercent. Le reflet du soleil dans l'eau donne à la mer un ton unique, changeant à chaque minute. Il reste quelques traces du passage des enfants, que la mer douce mais sure efface une à une. Ecouter la mer, voir son étendue sans fin ... j'y passerais des heures

📷 By Anne-Fleur Saraux. 

Partagez vos photos sur Instagram avec le #amareochezvous. 

La citation qui nous parle