Crise climatique : un épisode massif de blanchissement

Mis à jour le

C’est la désolation : d'après l'Agence américaine d'observation océanique et atmosphérique (NOAA), la planète traverse actuellement un épisode massif de blanchissement des coraux du fait des températures océaniques record imputables au changement climatique. La survie même de ces précieux récifs est désormais en jeu, et le dépérissement menace ces joyaux de la biodiversité. Qu’est-ce qui fait pâlir à ce point la Grande Barrière de corail ? Peut-on encore sauver les récifs coralliens ? Le point 👇

Crise climatique : un épisode massif de blanchissement

Alerte au blanchissement : une situation critique pour les récifs coralliens du monde entier

Selon le rapport du programme de conservation des récifs coralliens de la NOAA, le monde connaît son deuxième plus grand épisode de blanchissement des coraux en dix ans, alors que la planète a déjà perdu 30 à 50% de ses récifs de coraux et que ces derniers, si rien n’est fait, pourraient définitivement disparaître d’ici la fin du siècle 😱. 

En effet, la moitié de la surface de l’océan est classée en niveau d'alerte 5/5 du fait de l’épisode de blanchissement généralisé des coraux en cours. Un phénomène mondial qui se distingue des épisodes localisés qui interviennent régulièrement çà et là. 

En particulier, les océans Atlantique, Pacifique et Indien entre février 2023 et avril 2024 ont été le théâtre d’une véritable hécatombe et présentent un risque de mortalité à 100% des espèces présentes.

👉 Qu'est-ce que le Corail ? Pourquoi est-il si important ?

Vagues de chaleur marines : les récifs coralliens en zone létale

Le stress des coraux est directement corrélé à la chaleur de l’eau des océans, qui a atteint un niveau anormalement élevé depuis début 2023. Les zones les plus impactées se situent dans le golfe du Mexique, au large de la Floride et des Caraïbes, dans la Mer Rouge, le golfe Persique, le long de l’ouest de l’Afrique et du Portugal, mais aussi, et surtout, dans la Grande Barrière de corail en Australie.

En cause une année 2023 la plus chaude jamais mesurée et un été austral 2023-2024 le deuxième plus chaud jamais observé 🥵. S’en est suivi une hausse record des températures de l’eau qui entraîne l’expulsion des algues symbiotiques et le dépérissement de ces joyaux de la biodiversité marine, menaçant la survie de tous les récifs de coraux de la planète. 

Ces microalgues unicellulaires appelées zooxanthelles leur permettent notamment de construire leur structure calcaire, et leur donnent leur couleur vive, de sorte que quand cette symbiose est compromise, le corail blanchit 🪸. À terme, si les températures persistent, le corail finit par mourir.

blanchissement corail

D’après Copernicus, l’observatoire européen, la température des océans a en effet atteint un nouveau record absolu en mars 2024, avec 21,07 °C de moyenne mesurée en surface, hors zones proches des pôles.

👉 Record de petitesse de la banquise de l'Antarctique

Un dépérissement de plus en plus fréquent et grave

Il s’agit du 2ème épisode de blanchissement mondial en 10 ans, dont l’occurrence se précipite car seuls 4 d’entre eux ont été observés depuis 1985 (en 1998, 2010 et 2016).

Une situation tellement grave que la NOAA, l'administration américaine des océans et de l'atmosphère, a été jusqu’à revoir ses niveaux d’alerte sur ses cartes dédiées au risque de mortalité des coraux : de 5 niveaux (allant de bonne santé à niveau d’alerte 2, qui traduit un risque de mortalité sur les espèces les plus sensibles), on est passé à 8 niveaux, avec les alertes de niveau 3, 4 et 5, décrété en cas de risque de mortalité quasiment totale des différentes espèces présentes à hauteur d'au moins 80 %, ce qui est le cas actuellement.

La Grande Barrière de corail lourdement impactée

Environ 730 récifs sur les plus de 1000 observés de la Grande barrière de corail en Australie ont blanchi. Il s’agit du pire épisode de blanchissement jamais observé, directement imputable aux effets du changement climatique : 73% des récifs y sont concernés 😔.

Un véritable drame pour la biodiversité marine se joue actuellement devant nos yeux : rien que pour la Grande barrière de corail, considérée comme la plus grande structure vivante du globe qui abrite plus de 1625 espèces de poissons, jusqu'à 46% des récifs qui y sont présents a subi un stress thermique record (contre 20% lors de l’épisode de 2016, déjà catastrophique, qui avait vu mourir 30% des coraux de la grande barrière australienne).

Et si le corail venait à disparaître ?

Les conséquences de sa disparition seraient terribles, y compris pour les populations humaines, mettant en péril la sécurité alimentaire et les économies locales. Ces zones de biodiversité ne représentent que 0,2% de la surface des océans, mais 30% de la faune marine en dépendent néanmoins 🐠. Mais ces récifs nous rendent aussi bien d’autres services d’importance, protégeant notamment les côtes de l’érosion.

Des écosystèmes irremplaçables dont la survie impose des mesures immédiates pour limiter les émissions de gaz à effet de serre afin de contrer d’urgence le réchauffement climatique.

👉 Le carbone bleu, l’arme secrète contre le réchauffement climatique

La lente résilience des récifs coralliens est encore possible

Les vagues de chaleur marines de ces derniers mois mettent en grand danger de nombreux récifs coralliens, qui avaient déjà été fortement fragilisés par l’épisode précédent, en 2016, alors même qu’ils ont besoin de plusieurs années, parfois 10, pour se régénérer quand ils parviennent à survivre.

En effet, si les grands facteurs de stress des coraux diminuent – surpêche, pollution, température océanique… - Leurs chances de résilience sont réelles. Le blanchissement peut en effet n’être que temporaire, mais la phase de rémission qui s’ensuit est longue. Si la situation de stress persiste, en revanche, des colonies entières de coraux sont décimées…

À retenir :

Du fait du réchauffement climatique et des vagues de chaleurs océaniques de ces derniers mois, un épisode massif de blanchissement s’abat sur les récifs coralliens à l’échelle de la planète. L’une de ses plus grandes victimes n’est autre que la Grande Barrière de corail, qui longe la côte australienne sur plus de 2 300 km, et qui traverse la période la plus pâle de son histoire. Si rien n’est fait pour réduire les facteurs de stress de ces écosystèmes irremplaçables, et notamment pour limiter dès maintenant les effets du réchauffement climatique, ils pourraient définitivement disparaître d’ici la fin du siècle, avec de lourdes conséquences tant sur les écosystèmes marins que sur l’Homme.


Explorer - protéger - se ressourcer
#BornToBeWild

Sources : sciencesetavenir.fr, futura-sciences.com, lemonde.fr

Retrouvez les articles sur le thème :

Nos derniers articles

Opération plage propre : 5 gestes pour la préserver

Soleil, mer, farniente, baignades, barbecues, cocktails… la saison estivale bat son plein 😎 ! Et comme chaque année, nous sommes des millions à nous donner rendez-vous sur les plages de France et d’ailleurs pour les vacances. Ce dont on se rend moins compte, avec notre parasol sous le bras, c’est qu’avant notre arrivée, les municipalités ont généralement fait procéder au petit matin au nettoyage de cette étendue de sable, afin que nous puissions poser notre serviette ailleurs que sur un tas d’immondices laissées par la marée et/ou par les touristes de la veille. Car oui, les plages au lever du jour ressemblent un peu à un fêtard invétéré le lendemain d’une soirée un peu trop arrosée 🥳 : ce n’est pas joli joli… Or, préserver les plages revient bien sûr à préserver les océans, les véritables victimes de cette pollution en tout genre. Devenez le Monsieur Propre des plages en appliquant ces 5 commandements.

Comment protéger les océans ? A nous de jouer !

Les océans et mers recouvrent 70% de notre belle planète bleue et représentent 97% de l’eau sur Terre 🌍. Ils sont essentiels à la vie, et néanmoins menacés de toutes parts : pollution plastique, surpêche, forages pétroliers, réchauffement climatique… Il est plus que jamais l’heure d’agir, et le côté positif, c’est que nous ne sommes pas impuissants : en adoptant des petites ou grandes habitudes au quotidien, prenons soin des océans !

5 fermes pédagogiques autour de Lyon à faire découvrir à vos enfants

Que l’on soit petit ou grand, une rencontre avec des animaux reste un moment magique. Mais quand on habite dans la Ville des Lumières, les occasions de tomber nez à nez avec des bêtes sont plutôt rares ! Heureusement, il suffit de faire quelques kilomètres pour aller à la rencontre de vaches, de moutons, de lapins et même de lamas ! Pour une chouette sortie en famille, voici 5 fermes pédagogiques autour de Lyon, à faire découvrir à vos enfants. 🐮👨‍👨‍👦‍👦

Le glanage, cette cueillette gratuite, autorisé ou non ?

Une fois que l’agriculteur a terminé sa moisson 🚜, il n’est pas rare de constater qu’il reste quelques légumes sur place 🥔 🥕 🥦. Quel gâchis, nous direz-vous ? Eh bien ce n’est pas perdu pour tout le monde ! Car figurez-vous que vous avez parfaitement le droit de les ramasser. Ça s’appelle le glanage et ça existe depuis la nuit des temps 🤓. De quoi faire des économies, et éviter le gaspillage et les emballages inutiles : un geste économique et écologique 🌍 ! Mais attention, certaines règles sont à respecter, encore faut-il les connaître.

L'impact de nos crèmes solaires : 14.000 tonnes déversées dans la mer chaque année

Sous le soleil, exactement 🎵 ! Comme aimait à nous le rappeler Gainsbourg, quel plaisir de se dorer la pilule au retour des beaux jours. Il y a la version farniente, au bord de la mer ou de la piscine, et la version sportive, en randonnée ou en trail. Quoi qu’il en soit, on le sait bien, notre peau nécessite une protection efficace… Alors on respecte la règle n°1 : on se tartine ! Mais saviez-vous qu’en protégeant votre peau, certaines crèmes posent de sérieux problèmes en matière de protection de l’environnement, et que les récifs coralliens en sont les premières victimes ? Amareo a mené l’enquête pour vous.

5 informations à connaître avant de se lancer sur le chemin de Compostelle

C’est une randonnée pas comme les autres. Sur ses sentiers se croisent amoureux de la nature, férus d’histoire et pèlerins en quête de spiritualité. Parcouru depuis le IXe siècle par les catholiques, le chemin de Compostelle est aujourd’hui devenu un des itinéraires pédestres les plus célèbres au monde. Vous aimeriez vous aussi vous lancer sur ce parcours mythique ? Alors voici 5 infos pour bien préparer votre chemin de Compostelle ! 🥾

La playlist nature qui fait du bien

Nature - Peinture

Amareo

  1. Côte maritimeZen Ambiance D'eau Calme
    3:28
  2. Se délasserZen Ambiance D'eau Calme
    3:29
  3. Orage: Pluie Sur Le ToitSons De Pluie HD
    3:10
  4. Orage: Pluie ForteSons De Pluie HD
    2:55
  5. Ronronnement relaxantOasis de sommeil
    3:27
  6. La tempête tropicale à l'horizonSomnolent Jean
    1:42
  7. Pluie dans la Forêt, Pt. 01Sons de la Nature Projet France de TraxLab
    1:23
  8. Chant de cigales, Vol. 1Bruitages
    3:02
  9. Sons des rivières: Vent, ruisseauBruits naturels
    4:17
  10. Relax NaturelleChant d'Oiseaux
    2:39
  11. Bruits de feu crépitantZone de la Musique Relaxante
    3:29

Qui sommes nous?

Chaque jour, nous avons à cœur de vous montrer les merveilles de Mère Nature et de vous offrir un bol d'air frais. Nous vous donnerons également quelques conseils pour prendre soin de notre belle planète, sans injonction ni culpabilisation. 👉Pour en savoir plus sur nous.

La citation qui nous parle