Le 7ème continent de plastique, qu'est-ce que c'est ? Quel danger ?

Mis à jour le par Equipe Rédaction

Qui n’a jamais entendu parler du tristement célèbre vortex de plastique, ce 7ème continent créé par l’Homme et sa pollution de masse, situé au nord-est de l’océan Pacifique ? Un nombre abyssal de sacs, bouteilles, filets de pêches, et déchets en tout genre ayant dérivé dans les océans s’y accumulent au point d’avoir créé cette monstruosité. 7 millions de tonnes de plastique qui flottent aujourd’hui sur les océans, où ils mettront des centaines d'années à se dégrader… État des lieux 👇

Le 7ème continent de plastique, qu'est-ce que c'est ? Quel danger ?

C’est quoi, le 7ème continent de plastique ?

Nous devons cette découverte à l’océanographe américain Charles Moore, en 1997 : Au retour d’une course maritime en voilier, il emprunte en effet une voie inhabituelle et alerte le monde entier sur l’existence d’un véritable vortex de plastique dérivant entre Hawaï et la Californie 😱. Ce continent poubelle, gigantesque décharge en pleine mer, ne cesse, depuis, de grossir. Elle s’étendrait ainsi sur plus de 1,6 million de km2, soit trois fois la surface de la France.

🌏 Un amas de déchets qui a depuis été étudié de près, et qui a dévoilé aux scientifiques la fascinante complexité de son mécanisme de formation et de son cycle de « vie ». Il abriterait même aujourd’hui son propre écosystème, composé de minuscules crabes, anémones et de dizaines d'autres d'espèces.

👉 Pollution marine, la comprendre pour bien agir

De quoi est composé le 7ème continent de plastique ?

Plus de 300 millions de tonnes de plastique sont produites dans le monde chaque année. En fait, 80 % des déchets plastiques qui arrivent dans les océans y parviennent via les rivières. Une grande partie d’entre eux va ensuite s’échouer sur les plages, une autre rejoint les fonds marins, ou reste plus ou moins en surface, selon le cas. 

Mais il faut savoir que près de la moitié des déchets alimentant ce vortex de plastique serait en fait du matériel de pêche abandonné. Une étude publiée le 1er septembre 2022 dans la revue Scientific Reports affirme même que 86 % des déchets piégés dans les vortex de plastique proviennent d’activités liées à la pêche industrielle 🎣 : filets de pêche, cordes, fragments de bouées marines… 

On connaissait déjà les ravages engendrés par la surpêche sur les stocks de poissons et la biodiversité marine, avec une augmentation constante du nombre des navires et du matériel de pêche, mais beaucoup moins la pollution générée par ce secteur, issue principalement de 5 pays : Japon, Chine, Corée du Sud, États-Unis, et Taïwan.

👉 Comment protéger les océans ? A nous de jouer !

Combien existe-t-il de vortex de plastique ?

En fait, il n’existe pas un seul et unique continent de plastique : on en dénombre 5 jonchant les océans du monde entier, situés dans le Pacifique Nord, dans le Pacifique Sud, dans l’Atlantique Nord, dans l’Atlantique Sud et dans l’océan Indien 🗺️.

👉 Les bactéries mangeuses de plastique, la nature contre-attaque

Comment se sont formés les vortex de plastique ?

Les déchets plastiques, lorsqu’ils finissent leur course dans la mer, ne coulent bien souvent pas : ils sont entraînés par les gyres océaniques, des espèces de cyclones sous-marins, fruits d’une convergence de courants, sous l’influence également de la rotation de la Terre 🌍, et s’accumulent dans le sens des aiguilles d’une montre dans l’hémisphère Nord et dans le sens inverse dans l’hémisphère Sud, selon le principe de la force de Coriolis, avant de stagner ensuite. 

Ces gyres océaniques, en effet, tournent continuellement sur eux-mêmes, piégeant ainsi les déchets plastiques et les ramenant à leur centre.

Biodiversité marine en danger, chaîne alimentaire contaminée

Ce vortex de plastique se dégrade peu à peu, libérant dans l’eau de mer des microplastiques : ces minuscules particules de plastique, mesurant entre 0,05 et 0,5 centimètre, qui dérive ensuite et pollue chaque recoin de notre terre… La menace sur la faune et sur la flore est énorme : ces microplastiques sont confondus par les organismes marins avec du plancton, et sont consommés par ces derniers, s’insinuant dans la chaîne alimentaire de tous ceux qui suivront, et accessoirement, dans la nôtre 🍽️. 

En effet, en se mélangeant aux micro-organismes, ils s’accumulent peu à peu à tous les échelons de la chaîne alimentaire. Et pour cause : d’après les analyses menées dans cette poubelle géante, la masse de plastique y est six fois plus élevée que celle du plancton ! Rien d’étonnant, quand on sait qu’on peut y trouver jusqu’à 969 777 fragments de plastique par km2…

Mais la consommation de plastique cause également le décès de nombreux animaux marins, qui s’étouffent en les ingérant, ou en s’entravant dans les plus volumineux. Tortues, mammifères marins, oiseaux 🐬… C’est une véritable hécatombe pour la faune marine. Ainsi, 276 morceaux de plastique auraient été retrouvés dans le corps d’un oisillon de 90 centimètres, un bien triste record rapporté par l’océanologue Jennifer Cavers.

👉 Les mégots, ennemis n°1 des océans

À quoi ressemble le 7ème continent, en vrai ?

On pourrait penser qu’il s’agit d’une espèce d’énorme île flottante composée de déchets compactés, mais en fait, son apparence est bien plus diffuse et perverse. Ça ressemble davantage à une immense soupe de plastique, une pollution sournoise mais redoutable.

Comment protéger les océans de ces gigantesques soupes de plastique ?

Si nous poursuivons sur notre lancée, les océans compteront autant de plastique que de poissons dans d’ici à 2050 😱.

Bien sûr, le nettoyage des vortex existants, même s’il est envisagé et si certaines solutions technologiques sont étudiées et développées, notamment par the Ocean Cleanup, c’est bien à la source qu’il convient d’agir afin de prévenir leur apparition et leur expansion. Pour cela, les axes sont bien connus et identifiés et passent par la réduction drastique de la production et du recours au plastique, et par le développement du recyclage ♻️. Le plastique est omniprésent dans nos quotidiens : essayez seulement de passer ne serait-ce qu’une seule journée sans en utiliser, vous réaliserez rapidement que c’est loin d’être si simple qu’il n’y paraît ! Le salut des océans ne saurait passer que par un changement profond des modes de vie et de consommation, et notamment la fin des plastiques à usage unique.

Il faudrait également se concentrer sur le nettoyage des canaux et rivières qui débouchent dans les océans. Mais en priorité, il semblerait que les pratiques en matière de pêche industrielle soient à revoir en profondeur, compte tenu de la part écrasante de responsabilité du secteur dans la création et la formation de ces vortex de déchets…

👉 Zéro pollution plastique en 2040 ? Les pays du G7 s'y engagent

À retenir
Le 7ème continent de plastique, découvert par hasard en 1997 par un navigateur, n’a depuis cessé de grossir et de prendre de l’ampleur. Épouvantable symptôme, parmi d’autres, d’un mode de vie et de consommation intenable pour la planète, il répugne autant qu’il fascine. Composés de milliards de tonnes de déchets plastiques agglutinés par l’effet des gyres océaniques, ces puissants courants marins, il pose, ou plutôt ils posent, car on en dénombre en réalité 5, un problème actuellement insoluble, nuisant considérablement à la faune marine et produisant une quantité délirante de microplastiques, ces minuscules particules de plastiques qui s’insinuent de manière effrayante dans toute la chaîne alimentaire.
Explorer - protéger - se ressourcer
#BornToBeWild

Sources : linfodurable.fr, nationalgeographic.fr, geo.fr, lemonde.fr, reporterre.net, nature.com

Retrouvez les articles sur le thème :

Article proposé par Equipe Rédaction

Amoureux de la nature - Born To Be Wild

Nos derniers articles

Prévention des feux de forêt, ce que vous devez savoir

L’été dernier a marqué les esprits du fait de la recrudescence des feux de forêt, et sonnera comme l’été de tous les records : celui des surfaces brûlées et celui des émissions de carbone en Europe. Pour la seule Union Européenne, plus de 785 000 hectares sont ainsi partis en fumée du 1er janvier au 19 novembre, et 9 mégatonnes de CO2 ont ainsi été rejetées - contre une moyenne annuelle de 6,75 mégatonnes en 2003-2021 - du seul fait de ces incendies ravageurs, avec évidemment un énorme pic estival… Il est impératif que l’été 2024 ne suive pas cette tendance apocalyptique, et pour cela, la prévention est la clé 🗝️

Les produits chimiques éternels, le poison du siècle !

Ils font polémique en ce moment, et à juste titre : les PFAS (prononcez « pifasse »), ces « produits chimiques éternels », sont partout. Textiles, emballages alimentaires, ustensiles de cuisine, cosmétiques… Quelle est l’ampleur du phénomène ? En quoi est-ce dangereux pour notre santé ? Quels sont les impacts environnementaux de cette véritable invasion ? Comment expliquer cette omniprésence de substances dont la nocivité est parfaitement connue ? Voici tout ce que vous devez savoir sur les PFAS 👇

Les conséquences du réchauffement climatique sur la fertilité

Les effets du réchauffement climatique passent désormais difficilement inaperçus : évènements météorologiques extrêmes, canicules, sécheresses, incendies de forêts, insécurité alimentaire… Des effets qui gagnent également la sphère sanitaire, en impactant sous de nombreux aspects la santé humaine. Notamment, notre fertilité, au même titre que celle de nombreuses espèces, pourrait en pâtir. Explications 👇

Les fanons de la baleine, une merveille de la nature

Cet imposant mammifère marin est aussi célèbre que méconnu. Il existe près de 90 espèces de ce cétacé, au sein duquel on peut distinguer les baleines à dents, dites « Odontocètes » des baleines à fanons, dites « Mysticètes », telles que la baleine à bosse, le rorqual commun ou encore la baleine bleue. La plus petite d’entre elles, la baleine pygmée, mesure environ 6 mètres, et la plus grande, une trentaine pour environ 150 tonnes ! Ainsi, la bouche du plus gros animal vivant de notre planète est dotée de ces étranges lames cornées… De quoi s’agit-il exactement, et à quoi servent, au juste, les fanons de la baleine ? La réponse 👇

Comment faire son Bee Wrap soi-même ? Le tuto !

Tote bag, disques démaquillants lavables, Furoshiki, … Dans le cadre d’une démarche zéro déchets, le Bee Wrap est lui aussi un indispensable ! Ces emballages réutilisables vous permettront de tourner le dos aux films alimentaires et autres papiers aluminium dans la cuisine. Mode d’emploi ! 👇

Loi AGEC, la loi anti-gaspi, que prévoit-elle exactement ?

La loi AGEC n° 2020-105 du 10 février 2020 (loi anti-gaspillage pour une économie circulaire) ambitionnait d’accélérer la transition de nos modèles de production et de consommation, dans l’optique de réduire les déchets, préserver les ressources naturelles, limiter le réchauffement climatique et protéger la biodiversité. Pour cela, elle annonce une transformation de notre système vers une économie circulaire, afin de sortir du « produire – consommer – jeter » qui caractérise nos pratiques actuelles. Quels sont ses grands axes ? Quels premiers bilans peut-on en tirer ? 👇

La playlist nature qui fait du bien

Nature - Peinture

Amareo

  1. Côte maritimeZen Ambiance D'eau Calme
    3:28
  2. Se délasserZen Ambiance D'eau Calme
    3:29
  3. Orage: Pluie Sur Le ToitSons De Pluie HD
    3:10
  4. Orage: Pluie ForteSons De Pluie HD
    2:55
  5. Ronronnement relaxantOasis de sommeil
    3:27
  6. La tempête tropicale à l'horizonSomnolent Jean
    1:42
  7. Pluie dans la Forêt, Pt. 01Sons de la Nature Projet France de TraxLab
    1:23
  8. Chant de cigales, Vol. 1Bruitages
    3:02
  9. Sons des rivières: Vent, ruisseauBruits naturels
    4:17
  10. Relax NaturelleChant d'Oiseaux
    2:39
  11. Bruits de feu crépitantZone de la Musique Relaxante
    3:29

Qui sommes nous?

Chaque jour, nous avons à cœur de vous montrer les merveilles de Mère Nature et de vous offrir un bol d'air frais. Nous vous donnerons également quelques conseils pour prendre soin de notre belle planète, sans injonction ni culpabilisation. 👉Pour en savoir plus sur nous.

La citation qui nous parle


La playlist nature qui fait du bien

Nature - Peinture

Amareo

  1. Côte maritimeZen Ambiance D'eau Calme
    3:28
  2. Se délasserZen Ambiance D'eau Calme
    3:29
  3. Orage: Pluie Sur Le ToitSons De Pluie HD
    3:10
  4. Orage: Pluie ForteSons De Pluie HD
    2:55
  5. Ronronnement relaxantOasis de sommeil
    3:27
  6. La tempête tropicale à l'horizonSomnolent Jean
    1:42
  7. Pluie dans la Forêt, Pt. 01Sons de la Nature Projet France de TraxLab
    1:23
  8. Chant de cigales, Vol. 1Bruitages
    3:02
  9. Sons des rivières: Vent, ruisseauBruits naturels
    4:17
  10. Relax NaturelleChant d'Oiseaux
    2:39
  11. Bruits de feu crépitantZone de la Musique Relaxante
    3:29

La photo qui nous fait vibrer 


Plage de Mesquer - Regarder le soleil se coucher dans la mer... une de mes madeleines.  Chaque jour le spectacle est différent. Ce jour-là, il y a des nuages, les rayons les transpercent. Le reflet du soleil dans l'eau donne à la mer un ton unique, changeant à chaque minute. Il reste quelques traces du passage des enfants, que la mer douce mais sure efface une à une. Ecouter la mer, voir son étendue sans fin ... j'y passerais des heures

📷 By Anne-Fleur Saraux. 

Partagez vos photos sur Instagram avec le #amareochezvous. 

La citation qui nous parle