Réduire sa consommation de viande, oui mais par quels aliments la remplacer ?

Mis à jour le par Equipe Rédaction

La consommation de viande cause d’importants problèmes environnementaux et éthiques. Néanmoins, la décision de se passer de viande, ou de réduire sa consommation de protéines animales, ne doit pas se prendre au détriment de sa santé. Il demeure en effet important d’apporter à son corps tout ce dont il a besoin, et de ne pas créer de carence. Que vous envisagiez un virage vers un régime végétarien ou végan, ou que vous souhaitiez simplement lever le pied sur la barbaque, la question de la substitution vient à se poser : par quoi remplacer les protéines animales ? Non il n’y a pas que du tofu dans l’assiette d’un végétarien ! Suivez le guide 👇

Réduire sa consommation de viande, oui mais par quels aliments la remplacer ?
Sommaire :

Les principaux apports de la viande

Les protéines sont des nutriments essentiels au bon fonctionnement de l’organisme. Si l’on réduit sa part de protéines animale, il faut impérativement compenser par ailleurs. C’est donc auprès des protéines végétales qu’il faudra s’approvisionner ! 

À l’heure actuelle, néanmoins, nous consommons beaucoup trop de protéines par rapport à nos besoins : la moyenne serait de 90 grammes par jour, quand seulement 52 grammes sont recommandés. La faute à la consommation excessive de viande, on en revient toujours ça 🥩…

Le fer, de son côté, permet au corps d’assimiler l’oxygène, ce qui est loin d’être un détail. Notre besoin s’élève à environ 2 ou 3 grammes par jour. Enfin, la vitamine B12 que l’on retrouve en quantité dans la viande et le poisson participe à former les globules rouges et joue un rôle important dans le renouvellement des cellules. La quantité conseillée s’élève à environ 2,5 microgrammes chaque jour.


En résumé, un seul steak de bœuf fournit à lui seul environ la moitié des besoins journaliers en protéines, et la totalité des besoins en fer et en vitamine B12. Des apports qui peuvent être presque tous compensés par une alimentation 100 % végétale 💪 !

👉 Et la viande cellulaire, on en est où ?

Pourquoi est-il urgent de se lever le pied sur la viande, au juste ?

Viande et environnement, un combo perdant pour la planète

Nous n’avons jamais autant mangé de viande, et c’est logique : nous n’avons jamais été si nombreux ! Après avoir passé la barre des 8 milliards il y a peu, 2 000 animaux sont abattus par seconde dans le monde pour nourrir tout ce petit monde 😱. 

Un constat épouvantable, d’autant que les conditions d’élevage et d’abattage sont bien souvent source d’une terrible souffrance animale. Mais au-delà de ça, l’environnement en fait les frais, et pas qu’un peu 🌍. 15 % des émissions de gaz à effet de serre seraient imputables à l’élevage de bétail, sans oublier la déforestation qu’elle engendre pour les pâturages et la culture des aliments lui étant destinés. La viande est la nourriture qui pollue le plus

De toutes, les viandes de bœuf et d’agneau remportent sans doute la palme en matière d’émission carbone. Les dérives de l’élevage industriel sont désormais connues de tous, qu’attendons-nous pour agir et réduire l’empreinte écologique de nos assiettes ?

👉 Slow food : pour une alimentation bonne, propre et juste

Les dangers de l’excès de viande sur la santé

L’environnement est une chose, la santé en est une autre : saviez-vous que la viande rouge était classée comme probablement cancérogène par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ? La consommation excessive de viande favorise le diabète, l’hypertension artérielle, l’obésité, les maladies cardiovasculaires 🤒 … 

Il est donc recommandé de limiter sa consommation de viande à 500g par semaine, en privilégiant la volaille, et de limiter la charcuterie à 150g par semaine. Et si nous mettions plus de vert dans nos assiettes ?

👉 Le fruit du Jacquier, un étonnant fruit pour remplacer la viande

Par quoi remplacer la viande pour couvrir ses besoins ?

Les œufs

Si vous n’envisagez pas d’opter pour un régime végan au sens strict et que les produits d’origine animale ne sont pas exclus de vos nouvelles résolutions, la consommation d’œuf vous procurera une source de protéines de grande qualité, avec de précieux acides aminés en prime. Une manière simplissime et toute trouvée de remplacer la viande. 

Si par exemple votre motivation première est la souffrance animale, adopter quelques poules de réforme qui couleront des jours heureux chez vous afin de consommer leurs œufs peut être une excellente alternative 🐔. On trouve notamment dans les œufs la précieuse vitamine B12, si difficile à trouver ailleurs que dans la viande ou le poisson, dans une moindre proportion, mais tout de même.

Les produits laitiers

Si vous souhaitez simplement limiter votre consommation de protéines animales, sans pour autant adopter un régime végan, la consommation de produits laitiers reste vivement recommandée 🧀. Le lait connaît en effet une composition nutritionnelle complexe très riche, source de protéines même s’il ne s’agit pas de leur première qualité. Les produits laitiers participent notamment à apporter de la vitamine B12, sans doute l’élément le plus difficilement remplaçable en cas de régime pauvre en viande et en poisson.

👉 Je suis flexitarien, et vous ? Le régime alimentaire qui monte !

Les légumineuses

S’il ne fallait choisir qu’un seul substitut aux protéines animales, ce seraient sans doute les légumineuses. On retrouve dans cette catégorie les haricots, pois chiches, fèves, soja, lentilles, fèves, flageolets … Leur apport en protéines et en fer est particulièrement intéressant. Les lentilles, par exemple, sont susceptibles d’apporter autant de protéines que la viande, soit environ 25 grammes pour 100 grammes👍. 

Mais les légumineuses n’en oublient pas d’être riches en nutriments essentiels, comme les glucides, les minéraux, les vitamines, ou encore les fibres alimentaires, essentielles à un transit harmonieux. De surcroît leur indice glycémique peu élevé associé au sentiment de satiété qu’elles confèrent est un atout supplémentaire pour garder la ligne, ou dans le cadre du diabète.

légumineuses

Vous allez vous régaler ! Dans le cadre d’un régime pauvre en viande, il convient de les associer avec un produit céréalier. 👇

Les céréales complètes

Les céréales complètes ne peuvent être écartées d’un régime alimentaire pauvre en protéines animales. Riches en glucides, en protéines, en fer et en fibre, elles contiennent de précieux nutriments pour l’organisme. Le pain complet, les pâtes complètes, le riz complet… Nous devrions consommer au minimum un féculent complet par jour🍽️.

Les oléagineux

Les oléagineux, parmi lesquels les amandes, les noix, les noisettes ou les cacahuètes, sont également très riches en protéines et en matières grasses essentielles. 100 grammes d’amandes contiennent 25 grammes de protéines, un apport tout à fait comparable à celui de la viande. On y trouve aussi une belle dose de protéines végétales, minéraux, fibres, potassium, zinc, et vitamines B et E !

Le seitan

Le seitan est un produit alternatif à la viande d’origine végétale, permettant aux carnivores repentis de faire le plein de protéines et de fer. Il s’agit d’une pâte fabriquée à base de farine de blé, de sauce soja, de gingembre, d’ail et d’algues, autrement connue sous le terme de « viande des végétariens » ou « viande de blé », et pour cause : 100 grammes de seitan contiennent environ 25 grammes de protéines. 

Sa texture, sa couleur et son goût rappellent aussi ceux de la viande cuite. Son goût est assez neutre, de sorte qu’on peut l’assaisonner à loisir et revisiter les recettes habituellement composées de viande 😋. Il est également pauvre en matières grasses, ce qui est plutôt un plus. En revanche, il est assez riche en sodium, on ne peut pas être parfait.

Les dérivés du soja : le tofu et le tempeh

Le tofu est une excellente source de fer, de calcium et de protéines, outre 8 acides aminés essentiels. Au-delà de ça, il offre une protection contre le cancer et les maladies cardio-vasculaires ! Mais que demande le peuple ? Du tempeh, peut-être ! Un autre dérivé du soja qui s’utilise de manière identique, et permet de se laisser aller à une grande créativité en cuisine. Certains s’achètent déjà aromatisés et assaisonnés, ce qui les rend plus accessibles pour leurs nouveaux adeptes.

Les algues

Dans l’optique de réduire, ou d’exclure définitivement toute sorte de viande de votre assiette, les algues pourraient bien être des alliées de choix pour éviter les carences en fer. La spiruline, notamment, contient 29 mg de fer pour 100 grammes 😯, encore plus que le boudin noir ! Une belle performance. Et cerise sur le gâteau, la spiruline serait également d’un grand secours pour lutter contre les problèmes métaboliques, et serait excellente pour la santé cardiaque. Elle soulagerait l’anxiété, le stress et la dépression, et stimulerait le système immunitaire. Un véritable dopant naturel !

Toutefois il ne s’agit pas de la seule algue bourrée de bonnes choses à ajouter à son menu. La chlorelle, par exemple, est une algue minuscule, une micro-algue, qui se révèle être un véritable concentré de nutriments. Elle est composée de protéines à hauteur de 50%, et n’en oublie pas d’apporter des oméga-3, et des vitamines B1, B6 et B12. Ce sont des compléments alimentaires de choix, bien connus des sportifs.

👉 Autocueillette, la bonne idée pour des fruits & légumes bons et moins chers

Les graines

Les graines contiennent en moyenne 22 grammes de protéines aux 100 grammes, une belle performance qui s’ajoute à leurs autres bienfaits 🤗. Elles ont toutes leur place dans un régime pauvre en viande ! Les graines de  chanvre, notamment, sont très riches en oméga 6 et oméga 3, de même qu’en vitamine E et en minéraux. Mais vous pouvez également jeter votre dévolu sur les graines de courge, de soja, de pin, de tournesol, de lin, de sésame, de chia…

À retenir :

Non, on ne peut pas être viandard et écoresponsable… Vous avez une attirance irrésistible pour une bonne bavette, une côte de bœuf au barbecue, ou un filet mignon, et vous passer de viande sur une seule journée génère en vous une certaine anxiété ? Passez votre chemin ! Si à l’inverse, vous avez pris conscience de l’impact de la consommation de viande sur l’environnement et que vous êtes prêt à faire quelques efforts et sacrifices, vous êtes sans doute en quête d’alternatives. Certains décident de se passer de viande par amour des animaux, d’autres pour sauver la planète… Quelle que soit la motivation sous-jacente, il faut bien aller chercher ailleurs les protéines indispensables au bon fonctionnement de l’organisme.


Explorer - protéger - se ressourcer
#BornToBeWild

Sources : cuisineaz.com, planetehealthy.com, mangerbouger.fr, vegan-pratique.fr, planetzerodechet.fr, greenpeace.fr, europe1.fr

Retrouvez les articles sur le thème :

Article proposé par Equipe Rédaction

Amoureux de la nature - Born To Be Wild

Nos derniers articles

Pour vivre heureux, vivons… En yourte ? Un style de vie au naturel

La vie en yourte, retour aux sources ou effet de mode ? Si ce logement insolite séduit son public le temps d’un week-end au vert, pour d’autres, c’est devenu un mode de vie. À l’origine utilisée par les nomades d’Asie Centrale, la yourte constituait l’habitat le plus adapté au climat et à leurs habitudes. Mais qu’en-est-il pour les Occidentaux ? Les questions écologiques, l’ouverture au monde, l’envie de se rapprocher de la nature mais aussi l’apparition d’une pandémie mondiale nous ont amenés à reconsidérer en profondeur notre rapport à l’habitat et à la vie en société. Si la yourte présente de nombreux atouts et semble répondre à une quête de sens et de liberté, mieux vaut considérer tous ses aspects avant de vous lancer. Yourte ou pas ? Quelques clés pour choisir en pleine conscience.

Le 2 août 2024 : jour du dépassement. Prévenir pour mieux agir

Si nous vivons sur la même planète, vous en avez sûrement entendu parler au moins une fois… Le jour du dépassement, c’est cette date indicative à partir de laquelle nous aurons consommé l’ensemble des ressources que la Terre est capable d’approvisionner en une année. Calculé pour sonner l’alerte et sensibiliser la population mondiale, le jour du dépassement semble faire parler plus qu’il ne fait agir. Comment la date est-elle calculée ? Pourquoi est-elle différente d’un pays à l’autre ? Comment retarder concrètement son avancée ? Voici quelques clés pour mieux comprendre les enjeux du jour du dépassement. Loin de nous l’idée de nourrir votre éco-anxiété mais plutôt la prise de conscience de notre responsabilité à en matière d’habitudes de consommation.

Bernic & Clic : l’appli qui vous reconnecte à la nature

Lorsque la mer se retire, le littoral est le théâtre d’une fascinante faune et flore peu familière. Marcheurs ou pêcheurs, vous vous êtes déjà demandé comment s’appelle ce drôle de coquillage qui ressemble à un chapeau chinois ? Qu’est-ce qu’un estran ? Comment les poissons respirent-ils sous l’eau ? Bonne nouvelle ! Toutes les réponses à vos questions sont sur Bernic & Clic. Des passionnés de nature et de biodiversité ont créé l’application idéale pour éveiller la curiosité des petits marins d’eau douce et de leurs parents. Mollusques, crustacés, algues et poissons n’auront bientôt plus de secret pour vous et vos graines de sauveteurs. Rendez-vous à la prochaine marée et d’ici là, découvrez tout sur l’application qui pourrait bientôt vous accompagner dans vos futures excursions les pieds dans la vase.

Zoonoses et climat : même combat ! Enjeux climatiques & santé

Les “zoo” quoi ? Les zoonoses, ce sont les maladies transmises par les animaux aux humains. Ça vous rappelle un certain pangolin ? Tout juste ! Comment est-ce possible ? Depuis le Covid 19, de sérieuses hypothèses mettent en cause le climat. En effet, le réchauffement climatique serait à l’origine de l’émergence de nouveaux organismes vivants dits pathogènes, c’est-à-dire responsables de maladies. Comment éviter de nouvelles pandémies ? Comment préserver la biodiversité et nos écosystèmes pour lutter contre ces zoonoses ? Quels sont les dangers en matière de santé publique et économique ? Voici quelques clés pour maîtriser le sujet.

Les indispensables pour partir en Festival sans polluer

Les festivals de musique et concerts en plein air sont synonymes de plaisir et de liberté mais aussi d’abus, lorsque le Festival n’est pas éco-conçu. Pour profiter de la nature encore longtemps, mieux vaut la préserver ! Alors, avant de sillonner la France à la recherche de scènes endiablées et de bons sons à partager, voici une liste des objets durables qui vous accompagneront pendant des années et rendront vos co-festivaliers verts… de jalousie !

Les fruits et légumes d'août pour faire le plein d'énerergie !

Août est le mois le plus chaud de l’année, la saison parfaite pour les pique-niques, apéros dînatoires, barbecues et planchas 😎. On a donc envie de fraîcheur et de délicieuses saveurs sucrées. Et ça tombe bien, car les ingrédients parfaits pour des recettes légères et rafraîchissantes sont justement en plein boom. La nature n’est-elle pas incroyablement bien faite ? Les fruits et légumes sont plus que jamais gorgés de soleil, bourrés de vitamines, minéraux et antioxydants. Et si vous profitiez de vos vacances pour vous mettre au vert ?

La playlist nature qui fait du bien

Nature - Peinture

Amareo

  1. Côte maritimeZen Ambiance D'eau Calme
    3:28
  2. Se délasserZen Ambiance D'eau Calme
    3:29
  3. Orage: Pluie Sur Le ToitSons De Pluie HD
    3:10
  4. Orage: Pluie ForteSons De Pluie HD
    2:55
  5. Ronronnement relaxantOasis de sommeil
    3:27
  6. La tempête tropicale à l'horizonSomnolent Jean
    1:42
  7. Pluie dans la Forêt, Pt. 01Sons de la Nature Projet France de TraxLab
    1:23
  8. Chant de cigales, Vol. 1Bruitages
    3:02
  9. Sons des rivières: Vent, ruisseauBruits naturels
    4:17
  10. Relax NaturelleChant d'Oiseaux
    2:39
  11. Bruits de feu crépitantZone de la Musique Relaxante
    3:29

Qui sommes nous?

Chaque jour, nous avons à cœur de vous montrer les merveilles de Mère Nature et de vous offrir un bol d'air frais. Nous vous donnerons également quelques conseils pour prendre soin de notre belle planète, sans injonction ni culpabilisation. 👉Pour en savoir plus sur nous.

La citation qui nous parle