6 bonnes résolutions écolos à prendre en 2023

Mis à jour le par Equipe Rédaction

Troquer sa brosse à dents en plastique contre une en bambou ou se mettre au zéro déchet sont des petits gestes qui comptent, mais dont l’effet reste malheureusement limité. Pour tous ceux qui, comme nous, voudraient que les choses bougent vraiment, nous avons sélectionné 6 bonnes résolutions écolos à prendre en 2023. Un nombre d’engagements limités, sans coût particulier, mais avec un impact maximal garanti ! 💪🏽

6 bonnes résolutions écolos à prendre en 2023

1. Faire son bilan carbone pour des objectifs réalisables et atteignables

Tous les Français ne sont pas les mêmes. Nous vivons, mangeons, consommons, nous déplaçons de façon différente. Avant de changer quoi que ce soit à nos habitudes, il faut d’abord comprendre quel est leur impact sur l’environnement. C’est seulement une fois qu’on a identifié nos conduites les moins écolos qu’on peut prendre la décision de les modifier. Alors pour se faire sa liste personnalisée et sur-mesure de bonnes résolutions, on fait son bilan carbone 📊. Pour vous y aider, de nombreux outils en ligne existent. Nous vous conseillons Foot print calculator. Mais si vous ne voulez pas vous retrouver seul face à votre ordinateur, vous pouvez participer à l’une des conférences en ligne gratuites organisées par MyCO2. Vous en ressortirez avec un vrai plan d’action personnalisé pour 2023.

🌿 On commence l’année avec une liste de bonnes résolutions écolos sur-mesure.

2. Réduire sa consommation de viande, une bonne résolution à l’impact énorme

On vous en parlait déjà dans notre article sur le flexitarisme, l’industrie de la viande 🐮 fait partie des plus néfastes pour l’environnement. Entre la déforestation massive, les pesticides, la consommation d’eau, le transport et les émissions de méthane des animaux, l’élevage endommage considérablement notre planète. Selon un rapport des Nations Unies, la diminution de la production d’élevage est à considérer comme une des meilleures stratégies pour stopper le réchauffement climatique et la déforestation. Prendre la bonne résolution de réduire sa consommation de viande c’est donc faire un geste écolo à l’impact énorme !

🌿 En 2023, optez pour le flexitarisme, le végétarisme ou le végétalisme.

3. Développer ses connaissances écolos en jouant

Avez-vous déjà entendu parler de la Fresque du Climat, de la Fresque de Biodiversité ou de l’Atelier 2 tonnes ? Pendant 2 à 3 heures, et pour quelques euros symboliques, on y apprend tout ce qu’il y a à savoir sur le changement climatique, l’érosion de la biodiversité ou encore sur l’effet de serre. Pas de cours didactique, ici on se cultive en jouant 🎯 et en partageant avec les autres participants. En ligne ou en présentiel, on ressort de ces ateliers avec toutes les clés pour comprendre les enjeux environnementaux actuels. Mais aussi boosté par l’enthousiasme du groupe et l’envie partagée de prendre de bonnes résolutions.  

🌿 Bloquez dès maintenant des dates dans votre agenda de 2023 pour participer à ces ateliers

4. Pour une année 2023 green, on oublie l’avion

Dans le monde, la très grande majorité des trajets en avion sont réalisés à des fins personnelles ✈️. C'est-à-dire, pour partir en vacances ou en week-end, et non pas pour aller remplir une mission de travail. Or ces vols « de loisirs » génèrent une empreinte carbone considérable. À titre d’exemple, un aller simple vers New York émet plus de 2 tonnes de CO2eq/an 😱. Soit l’entièreté du carbone que nous devrions émettre par an et par habitant, si nous voulons endiguer le réchauffement climatique ! Si se passer complètement de voyages aériens peut être difficile pour certains, on peut au moins décider de faire l’impasse en 2023.

🌿 Pour l’année prochaine, on prend la bonne résolution de voyager en train d'autant que notre pays ne manque pas de belles choses à voir. Retrouvez les 8 plus beaux endroits à découvrir en France

5. Partager ses bonnes résolutions pour en multiplier l’impact

S’engager en prenant de bonnes résolutions, c’est déjà beaucoup. Mais imaginez l’impact que vous pourriez avoir si seulement un de vos proches décidait de suivre votre exemple ! Lui-même pourrait entraîner avec lui un autre de ses amis, qui lui-même convaincrait sa famille, et ainsi de suite… Ce phénomène de contagion, c’est l’un des effets de votre « ombre climatique ». Un concept inventé par l’écrivaine Emma Pattee pour expliquer que partout où nous allons, nous emportons avec nous nos choix de vie et leur impact sur la planète. Si à chaque repas entre amis ou en famille, on ne mange pas de viande et on explique pourquoi, à terme il est fort possible qu’un autre membre du groupe décide lui aussi de suivre cet engagement. Partager ses bonnes résolutions autour de soi c’est propager le savoir sur les sujets écolos, mais aussi montrer concrètement qu’une autre façon de vivre est tout à fait possible et enviable ! 🙌

🌿 En 2023, on sensibilise son entourage aux questions environnementales.

6. Prendre conscience que les grandes résolutions écolos doivent être politiques

Tout le monde connaît la légende amérindienne du colibri qui fait sa part pour éteindre l’incendie allumé par les humains 🔥. Mais peu de gens parlent de la fin de l’histoire. À force de transporter de l’eau, le petit oiseau meurt de fatigue et l’incendie finit quand même par ravager la forêt. Une conclusion beaucoup moins joyeuse qui vient nuancer l’impact des petits gestes écolos. Comme l’a démontré le cabinet Carbone 4 dans son étude « Faire sa part ? », l’engagement individuel est indispensable mais malheureusement pas suffisant. En adoptant des résolutions fortes, nous pouvons chacun faire chuter notre empreinte carbone de 25%. Une baisse nécessaire et significative. Mais, et pour le reste ?

Eh bien, tout n’est pas directement entre nos mains. Comme le dit le rapport : « La part restante de la baisse des émissions relève d’investissements et de règles collectives qui sont du ressort de l’État et des entreprises. » Si de notre côté nous faisons tout pour prendre soin de la planète, il faut également demander aux restes des acteurs du système d’en faire de même.

🌿 Pour cette nouvelle année 2023, on n’oublie pas que si l’écologie est une affaire de responsabilité individuelle, c’est aussi une affaire politique 🗳.

À retenir :

Faire son bilan carbone, se former sur les sujets écolos, diminuer sa consommation de viande et se passer d’avion, sont de bonnes résolutions individuelles que nous pouvons chacun prendre pour changer le monde dans lequel nous vivons. Si nous-mêmes faisons l’effort de changer nos comportements, nous devons exiger le même engagement de la part des politiques et des entreprises. Un grand défi nous attend, mais tous ensemble nous pouvons le relever et garder cette planète aussi belle qu’elle l’est aujourd’hui ! 💪🏽🌍

Explorer - protéger - se ressourcer
#BornToBeWild


Sources : Bon Pote - La Révolution des Tortues - Le Monde - MIC

Vous avez bien encore 5 minutes ? 😁 #SlowLife :

Article proposé par Equipe Rédaction

Amoureux de la nature - Born To Be Wild

Nos articles

Sylvothérapie : se reconnecter à soi au contact des arbres

Les bienfaits de la nature sur notre santé physique et psychologique ne sont plus à prouver : de très nombreuses études scientifiques sont venues le confirmer. C’est sur cette vague que surfe la sylvothérapie, qui vous invite à atteindre un profond état de relaxation et de méditation au contact des arbres. Rien de tel pour réduire stress et tensions nerveuses, paraît-il. Sceptique ? Et si vous preniez un petit bain de forêt ?

5 bonnes raisons de faire un gros câlin aux arbres !

Non, nous n’allons pas essayer de vous convaincre de vous déguiser en fougère pour communier avec la nature, mais pas loin ! La sylvothérapie, vous connaissez 🌳 ? Cette discipline, qui nous vient tout droit du Japon, nous invite à se soigner au contact des arbres, en prenant pour ainsi dire un bain de forêt. Une pratique qui aurait des bienfaits insoupçonnés sur le corps et l’esprit… On a mené l’enquête pour vous : découvrez les 5 raisons de faire un câlin aux arbres !

Le chevreuil, cette merveille de la nature

Le chevreuil, du latin capreolus, est un ruminant herbivore de la famille des Cervidés. C’est en fait le plus petit d’entre eux en Europe ! Cet animal qui peuple nos forêts subjugue par sa grâce et par sa beauté. Craintif et fuyant, il peut se laisser surprendre furtivement au détour d’un sentier, et croiser son chemin est toujours un privilège. Présentation d’un magnifique représentant de notre majestueuse et riche faune sauvage 👇

Des psoques à la maison, signe d'humidité, comment s'en débarrasser ?

Dans la catégorie « petites bêtes que l’on aimerait bien éviter à la maison », on vous présente les psoques ! Ces petits insectes de quelques millimètres seulement peuvent se dissimuler un peu partout dans les habitations : dans les moulures, derrière les plinthes, sous les planchers, derrière les cloisons, les tuyaux, les gaines, ... Ils avancent à bas bruit, et lorsqu’ils deviennent visibles, ils témoignent d’une invasion déjà bien avancée. Véritables indicateurs d’humidité, en venir à bout n’est pourtant pas si compliqué. Mode d’emploi pour une maison plus saine à tout point de vue ! 👇

Le top 10 des villes les plus vertes de France

La planète compte aujourd’hui 3,3 milliards de citadins, tandis qu’en France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville, soit l’étendue de son influence sur les communes environnantes. Ça en fait, du citadin ! Une part de population urbaine qui ne cesse d’augmenter… Et la nature, dans tout ça 🌿? Comment préserver son petit carré de verdure, indispensable à notre bien-être, et si souvent négligé ? Quitte à être en ville, autant la choisir verte ! Mais alors, quelles sont les villes les plus vertes de France où il fait bon vivre ? Tout dépend, visiblement, des critères retenus, comme en témoignent les résultats divergents de deux études récentes menées en la matière.

On mange quoi en février ? Découvrez les fruits et légumes du moment !

En février, il faut bien le dire, on en a un peu marre de cet hiver qui s’éternise⛄... Les jours rallongent, on tient le bon bout, mais le froid joue les prolongations et le printemps paraît encore bien loin. Mais il faut voir le bon côté des choses : le mois de février, ce sont aussi des tas de fruits et légumes succulents qui vous attendent sur les étals, qui ne demandent qu’à vous apporter les nutriments dont vous avez besoin pour supporter ce temps glacial 🥶. Pleins de vitamines, minéraux et antioxydants, ils vous reboosteront et vous aideront à lutter contre les maux hivernaux.

La playlist nature qui fait du bien

Je fais mes cosmétiques maison ! Rencontre avec Maria Cristina

Maria Cristina, membre de l'équipe Amareo a décidé de fabriquer elle-même ses cosmétiques. Ça vous tente ? Comment trouver le temps et surtout faire ? Maria Cris' (pour les intimes), en tête-à-tête avec Emilie, nous raconte tout 😊.

Plus je m'informais, plus j’étais surprise de tous les ingrédients toxiques qui nous côtoient et plus j'avais envie de préparer moi-même mes propres produits. 

🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici

Qui sommes nous?

Chaque jour, nous avons à cœur de vous montrer les merveilles de Mère Nature et de vous offrir un bol d'air frais. Nous vous donnerons également quelques conseils pour prendre soin de notre belle planète, sans injonction ni culpabilisation. 👉Pour en savoir plus sur nous.

Les pages qu'il faut suivre 

📸 Suivez-nous sur Instagram


La photo qui nous fait vibrer 


Plage de Mesquer - Regarder le soleil se coucher dans la mer... une de mes madeleines.  Chaque jour le spectacle est différent. Ce jour-là, il y a des nuages, les rayons les transpercent. Le reflet du soleil dans l'eau donne à la mer un ton unique, changeant à chaque minute. Il reste quelques traces du passage des enfants, que la mer douce mais sure efface une à une. Ecouter la mer, voir son étendue sans fin ... j'y passerais des heures

📷 By Anne-Fleur Saraux. 

Partagez vos photos sur Instagram avec le #amareochezvous. 

La citation qui nous parle