Des vacances oui, mais écolos ! 10 commandements à suivre

Mis à jour le par Equipe Rédaction

Vous avez travaillé dur toute l’année, mais ça y est, vous les voyez enfin approcher : les vacances tant attendues sont bientôt là 😎 ! Vous avez la ferme intention d’en profiter, et quoi de plus légitime ? Il faut savoir décrocher, se ressourcer et s’évader pour recharger les batteries. Mais pas aux dépens de la planète… Car oui, en vacances, on a envie de se lâcher, et le risque de tomber dans l’excès est bien présent, d’autant que le tourisme a augmenté de + 130 % en 20 ans sous l’impulsion du «low cost» ! Pourtant, les vacances écolos, c’est possible ! Suivez nos 10 commandements pour des vacances plus vertes.

Des vacances oui, mais écolos ! 10 commandements à suivre

1. Pour t’évader, de l’avion, tu te passeras

La règle numéro un, bien sûr, c’est de sélectionner vos moyens de transport afin de choisir la solution la plus respectueuse de l’environnement 🌍. Vacances rime souvent, dans notre esprit, avec voyage sur une plage paradisiaque à l’autre bout du monde. Mais le tourisme représente 8 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre, dont les 3/4 sont liés aux transports… Et parmi ces transports, les trajets en avion sont responsables de 40% des gaz à effet de serre émis ✈️.

👉 Un aller Paris/New-York pour une personne émet 1 tonne de CO2. Pour 1 km de trajet pour une personne, l’avion consomme 7 fois plus que le bus, 14 fois plus que le train et 40 fois plus que le TGV. Ça donne à réfléchir !

2. La France tu visiteras

Selon toute logique, plus on reste proche de chez soi, moins on émet de CO2 pour se rendre à destination. Et ça tombe bien, car en réalité, il n’est pas du tout indispensable de parcourir des milliers de kilomètres pour réussir son séjour. La France regorge à elle seule de nombreux trésors à découvrir ou redécouvrir, notre pays est tellement riche. Dans l’hexagone, il y en a pour tous les goûts : des plages superbes, de la moyenne et de la haute Montagne, des campagnes magnifiques, un patrimoine architectural et historique inégalable, des spécialités culinaires extrêmement variées et plus succulentes les unes que les autres 😋…

Pas besoin d'aller loin pour des vacances dépaysantes ! 5 idées de Road Trip en France pour un voyage inoubliable - À la découverte des 10 plus beaux points de vue de France 🤩 - Le top 10 des GR à absolument faire en France !

3. Si d’avion tu ne peux te passer, tu compenseras (enfin tu essaieras)

Parfois, bien sûr, prendre l’avion est incontournable pour découvrir de nouveaux horizons et de nouvelles cultures. Le « Flygskam », ou la honte de l’avion, vous prend : vous culpabilisez à mort d’utiliser un mode de transport aussi polluant ! Un coût environnemental loin d’être anodin en effet 🙁… Certains dispositifs de compensation carbone sont néanmoins disponibles. Attention, rien de miraculeux : cela ne peut pas annuler les émissions de gaz à effet de serre intervenues. Mais c’est mieux que rien. Les compagnies aériennes s’y mettent progressivement, en incluant ce coût dans le paiement, ou en le proposant en supplément, et seront progressivement tenues de s’y adonner pour les vols intérieurs : la loi du 22 août 2021 dite « Climat et Résilience », inspirée de la Convention citoyenne pour le climat leur imposera une obligation de compensation des émissions (50 % en 2022, 70 % en 2023 et la totalité en 2024).

Greenwashing ou écotourisme 
Il s’agira bien souvent de financer des projets dans les énergies renouvelables, dans l’utilisation rationnelle de l’énergie, ou de plantation d’arbres dans différents pays du monde, de mangrove, d’agroforesterie🌳… L’intention est là, mais concrètement, partant du postulat qu’un arbre équivaut à environ 100 kg de CO2 capté sur 10 ans, il faudrait donc en planter 20 pour en capter 2 tonnes… Donc au moins 9.000 arbres pour un vol Boeing 747 de 450 passagers ! Concrètement, il y a de l’idée, mais même s’il existe des labels efficaces auxquels on peut se fier, il n’est pas réaliste du tout de parler de compensation…

4. Pour en profiter, chez toi tu resteras

Souvent, on imagine que partir pendant ses congés est un prérequis indispensable à l’évasion et à la déconnexion. Ce n’est pas totalement faux, mais ce n’est pas totalement vrai 🙃 ! Notamment si votre budget est limité, rester à la maison peut-être très profitable pour souffler un bon coup, c’est ce que l’on appelle les « stay-cations ».

Il s’agit néanmoins de savoir rompre avec le quotidien : Vous vivez probablement dans une région qui regorge de richesse à découvrir 🏰, mais vous passez à côté en raison du rythme effréné de votre quotidien. Le boulot, les enfants, les activités annexes… Vous êtes pris dans un tourbillon qui laisse peu de place aux excursions touristiques et culturelles. Pourquoi ne pas redevenir touriste chez vous pendant les vacances ? Ou vous adonner à des activités négligées ou laissées de côté par manque de temps : faire un peu de jardinage, aller à la pêche 🎣, faire un peu de randonnée dans la campagne environnante… 

Cette solution offre le double avantage d’économiser le coût environnemental du transport, et celui de l’hébergement pour votre porte-monnaie.

5. À vélo tu pédaleras

Dans la catégorie « vacances écolos », la pratique du vélo est tout à fait indiquée 🚲. Saviez-vous que la France est la 2ème destination mondiale de cyclotourisme ? En tête, la Loire a vélo est particulièrement plébiscitée. D'ailleurs, se déplacer à vélo, c'est bon pour la santé

6. Moins souvent tu partiras, plus longtemps tu resteras

Le tourisme a connu une expansion fulgurante ces dernières années, mais bien souvent pour de courts séjours. Entre prendre l’avion pour un week-end, et le répéter plusieurs fois dans l’année, ou prendre l’avion une seule fois pour un séjour de plusieurs semaines à l’étranger, il vaut évidemment mieux choisir la seconde option. Vous limiterez ainsi votre impact sur le réchauffement climatique, et profiterez mieux de votre séjour.

7. Les régions « sur touristiques » tu éviteras

Il faut savoir que 95% du tourisme se concentre sur 5% des territoires à l’échelle mondiale, avec tous les excès et déviances que cela suppose… Une énorme pression sur l’environnement, puisque tout le monde s’agglutine au même endroit au même moment. Pollution routière, explosion des déchets, surconsommation d’eau et d’énergie, dégâts sur la biodiversité, dégradation des monuments, maltraitance animale… Une véritable catastrophe pour les pays n’étant pas pourvus d’infrastructures de traitement de l’eau ou des déchets 😱 👉 Ces sites menacés par les excès du tourisme et le réchauffement climatique.

8. L’éco-tourismes tu pratiqueras

L’éco-tourisme consiste à limiter au maximum l’empreinte carbone liée à ses voyages. Saviez-vous que 55% des Français seraient enclins à s’adonner à des actions plus respectueuses de l’environnement au cours de leurs vacances, mais ne le font pas par manque de connaissances ou d’alternative ? Pour cibler des vacances reverdies, vous pouvez vous renseigner auprès de l’ATES (Association pour le tourisme équitable et solidaire), de l’ATR (Agir pour un tourisme responsable), ou vous prospecter du côté de vaovert.fr, babel-voyages.com, tourisme-equitable.org ou voyageons-autrement.com. Pour en savoir plus, c’est par là !

9. Un hébergement durable et labellisé tu choisiras

Les hébergements « durables » et écoresponsables, donc engagés dans la protection de l’environnement, poussent comme des champignons ces dernières années 🍄, et c’est une bonne nouvelle ! Mais le mieux est de sélectionner des logements bénéficiant d’un label, gage de fiabilité, comme l’Ecolabel européen, La Clef Verte, Hôtels au Naturel, EcoGîtes, Gîte Panda ou Green Globe. Les Logishotels sont également des options intéressantes. Station Verte est le 1er label d'écotourisme en France

10. Léger comme l’air tu voyageras

Mesdames (oui, c’est essentiellement un problème féminin💋), il va falloir faire des concessions sur le contenu de votre valise. Avez-vous absolument besoin de la quasi-intégralité de votre garde-robe pour un week-end ? Limiter le poids de vos bagages, c’est limiter la consommation de votre moyen de transport quel qu’il soit : voiture, avion… Par exemple, réduire de 15 kg ses valises permettrait d’économiser entre 100 et 200 kg équivalent CO2 sur un vol Londres-Tenerife.

Et en vacances comme le reste de l’année, on consomme bio, de saison, et local 🤗 !

À retenir :

Se mettre au vert en restant green, c’est possible ! Vous pouvez organiser vos vacances de manière à limiter votre impact sur l’environnement, la meilleure manière de lâcher prise en gardant bonne conscience ! Le mot d’ordre, bien sûr, c’est d’éviter autant que possible l’avion, et de privilégier les destinations les plus proches. Partir moins souvent et plus longtemps est également une pratique vertueuse, de même qu’éviter les régions sur-touristiques. Préparez vos valises, et partez vous ressourcer, vous l’avez mérité.

Explorer - protéger - se ressourcer
#BornToBeWild

Sources : lekaba.fr, Ademe, Ademe, challenges.fr, leparisien.fr

Vous avez bien encore 5 minutes ? 😁#SlowLife : 

Retrouvez les articles sur le thème :

Article proposé par Equipe Rédaction

Amoureux de la nature - Born To Be Wild

Nos derniers articles

Randonner léger : nos astuces poids plume !

Le sac à dos du randonneur est à la fois son meilleur allié, et son pire ennemi. S’équiper pour ne pas manquer, oui, mais sans se surcharger, voilà tout l’art de bien préparer une randonnée. Et ça, ça se réfléchit en amont. Plus on part longtemps, plus on est tenté d’emporter d’affaires, et plus le poids risque de devenir un terrible fardeau… Car oui, un sac trop lourd peut littéralement gâcher votre aventure et la transformer en calvaire. Au croisement des chemins entre confort, respect de la sécurité et du budget, suivez nos astuces pour trouver le juste milieu et randonner léger !

GR 75, faites le tour de Paris à pied, vous allez adorer !

Vous pensez que les grandes randonnées ne sont pas accessibles aux citadins Parisiens ? Cet itinéraire va vous prouver le contraire. Enfilez vos chaussures de marche, on vous emmène faire le tour de Paris à pied, sur la trace du GR 75 🥾.

Reprise gratuite des pneus usagés pour les particuliers : ce qui change en 2024

577 000 tonnes de pneumatiques sont mises sur le marché chaque année en France, soit 59 millions de pneus. Ces futurs déchets, bien que n’étant pas considérés comme dangereux, n’en sont pas moins composés de produits toxiques et présentent un risque tant pour l’environnement que pour la santé publique. Bonne nouvelle : depuis le 1er janvier 2024, les particuliers peuvent déposer gratuitement leurs pneus usagers chez un distributeur, sans obligation d’achat de pneus neufs. Débriefing 👇

Quelle est la nourriture qui pollue le plus ?

Manger pollue, c’est un fait. OK, mais il faut bien manger pour vivre, sommes-nous tentés de répondre… Certes, mais cessons un instant d’enfoncer des portes ouvertes et venons-en au fait : de la même manière que côté santé, il existe la malbouffe, celle qui fait plaisir au palais, mais dont il ne faut pas abuser, certains aliments sont, plus encore que les autres, des désastres écologiques : il est possible, et même indispensable, de prendre en compte le prisme environnemental dans nos choix alimentaires afin de réduire, au quotidien, notre empreinte sur la planète. Quel est le top 10 des aliments à bannir et à limiter ? Menu de la nourriture la plus polluante au monde 🤮

Comment se débarrasser des guêpes naturellement en 10 astuces

Vous êtes confortablement installé en terrasse, vous chillez, on ne peut plus détendu, et vous vous apprêtez à partager un agréable déjeuner entre amis ou en famille, avec son lot de melons, grillades et autres réjouissances. Oui, tout aurait pu être parfait, sans elles : Bzzzzz ! Il n’est pas rare qu’une ou plusieurs guêpes s’invitent à table pour profiter elles-aussi de ces mets très appréciés, ou autour de la piscine, à la recherche d’eau pour s’hydrater... Un phénomène classique, mais TELLEMENT agaçant et potentiellement dangereux, car elles peuvent être amenées à piquer un de vos convives ou un animal de compagnie. Seulement voilà, les guêpes, comme tous les animaux, ont, elles aussi, un rôle à jouer dans les écosystèmes et la biodiversité. Votre objectif ? Les éloigner sans les tuer ni vous faire piquer. Quels sont les meilleurs répulsifs faits maison naturels pour les tenir à distance respectable de votre buffet 🐝 ?

Comment se débarrasser des poux radicalement (et naturellement) ?

Peut-être avez-vous eu la désagréable surprise de constater la présence de passagers clandestins indésirables sur vos charmantes têtes blondes, au retour d’une colo ou tout simplement en revenant de l’école : oui, les poux ont le don de s’inviter chez vous de manière insidieuse, et de s’immiscer partout ! Votre objectif est donc de vous en débarrasser au plus vite, mais sans passer par la case insecticide toxique, néfaste tant pour ces parasites voraces – bien qu’ils y soient de plus en plus résistants - que pour votre enfant, et bien sûr pour la planète 🌍… Bonne nouvelle, les méthodes naturelles ET efficaces existent. Chasser les poux sans traitement de choc chimique est à la portée de tous.

La playlist nature qui fait du bien

Nature - Peinture

Amareo

  1. Côte maritimeZen Ambiance D'eau Calme
    3:28
  2. Se délasserZen Ambiance D'eau Calme
    3:29
  3. Orage: Pluie Sur Le ToitSons De Pluie HD
    3:10
  4. Orage: Pluie ForteSons De Pluie HD
    2:55
  5. Ronronnement relaxantOasis de sommeil
    3:27
  6. La tempête tropicale à l'horizonSomnolent Jean
    1:42
  7. Pluie dans la Forêt, Pt. 01Sons de la Nature Projet France de TraxLab
    1:23
  8. Chant de cigales, Vol. 1Bruitages
    3:02
  9. Sons des rivières: Vent, ruisseauBruits naturels
    4:17
  10. Relax NaturelleChant d'Oiseaux
    2:39
  11. Bruits de feu crépitantZone de la Musique Relaxante
    3:29

Qui sommes nous?

Chaque jour, nous avons à cœur de vous montrer les merveilles de Mère Nature et de vous offrir un bol d'air frais. Nous vous donnerons également quelques conseils pour prendre soin de notre belle planète, sans injonction ni culpabilisation. 👉Pour en savoir plus sur nous.

La citation qui nous parle