Quelle est la nourriture qui pollue le plus ?

Mis à jour le par Equipe Rédaction

Manger pollue, c’est un fait. OK, mais il faut bien manger pour vivre, sommes-nous tentés de répondre… Certes, mais cessons un instant d’enfoncer des portes ouvertes et venons-en au fait : de la même manière que côté santé, il existe la malbouffe, celle qui fait plaisir au palais, mais dont il ne faut pas abuser, certains aliments sont, plus encore que les autres, des désastres écologiques : il est possible, et même indispensable, de prendre en compte le prisme environnemental dans nos choix alimentaires afin de réduire, au quotidien, notre empreinte sur la planète. Quel est le top 10 des aliments à bannir et à limiter ? Menu de la nourriture la plus polluante au monde 🤮

Quelle est la nourriture qui pollue le plus ?

L’impact environnemental du contenu de nos assiettes

L’agriculture, c’est environ 30% des émissions de gaz à effet de serre mondiales. Par ailleurs, environ 80% de la déforestation dans le monde est due à la production agricole, et quand on prend aussi en compte les pesticides, engrais, et autres produits phytosanitaires utilisés, on commence à mieux percevoir l’impact écologique du contenu de notre assiette 🍽️. De la production des aliments, à leur conditionnement, jusqu’à leur consommation, en passant par le gaspillage alimentaire, le modèle alimentaire qui est le nôtre est loin d’être neutre pour la planète : pollution, dégradation des écosystèmes, destruction des sols, déforestation, déclin des précieux insectes pollinisateurs, réchauffement climatique… Ne serait-il pas l’heure de revoir notre menu ? Quels sont les aliments les plus polluants, à éviter autant que possible ?

👉 Quels sont les secteurs et industries les plus polluants ?

1. La viande : un véritable fléau environnemental

🥩 Il n’est un secret pour personne que la consommation de viande est sans doute celle qui pose le plus de problèmes environnementaux. Entretenir du bétail est un véritable gouffre d’eau, de nourriture et d’énergie, l’élevage causant par ailleurs des émissions de gaz à effet de serre considérables : la production de viande, à elle seule, est responsable d’environ 20% des émissions mondiales et de 70 à 80% de la déforestation tout autour du globe. L’élevage intensif, en particulier, est particulièrement délétère, les bêtes y étant principalement nourries de grains et de soja. Le bœuf et l’agneau, en particulier, sont les viandes les plus nocives : la viande de bœuf, par exemple, émet près de 100 kilos de CO2 pour seulement un kilogramme de viande ! Des protéines animales que nous consommons de surcroît en excès, en particulier dans nos sociétés occidentales…

👉 Réduire sa consommation de viande, oui mais par quels aliments la remplacer ?

2. Les produits laitiers : à limiter !

Comme tous les produits d’origine animale, les produits laitiers font partie des aliments les plus polluants. De la même manière que pour la production de viande, les bêtes monopolisent des pâturages, sont nourries à base de céréales et de soja, source de déforestation, et consomment une grande quantité de fourrage, lui-même bien souvent OGM, notamment dans les grandes exploitations. Les éleveurs ont également bien souvent la main leste sur les antibiotiques. 🧀 Le fromage, par ailleurs, nécessite en moyenne 5600 litres d'eau pour produire par kilo ! 👉 Fromage végétarien, vers quel produit se tourner ?

D’une manière générale, alors que notre régime alimentaire actuel occupe aujourd'hui 4,13 milliards d'hectares de terres dans le monde, un régime alimentaire sans bœuf, sans mouton ou sans produits laitiers ferait tomber le besoin de terres à seulement 1,1 milliard d'hectares, d’après une étude « Environmental Impacts of Food Production » publiée dans la revue Science.

3. Sélectionner son poisson, c’est protéger les océans !

🐠 Finissons-en avec les protéines animales avec le cas de la consommation de poisson. Bien souvent issus de la surpêche, les poissons que nous achetons sont souvent les produits de pratiques ou d’élevages particulièrement nocifs pour l’environnement. La production de saumon, notamment, bien souvent d’élevage, pollue considérablement l’eau en raison des nombreux antibiotiques et produits chimiques déversés. Le thon rouge, de son côté, est en voie de disparition, comme de nombreux autres : à éviter de toute urgence ! En fait, 93% des stocks de poissons sont surexploités ou pleinement exploités, une bien mauvaise nouvelle pour la biodiversité marine.

👉 Zoom sur le tilapia, poisson le plus consommé du monde

4. Le sucre : et si on réduisait ?

L’addiction au sucre n’est pas sans effet sur l’environnement, loin de là 🍭. Il s’agirait même d’une des cultures les plus nocives pour la planète. Environ 150 millions de tonnes de sucre sont produites dans le monde chaque année. Utilisation intensive d’eau, de pesticides, érosion des sols, épuisement de la terre qui devient carencée en carbone organique… La culture de canne à sucre et de betterave à sucre détruit des écosystèmes et met à mal la biodiversité. Difficile de s’en priver totalement, mais il est urgent de réduire notre consommation et d’opter, lorsque c’est possible, pour des alternatives plus vertueuses !

👉 Comment faire pour manger bio et pas cher ?

5. Mauvaise nouvelle : le chocolat aussi…

On continue avec les mauvaises nouvelles : le chocolat, lui aussi, est à classer dans les mauvais élèves de la classe écolo 😱. La culture de cacaoyer nécessite beaucoup d’eau, et fait peser une pression importante sur les forêts équatoriales qui sont détruites pour répondre à une demande mondiale en constante augmentation. D’où une importante déforestation en Côte d’Ivoire, en Indonésie ou encore au Ghana. De nombreuses espèces animales, en fort déclin, en sont considérablement fragilisées, comme c’est le cas des orangs-outans ou des tigres. D’autant que toutes les étapes de transformations du chocolat alourdissent encore sa facture environnementale, et qu’il est consommé loin, bien loin de son pays d’origine !

6. … et le café #whatelse !

Café, chocolat : même combat ! Déforestation massive, utilisation généreuse de pesticides, érosion des sols… ☕Et si on s’en passait ?

7. Sans huile de palme, bien entendu

Il est de notoriété publique que l’huile de palme est oh combien délétère pour la planète. Responsable d’une déforestation hors de contrôle dans les forêts primaires d’Indonésie ou de Malaisie🪵, la production d’huile de palme détruit des écosystèmes entiers et décime les populations de nombreuses espèces en danger, outre le fait qu’elle pollue copieusement les sols et l’eau et fait pâlir par son impact carbone. Pourtant, on continue d’en trouver presque partout ! Malheureusement, il s’agit de LA matière grasse la plus utilisée dans l’industrie agro-alimentaire.

8. Le soja, un désastre

Remplacer les steaks de bœuf par des steaks de soja 🤔? Pas si sûr, Arthur ! La culture de soja contribue généreusement à la déforestation et nécessité l’utilisation de processus industriels lourds et de solvants chimiques contribuant à une importante pollution locale. Huile de soja, alimentation du bétail, tofu, pousses de soja… 330 millions de tonnes de graines de soja sont produites chaque année dans le monde !

9. Le riz, blanc mais pas si propre

La culture du riz nécessite d’importantes quantités d’eau : 3400 litres d’eau sont nécessaires pour en faire pousser 1 kg ! Mais ce n’est pas tout, car les rizières rejettent également du méthane, à hauteur de 100 millions de tonnes par an, encore plus que la production de bétail !

10. Carton rouge pour les fruits et légumes importés ou hors saison

Si nos envies irrépressibles de mangues, de fraises ou de tomates peuvent être assouvies en toute saison, ce n’est pas sans effet sur la planète. Par exemple, l’avocat, qui nécessite d’importantes quantités d’eau, a un bilan carbone franchement dégueu, au même titre que la mangue qui en plus, est un fruit fragile qui ne supporte de voyager qu’en avion🥭 …

👉 Quels sont les fruits & légumes les plus polluants ?

Zoom sur l’eau minérale

Ce n’est pas tant l’eau minérale qui pose souci, mais plus son contenant : la bouteille en plastique est en effet un des plus importants fléaux pour la planète 🌍, et notamment pour les océans. 50 milliards de bouteilles d’eau sont vendues chaque année dans le monde, et ça, ça demande beaucoup de pétrole, d’une part, et ça génère une quantité folle de déchets plastiques à usage unique. Tout ça alors qu’au final, l’eau en bouteille contient plus de résidus de produits plastiques ou chimiques que l’eau du robinet dans nos pays développés, c’est quand même un comble !

👉 Zéro pollution plastique en 2040 ? Les pays du G7 s'y engagent

Mais alors, qu’a-t-on diable le droit de manger ?!

Eh bien de tout, mais intelligemment ! Un régime flexitarien, par exemple, vous ouvrira les portes d’un régime alimentaire plus sain, pour vous comme pour l’environnement 👉 Je suis flexitarien, et vous ? Le régime alimentaire qui monte !

Consommer moins de viande mais des produits plus qualitatifs, opter pour des produits de saison et/ou locaux ou en circuit court, faire la part belle aux légumineuses, privilégier autant que possible les produits issus de l’agriculture biologique… Il ne s’agit pas nécessairement de cesser complètement la consommation de viande, mais de réduire cette dernière, et de privilégier les petites exploitations locales, les animaux élevés en plein air, nourris en pâturage, et idéalement, se tourner vers de la viande bio.

👉 Slow food : pour une alimentation bonne, propre et juste

À retenir

En France, nous avons tendance à privilégier une alimentation riche en viande et en produits laitiers. D’une, ce n’est absolument pas une nécessité d’un point de vue strictement nutritionniste (ce serait même l’inverse !), et de deux, il n’y a rien de pire pour la planète ! Mais bien d’autres aliments ont un bilan environnemental plus que douteux, et sont donc à limiter fortement, ou à sélectionner intelligemment : c’est notamment le cas du poisson, du sucre, du chocolat, du café, du soja, ou encore du riz.

Explorer - protéger - se ressourcer
#BornToBeWild


Sources : sciencepost.fr, youmatter.word, cnews.fr, lejsl.com, wwf.fr, futura-sciences.com, ademe.fr

Retrouvez les articles sur le thème :

Article proposé par Equipe Rédaction

Amoureux de la nature - Born To Be Wild

Nos derniers articles

Prévention des feux de forêt, ce que vous devez savoir

L’été dernier a marqué les esprits du fait de la recrudescence des feux de forêt, et sonnera comme l’été de tous les records : celui des surfaces brûlées et celui des émissions de carbone en Europe. Pour la seule Union Européenne, plus de 785 000 hectares sont ainsi partis en fumée du 1er janvier au 19 novembre, et 9 mégatonnes de CO2 ont ainsi été rejetées - contre une moyenne annuelle de 6,75 mégatonnes en 2003-2021 - du seul fait de ces incendies ravageurs, avec évidemment un énorme pic estival… Il est impératif que l’été 2024 ne suive pas cette tendance apocalyptique, et pour cela, la prévention est la clé 🗝️

Les produits chimiques éternels, le poison du siècle !

Ils font polémique en ce moment, et à juste titre : les PFAS (prononcez « pifasse »), ces « produits chimiques éternels », sont partout. Textiles, emballages alimentaires, ustensiles de cuisine, cosmétiques… Quelle est l’ampleur du phénomène ? En quoi est-ce dangereux pour notre santé ? Quels sont les impacts environnementaux de cette véritable invasion ? Comment expliquer cette omniprésence de substances dont la nocivité est parfaitement connue ? Voici tout ce que vous devez savoir sur les PFAS 👇

Les conséquences du réchauffement climatique sur la fertilité

Les effets du réchauffement climatique passent désormais difficilement inaperçus : évènements météorologiques extrêmes, canicules, sécheresses, incendies de forêts, insécurité alimentaire… Des effets qui gagnent également la sphère sanitaire, en impactant sous de nombreux aspects la santé humaine. Notamment, notre fertilité, au même titre que celle de nombreuses espèces, pourrait en pâtir. Explications 👇

Les fanons de la baleine, une merveille de la nature

Cet imposant mammifère marin est aussi célèbre que méconnu. Il existe près de 90 espèces de ce cétacé, au sein duquel on peut distinguer les baleines à dents, dites « Odontocètes » des baleines à fanons, dites « Mysticètes », telles que la baleine à bosse, le rorqual commun ou encore la baleine bleue. La plus petite d’entre elles, la baleine pygmée, mesure environ 6 mètres, et la plus grande, une trentaine pour environ 150 tonnes ! Ainsi, la bouche du plus gros animal vivant de notre planète est dotée de ces étranges lames cornées… De quoi s’agit-il exactement, et à quoi servent, au juste, les fanons de la baleine ? La réponse 👇

Comment faire son Bee Wrap soi-même ? Le tuto !

Tote bag, disques démaquillants lavables, Furoshiki, … Dans le cadre d’une démarche zéro déchets, le Bee Wrap est lui aussi un indispensable ! Ces emballages réutilisables vous permettront de tourner le dos aux films alimentaires et autres papiers aluminium dans la cuisine. Mode d’emploi ! 👇

Loi AGEC, la loi anti-gaspi, que prévoit-elle exactement ?

La loi AGEC n° 2020-105 du 10 février 2020 (loi anti-gaspillage pour une économie circulaire) ambitionnait d’accélérer la transition de nos modèles de production et de consommation, dans l’optique de réduire les déchets, préserver les ressources naturelles, limiter le réchauffement climatique et protéger la biodiversité. Pour cela, elle annonce une transformation de notre système vers une économie circulaire, afin de sortir du « produire – consommer – jeter » qui caractérise nos pratiques actuelles. Quels sont ses grands axes ? Quels premiers bilans peut-on en tirer ? 👇

La playlist nature qui fait du bien

Nature - Peinture

Amareo

  1. Côte maritimeZen Ambiance D'eau Calme
    3:28
  2. Se délasserZen Ambiance D'eau Calme
    3:29
  3. Orage: Pluie Sur Le ToitSons De Pluie HD
    3:10
  4. Orage: Pluie ForteSons De Pluie HD
    2:55
  5. Ronronnement relaxantOasis de sommeil
    3:27
  6. La tempête tropicale à l'horizonSomnolent Jean
    1:42
  7. Pluie dans la Forêt, Pt. 01Sons de la Nature Projet France de TraxLab
    1:23
  8. Chant de cigales, Vol. 1Bruitages
    3:02
  9. Sons des rivières: Vent, ruisseauBruits naturels
    4:17
  10. Relax NaturelleChant d'Oiseaux
    2:39
  11. Bruits de feu crépitantZone de la Musique Relaxante
    3:29

Qui sommes nous?

Chaque jour, nous avons à cœur de vous montrer les merveilles de Mère Nature et de vous offrir un bol d'air frais. Nous vous donnerons également quelques conseils pour prendre soin de notre belle planète, sans injonction ni culpabilisation. 👉Pour en savoir plus sur nous.

La citation qui nous parle


La playlist nature qui fait du bien

Nature - Peinture

Amareo

  1. Côte maritimeZen Ambiance D'eau Calme
    3:28
  2. Se délasserZen Ambiance D'eau Calme
    3:29
  3. Orage: Pluie Sur Le ToitSons De Pluie HD
    3:10
  4. Orage: Pluie ForteSons De Pluie HD
    2:55
  5. Ronronnement relaxantOasis de sommeil
    3:27
  6. La tempête tropicale à l'horizonSomnolent Jean
    1:42
  7. Pluie dans la Forêt, Pt. 01Sons de la Nature Projet France de TraxLab
    1:23
  8. Chant de cigales, Vol. 1Bruitages
    3:02
  9. Sons des rivières: Vent, ruisseauBruits naturels
    4:17
  10. Relax NaturelleChant d'Oiseaux
    2:39
  11. Bruits de feu crépitantZone de la Musique Relaxante
    3:29

La photo qui nous fait vibrer 


Plage de Mesquer - Regarder le soleil se coucher dans la mer... une de mes madeleines.  Chaque jour le spectacle est différent. Ce jour-là, il y a des nuages, les rayons les transpercent. Le reflet du soleil dans l'eau donne à la mer un ton unique, changeant à chaque minute. Il reste quelques traces du passage des enfants, que la mer douce mais sure efface une à une. Ecouter la mer, voir son étendue sans fin ... j'y passerais des heures

📷 By Anne-Fleur Saraux. 

Partagez vos photos sur Instagram avec le #amareochezvous. 

La citation qui nous parle