Lingettes démaquillantes lavables, vous allez les adorer et la planète aussi !

Mis à jour le par Equipe Rédaction

Les lingettes démaquillantes lavables ont le vent en poupe, et on comprend pourquoi ! La tendance est à la slow cosmétique, qui promeut un mode de consommation naturel, sain et raisonnable. Le mot d’ordre, c’est de réduire chaque fois que possible notre production de déchets, et ça demande de changer progressivement mais sûrement ses petites habitudes quotidiennes. A chaque fois que vous renoncez à un objet ou produit à usage unique, vous faites une belle action pour la planète 🌍. Aujourd’hui, c’est le tour des cotons démaquillants : vous en êtes ?

Lingettes démaquillantes lavables, vous allez les adorer et la planète aussi !
Sommaire :

C’est peut-être un détail pour vous, mais pour la planète ça veut dire beaucoup

Les chiffres parlent d’eux-mêmes : la quantité de déchets ménagers et assimilés collectés par habitants et par an s'élève à environ 500 kg en France 😱.

Chaque jour, on utilise machinalement ce petit rond ou carré de coton, que l’on imbibe de démaquillant, eau nettoyante micellaire, ou autre soin du visage intégré à votre routine quotidienne, avant de s’en débarrasser... Pour appuyer moins souvent sur la pédale de la poubelle de la salle de bains, rien de plus simple ! Un petit pas (en moins) pour l’homme, un grand pas pour l’écologie 🌱 !

Passez au réutilisable

Pour participer à une réduction des déchets à votre petit niveau, vous pouvez investir dans des lingettes démaquillantes lavables : une fois utilisées, hop ! Au linge sale, et elles reviennent toutes propres pour l’utilisation suivante 🤗. Une idée simplissime, qui entre progressivement dans les mœurs : on en trouve désormais presque partout à la vente.

En fonction de votre rythme de lessive à la maison, bien sûr, il vous en faudra en nombre suffisant pour assurer un turnover et ne jamais en manquer dans la salle de bains. Mais une fois que ce premier investissement est amorti, ça ne vous coûtera plus un rond 🤑. C’est un geste pour la planète facile à mettre en œuvre et à intégrer tout naturellement dans votre quotidien.

Le petit plus : cette nouvelle habitude égayera votre salle de bains, avec un large choix de couleurs et de formats, tous plus sympas les uns que les autres 🥰. Avouez que ça a quand même plus de charme et d’allure que ces sachets de disque coton en plastique…

Interrogez-vous avant de jeter ! Existe-t-il des alternatives ? Notre belle planète mérite bien quelques petits efforts non ? 👉 6 bonnes résolutions écolos à prendre en 2022 

Quelle matière choisir ?

Ça y est ? Vous êtes convaincu ? Chouette ! Vous allez rapidement constater qu’il en existe dans le commerce en différentes matières. Comment faire votre choix ? Quels sont leurs impacts environnementaux ?

Coton conventionnel : pas sensationnel…

Ce n’est pas compliqué, la culture du coton conventionnel est la plus polluante au monde. Selon l’OMS, 10% des pesticides mondiaux lui sont consacrés. Il faut en effet environ un kilo de produits phytosanitaires pour traiter un hectare de cotonniers ! De quoi contaminer largement les nappes phréatiques au passage 👎… Il s’agit en plus d’une culture très gourmande en eau : selon WWF, la production d’un kg de coton nécessite 20 000 litres d’eau ! Question respect de l’environnement, on repassera…

Coton bio : c’est bio la vie

Pour le consommateur plus éco-responsable, il existe un coton issu de l’agriculture biologique, qui n’utilise ni engrais chimique, ni pesticide, et ne subit aucune transformation génétique. Il est également moins irrigué, grâce à une culture essentiellement pluviale, ce qui réduit d’environ 50% sa consommation d’eau. Son coût est néanmoins plus élevé que le coton issu de culture traditionnelle, mais on n’a rien sans rien 🙃 …

Bambou, le petit chouchou

La culture du bambou protège les berges et rivières, prévient les inondations, crée des zones ombragées et un microclimat frais, et reconstitue et préserve les sols grâce à son système racinaire dense. Et extraordinaire : il produit 35% d’oxygène et capte 4 à 5 fois plus de dioxyde de carbone de plus qu’un arbre 😃. C’est une matière première innovante, renouvelable et durable : le bambou est entièrement biodégradable et compostable ! Plante à croissance très rapide, il ne nécessite pas de pesticide ou d’insecticide.

En revanche, le bambou ne pousse pas naturellement en France et provient la plupart du temps d’Asie. Une surexploitation dans ces pays pourrait mettre en péril la survie des animaux qui en dépendent pour leur alimentation ou leur environnement (pandas, ours noir, gorilles, lémuriens, tortue à soc, certains oiseaux…) 🐼. Mais bonne nouvelle : la culture du bambou géant se met progressivement en place chez nous également. Nous possédons notamment la plus grande bambouseraie d’Europe dans le Gard 🏆 !

Le hic : pour en faire du tissu, il faut procéder à sa transformation en viscose (c’est-à-dire lui ajouter un produit artificiel) à l’aide d’un procédé chimique, afin d’en faire une fibre… Le procédé viscose classique est très polluant, mais il en existe une version écologique et biodégradable 🌱 (le Lyocell pour « lyophilisation » et « cellulose »), afin d’obtenir des fibres 100% constituées de cellulose.

Au final, le tissu issu du bambou est très absorbant, doux et souple, une excellente alternative au coton !

Versus eucalyptus

De la même manière que pour le bambou, l’eucalyptus devra connaître un procédé de transformation viscose, dont les impacts environnementaux vont différer en fonction de s’il s’agit d’un procédé classique ou écologique. On appréciera les capacités d’absorption du tissu fabriqué à base d’eucalyptus, sa respirabilité, sa résistance et son infroissabilité.

Vous savez tout sur les différents tissus composant la grande majorité des lingettes démaquillantes lavables présentes sur le marché 🤗 ! Mais avez-vous songé à les fabriquer vous-même ?

Et pourquoi pas des lingettes lavables faites maison ? #DIY

Si vous êtes à l’aise en couture, il ne sera pas bien difficile de confectionner vous-même vos carrés lavables, avec du tissu de récupération, du tissu-éponge… Et devinez quoi ? Ça marche aussi pour les lingettes bébé.

À retenir :

Remplacer vos carrés de coton jetables par des lingettes démaquillantes lavables pour votre routine toilette et cosmétique quotidienne, c’est faire un geste pour la planète, en réduisant vos déchets. Cela vous coûtera également moins cher, ce qui ne gâche rien.

Elles ont le vent en poupe, on en trouve partout et de toute sorte : en coton bio, en bambou, de toutes les couleurs, de différentes tailles… Il y en a pour tous les goûts, vous n’aurez que l’embarras du choix. À moins que vous choisissiez de les fabriquer vous-même, une belle occasion de faire un peu de récup' 😉 !

Explorer - protéger - se ressourcer
#BornToBeWild

Sources : France industrie, linfodurable.fr

Vous avez bien encore 5 minutes ? #SlowLife : 

Article proposé par Equipe Rédaction

Amoureux de la nature - Born To Be Wild

Nos articles

Sylvothérapie : se reconnecter à soi au contact des arbres

Les bienfaits de la nature sur notre santé physique et psychologique ne sont plus à prouver : de très nombreuses études scientifiques sont venues le confirmer. C’est sur cette vague que surfe la sylvothérapie, qui vous invite à atteindre un profond état de relaxation et de méditation au contact des arbres. Rien de tel pour réduire stress et tensions nerveuses, paraît-il. Sceptique ? Et si vous preniez un petit bain de forêt ?

5 bonnes raisons de faire un gros câlin aux arbres !

Non, nous n’allons pas essayer de vous convaincre de vous déguiser en fougère pour communier avec la nature, mais pas loin ! La sylvothérapie, vous connaissez 🌳 ? Cette discipline, qui nous vient tout droit du Japon, nous invite à se soigner au contact des arbres, en prenant pour ainsi dire un bain de forêt. Une pratique qui aurait des bienfaits insoupçonnés sur le corps et l’esprit… On a mené l’enquête pour vous : découvrez les 5 raisons de faire un câlin aux arbres !

Le chevreuil, cette merveille de la nature

Le chevreuil, du latin capreolus, est un ruminant herbivore de la famille des Cervidés. C’est en fait le plus petit d’entre eux en Europe ! Cet animal qui peuple nos forêts subjugue par sa grâce et par sa beauté. Craintif et fuyant, il peut se laisser surprendre furtivement au détour d’un sentier, et croiser son chemin est toujours un privilège. Présentation d’un magnifique représentant de notre majestueuse et riche faune sauvage 👇

Des psoques à la maison, signe d'humidité, comment s'en débarrasser ?

Dans la catégorie « petites bêtes que l’on aimerait bien éviter à la maison », on vous présente les psoques ! Ces petits insectes de quelques millimètres seulement peuvent se dissimuler un peu partout dans les habitations : dans les moulures, derrière les plinthes, sous les planchers, derrière les cloisons, les tuyaux, les gaines, ... Ils avancent à bas bruit, et lorsqu’ils deviennent visibles, ils témoignent d’une invasion déjà bien avancée. Véritables indicateurs d’humidité, en venir à bout n’est pourtant pas si compliqué. Mode d’emploi pour une maison plus saine à tout point de vue ! 👇

Le top 10 des villes les plus vertes de France

La planète compte aujourd’hui 3,3 milliards de citadins, tandis qu’en France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville, soit l’étendue de son influence sur les communes environnantes. Ça en fait, du citadin ! Une part de population urbaine qui ne cesse d’augmenter… Et la nature, dans tout ça 🌿? Comment préserver son petit carré de verdure, indispensable à notre bien-être, et si souvent négligé ? Quitte à être en ville, autant la choisir verte ! Mais alors, quelles sont les villes les plus vertes de France où il fait bon vivre ? Tout dépend, visiblement, des critères retenus, comme en témoignent les résultats divergents de deux études récentes menées en la matière.

On mange quoi en février ? Découvrez les fruits et légumes du moment !

En février, il faut bien le dire, on en a un peu marre de cet hiver qui s’éternise⛄... Les jours rallongent, on tient le bon bout, mais le froid joue les prolongations et le printemps paraît encore bien loin. Mais il faut voir le bon côté des choses : le mois de février, ce sont aussi des tas de fruits et légumes succulents qui vous attendent sur les étals, qui ne demandent qu’à vous apporter les nutriments dont vous avez besoin pour supporter ce temps glacial 🥶. Pleins de vitamines, minéraux et antioxydants, ils vous reboosteront et vous aideront à lutter contre les maux hivernaux.

La playlist nature qui fait du bien

Je fais mes cosmétiques maison ! Rencontre avec Maria Cristina

Maria Cristina, membre de l'équipe Amareo a décidé de fabriquer elle-même ses cosmétiques. Ça vous tente ? Comment trouver le temps et surtout faire ? Maria Cris' (pour les intimes), en tête-à-tête avec Emilie, nous raconte tout 😊.

Plus je m'informais, plus j’étais surprise de tous les ingrédients toxiques qui nous côtoient et plus j'avais envie de préparer moi-même mes propres produits. 

🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici

Qui sommes nous?

Chaque jour, nous avons à cœur de vous montrer les merveilles de Mère Nature et de vous offrir un bol d'air frais. Nous vous donnerons également quelques conseils pour prendre soin de notre belle planète, sans injonction ni culpabilisation. 👉Pour en savoir plus sur nous.

Les pages qu'il faut suivre 

📸 Suivez-nous sur Instagram


La photo qui nous fait vibrer 


Plage de Mesquer - Regarder le soleil se coucher dans la mer... une de mes madeleines.  Chaque jour le spectacle est différent. Ce jour-là, il y a des nuages, les rayons les transpercent. Le reflet du soleil dans l'eau donne à la mer un ton unique, changeant à chaque minute. Il reste quelques traces du passage des enfants, que la mer douce mais sure efface une à une. Ecouter la mer, voir son étendue sans fin ... j'y passerais des heures

📷 By Anne-Fleur Saraux. 

Partagez vos photos sur Instagram avec le #amareochezvous. 

La citation qui nous parle