Quels sont les secteurs et industries les plus polluants ?

Mis à jour le par Equipe Rédaction

Alors que notre planète fait face à des défis environnementaux sans précédent, certains secteurs industriels continuent de peser lourdement sur notre environnement. Qui sont les plus mauvais élèves en la matière ? Qui mérite un carton rouge, à défaut d’un bon point vert ? Quelles industries et secteurs contribuent le plus à polluer notre belle planète ? 🌍

Quels sont les secteurs et industries les plus polluants ?

1. Le secteur de l’énergie, le plus grand émetteur de Co2

Il n’y a pas de débat sur ce point : le secteur le plus gros émetteur de CO2 dans le monde reste la production d’électricité, avec 41% du total des émissions de la planète, et 47% si on y ajoute le secteur de l’énergie dans sa globalité. Cette répartition est néanmoins variable d’un pays à un autre, puisque la part de l’énergie représente 54% des émissions en Chine, par exemple, contre seulement 21% en France, en raison de notre parc nucléaire. 

production d'électricité polluante

La production de chaleur et d’électricité reste indétrônable à l’échelle de la planète en termes d’émission de CO2 et porte une lourde responsabilité dans le phénomène du réchauffement climatique, une triste championne toutes catégories 👎. 

Les solutions ? Accélérer la transition énergétique, améliorer l'efficacité énergétique des bâtiments et industrie et développer des technologies pour capturer et stocker le CO2. 

👉 Le carbone bleu, l'arme secrète contre le réchauffement

2. Les transports : des émissions élevées

Sur la seconde place du podium, le secteur du transport représente, quant à lui, 25% des émissions mondiales de CO2. Transports routiers, aériens, maritimes… Les flux de marchandises et de passagers ont connu un important développement sur les dernières décennies et ne désemplissent pas. Le transport routier, notamment, en représente la plus grosse proportion, car même si les voitures se font de moins en moins polluantes, elles sont de plus en plus nombreuses 🚗. 

Ce n’est qu’ensuite que viennent les autres secteurs industriels, y compris de la construction, qui représentent, tous ensemble, 18% des émissions mondiales de CO2.

👉 Est-il encore possible de stopper le réchauffement climatique ?

3. La construction : Bâtir un avenir, mais à quel coût environnemental ?

Le secteur de la construction, selon le Ministère de la Transition écologique, représente environ 23% des émissions de gaz à effet de serre en France, un chiffre qui souligne l'urgence de pratiques de construction plus durables.

En 2014, le secteur du bâtiment a généré 227,5 millions de tonnes de résidus polluants, soit 75 % des déchets produits en France 😠. Le BTP mériterait de se reverdir, et vite, car il s’agit d’une des industries les moins écoresponsables, avec des chantiers très polluants.

👉 Empreinte carbone : qu’est-ce que c’est ? Comment la calculer, la réduire ?

4. L’agriculture : Cultiver des aliments et des émissions

L’agriculture figure parmi les mauvais élèves en matière de pollution, puisqu’elle est responsable de 13 à 18% du total des émissions de gaz à effet de serre à l’échelle de la planète, et notamment de méthane et d’oxyde nitreux qui proviennent des bovins 🐮. L'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) rapporte que l'agriculture est responsable de 18% des émissions mondiales de gaz à effet de serre, incluant des gaz puissants comme le méthane et l'oxyde nitreux.

Sans oublier que c’est bien souvent pour les besoins de l’agriculture que la déforestation est initiée. D’autant plus qu’elle est à l’origine d’une importante pollution de l’air en Europe. 

Notamment, l’ammoniac (NH3) émis dans l’air provient à 93 % de l’agriculture, dont 69 % des élevages et 28 % des apports d’engrais minéraux, une substance aux conséquences sanitaires, environnementales et climatiques très destructrices. Sans parler des produits phyto­sanitaires… De nombreux polluants atmosphériques lui sont imputables.

👉 L'eutrophisation : tout savoir sur cette pollution de l'eau

5. La vente au détail de produits alimentaires : Emballages et déchets en abondance

La distribution alimentaire n’est pas en reste, principalement en raison du conditionnement des produits alimentaires que nous consommons au quotidien, et qui fait la part belle au plastique, ce fléau des océans. La vente au détail suppose encore souvent que les denrées soient emballées, suremballées, ce qui crée une quantité de déchets inouïe. 

Même si le vrac se fait, progressivement, une petite place dans nos habitudes, il reste très marginal par rapport aux quantités écoulées et consommées 🛒.

👉 L'application UFC que choisir vous informe sur la dangerosité de vos produits sur l'environnement

6. La mode : La fast fashion, rapide et furieuse contre l'environnement

Ah, la mode… Il s’agit de l’un des secteurs le plus couramment montré du doigt en matière de pollution, et en particulier la fast fashionCar d’une part, elle utilise beaucoup d’énergie et de matières premières, mais elle rejette également de nombreux polluants dans l’eau potable afin de traiter et de colorer les tissus. Pas moins de 7 500 litres d’eau sont nécessaires pour fabriquer un jean 👖 ! 

De plus, elle génère une quantité colossale de déchets, en raison de la surconsommation à laquelle elle invite, et d’une qualité bien souvent médiocre qui n’est absolument pas étudiée pour durer dans le temps mais au contraire, pour proposer des articles bon marché qui seront rapidement remplacés.

À l’échelle mondiale, 100 milliards de vêtements ont été consommés dans le monde en 2014, une véritable frénésie s’est emparée des garde-robes 😱. Bien souvent fabriqués dans des pays peu développés avec une réglementation minimale, les grands industriels du secteur ne manquent pas de s’engouffrer dans cette brèche pour faire un maximum de profit. 

Sans oublier les quantités folles de microplastiques rejetés dans l’eau de lavage des articles en tissu synthétique et produit à partir de combustibles fossiles… Non, la mode n’est définitivement pas un exemple en matière d’environnement et s’habiller vert n’est pas une mince affaire.

7. Les technologies et le numérique : Innovations high-tech, des coûts écologiques élevés

Parmi les industries les plus polluantes, la fabrication des milliards de smartphones, ordinateurs, tablettes, consoles de jeux et télévisions que nous utilisons au quotidien est lourde de conséquences pour l’environnement 📱. Il s’agit d’un domaine très gourmand en énergie et en ressources naturelles non renouvelables. 

Si Internet était un pays, il serait le 3ème consommateur mondial d’électricité après la Chine et les États-Unis. En 2025, 20% de la consommation électrique mondiale pourrait être consacrée au seul secteur numérique. L’industrie high-tech et du numérique pèsent lourd sur les épaules de la planète, et continue d’année en année sa progression.

💪 Reminder : Chaque action compte, qu'il s'agisse de choisir des produits moins emballés, de privilégier les transports en commun ou de soutenir les énergies renouvelables. Ensemble, en prenant des décisions éclairées et responsables, nous pouvons contribuer à un avenir plus vert et plus durable. Engageons-nous à être les acteurs du changement, car chaque geste vers la durabilité est un pas vers la préservation de notre planète.

À retenir :

Face aux défis environnementaux que nous rencontrons, il devient impératif de reconnaître notre rôle et notre impact. Chaque secteur, de l'énergie à la mode, joue un rôle dans la dégradation de notre planète, mais détient également la clé de solutions durables. En tant qu'individus, nos choix quotidiens en matière de consommation, de mobilité et d'utilisation de l'énergie façonnent directement l'avenir de notre environnement.

Explorer - protéger - se ressourcer
#BornToBeWild


Sources : sudouest.fr, caminteresse.fr, statistiques.developpement-durable.gouv.fr, Ademe, grizzlead.com, lemonde.fr

Retrouvez les articles sur le thème :

Article proposé par Equipe Rédaction

Amoureux de la nature - Born To Be Wild

Nos derniers articles

Pour vivre heureux, vivons… En yourte ? Un style de vie au naturel

La vie en yourte, retour aux sources ou effet de mode ? Si ce logement insolite séduit son public le temps d’un week-end au vert, pour d’autres, c’est devenu un mode de vie. À l’origine utilisée par les nomades d’Asie Centrale, la yourte constituait l’habitat le plus adapté au climat et à leurs habitudes. Mais qu’en-est-il pour les Occidentaux ? Les questions écologiques, l’ouverture au monde, l’envie de se rapprocher de la nature mais aussi l’apparition d’une pandémie mondiale nous ont amenés à reconsidérer en profondeur notre rapport à l’habitat et à la vie en société. Si la yourte présente de nombreux atouts et semble répondre à une quête de sens et de liberté, mieux vaut considérer tous ses aspects avant de vous lancer. Yourte ou pas ? Quelques clés pour choisir en pleine conscience.

Le 2 août 2024 : jour du dépassement. Prévenir pour mieux agir

Si nous vivons sur la même planète, vous en avez sûrement entendu parler au moins une fois… Le jour du dépassement, c’est cette date indicative à partir de laquelle nous aurons consommé l’ensemble des ressources que la Terre est capable d’approvisionner en une année. Calculé pour sonner l’alerte et sensibiliser la population mondiale, le jour du dépassement semble faire parler plus qu’il ne fait agir. Comment la date est-elle calculée ? Pourquoi est-elle différente d’un pays à l’autre ? Comment retarder concrètement son avancée ? Voici quelques clés pour mieux comprendre les enjeux du jour du dépassement. Loin de nous l’idée de nourrir votre éco-anxiété mais plutôt la prise de conscience de notre responsabilité à en matière d’habitudes de consommation.

Bernic & Clic : l’appli qui vous reconnecte à la nature

Lorsque la mer se retire, le littoral est le théâtre d’une fascinante faune et flore peu familière. Marcheurs ou pêcheurs, vous vous êtes déjà demandé comment s’appelle ce drôle de coquillage qui ressemble à un chapeau chinois ? Qu’est-ce qu’un estran ? Comment les poissons respirent-ils sous l’eau ? Bonne nouvelle ! Toutes les réponses à vos questions sont sur Bernic & Clic. Des passionnés de nature et de biodiversité ont créé l’application idéale pour éveiller la curiosité des petits marins d’eau douce et de leurs parents. Mollusques, crustacés, algues et poissons n’auront bientôt plus de secret pour vous et vos graines de sauveteurs. Rendez-vous à la prochaine marée et d’ici là, découvrez tout sur l’application qui pourrait bientôt vous accompagner dans vos futures excursions les pieds dans la vase.

Zoonoses et climat : même combat ! Enjeux climatiques & santé

Les “zoo” quoi ? Les zoonoses, ce sont les maladies transmises par les animaux aux humains. Ça vous rappelle un certain pangolin ? Tout juste ! Comment est-ce possible ? Depuis le Covid 19, de sérieuses hypothèses mettent en cause le climat. En effet, le réchauffement climatique serait à l’origine de l’émergence de nouveaux organismes vivants dits pathogènes, c’est-à-dire responsables de maladies. Comment éviter de nouvelles pandémies ? Comment préserver la biodiversité et nos écosystèmes pour lutter contre ces zoonoses ? Quels sont les dangers en matière de santé publique et économique ? Voici quelques clés pour maîtriser le sujet.

Les indispensables pour partir en Festival sans polluer

Les festivals de musique et concerts en plein air sont synonymes de plaisir et de liberté mais aussi d’abus, lorsque le Festival n’est pas éco-conçu. Pour profiter de la nature encore longtemps, mieux vaut la préserver ! Alors, avant de sillonner la France à la recherche de scènes endiablées et de bons sons à partager, voici une liste des objets durables qui vous accompagneront pendant des années et rendront vos co-festivaliers verts… de jalousie !

Les fruits et légumes d'août pour faire le plein d'énerergie !

Août est le mois le plus chaud de l’année, la saison parfaite pour les pique-niques, apéros dînatoires, barbecues et planchas 😎. On a donc envie de fraîcheur et de délicieuses saveurs sucrées. Et ça tombe bien, car les ingrédients parfaits pour des recettes légères et rafraîchissantes sont justement en plein boom. La nature n’est-elle pas incroyablement bien faite ? Les fruits et légumes sont plus que jamais gorgés de soleil, bourrés de vitamines, minéraux et antioxydants. Et si vous profitiez de vos vacances pour vous mettre au vert ?

La playlist nature qui fait du bien

Nature - Peinture

Amareo

  1. Côte maritimeZen Ambiance D'eau Calme
    3:28
  2. Se délasserZen Ambiance D'eau Calme
    3:29
  3. Orage: Pluie Sur Le ToitSons De Pluie HD
    3:10
  4. Orage: Pluie ForteSons De Pluie HD
    2:55
  5. Ronronnement relaxantOasis de sommeil
    3:27
  6. La tempête tropicale à l'horizonSomnolent Jean
    1:42
  7. Pluie dans la Forêt, Pt. 01Sons de la Nature Projet France de TraxLab
    1:23
  8. Chant de cigales, Vol. 1Bruitages
    3:02
  9. Sons des rivières: Vent, ruisseauBruits naturels
    4:17
  10. Relax NaturelleChant d'Oiseaux
    2:39
  11. Bruits de feu crépitantZone de la Musique Relaxante
    3:29

Qui sommes nous?

Chaque jour, nous avons à cœur de vous montrer les merveilles de Mère Nature et de vous offrir un bol d'air frais. Nous vous donnerons également quelques conseils pour prendre soin de notre belle planète, sans injonction ni culpabilisation. 👉Pour en savoir plus sur nous.

La citation qui nous parle