Renard roux : tout ce que vous devez savoir sur lui

Mis à jour le par Equipe Rédaction

Le renard roux fait partie de ces animaux à la réputation ambivalente. Il est dit rusé et malicieux, mais a bien mauvaise presse par ailleurs : terreur des poulaillers, il est réputé pour être un vecteur de la rage et accusé de nombreuses nuisances. C’est pourquoi « Mister renard », comme le chante Renaud, est classé en tant que nuisible, et victime d’une chasse acharnée, malgré les nombreux services écologiques qu’il nous rend par ailleurs. Voici son portrait 🦊 !

Sommaire :

Renard roux, qui es-tu ?

Le renard roux, ou renard commun, également appelé goupil, est un bel animal de la famille des canidés, qui doit son nom à la belle couleur de son pelage : sa robe est rousse plus ou moins foncée, laissant place à des traces de blanc sous la gorge, le ventre et le bout de sa queue, et ses extrémités sont foncées, virant au noir. Il est particulièrement poilu en hiver, ce qui lui permet de supporter des températures hostiles ⛄.

Son museau et ses oreilles triangulaires pointus encadrent des yeux vifs et intelligents, dotés de pupilles verticales, lui permettant de voir dans l’obscurité 🌜. Le museau est fin et allongé. Comme chacun sait, il s’agit d’un carnivore (en réalité, à tendance omnivore), et il a la mâchoire qui va avec : ses 42 dents sont redoutables pour ses proies, qu’il chasse sans difficulté la nuit grâce à son odorat, son ouïe, et son sens de l’orientation hyper développés.

Côté chiffres, il est assez petit, de la dimension d’un chien de taille moyenne : son poids oscille entre 6 à 10 kg, et il peut mesurer jusqu’à 40 cm au garrot, et de 60 à 80 cm de long, en plus d’une queue touffue de 30 à 40 cm. Son espérance de vie peut atteindre en théorie 7 à 10 ans, mais son chemin étant semé de nombreuses embûches, dans la nature, il ne dépasse guère 2 ou 3 ans.

D’un naturel méfiant, c’est un animal nocturne, appréciant le calme et la tranquillité.

❓ Le saviez-vous ? 
Excellent chasseur, le renard pratique le mulotage : il repère sa pauvre victime à l’ouïe, généralement dans les zones herbeuses, saute très haut à la verticale comme un ressort, et retombe avec les pattes antérieures sur le malheureux animal. Sportif accompli, il peut sauter jusqu’à 2 mètres de haut, nager, grimper, et faire des pointes à 60 km/heures 💪.

👉 Quels sont les animaux sauvages vivant en France ? Où les apercevoir ?

Les amours de Mister renard

En période de reproduction, le renard pousse des cris très singuliers, et a la particularité d’avoir des testicules qui peuvent grossir jusqu’à 6 fois leur taille initiale. Il ne se reproduit qu’une fois par an, la femelle étant féconde pendant seulement 3 jours. Pour maximiser les chances de succès, le coït se termine donc par un verrouillage entre les animaux qui peut durer 1h30. S’en suit une gestation de 50 jours, puis la mise bas de 4 à 6 petits qui naissent aveugles et sourds, dans une chambre douillette du terrier tapissée de poils 🥰.

Où vit le renard roux ?

Le renard roux présente une aire de distribution mondiale étonnante, en raison de ses incroyables facultés d’adaptation 🌍. Europe, Amérique du Nord, Asie, et même toundra arctique ou déserts d’Afrique du Nord.

Son territoire peut atteindre 30 hectares en ville, et 500 hectares à la campagne. Il vit essentiellement dans son terrier, généralement emprunté à d’autres animaux. On en retrouve dans tous les biotopes : forêts, champs, marais, … et même dans les grandes villes (Nantes, Lyon, Nice…) !

Au menu

Le renard se nourrit essentiellement de viande, mais sait apprécier des restes alimentaires plus variés en milieu urbain. Au menu, quelques rongeurs, lapins, lièvres, oiseaux, œufs, vers de terre, coléoptères, et… des poules, pardi 🐓 ! Il est éventuellement charognard, peut se laisser tenter par des baies ou des fruits, des champignons… Bref, c’est un opportuniste.

Les choses qui fâchent : les nuisances

Un serial killer de poules

Le renard est réputé pour être la terreur des poulaillers 👉  6 bonnes raisons de prendre des poules à la maison !. Il peut toutes les tuer, les manger sur place, ou les enterrer pour revenir plus tard. Un carnage ! Pour ne pas l’accuser à tort, sachez qu’on reconnaît ses méfaits au fait qu’il coupe les plumes à la base, et ne les arrache pas 🐔.

Pour protéger vos poulettes, un certain nombre de précautions sont à prendre :

  • Confinez les la nuit tombée dans un poulailler clos 👉 Comment créer un poulailler confortable pour vos poulettes ? ;
  • Installez une clôture d’au moins 1m50 de haut ;
  • Protégez votre clôture à sa base avec des planches ou des tuiles mises à plat afin de l’empêcher de creuser pour s’introduire dans l’enclos ;
  • Vous pouvez éventuellement enterrer le grillage sur une profondeur de 40 cm ;
  • Dans les zones à risque, investir dans une clôture électrique peut se justifier.

🐀 Et en parlant de nuisibles 👉 Comment chasser les rats efficacement quand on a un poulailler ?

Le renard, vecteur de maladies

Le renard a été vecteur de la rage sylvatique pendant bien longtemps, ce qui n’est plus le cas, la maladie ayant presque complètement disparu depuis le début des années 2000 grâce au recours à la vaccination orale. Il peut néanmoins être porteur de gale ou de parasites.

Il est également vecteur de maladies mortelles, comme la trichinose et l'échinococcose alvéolaire, transmises par un parasite présent dans ses excréments. Attention aux aliments souillés lors de la cueillette des mûres ou des champignons 🍄 !

Victime de l’acharnement de l’homme…

Injustement classé comme animal nuisible en France, il y est piégé ou chassé, au fusil comme à la courre, victime toute trouvée de ces pratiques d’un autre temps 😠.  Chassé de manière effrénée, c’est en réalité complètement contre productif car il est scientifiquement prouvé que plus il est chassé, plus sa capacité de reproduction augmente pour compenser les pertes.

La fourrure du pauvre renard est très convoitée : belle, douce, dense, elle agrémente manteaux et écharpes, de bien tristes trophées ! 🐺 Contrairement au loup, longtemps victime, et aujourd’hui protégé 👉 Le Loup en France, loup y es-tu ?

…Malgré les services écologiques qu’il rend !

Et pourtant ! Nous avons tendance à ne retenir que les éléments à charge contre le renard, alors qu’en vérité il nous rend de nombreux services écologiques 🌱. Quelle ingratitude !

Il nous débarrasse en effet de 5.000 à 10.000 rongeurs par an 🐹 ! Il exerce une pression constante sur ces populations, notamment de campagnol des champs et terrestres qui causent de gros dégâts aux cultures, vergers et prairies, ce qui en fait un excellent auxiliaire de l’agriculteur. Cela permet de limiter l’utilisation de produits chimiques dangereux pour notre santé et pour l’environnement : la lutte biologique est une excellente alternative à l’usage de toxiques.

Il est même démontré que le renard, du fait de sa fonction de prédation sur les petits mammifères, a un rôle positif en limitant les risques de transmission de la maladie de Lyme, qui touche plus de 20 000 personnes chaque année, et dieu sait que c’est une cochonnerie 🤒 … Transmise par les tiques du genre Ixodes, qui n’en sont en fait que des hôtes intermédiaires, certains mammifères en sont des réservoirs, et notamment les rongeurs. Le déclin du renard entraînerait donc une augmentation de la maladie de Lyme : l’illustration parfaite de l’importance de la biodiversité et des interdépendances et interactions entre les espèces.

Par ailleurs, comme on l’a vu, le renard intègre dans son régime alimentaire des fruits et des baies, ce qui lui donne un rôle important de disséminateur des graines. Il contribue ainsi à la diversité des arbres et arbustes 🌳.

À retenir :

Le renard roux est un superbe animal aux incroyables capacités d’adaptation, qui bénéficie d’une vaste aire de distribution mondiale. Excellent chasseur, il peut saccager un poulailler entier en moins de temps qu’il ne faut pour le dire, et il est également vecteur de maladies. Mais le renard nous rend également de nombreux services écologiques en nous débarrassant de nombreux rongeurs. De ce fait, il réduit le recours aux toxiques en agriculture, et limite les risques de transmission de la maladie de Lyme. C’est donc bien à tort qu’il est classé comme nuisible.

Explorer - protéger - se ressourcer
#BornToBeWild

Sources : Le Monde, futura-sciences, renard-roux.fr

Vous avez bien encore 5 Minutes ? #SlowLife : 

Article proposé par Equipe Rédaction

Amoureux de la nature - Born To Be Wild

Les commentaires

Excellent article !

Nos articles

Comment protéger les océans ? A nous de jouer !

Les océans et mers recouvrent 70% de notre belle planète bleue et représentent 97% de...

Lire

Comment prendre soin de l'environnement ?

Le 5 juin, c’est la journée mondiale de l’environnement, et ça se passe en Suède ! Un...

Lire

Où partir en vacances avec son chien ? Découvrez les destinations dog friendly

Les vacances 😎 ? C’est « jamais sans mon chien » ! Eh oui, il fait partie intégrante...

Lire

Fête de la nature, 5 jours d'animations gratuites en France

La fête de la nature, vous connaissez ? Parce que le besoin de nature n’a jamais été ...

Lire

GR 340, le tour de Belle-Île-en-Mer

Vous connaissiez le GR 34, le sentier des douaniers, en Bretagne ? On vous présente s...

Lire

L'impact de nos crèmes solaires sur l'environnement

Sous le soleil, exactement 🎵 ! Comme aimait à nous le rappeler Gainsbourg, quel plai...

Lire

La playlist nature qui fait du bien

Je fais mes cosmétiques maison ! Rencontre avec Maria Cristina

Maria Cristina, membre de l'équipe Amareo a décidé de fabriquer elle-même ses cosmétiques. Ça vous tente ? Comment trouver le temps et surtout faire ? Maria Cris' (pour les intimes), en tête-à-tête avec Emilie, nous raconte tout 😊.

Plus je m'informais, plus j’étais surprise de tous les ingrédients toxiques qui nous côtoient et plus j'avais envie de préparer moi-même mes propres produits. 

🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici

Qui sommes nous?

Chaque jour, nous avons à cœur de vous montrer les merveilles de Mère Nature et de vous offrir un bol d'air frais. Nous vous donnerons également quelques conseils pour prendre soin de notre belle planète, sans injonction ni culpabilisation. 👉Pour en savoir plus sur nous.

Les pages qu'il faut suivre 

📸 Suivez-nous sur Instagram


La photo qui nous fait vibrer 


Plage de Mesquer - Regarder le soleil se coucher dans la mer... une de mes madeleines.  Chaque jour le spectacle est différent. Ce jour-là, il y a des nuages, les rayons les transpercent. Le reflet du soleil dans l'eau donne à la mer un ton unique, changeant à chaque minute. Il reste quelques traces du passage des enfants, que la mer douce mais sure efface une à une. Ecouter la mer, voir son étendue sans fin ... j'y passerais des heures

📷 By Anne-Fleur Saraux. 

Partagez vos photos sur Instagram avec le #amareochezvous. 

La citation qui nous parle