Ecotourisme, qu'est-ce que c'est ?

Mis Ă  jour le par Equipe RĂ©daction

Ah, les vacances 😎
 Que vous les aimiez farniente sur la plage, sportives Ă  la montagne ou tranquilles Ă  la campagne, l’impact environnemental du tourisme est loin d’ĂȘtre neutre. Et pour les Ăąmes Ă©coresponsables, difficile d’en faire abstraction ! L’écotourisme rĂ©pond donc Ă  une rĂ©elle demande des voyageurs de tous horizons qui, soucieux de limiter l’empreinte Ă©cologique de leur sĂ©jour, souhaitent partir Ă  la dĂ©couverte de la nature et de la biodiversitĂ© sans nuire et sans dĂ©truire, alliĂ©e Ă  la volontĂ© d’impacter positivement les conditions de vie des populations locales. Vaste programme, dont nous avons cherchĂ© Ă  dĂ©limiter les contours pour vous.

Ecotourisme, qu'est-ce que c'est ?
Sommaire :

L’écotourisme, qu’est-ce que c’est ?

D’aprĂšs la SociĂ©tĂ© internationale d’écotourisme, il s’agit d’«un voyage responsable dans des environnements naturels, en aidant Ă  la conservation de l’environnement et en ayant un impact positif sur les conditions de vie des populations locales, tout en contribuant Ă  l’éducation des voyageurs» đŸ§ł. Mais attention, l’écotourisme est Ă  distinguer du voyage humanitaire.

Le terme « Ă©cotourisme Â» ne date pas d’hier : on en parle depuis les annĂ©es 70 ! Mais il prend un sacrĂ© coup de boost depuis quelques annĂ©es grĂące au mouvement gĂ©nĂ©ral de dĂ©veloppement durable et en rĂ©action au tourisme de masse. Depuis les annĂ©es 90, il connaĂźt en effet une croissance annuelle de 20 Ă  34 %. Il s’agit ainsi d’une des branches du tourisme durable, qui remet en cause les pratiques touristiques et tend Ă  prĂ©server l’environnement sur le long terme, tout en Ă©tant ciblĂ© sur la dĂ©couverte des Ă©cosystĂšmes🌿.

L’idĂ©e est, d’une part, de valoriser les espaces naturels, et d’autre part de lutter contre la pauvretĂ© et de participer au dĂ©veloppement de l’économie locale. De nombreuses destinations Ă©cotouristiques se situent dans des pays en voie de dĂ©veloppement, ce qui explique parfaitement la synergie des deux approches. Et le slow tourisme, vous connaissez ?

Pont suspendu au Costa Rica.

Valoriser et protéger le patrimoine naturel et culturel

La raison d’ĂȘtre de l’écotourisme est la valorisation et la prĂ©servation du patrimoine naturel et culturel, avec comme objectif d’impliquer tous les acteurs dans cette quĂȘte : il suppose la participation des populations locales, qui doivent prendre conscience de la nĂ©cessitĂ© de protĂ©ger la biodiversitĂ© đŸ’, et des touristes.

👉 9 conseils simples et efficaces pour rĂ©duire son impact environnemental.

Une réponse au tourisme de masse

Les consĂ©quences dĂ©sastreuses du tourisme de masse sont dĂ©sormais connues de tous, les intĂ©rĂȘts financiers en jeu – presque 600 milliards d’euros annuels - l’ayant comme souvent emportĂ© sur la raison đŸ€‘. Et avec lui son lot de dĂ©rives : le sud-Sahara transformĂ© en vĂ©ritable dĂ©chĂšterie, ou encore les puits en Mauritanie presque Ă  sec pour que les touristes puissent se doucher 😠.

Le tourisme fait Ă©galement exploser les Ă©missions de gaz Ă  effet de serre dans les rĂ©gions prises d’assaut : pour des destinations comme les Seychelles, les Maldives ou l’Île Maurice, il est responsable de prĂšs de 80% de leurs Ă©missions totales ! La prise de conscience est assez gĂ©nĂ©rale : les touristes, Ă  la recherche d’une relation de bĂ©nĂ©fice mutuel avec les milieux naturels, veulent limiter leur impact sur les Ă©cosystĂšmes et inscrire leur voyage dans une logique de durabilitĂ© 😇.

Parce qu’éthique rime avec authentique

Les notions d’écocitoyennetĂ© et d’éthique sont Ă©galement trĂšs prĂ©sentes dans le concept de l’écotourisme. Il en appelle Ă  la responsabilitĂ© des uns et des autres, pour permettre une dĂ©couverte de la nature sans lui nuire. L’écotouriste s’intĂ©resse en effet aux Ă©cosystĂšmes, Ă  les comprendre, mais sans prĂ©lĂšvement, sans y laisser son empreinte. La notion de respect de la nature est centrale đŸŒ±.

Le voyageur est Ă©galement Ă  la recherche d’authenticitĂ© et d’une dĂ©couverte approfondie du pays visitĂ©, il recherche une expĂ©rience plus vraie de la culture locale.

Îles Galapagos.

OĂč se pratique l’écotourisme ?

L’écotourisme, par dĂ©finition, se pratique dans la nature, dans des milieux naturels prĂ©servĂ©s qui prĂ©sentent un certain d’attrait liĂ© Ă  la faune, la flore, et la biodiversitĂ© en gĂ©nĂ©ral 🌮, au sein de petites structures, avec des groupes restreints, intimistes, ou en individuel.

Parmi les destinations phares de l’écotourisme, on trouve :

  • Le Costa Rica avec son territoire recouvert de 34% de forĂȘts tropicales humides, et qui abrite 6% de la biodiversitĂ© mondiale. Mais victime de son succĂšs et de cet engouement, des chaĂźnes d’hĂŽtel se sont dĂ©veloppĂ©es posant d’importants problĂšmes de traitement des eaux et de prĂ©servation de la mangrove 😭 

  • Les Galapagos, de leur cĂŽtĂ©, offrent 97% de territoire protĂ©gĂ©, un vĂ©ritable sanctuaire naturel ! Le plastique y est banni, et les Ă©nergies renouvelables. C’est un peu THE place to be de l’écotourisme.
  • Mais l’écotourisme peut ĂȘtre une alternative Ă  la destruction des Ă©cosystĂšmes pour d’autres destinations : Ă  Madagascar, la dĂ©forestation fait rage, mais l’écotourisme y est promu dans l’espoir de protĂ©ger les espĂšces endĂ©miques, et sortir d’une Ă©conomie uniquement basĂ©e sur l’agriculture.
  • La rĂ©serve naturelle de Bokeo, au Laos, propose Ă©galement une expĂ©rience unique et sauvage : elle permet Ă  quelques privilĂ©giĂ©s d’ĂȘtre logĂ©s dans des cabanes perchĂ©es dans les cimes d’immenses arbres, et de se promener de l’une Ă  l’autre suspendu Ă  des cĂąbles d’acier, profitant d’une vue Ă  couper le souffle sur la jungle environnante đŸ€©. Une vĂ©ritable aventure !

Et bien d’autres 😉 !

Ecotourisme ou Greenwashing ?

Pour vous essayer Ă  l’écotourisme, fiez-vous aux labels pour vous assurer du respect des critĂšres environnementaux et humains qui le caractĂ©risent : Clef verte, GĂźte Panda, Station Verte, Accueil Parc naturel rĂ©gional, Accueil Paysan, Chouette Nature, Green Globe
 Gare aux entrepreneurs peu scrupuleux qui surfent sur la vague de l’écotourisme et tombent dans le Greenwashing 👎 !

Les dĂ©rives de l’écotourisme


En revanche, comme toute tendance, malgrĂ© le fait qu’elle soit bien intentionnĂ©e au dĂ©part, l’écotourisme connaĂźt des dĂ©viances et abus
 Certains pays sont littĂ©ralement pris d’assaut, provoquant finalement le contraire de l’effet escomptĂ©. Épuisement et bouleversement des Ă©cosystĂšmes en sont les tristes rĂ©sultats. Par ailleurs, l’écotourisme n’efface pas le bilan carbone, souvent salĂ© du fait du recours Ă  l’avion, du transport pour se rendre sur place ✈.

À retenir :

L’écotourisme est nĂ© en rĂ©ponse au tourisme de masse et Ă  ses effets dĂ©vastateurs sur les milieux naturels. C’est un voyage responsable qui tend Ă  la conservation de l’environnement et a un impact positif sur les conditions de vie des populations locales. L’objectif premier est de participer Ă  la prĂ©servation de la biodiversitĂ©, dans une optique de voyage durable. Il rĂ©pond aussi Ă  la recherche d’une plus grande authenticitĂ©. Mais attention aux abus et aux faux amis ! Ouvrez l’Ɠil et le bon.

Explorer - protéger - se ressourcer
#BornToBeWild

Sources : geo.fr, ecotourisme.fr, toutvert.fr, planetehealthy.com

Vous avez bien encore 5 minutes ? 😁 #SlowLife 

Article proposé par Equipe Rédaction

Amoureux de la nature - Born To Be Wild

Nos articles

Sylvothérapie : se reconnecter à soi au contact des arbres

Les bienfaits de la nature sur notre santĂ© physique et psychologique ne sont plus Ă  prouver : de trĂšs nombreuses Ă©tudes scientifiques sont venues le confirmer. C’est sur cette vague que surfe la sylvothĂ©rapie, qui vous invite Ă  atteindre un profond Ă©tat de relaxation et de mĂ©ditation au contact des arbres. Rien de tel pour rĂ©duire stress et tensions nerveuses, paraĂźt-il. Sceptique ? Et si vous preniez un petit bain de forĂȘt ?

5 bonnes raisons de faire un gros cĂąlin aux arbres !

Non, nous n’allons pas essayer de vous convaincre de vous dĂ©guiser en fougĂšre pour communier avec la nature, mais pas loin ! La sylvothĂ©rapie, vous connaissez 🌳 ? Cette discipline, qui nous vient tout droit du Japon, nous invite Ă  se soigner au contact des arbres, en prenant pour ainsi dire un bain de forĂȘt. Une pratique qui aurait des bienfaits insoupçonnĂ©s sur le corps et l’esprit
 On a menĂ© l’enquĂȘte pour vous : dĂ©couvrez les 5 raisons de faire un cĂąlin aux arbres !

Le chevreuil, cette merveille de la nature

Le chevreuil, du latin capreolus, est un ruminant herbivore de la famille des CervidĂ©s. C’est en fait le plus petit d’entre eux en Europe ! Cet animal qui peuple nos forĂȘts subjugue par sa grĂące et par sa beautĂ©. Craintif et fuyant, il peut se laisser surprendre furtivement au dĂ©tour d’un sentier, et croiser son chemin est toujours un privilĂšge. PrĂ©sentation d’un magnifique reprĂ©sentant de notre majestueuse et riche faune sauvage 👇

Des psoques à la maison, signe d'humidité, comment s'en débarrasser ?

Dans la catĂ©gorie « petites bĂȘtes que l’on aimerait bien Ă©viter Ă  la maison », on vous prĂ©sente les psoques ! Ces petits insectes de quelques millimĂštres seulement peuvent se dissimuler un peu partout dans les habitations : dans les moulures, derriĂšre les plinthes, sous les planchers, derriĂšre les cloisons, les tuyaux, les gaines, ... Ils avancent Ă  bas bruit, et lorsqu’ils deviennent visibles, ils tĂ©moignent d’une invasion dĂ©jĂ  bien avancĂ©e. VĂ©ritables indicateurs d’humiditĂ©, en venir Ă  bout n’est pourtant pas si compliquĂ©. Mode d’emploi pour une maison plus saine Ă  tout point de vue ! 👇

Le top 10 des villes les plus vertes de France

La planĂšte compte aujourd’hui 3,3 milliards de citadins, tandis qu’en France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville, soit l’étendue de son influence sur les communes environnantes. Ça en fait, du citadin ! Une part de population urbaine qui ne cesse d’augmenter
 Et la nature, dans tout ça 🌿? Comment prĂ©server son petit carrĂ© de verdure, indispensable Ă  notre bien-ĂȘtre, et si souvent nĂ©gligĂ© ? Quitte Ă  ĂȘtre en ville, autant la choisir verte ! Mais alors, quelles sont les villes les plus vertes de France oĂč il fait bon vivre ? Tout dĂ©pend, visiblement, des critĂšres retenus, comme en tĂ©moignent les rĂ©sultats divergents de deux Ă©tudes rĂ©centes menĂ©es en la matiĂšre.

On mange quoi en février ? Découvrez les fruits et légumes du moment !

En fĂ©vrier, il faut bien le dire, on en a un peu marre de cet hiver qui s’éternise⛄... Les jours rallongent, on tient le bon bout, mais le froid joue les prolongations et le printemps paraĂźt encore bien loin. Mais il faut voir le bon cĂŽtĂ© des choses : le mois de fĂ©vrier, ce sont aussi des tas de fruits et lĂ©gumes succulents qui vous attendent sur les Ă©tals, qui ne demandent qu’à vous apporter les nutriments dont vous avez besoin pour supporter ce temps glacial đŸ„¶. Pleins de vitamines, minĂ©raux et antioxydants, ils vous reboosteront et vous aideront Ă  lutter contre les maux hivernaux.

La playlist nature qui fait du bien

Je fais mes cosmétiques maison ! Rencontre avec Maria Cristina

Maria Cristina, membre de l'Ă©quipe Amareo a dĂ©cidĂ© de fabriquer elle-mĂȘme ses cosmĂ©tiques. Ça vous tente ? Comment trouver le temps et surtout faire ? Maria Cris' (pour les intimes), en tĂȘte-Ă -tĂȘte avec Emilie, nous raconte tout 😊.

Plus je m'informais, plus j’étais surprise de tous les ingrĂ©dients toxiques qui nous cĂŽtoient et plus j'avais envie de prĂ©parer moi-mĂȘme mes propres produits. 

🎬 Et pour plus de vidĂ©o, c'est par ici

Qui sommes nous?

Chaque jour, nous avons Ă  cƓur de vous montrer les merveilles de MĂšre Nature et de vous offrir un bol d'air frais. Nous vous donnerons Ă©galement quelques conseils pour prendre soin de notre belle planĂšte, sans injonction ni culpabilisation. đŸ‘‰Pour en savoir plus sur nous.

Les pages qu'il faut suivre 

📾 Suivez-nous sur Instagram


La photo qui nous fait vibrer 


Plage de Mesquer - Regarder le soleil se coucher dans la mer... une de mes madeleines.  Chaque jour le spectacle est diffĂ©rent. Ce jour-lĂ , il y a des nuages, les rayons les transpercent. Le reflet du soleil dans l'eau donne Ă  la mer un ton unique, changeant Ă  chaque minute. Il reste quelques traces du passage des enfants, que la mer douce mais sure efface une Ă  une. Ecouter la mer, voir son Ă©tendue sans fin ... j'y passerais des heures

đŸ“· By Anne-Fleur Saraux. 

Partagez vos photos sur Instagram avec le #amareochezvous. 

La citation qui nous parle