L'impact de nos crĂšmes solaires sur l'environnement

Mis Ă  jour le par Equipe RĂ©daction

Sous le soleil, exactement đŸŽ” ! Comme aimait Ă  nous le rappeler Gainsbourg, quel plaisir de se dorer la pilule au retour des beaux jours. Il y a la version farniente, au bord de la mer ou de la piscine, et la version sportive, en randonnĂ©e ou en trail. Quoi qu’il en soit, on le sait bien, notre peau nĂ©cessite une protection efficace
 Alors on respecte la rĂšgle n°1 : on se tartine ! Mais saviez-vous qu’en protĂ©geant votre peau, certaines crĂšmes posent de sĂ©rieux problĂšmes en matiĂšre de protection de l’environnement, et que les rĂ©cifs coralliens en sont les premiĂšres victimes ? Amareo a menĂ© l’enquĂȘte pour vous.

Sommaire :

SOS Coraux en danger !

Nous savions dĂ©jĂ  que tous les ingrĂ©dients composant les crĂšmes solaires ne sont pas recommandables : certains prĂ©sentent mĂȘme de sĂ©rieux risques pour votre santĂ©, c’est le comble pour un produit censĂ© la prĂ©server đŸ€” !

Mais la nature est la seconde victime de l’écran total, et pas qu’un peu. Certains composĂ©s chimiques se dĂ©versent en effet dans les ocĂ©ans lors de votre baignade đŸ–ïž, c’est ainsi que chaque annĂ©e, prĂšs de 14 000 tonnes de crĂšme solaire finissent leur course dans les mers ! Le hic, c’est que certains d’entre eux prĂ©sentent un danger trĂšs prĂ©occupant pour nos amis les coraux. RĂ©sultat : ils blanchissent, leur cycle de croissance et de reproduction est perturbĂ©, ils se meurent ⚰  Environ 10% des coraux mondiaux seraient dĂ©jĂ  impactĂ©s par ce phĂ©nomĂšne.

Les coraux, garants de la biodiversité marine

Vous savez, les coraux ? Ces joyaux colorĂ©s, qui servent de berceau Ă  la richesse de l’écosystĂšme marin : des milliers d’espĂšces de poissons y Ă©voluent, mais pas que 🐠 ! Une prĂ©cieuse biosphĂšre, trĂšs fragile, et particuliĂšrement sensible aux produits chimiques contaminant l’eau y Ă©volue. Le corail est essentiel Ă  la biodiversitĂ©, et crĂ©e de surcroĂźt d’importantes barriĂšres naturelles entre les cĂŽtes et les ocĂ©ans, ce qui participe Ă  rĂ©duire l’érosion et Ă  diminuer les consĂ©quences des catastrophes naturelles, telles que les dĂ©vastateurs tsunamis. Saviez-vous Ă©galement que le corail permet de crĂ©er des traitements contre de terribles maladies, telles que le VIH ou la leucĂ©mie 💊 ? Bref, vous l’avez compris, on a besoin d’eux !

👉 5 espĂšces menacĂ©es par le rĂ©chauffement climatique, Pourquoi parle-t-on de la sixiĂšme extinction ?

Et mĂȘme si vous vous passez de baignade, cela ne rĂ©sout pas le problĂšme pour autant : il y a bien un moment oĂč vous allez vous laver ! Et c’est avec l’eau de la douche que les ingrĂ©dients douteux seront rĂ©pandus...

Faites entrer les accusĂ©s !  

Et sur le banc des accusĂ©s, il y a du monde ! La liste des ingrĂ©dients considĂ©rĂ©s comme polluants environnementaux nocifs, est malheureusement longue 📜.

L’oxybenzone

Parmi les incriminĂ©s, on citera plus prĂ©cisĂ©ment le grand mĂ©chant oxybenzone, ce perturbateur endocrinien qui s’infiltre insidieusement dans les ocĂ©ans par l’intermĂ©diaire des touristes, loin de se douter de leur part de responsabilitĂ© dans ce drame...

À tel point que les crĂšmes en contenant sont tout bonnement interdites Ă  HawaĂŻ, premier Etat Ă  prendre une telle dĂ©cision 👍. Mais ce sont les rĂ©cifs du monde entier qui sont menacĂ©s, en particulier dans les sites touristiques les plus prisĂ©s, oĂč les visiteurs s’amassent en nombre chaque annĂ©e. La Grande BarriĂšre de corail, la baie de Hanauma sur l’üle d’Oahu, les Îles Vierges des Etats-Unis, notamment Hurricane Hole, la rĂ©serve naturelle de coraux d'Eilat en IsraĂ«l
 Ces sites trĂšs attractifs sont littĂ©ralement pris d’assaut đŸ€ż, et le corail y est particuliĂšrement vulnĂ©rable.

L’octinoxate

Également interdit d’utilisation Ă  HawaĂŻ, l’octinoxate, ou ethylexyl methoxycinammate, utilisĂ© en tant que filtre UV, n’est pas mal non plus dans son genre ! Il est, d’une part, soupçonnĂ© d’ĂȘtre un perturbateur des ƓstrogĂšnes et de la fonction thyroĂŻdienne (et de bien d’autres maux pour la santĂ© humaine, soit dit en passant !), mais tout comme l’oxybenzone, son impact dĂ©lĂ©tĂšre sur les rĂ©cifs coralliens est Ă©galement dĂ©montrĂ© 😠.

L’octocrylùne

L’octocrylĂšne est lui aussi identifiĂ© comme toxique pour les coraux depuis 2018, et interdit d’utilisation aux Ăźles Palaos depuis 2020 ⛔. Cette molĂ©cule s’accumule en effet dans les coraux sous la forme d’acides gras particuliers, qui attaqueraient leurs fonctions vitales, telles que la nutrition et la reproduction


Mais en bonus, vous avez droit au second effet kiss cool de l'octocrylĂšne 😅 : avec le temps, il se dĂ©grade et se transforme en benzophĂ©none, perturbateur endocrinien et molĂ©cule potentiellement cancĂ©rigĂšne pour l’homme. Il a donc tout pour plaire ! Attention Ă  vos vieux flacons qui trainent au fond des placards


Les nanoparticules

Bien souvent, les crĂšmes solaires bio contiennent des filtres UV minĂ©raux (dioxyde de titane et dioxyde de zinc), qui sont des Ă©lĂ©ments retrouvĂ©s Ă  l’état naturel dans le sable. Ils sont donc a priori plus respectueux de la nature, c’est un fait 👏. Mais comme le zĂ©ro pollution n’existe pas en matiĂšre de filtre UV, ces composĂ©s sont gĂ©nĂ©ralement prĂ©sents sous forme nanoparticulaire, alors que nous ignorons tout sur leur dangerositĂ©. De par leur taille, ils peuvent pourtant franchir toutes les barriĂšres biologiques.

Outre les dangers potentiels pour la santĂ© du consommateur (irritation oculaire, des voies respiratoires en cas d’inhalation via les sprays et aĂ©rosols, jusqu’à la pĂ©nĂ©tration dans le systĂšme respiratoire par les alvĂ©oles pulmonaires đŸ˜± !), le dioxyde de titane Ă©tant mĂȘme classĂ© dans le groupe des substances « cancĂ©rogĂšnes possibles chez l'Homme (2B) », ils sont soupçonnĂ©s d’engendrer des perturbations dans la reproduction des moules. Des Ă©tudes font par ailleurs Ă©tat de la toxicitĂ© de l’oxyde de zinc sur l’environnement.

Malheureusement, le consommateur manque de visibilitĂ© sur ce point : alors que la rĂ©glementation prĂ©voit l’obligation d’apposer la mention « nano » sur les produits cosmĂ©tiques qui en contiennent, l’UFC Que Choisir a dĂ©montrĂ© qu’il n’en Ă©tait rien. MĂȘme une crĂšme bio peut en contenir, mais ces particules ne pourront alors pas ĂȘtre infĂ©rieures Ă  100 nanomĂštres. À noter que ces crĂšmes solaires sont de fait moins efficaces que celles comportant des filtres UV organiques, et doivent ĂȘtre appliquĂ©es plus rĂ©guliĂšrement.

Mais ce n’est pas tout ! D’autres ingrĂ©dients sont Ă©galement problĂ©matiques, tels que le Triclosan, diffĂ©rents ParabĂšnes, l’acide para-aminobenzoĂŻque (PABA), le 4-mĂ©thylbenzylidĂšne camphre đŸ€Żâ€Š Nous ne sommes pas au bout de nos peines !

Un bras de fer avec les industriels

MalgrĂ© les interdictions qui voient le jour, le combat est loin d’ĂȘtre gagnĂ©, car les industriels cravachent pour convaincre du contraire : le Centre Scientifique de Monaco et L'OrĂ©al Recherche & Innovation ont publiĂ© un communiquĂ© selon lequel les filtres UV n’avaient pas d’effet nĂ©faste sur les coraux, s’appuyant sur une insuffisance de preuves scientifiques le dĂ©montrant. Ce faisant, ils s’octroient au passage le droit de continuer Ă  bourrer leurs produits de cochonneries. PrĂ©cisons nĂ©anmoins que parmi les 8 chercheurs ayant participĂ© Ă  l’étude, 5 Ă©taient salariĂ©s de l’OrĂ©al 🙄
 On dit ça, on ne dit rien !

Pourtant, un corail stressĂ© sĂ©crĂšte un stĂ©roĂŻde, et les chercheurs ont dĂ©montrĂ© que la concentration de stĂ©roĂŻdes sĂ©crĂ©tĂ©s est d’autant plus Ă©levĂ©e que l’exposition des coraux est importante aux diffĂ©rents filtres UV...

Et le packaging dans tout ça ?

Mais le packaging compte, lui aussi, notamment en ce qui concerne l’usage Ă  outrance du plastique 🧮. Oui, la pollution des ocĂ©ans, c’est aussi, et surtout ça : des emballages qui finissent dans la nature et viennent rejoindre Ă  terme l’armĂ©e de microplastique qui l’a littĂ©ralement envahi 👉 12 accessoires pour se mettre au zĂ©ro dĂ©chet, Comment rĂ©duire ses dĂ©chets mĂ©nagers ?

Un vĂ©ritable raz-de-marĂ©e complĂštement incontrĂŽlable 🌊, il y en a partout et par milliards ! C’est pourquoi il faut viser des produits qui rĂ©duisent autant que possible l’utilisation de ce matĂ©riau hautement problĂ©matique. Plastique recyclĂ©, matĂ©riau biosourcĂ©, aluminium, 
 Le marchĂ© essaye de s’adapter et de proposer des solutions plus vertes.

Quid des alternatives ?

Et pourtant, les alternatives existent ! Une liste de crĂšmes solaires sans danger pour l’environnement, ou en tout cas moins polluantes, est par exemple publiĂ©e chaque annĂ©e par Haereticus Environmental Lab.

Les textiles anti-UV viennent Ă©galement Ă  la rescousse, gĂ©nĂ©ralement en polyester ou Ă©lasthanne, et sont efficaces qu’ils soient secs ou mouillĂ©s, une excellente piste Ă©galement. MĂȘme si parfois, de l’oxybenzone est ajoutĂ© insidieusement Ă  leur composition


Bon, n’oubliez pas de profiter un peu de vos vacances, quand mĂȘme, hein
 👉 5 astuces pour rĂ©ussir ses photos de coucher de soleil.

À retenir :

Les crĂšmes solaires sont Ă  l’origine d’une pollution des ocĂ©ans qui affecte considĂ©rablement les rĂ©cifs coralliens, menaçant par la mĂȘme occasion la biodiversitĂ© qui en dĂ©pend intimement. Les Français le savent bien, car ils sont 86% Ă  penser que les crĂšmes solaires polluent l’environnement. Il est en effet illusoire de penser que dĂ©verser des produits transformĂ©s dans les ocĂ©ans est sans impact sur ces derniers... Tout est donc affaire de compromis : pour sĂ©lectionner la solution la moins dommageable, tĂąchons de nous renseigner au mieux sur la composition et le packaging 👉 Être Ă©coresponsable, qu'est-ce que c'est ?

Explorer - protéger - se ressourcer
#BornToBeWild

Sources : nationalgeographic.fr, notre-planete.info, challenges.fr, theconversation.com

Vous avez bien encore 5 minutes ? #SlowLife 😁 : 

Article proposé par Equipe Rédaction

Amoureux de la nature - Born To Be Wild

Nos articles

Comment protéger les océans ? A nous de jouer !

Les océans et mers recouvrent 70% de notre belle planÚte bleue et représentent 97% de...

Lire

Comment prendre soin de l'environnement ?

Le 5 juin, c’est la journĂ©e mondiale de l’environnement, et ça se passe en SuĂšde ! Un...

Lire

OĂč partir en vacances avec son chien ? DĂ©couvrez les destinations dog friendly

Les vacances 😎 ? C’est « jamais sans mon chien » ! Eh oui, il fait partie intĂ©grante...

Lire

FĂȘte de la nature, 5 jours d'animations gratuites en France

La fĂȘte de la nature, vous connaissez ? Parce que le besoin de nature n’a jamais Ă©tĂ© ...

Lire

GR 340, le tour de Belle-Île-en-Mer

Vous connaissiez le GR 34, le sentier des douaniers, en Bretagne ? On vous présente s...

Lire

L'impact de nos crĂšmes solaires sur l'environnement

Sous le soleil, exactement đŸŽ” ! Comme aimait Ă  nous le rappeler Gainsbourg, quel plai...

Lire

La playlist nature qui fait du bien

Je fais mes cosmétiques maison ! Rencontre avec Maria Cristina

Maria Cristina, membre de l'Ă©quipe Amareo a dĂ©cidĂ© de fabriquer elle-mĂȘme ses cosmĂ©tiques. Ça vous tente ? Comment trouver le temps et surtout faire ? Maria Cris' (pour les intimes), en tĂȘte-Ă -tĂȘte avec Emilie, nous raconte tout 😊.

Plus je m'informais, plus j’étais surprise de tous les ingrĂ©dients toxiques qui nous cĂŽtoient et plus j'avais envie de prĂ©parer moi-mĂȘme mes propres produits. 

🎬 Et pour plus de vidĂ©o, c'est par ici

Qui sommes nous?

Chaque jour, nous avons Ă  cƓur de vous montrer les merveilles de MĂšre Nature et de vous offrir un bol d'air frais. Nous vous donnerons Ă©galement quelques conseils pour prendre soin de notre belle planĂšte, sans injonction ni culpabilisation. đŸ‘‰Pour en savoir plus sur nous.

Les pages qu'il faut suivre 

📾 Suivez-nous sur Instagram


La photo qui nous fait vibrer 


Plage de Mesquer - Regarder le soleil se coucher dans la mer... une de mes madeleines.  Chaque jour le spectacle est diffĂ©rent. Ce jour-lĂ , il y a des nuages, les rayons les transpercent. Le reflet du soleil dans l'eau donne Ă  la mer un ton unique, changeant Ă  chaque minute. Il reste quelques traces du passage des enfants, que la mer douce mais sure efface une Ă  une. Ecouter la mer, voir son Ă©tendue sans fin ... j'y passerais des heures

đŸ“· By Anne-Fleur Saraux. 

Partagez vos photos sur Instagram avec le #amareochezvous. 

La citation qui nous parle