Comment protéger les océans ? A nous de jouer !

Mis à jour le par Equipe Rédaction

Les océans et mers recouvrent 70% de notre belle planète bleue et représentent 97% de l’eau sur Terre 🌍. Ils sont essentiels à la vie, et néanmoins menacés de toutes parts : pollution plastique, surpêche, forages pétroliers, réchauffement climatique… Il est plus que jamais l’heure d’agir, et le côté positif, c’est que nous ne sommes pas impuissants : en adoptant des petites ou grandes habitudes au quotidien, prenons soin des océans !

Sommaire :

Pourquoi il est essentiel de protéger les océans

En fait, c’est comme un énorme accident en chaîne sur l’autoroute.

De véritables « pompes à carbone »

Les océans jouent un rôle essentiel à notre survie : ils ont un rôle de « pompes à carbone » et absorbent environ 30% des émissions mondiales de CO2. Dans la situation qui est la nôtre actuellement en termes de réchauffement climatique, c’est loin d’être un détail 😅 !

Là où ça se complique, c’est que :

  • D’un côté, les activités humaines sont responsables, comme nous le savons, d’émissions de gaz à effet de serre dans des quantités de plus en plus importantes et préoccupantes ;
  • De l’autre, le chalutage profond avec ses filets de pêche raclant les fonds marins, et le dragage pour la pêche d’invertébrés, comme les coquilles Saint-Jacques, émettent du carbone dans l’océan 🐟. En effet, les sédiments marins sont un immense réservoir de carbone organique, et s’ils ne sont pas perturbés, ils peuvent le séquestrer pendant des millénaires. Conséquence : l’océan s’acidifie et il perd de sa capacité à absorber du CO2 atmosphérique.
  • De plus, l’acide est un agent corrosif pour le carbonate de calcium, et ce phénomène conduit à la mort des récifs coralliens 😢, dont on connaît l’importance cruciale en termes de biodiversité marine 👉 L'impact de nos crèmes solaires sur l'environnement

👉 Empreinte carbone : qu’est-ce que c’est ? Comment la calculer, la réduire ?

Les véritables poumons de la planète

Par ailleurs, les océans produisent plus de la moitié de l’oxygène que nous respirons, en raison des plantes qui s’y trouvent (phytoplancton, algues et plancton d’algues), et du mécanisme de photosynthèse.

Mais l’océan en régulant le climat et la chaleur sur terre, comme nous l’avons vu plus haut, est pris dans un cercle vicieux : plus l’océan capte le CO2 que nous produisons, plus ses eaux montent en température 🥵, et si l’eau de mer se réchauffe, elle capte moins de CO2. Du coup, les océans deviennent moins riches en oxygène. De surcroît, lorsque l’eau des océans se réchauffe, les tempêtes et les ouragans, qui y trouvent leur source, se multiplient.

Une biodiversité riche et infiniment précieuse

Enfin, ils abritent une biodiversité marine absolument phénoménale et très précieuse 🦈 🐙🐳, mais particulièrement menacée par une surexploitation complètement irraisonnée, de même que par la pollution en tout genre (substances chimiques, plastiques ...). Et la destruction de la biodiversité marine est avant tout un enjeu de sécurité alimentaire pour les prochaines générations : près de 3 milliards de personnes ont besoin du poisson pour leur apport en protéines animales. Les populations de poissons en déclin doivent impérativement se rétablir afin de préserver la richesse de la vie marine !

Voilà, schématiquement, pourquoi il vaudrait mieux pour tout le monde que les océans soient préservés.

Bien sûr, les gouvernements des pays du monde entier doivent prendre leur responsabilité et mettre en place des mesures fortes à grande échelle pour protéger ces espaces maritimes (à peine 7 % des océans sont protégés aujourd’hui et tout juste 2,7 % le sont fortement, dérisoires !). Mais nous, à notre niveau, avons également un rôle important à jouer 💪.

Comment participer à protéger les océans ?

Informons-nous sur les raisons pour lesquelles il est hyper important de protéger les océans, et parlons-en autour de nous ! On vous renvoie donc au point précédent sans repasser par la case départ. Rien de tel pour (re)booster sa motivation que de bien comprendre les tenants et les aboutissants de nos actions 🤓 !

Soyons sélectifs au rayon poissonnerie

Et déjà, cela passe par la sélection de la poissonnerie en tant que telle : le poissonnier de proximité, ou sur un marché sera souvent plus à même de nous renseigner sur les produits qu’il propose sur ses étals et leur provenance. Il vaut mieux privilégier l’aquaculture européenne, car les normes y sont plus strictes, et choisir de préférence du poisson entier que prédécoupé.

Chaque fois que possible, privilégier les poissons pêchés à a ligne 🎣 est beaucoup vertueux qu’au chalut, un désastre absolu pour les fonds marins et la biodiversité : leurs filets emprisonnent aussi bien des poissons consommables que des espèces protégées.

En cuisine, choisissons bien sûr des espèces non menacées, et elles sont plus nombreuses que ce que l’on imagine ! Thon rouge, cabillaud, saumon sauvage, lieu, lotte… Ouvrons l’œil, et le bon 🐠 !

Déclarons la guerre au plastique

Un des grands dangers qui plane sur les mers et océans, c’est la pollution plastique. Sur les 300 millions de tonnes de plastiques produites chaque année dans le monde, entre 8 et 12 millions finissent leur course dans les océans. Résultat : un véritable raz de marée de microplastiques les a envahis, un fléau ! On compte également 5 véritables continents de plastiques formés par des gyres océaniques, dont le plus grand se situe dans le Pacifique Nord (sa surface atteint environ 3 fois la France 😱 !). Un million d’oiseaux et 100 000 mammifères marins en meurent chaque…

À nous de jouer : Refusons les emballages superflus, mettons-nous au vrac pour nos emplettes, soyons regardants sur les produits que nous consommons, bref : soyons écoresponsables ! L’eau en bouteille ? Terminé ! Elles se trouvent en effet dans le top 10 des déchets présents dans l’océan et mettent environ 450 ans à se dégrader…Exit vaisselle jetable, sacs plastiques, et autres calamités : se rapprocher autant que possible du zéro déchet, c’est l’avenir ! 👉 Lingettes démaquillantes lavables, vous allez les adorer et la planète aussi !, Comment faire son Bee Wrap soi-même ?, Comment fabriquer son éponge tawashi ? Le tuto !

Recycler, c’est intercepter

Elémentaire, mon cher Watson : un produit correctement recyclé ne terminera pas dans l’océan ♻️… 👉 Logo recyclage : tout ce que vous devez savoir pour bien trier

Opération « c’est du propre » sur une plage

Faire le ménage sur une plage, c’est toujours ça en moins dans les profondeurs 🧹 ! Nettoyer, balayer, astiquer 🎶 ! Et si nous mettions nos compétences de fée du logis au service de l’océan ? Et ça marche aussi pour les rivières et les cours d’eau, qui se déversent de toute manière à terme dans l’océan : interceptons les détritus avant qu’ils ne nous tuent. Une goutte d’eau dans l’océan ? Peu importe, un déchet de moins, c’est un déchet de moins : il n’y a pas de petit geste en la matière ! 👉 Comment réduire ses déchets ménagers ? 8 astuces simples & efficaces.

Pas de glanage sur le corail !

Non, le corail n’est absolument pas un souvenir de voyage à ramener chez soi ! Que l’on se rende dans des petits coins de paradis pour y admirer les superbes coraux et leur biodiversité incomparable 🤿 , oui, mais c’est comme pour les enfants : on regarde avec les yeux, on ne touche à rien ! Et on n’en achète pas non plus aux vendeurs locaux... La règle d’or du touriste écoresponsable, c’est de ne prélever ni la faune, ni la flore sur place. Respect ! 👉 Des vacances oui, mais écolos ! 10 commandements à suivre

Après le glanage à la mer, glanage à la campagne 😉 ! 👉Glanage, ce que vous devez savoir avant de vous servir dans les champs des agriculteurs.

Achetons un cendrier de poche (ou mieux : arrêtons de fumer !)

Le tabac, c’est tabou, et les mégots jetés par terre, même loin des côtes, sont emportés par la pluie et le vent, et rejoignent les cours d’eau, puis les rivières, et ainsi de suite 🚬… Les substances toxiques contenues dans les cigarettes sont innombrables, difficile de l’ignorer : il faut savoir qu’un seul mégot peut polluer 5000 litres d’eau ! C’est l’un des déchets les plus mortels pour les océans ☠️.

Stop aux produits chimiques dans le jardin !

Oui, protéger l’océan commence bien en amont de nos vacances estivales. Se passer de pesticides et d’engrais chimique au jardin protège d’une part la biodiversité autour de nous 🐝, mais également l’océan. Car ces produits toxiques rejoignent les cours d’eau, puis les rivières, et on sait où ça va… Et quitte à faire un potager, les légumes bio, c’est quand même plus sympa, non ? 👉 Engrais naturels : 9 idées à faire soi-même.

Fabriquons nos produits d’entretien

Les eaux usées ne sont pas toujours traitées efficacement, et sont parfois rejetées telles quelles dans les océans. Tous les produits chimiques que nous utilisons à la maison, notamment pour faire le ménage, présentent une source de pollution dangereuse susceptible de participer à intoxiquer nombre d’espèces marines. Fabriquer nos propres produits d’entretien en utilisant des matières premières naturelles et/ou brutes, c’est protéger les océans, et accessoirement sa santé ! Suivez le guide 👉 7 produits de nettoyage naturels à toujours avoir à la maison, Comment faire sa lessive maison soi-même ?

À retenir :

Les océans sont les poumons de la planète : ils produisent plus de la moitié de l’oxygène que nous respirons, captent une partie du CO2 et aident à réguler ce climat qui s’emballe, accueille une biodiversité foisonnante et d’une richesse incomparable… Protéger les océans, c’est protéger l’humanité ! Des petits gestes à adopter au quotidien nous permettront de participer à protéger notre mer à tous.

Explorer - protéger - se ressourcer
#BornToBeWild


Sources : greenpeace.fr, nationalgeographic.fr, greenpeace.org, nationalgeographic.fr, mer-ocean.com, maplanetzerodechet.com


Article proposé par Equipe Rédaction

Amoureux de la nature - Born To Be Wild

Nos articles

Récupérateur d'eau de pluie, la bonne idée !

L’eau étant une ressource limitée, tout ce qui peut concourir à en user avec parcimon...

Lire

Allez voir le lever du soleil pour accueillir l'été !

Tous les matins, le soleil se lève. Quoi de plus routinier que ce cycle quotidien, qu...

Lire

7 applications pour reconnaître les étoiles, une soirée mémorable !

L’été avec sa météo clémente est la période idéale pour observer les étoiles ✨. Regar...

Lire

La route des fromages en Auvergne, plaisir des yeux et des papilles

Si l’Auvergne et son majestueux parc des volcans vous tentent pour les vacances, vos ...

Lire

Tout quitter pour vivre en camping-car, c’est possible ?

Vivre en camping-car : en avez-vous déjà rêvé ? Sillonner les routes, découvrir de no...

Lire

Comment profiter à 100 % de ses vacances dans la nature ?

Passer des vacances loin de la ville est un très bon moyen pour se vider la tête et s...

Lire

La playlist nature qui fait du bien

Je fais mes cosmétiques maison ! Rencontre avec Maria Cristina

Maria Cristina, membre de l'équipe Amareo a décidé de fabriquer elle-même ses cosmétiques. Ça vous tente ? Comment trouver le temps et surtout faire ? Maria Cris' (pour les intimes), en tête-à-tête avec Emilie, nous raconte tout 😊.

Plus je m'informais, plus j’étais surprise de tous les ingrédients toxiques qui nous côtoient et plus j'avais envie de préparer moi-même mes propres produits. 

🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici

Qui sommes nous?

Chaque jour, nous avons à cœur de vous montrer les merveilles de Mère Nature et de vous offrir un bol d'air frais. Nous vous donnerons également quelques conseils pour prendre soin de notre belle planète, sans injonction ni culpabilisation. 👉Pour en savoir plus sur nous.

Les pages qu'il faut suivre 

📸 Suivez-nous sur Instagram


La photo qui nous fait vibrer 


Plage de Mesquer - Regarder le soleil se coucher dans la mer... une de mes madeleines.  Chaque jour le spectacle est différent. Ce jour-là, il y a des nuages, les rayons les transpercent. Le reflet du soleil dans l'eau donne à la mer un ton unique, changeant à chaque minute. Il reste quelques traces du passage des enfants, que la mer douce mais sure efface une à une. Ecouter la mer, voir son étendue sans fin ... j'y passerais des heures

📷 By Anne-Fleur Saraux. 

Partagez vos photos sur Instagram avec le #amareochezvous. 

La citation qui nous parle