Les confinements nous ont-ils rapprochés de la nature ?

Mis à jour le par Equipe Rédaction

Loin des yeux, loin du cœur dit le proverbe. Mais cette maxime est-elle vraie quand on parle de notre rapport à la nature ? Enfermés chez nous pendant les restrictions liées à la Covid 19, avons-nous peu à peu oublié le bonheur d’une balade en forêt ou d’un après-midi passé dans un parc ? Ou au contraire, les confinements nous ont-ils rapprochés de la nature ? On fait le point sur cette question et ce qu’elle annonce pour notre futur.

Les confinements nous ont-ils rapprochés  de la nature ?
Sommaire :

Les confinements nous ont coupé de la nature pour nous en rapprocher

Lorsqu’on se rend tous les jours au travail, ou que l’on va faire les courses, nous évoluons dans un monde où la nature est présente. Les plantes, les arbres et les insectes font partie de notre décor. Mais à force de les entrapercevoir au quotidien, sans vraiment les regarder, nous avions oublié leur existence. Jusqu’à ce que nous en soyons totalement privés…

Comme le fait remarquer Anne-Caroline Prévot, chercheuse au CNRS et au Muséum national d’Histoire naturelle, « paradoxalement, le confinement pourrait aussi nous rapprocher d’une autre nature, désirée cette fois ». Enfermés chez nous, nous avons eu plus de temps disponible pour vraiment prêter attention à notre environnement. Par ces petites activités comme écouter un oiseau chanter, observer un insecte ou regarder nos plantes pousser ; nous sommes rentrés en interaction avec la nature. Comme elle le résume, nous avons vécu de « véritables expériences intimes avec le vivant ». 🥰

👉 De simple décor, la nature s’est alors changée en une multitude d’organismes desquels nous nous sommes rapprochés.

L’inégalité d’accès à la nature : une iniquité mise en avant par les confinements

Mais pour s’adonner à ces activités, encore faut-il avoir accès à un extérieur ! C’est l’une des nombreuses inégalités mises en avant par les confinements successifs : tout le monde ne profite pas du même accès à la nature. Souvent mise de côté au profit des inégalités économiques ou sociales, cette disparité a, pour une fois, été au centre de toutes les conversations. Comme le rappelle Anne-Caroline Prévot, il suffisait de demander à quelqu’un comment se passait son confinement pour que sa première réponse soit On a de la chance d’avoir un jardin ou alors malheureusement, je suis dans un appartement entouré de béton… ». Le coin de verdure est soudainement devenu un facteur décisif dans le moral de tout un chacun.

Les Français souhaitent recréer du lien avec la nature

L’importance grandissante de l’environnement naturel dans la vie des Français, c’est ce que valide une étude réalisée en mai 2020. Au sortir du confinement, l’Observatoire de l’Habitat Nexity 2020 (ObSoCo), met en avant l’envie de renouer avec la nature. Nous sommes ainsi 87% à déclarer « aspirer à plus de naturalité ».

🌳 Ce besoin se fait notamment sentir par la demande d’habitats différents. Une immense majorité (96%) trouve maintenant important de disposer d’un espace extérieur. 

👉 Balcon, terrasse, jardin privatif ou même parc ou jardin partagé : peu importe la forme. L’accès rapide à des espaces de verdure est devenu primordial pour la très grande majorité d’entre nous. Un habitat plus vert, avec davantage de nature à portée de main, voilà sans aucun doute une aspiration sortie renforcée de la crise sanitaire.

La préoccupation écologique de plus en plus forte  

Selon cette même étude, les confinements successifs auraient également eu un impact sur notre conscience écologique. En 2020, nous étions 57% à être très attentifs à la pollution, soit 4 points de plus qu’en 2018. Et 8 personnes sur 10 déclarent  même ressentir un sentiment d’urgence environnementale. Un ressenti qui pourrait se traduire en actes concrets, car 90% des Français  se disent prêts à changer leurs habitudes pour avoir un impact positif sur la planète.

À retenir :

Paradoxalement, en nous coupant de l’extérieur, les confinements successifs ont fait renaître l’envie de se rapprocher de la nature. Un besoin qui pourrait se traduire dans les années à venir par une modification de l’habitat et plus d’égalité dans l’accès à un espace vert. Mais également une montée des comportements écologiques.  

Explorer - protéger - se ressourcer
#BornToBeWild

Vous avez bien encore 5 minutes ? #SlowLife : 

Retrouvez les articles sur le thème :

Article proposé par Equipe Rédaction

Amoureux de la nature - Born To Be Wild

Nos derniers articles

Pour vivre heureux, vivons… En yourte ? Un style de vie au naturel

La vie en yourte, retour aux sources ou effet de mode ? Si ce logement insolite séduit son public le temps d’un week-end au vert, pour d’autres, c’est devenu un mode de vie. À l’origine utilisée par les nomades d’Asie Centrale, la yourte constituait l’habitat le plus adapté au climat et à leurs habitudes. Mais qu’en-est-il pour les Occidentaux ? Les questions écologiques, l’ouverture au monde, l’envie de se rapprocher de la nature mais aussi l’apparition d’une pandémie mondiale nous ont amenés à reconsidérer en profondeur notre rapport à l’habitat et à la vie en société. Si la yourte présente de nombreux atouts et semble répondre à une quête de sens et de liberté, mieux vaut considérer tous ses aspects avant de vous lancer. Yourte ou pas ? Quelques clés pour choisir en pleine conscience.

Le 2 août 2024 : jour du dépassement. Prévenir pour mieux agir

Si nous vivons sur la même planète, vous en avez sûrement entendu parler au moins une fois… Le jour du dépassement, c’est cette date indicative à partir de laquelle nous aurons consommé l’ensemble des ressources que la Terre est capable d’approvisionner en une année. Calculé pour sonner l’alerte et sensibiliser la population mondiale, le jour du dépassement semble faire parler plus qu’il ne fait agir. Comment la date est-elle calculée ? Pourquoi est-elle différente d’un pays à l’autre ? Comment retarder concrètement son avancée ? Voici quelques clés pour mieux comprendre les enjeux du jour du dépassement. Loin de nous l’idée de nourrir votre éco-anxiété mais plutôt la prise de conscience de notre responsabilité à en matière d’habitudes de consommation.

Bernic & Clic : l’appli qui vous reconnecte à la nature

Lorsque la mer se retire, le littoral est le théâtre d’une fascinante faune et flore peu familière. Marcheurs ou pêcheurs, vous vous êtes déjà demandé comment s’appelle ce drôle de coquillage qui ressemble à un chapeau chinois ? Qu’est-ce qu’un estran ? Comment les poissons respirent-ils sous l’eau ? Bonne nouvelle ! Toutes les réponses à vos questions sont sur Bernic & Clic. Des passionnés de nature et de biodiversité ont créé l’application idéale pour éveiller la curiosité des petits marins d’eau douce et de leurs parents. Mollusques, crustacés, algues et poissons n’auront bientôt plus de secret pour vous et vos graines de sauveteurs. Rendez-vous à la prochaine marée et d’ici là, découvrez tout sur l’application qui pourrait bientôt vous accompagner dans vos futures excursions les pieds dans la vase.

Zoonoses et climat : même combat ! Enjeux climatiques & santé

Les “zoo” quoi ? Les zoonoses, ce sont les maladies transmises par les animaux aux humains. Ça vous rappelle un certain pangolin ? Tout juste ! Comment est-ce possible ? Depuis le Covid 19, de sérieuses hypothèses mettent en cause le climat. En effet, le réchauffement climatique serait à l’origine de l’émergence de nouveaux organismes vivants dits pathogènes, c’est-à-dire responsables de maladies. Comment éviter de nouvelles pandémies ? Comment préserver la biodiversité et nos écosystèmes pour lutter contre ces zoonoses ? Quels sont les dangers en matière de santé publique et économique ? Voici quelques clés pour maîtriser le sujet.

Les indispensables pour partir en Festival sans polluer

Les festivals de musique et concerts en plein air sont synonymes de plaisir et de liberté mais aussi d’abus, lorsque le Festival n’est pas éco-conçu. Pour profiter de la nature encore longtemps, mieux vaut la préserver ! Alors, avant de sillonner la France à la recherche de scènes endiablées et de bons sons à partager, voici une liste des objets durables qui vous accompagneront pendant des années et rendront vos co-festivaliers verts… de jalousie !

Les fruits et légumes d'août pour faire le plein d'énerergie !

Août est le mois le plus chaud de l’année, la saison parfaite pour les pique-niques, apéros dînatoires, barbecues et planchas 😎. On a donc envie de fraîcheur et de délicieuses saveurs sucrées. Et ça tombe bien, car les ingrédients parfaits pour des recettes légères et rafraîchissantes sont justement en plein boom. La nature n’est-elle pas incroyablement bien faite ? Les fruits et légumes sont plus que jamais gorgés de soleil, bourrés de vitamines, minéraux et antioxydants. Et si vous profitiez de vos vacances pour vous mettre au vert ?

La playlist nature qui fait du bien

Nature - Peinture

Amareo

  1. Côte maritimeZen Ambiance D'eau Calme
    3:28
  2. Se délasserZen Ambiance D'eau Calme
    3:29
  3. Orage: Pluie Sur Le ToitSons De Pluie HD
    3:10
  4. Orage: Pluie ForteSons De Pluie HD
    2:55
  5. Ronronnement relaxantOasis de sommeil
    3:27
  6. La tempête tropicale à l'horizonSomnolent Jean
    1:42
  7. Pluie dans la Forêt, Pt. 01Sons de la Nature Projet France de TraxLab
    1:23
  8. Chant de cigales, Vol. 1Bruitages
    3:02
  9. Sons des rivières: Vent, ruisseauBruits naturels
    4:17
  10. Relax NaturelleChant d'Oiseaux
    2:39
  11. Bruits de feu crépitantZone de la Musique Relaxante
    3:29

Qui sommes nous?

Chaque jour, nous avons à cœur de vous montrer les merveilles de Mère Nature et de vous offrir un bol d'air frais. Nous vous donnerons également quelques conseils pour prendre soin de notre belle planète, sans injonction ni culpabilisation. 👉Pour en savoir plus sur nous.

La citation qui nous parle