Les plus belles photos de nature 2023 selon le concours du « Wildlife Photographer of the Year »

Mis à jour le par Equipe Rédaction

Chaque année, le prestigieux concours « Wildlife Photographer of the Year » est organisé par le Muséum d'Histoire naturelle de Londres, mettant en compétition les plus beaux clichés d’animaux sauvages du monde entier. Pour l’année 2023, 25 photos ont ainsi été sélectionnées pour le Prix du Public. Emouvantes, drôles, touchantes, parfois dérangeantes… Ces photographies questionnent, parfois, sur l’impact de l’Homme sur le monde sauvage. Les votes sont ouverts jusqu'au 31 janvier 2024, et le grand vainqueur sera adoubé le 7 février prochain ! En attendant, Amareo vous propose sa sélection des 10 plus belles photos pressenties 👇

Les plus belles photos de nature 2023 selon le concours du « Wildlife Photographer of the Year »

1. « CURIOSITY »

Cet adorable lionceau immortalisé par Gerald Hinde dans le parc national Kruger en Afrique du Sud, sous l’œil vigilant de sa mère, se dirige vers le photographe qui attise sa curiosité, et qui l’observe depuis son véhicule.

👉 Une nuit avec les animaux sauvages, ça vous dit ?

2 « TENDER TOUCH »

Andy Parkinson est passionné des lièvres des montagnes Monadhliath en Écosse, et a surpris un moment rare et émouvant entre ces deux individus, qui entretiennent habituellement des relations sociales complexes.

3. « RUBBISH DRINKS »

Ce macaque à crête de Célèbes immortalisé par Claire Waring se saisit d’une bouteille en plastique sur une plage au bord de la réserve naturelle de Tangkoko Batuangus, en Indonésie. Il n’est pas rare de les voir mâcher les bouchons afin d’atteindre le contenu, et ils sont même capables de sélectionner les bouteilles colorées, qui sont plus susceptibles de contenir un liquide sucré.

👉 Le 7ème continent de plastique, qu'est-ce que c'est ? Quel danger ?

4. « TOUGH NEGOTIATION »

Dans les contreforts de Judée en Israël, ce renardeau roux croise les yeux de la malheureuse musaraigne avec laquelle il jouait quelques instants plus tôt, qui n’est probablement plus là pour en témoigner… Un instant saisi par Ayala Fishaimer.

5. « FASHION VICTIMS »

Cette funeste rangée de manteau est confectionnée à partir de peaux des félins les plus menacés de la planète, parmi lesquels figurent le léopard des neiges, le jaguar et l’ocelot. Ces pièces ont été confisquées par les douanes un peu partout en Europe, et sont conservées à l'Institut Leibniz de Hambourg afin de subir des tests médico-légaux. Il faut en moyenne 12 félins pour confectionner un manteau. Une œuvre de Britta Jaschinski.

👉 Pourquoi parle-t-on de la sixième extinction ?

6. « HOPE »

Ce chimpanzé à l’air pensif a été immortalisé par Roberto Garcia-Roa dans un Centre de conservation des chimpanzés en République de Guinée situé dans le parc national du Haut Niger. Ce centre abrite en effet des singes orphelins, sauvés de la vente. Les chimpanzés d'Afrique de l'Ouest sont désormais en danger critique d’extinction, et les petits du Centre seront relâchés dans le parc national.

7. « ICE BED »

Cet emblématique ours polaire photographié par Nima Sarikhani a creusé son lit dans un iceberg et s’y est endormi, au large de l’archipel norvégien du Svalbard.

👉 Le tourisme de la dernière chance, un baiser de la mort pour la planète

8. « BULL IN A GARBAGE DUMP »

Cet éléphant mâle surpris par Brent Stirton fouille dans les ordures afin d’y récupérer des fruits et légumes pourris dans une décharge de Tissamaharama, au Sri Lanka. Il s’agit visiblement d’un récidiviste de pilleur de récoltes, à en croire la blessure par balle qu’il présente sur la partie supérieure de la patte avant gauche, et une seconde lésion en haut du dos, probablement imputables aux conflits récurrents entre éléphants et habitants.

9. « DUCKLING HUDDLE »

Cette cane à crinière et sa couvée photographiée par Charles Davis font face à une tempête de neige de fin de printemps, à Smiggin Holes, en Nouvelle-Galles du Sud, en Australie. En principe, le temps est chaud et ensoleillé à cette période de l’année, mais les effets de La Niña ont perturbé la météo habituelle. Cette maman tente donc de conduire ses petits, fraichement tombés du nid, vers l’eau.

10. « HOMECOMING »

Dvir Barkay a passé plus de deux mois dans les forêts tropicales des basses terres du Costa Rica à tenter d'obtenir des images de la chauve-souris pygmée à oreilles rondes, particulièrement difficile à photographier.

Bonus : « SNOWSHOES »

Deena Sveinsson, qui faisait des raquettes au cœur du parc national des Montagnes Rocheuses, aux États-Unis, a fait une charmante rencontre avec ce lièvre d’Amérique qui dormait paisiblement sur un monticule de neige. Le lièvre, à son réveil, a bondi et elle est parvenue à capturer le moment exact où l’animal a remonté ses grandes pattes arrière près de sa tête.

À retenir

Qui gagnera cette année le prix du public du prestigieux concours « Wildlife Photographer of the Year » organisé par le Muséum d'Histoire naturelle de Londres ? Les votes sont encore ouverts jusqu’au 31 janvier 2024, rendez-vous sur le site dédié pour participer et sélectionner l’une des somptueuses photos en lice !


Explorer - protéger - se ressourcer
#BornToBeWild

Sources : nhm.ac.uk

Retrouvez les articles sur le thème :

Article proposé par Equipe Rédaction

Amoureux de la nature - Born To Be Wild

Nos derniers articles

Un mode vie durable, c'est quoi au juste ?

Les experts sont formels, et ne cessent de tirer la sonnette d’alarme : notre mode de vie et de consommation impacte à ce point l’environnement, les écosystèmes et la biodiversité qu’il est insoutenable sur le long terme pour la planète. En d’autres termes il faudra immanquablement en changer, et dans ce domaine, le plus tôt sera le mieux : tout l’enjeu est de ne pas atteindre le point de bascule au-delà duquel la résilience des écosystèmes sera compromise au point d’en risquer l’effondrement 😱. De ce fait, l’adoption d’un mode de vie durable n’est pas seulement une recommandation, mais devient une nécessité. De quoi s’agit-il exactement ? Sur quels leviers pouvons-nous agir, à notre niveau dès aujourd’hui 🤔 ?

Les Jeux Olympiques de Paris seront écolos, vraiment ?

Réduction de moitié des émissions de CO2 liées à l’organisation des jeux, utilisation exclusive d’énergie renouvelable et quasi exclusive d’infrastructures déjà existantes ou temporaires, restauration bas carbone… Les engagements de Paris 2024 en matière d’environnement sont ambitieux. Mais la promesse de Jeux écologiques est-elle crédible ? N’existe-t-il pas une incompatibilité de fait entre l’organisation d’un tel évènement et la lutte contre le changement climatique ? Faut-il crier au greenwashing 🤔?

Qui pollue le plus, l'avion ou le bateau ? The winner is...

On entend très souvent de nombreux griefs contre le trafic aérien dans la lutte contre le réchauffement climatique, désignés comme LE moyen de transport à éviter absolument pour limiter nos émissions. C’est oublier que le transport maritime n’a rien de bien plus reluisant, et engendrerait une pollution parfois dénoncée comme étant en réalité plus importante que celle de l’aérien. Or, d’après l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC), le transport maritime représente plus de 80 % des volumes transportés et 90 % des échanges intercontinentaux de marchandises. Tous les moyens de transport polluent, c’est un fait, mais dans quelle mesure ? Qui, de l’avion ou du bateau, remporte la palme du moyen de transport le plus polluant 🤔?

Comment préparer son jardin pour le printemps ? 9 Conseils

Les jours rallongent, le soleil fait progressivement son retour, quelques bourgeons apparaissent sur les arbres… Ça sent bon le printemps, ça 😎 ! Et avec lui, comme chaque année, les affaires vont pouvoir reprendre au jardin après cette longue période d’accalmie. Vous allez bientôt pouvoir dégainer vos graines et plants, mais avant toute chose, une bonne préparation est indispensable ! Comment s’assurer un beau jardin et un potager productif pour toute la saison ? Suivez le guide !

Les giboulées de mars, c'est quoi au juste ?

Comme le veut le dicton « Si de toute l'année le pire des mois est février, méfie-toi aussi de mars et de ses giboulées ». Au moment où l’on voit, au loin, le printemps arriver avec soulagement, cette période marque avant tout une transition entre deux saisons. Et oui, le mois de mars est réputé pour sa météo capricieuse et ses fameuses giboulées. Alors c’est quoi, exactement une giboulée, et comment expliquer ce curieux phénomène météorologique ? Amareo fait la pluie et le beau temps et vous explique tout ça ! 👇

Retour à la campagne : l'exode urbain n'aura pas eu lieu

« Paris, tu paries, Paris, que je te quitte. Je te plaque sur tes trottoirs sales ». Comme la chanteuse Camille, tous les citadins ont un jour envisagé de tout plaquer pour partir vivre à la campagne. Mais quand certains ne font qu’y penser, d’autres passent à l’acte. Réaction post confinement ou véritable tendance ? 4 ans après la pandémie, l'exode rural n'aura pas eu lieu ! Explications.

La playlist nature qui fait du bien

Nature - Peinture

Amareo

  1. Côte maritimeZen Ambiance D'eau Calme
    3:28
  2. Se délasserZen Ambiance D'eau Calme
    3:29
  3. Orage: Pluie Sur Le ToitSons De Pluie HD
    3:10
  4. Orage: Pluie ForteSons De Pluie HD
    2:55
  5. Ronronnement relaxantOasis de sommeil
    3:27
  6. La tempête tropicale à l'horizonSomnolent Jean
    1:42
  7. Pluie dans la Forêt, Pt. 01Sons de la Nature Projet France de TraxLab
    1:23
  8. Chant de cigales, Vol. 1Bruitages
    3:02
  9. Sons des rivières: Vent, ruisseauBruits naturels
    4:17
  10. Relax NaturelleChant d'Oiseaux
    2:39
  11. Bruits de feu crépitantZone de la Musique Relaxante
    3:29

Qui sommes nous?

Chaque jour, nous avons à cœur de vous montrer les merveilles de Mère Nature et de vous offrir un bol d'air frais. Nous vous donnerons également quelques conseils pour prendre soin de notre belle planète, sans injonction ni culpabilisation. 👉Pour en savoir plus sur nous.

Les pages qu'il faut suivre 

📸 Suivez-nous sur Instagram


La photo qui nous fait vibrer 


Plage de Mesquer - Regarder le soleil se coucher dans la mer... une de mes madeleines.  Chaque jour le spectacle est différent. Ce jour-là, il y a des nuages, les rayons les transpercent. Le reflet du soleil dans l'eau donne à la mer un ton unique, changeant à chaque minute. Il reste quelques traces du passage des enfants, que la mer douce mais sure efface une à une. Ecouter la mer, voir son étendue sans fin ... j'y passerais des heures

📷 By Anne-Fleur Saraux. 

Partagez vos photos sur Instagram avec le #amareochezvous. 

La citation qui nous parle