Le frigo du désert, un frigo sans électricité bien pratique

Mis à jour le par Equipe Rédaction

Conserver ses aliments au frais sans électricité ? Sur le papier, on a du mal à y croire, et pourtant, c’est le petit miracle que propose le frigo du désert. On vous met au défi de trouver un appareil avec une meilleure empreinte environnementale : deux pots d’argile, quelques poignées de sable, un peu d’eau, et le tour est joué. Tellement simple que le concept laisse dubitatif… et pourtant, ça marche 🤗 ! Explications.

Le frigo du désert, un frigo sans électricité bien pratique

Le frigo du désert, le frigo écolo sans électricité !  

La low-tech nous réserve de belles surprises, comme c’est le cas pour ce petit frigo qui ne paye pas de mine, et qui ne nécessite aucune énergie, fluide frigorigène ou batterie pour fonctionner 😲. Il porte les noms de frigo du désert, Canari frigo, ou Zeer Pot (zeer signifiant évaporation en arabe) et promet d’optimiser la conservation des aliments, et particulièrement des légumes 🍆. Ce système de refroidissement sans électricité se présente dans son plus simple appareil : il se compose de deux pots d’argile, et d’un peu de sable. Et c’est tout !

Une révolution ? Rien de neuf sous le soleil, pourtant : cette méthode était déjà utilisée par nos ancêtres (on en retrouve des traces en Égypte dès 2500 ans av. J.-C. et dans la Vallée de L’Indus aux alentours de 3000 ans av. J.-C), puis simplement remise au goût du jour par l’universitaire Nigérian Mohammed Bah Abba dans les années 90 🤓.

Une alternative écologique et économique au frigo traditionnel qui consomme en moyenne, d’après l’Ademe, 174 kWh/an pour un 1 porte, et 346 kWh/an pour un combiné, et dont l’impact environnemental est estimé à 320 kg d’équivalent CO2 pour une durée d’utilisation de 10 ans, dont 65 % sont émis pour sa seule fabrication.

👉 Empreinte carbone : qu’est-ce que c’est ? Comment la calculer, la réduire ?

Quelle diablerie ! Comment ça marche ?

C’est on ne peut plus simple, et le mécanisme repose sur les principes naturels de thermodynamique 🤔. De manière ambivalente, c’est la chaleur émise par le soleil qui va permettre de mieux conserver les aliments en créant du frais, grâce à l’évaporation de l’eau.

Concrètement, on place dans un grand pot d’argile un second pot de taille plus réduite, et on comble l’intervalle entre les deux de sable, qui sera ensuite humidifié. La nature fait le reste 🌿 ! La chaleur du soleil entraîne l’évaporation de l’eau ainsi retenue, ce qui a pour effet d’absorber la chaleur de l’air contenu dans le pot central, celui qui contiendra vos précieux aliments. 

© Instagram -  melisse_et_ortie

La température intérieure diminue grâce à ce mécanisme de transfert de chaleur 🥶.

Est-ce vraiment efficace ?

Oui, et non 🙃. Le Zeer Pot permet d’atteindre en pratique et dans de bonnes conditions des chutes de température de l'ordre de 5°C à 20°C. S’il fait 30°C, on peut espérer conserver à l’intérieur du frigo du désert une température d’environ 20 °C. Le froid ralentit donc la prolifération des germes, mais les températures obtenues sont-elles suffisantes ?

Pour la conservation des légumes, c’est idéal. Une étude menée au Soudan a permis de démonter que son utilisation permettait de rallonger la durée de conservation des fruits et légumes : de 2 à 20 jours pour les tomates, et 4 à 20 jours pour les carottes, et de 1 à 5 jour pour la salade 💪. Ce qui en fait un super instrument anti-gaspillage alimentaire très efficace, notamment dans les pays au climat chaud et sec, d’autant plus pour les familles à faibles revenus. De plus, les aliments conservent une bonne teneur en vitamines et éléments nutritifs. C’est tout bénef ! 👉 Stop au gaspillage alimentaire, on ne jette plus !

En revanche, les températures obtenues ne permettent pas de conserver de la viande ou des denrées hautement périssables : produits laitiers, poisson, crustacés... Tous ces aliments doivent impérativement être conservés à des températures bien plus basses afin de ne pas présenter de risque sanitaire. Il faut donc le voir comme un complément du frigo classique, permettant d’opter pour un appareil de taille plus modeste, moins polluant et moins énergivore 😉.

Votre frigo du désert DIY

Rien de plus simple ! Il suffit de se procurer deux pots en terre cuite poreuse de tailles différentes, afin de permettre de glisser le plus petit dans le plus grand. Disposez un fond de sable tamisé d’environ 4 cm avant d’encastrer les deux pots, et de combler l’interstice avec du sable, en prenant soin de ne pas en renverser dans le récipient central et d’humidifier chaque couche de sable. Renouvelez cet arrosage 2 fois par jour, ou d’une manière générale, dès qu’il est sec (oui, le sable ne doit pas rester sec, sinon, les températures remonteront !). Couvrez d’un tissu mouillé, et le tour est joué !

⚠️ Attention, le frigo du désert ne doit pas être placé en plein soleil !

© Instagram -  maman_zerodechet

👉 Énergie fossile, qu'est-ce que c'est au juste ?

À retenir

Dans le contexte actuel de réchauffement climatique et de croissance démographique, les tensions sur les ressources naturelles, et notamment alimentaires, ne vont pas aller en s’arrangeant, d’autant plus dans les pays pauvres et chauds. Le gaspillage alimentaire et la sobriété énergétique sont donc des enjeux centraux des prochaines décennies. Le frigo du désert répond à ces deux préoccupations en proposant un moyen écologique et économique de conserver une partie de ses aliments, sans aucun recours à l’électricité. Une piste très intéressante, et facilement transposable à la maison.

Explorer - protéger - se ressourcer
#BornToBeWild


Sourcesademe.frconsoglobe.comculturesciencesphysiques.ens-lyon.frbuild-green.fr

Retrouvez les articles sur le thème :

Article proposé par Equipe Rédaction

Amoureux de la nature - Born To Be Wild

Nos articles

Comment préparer son jardin pour le printemps ? 9 Conseils

Les jours rallongent, le soleil fait progressivement son retour, quelques bourgeons apparaissent sur les arbres… Ça sent bon le printemps, ça 😎 ! Et avec lui, comme chaque année, les affaires vont pouvoir reprendre au jardin après cette longue période d’accalmie. Vous allez bientôt pouvoir dégainer vos graines et plants, mais avant toute chose, une bonne préparation est indispensable ! Comment s’assurer un beau jardin et un potager productif pour toute la saison ? Suivez le guide !

Semaine du jardinage à l'école, tout le monde dehors !

Du 18 au 23 mars 2024, c’est la semaine du Jardinage pour les écoles 🌿 ! Cette 24ème édition intitulée « Jardiner c’est ma nature » donnera lieu, comme chaque année, à de nombreux ateliers et animations pédagogiques avec comme objectif la découverte des plantes et la sensibilisation au respect de la nature. Une initiation au jardinage qui rencontre chaque année un succès grandissant. Promouvoir une culture de la nature chez les plus jeunes est incontournable pour leur développement et leur équilibre, et c’est ce que la semaine du jardinage à l’école souhaite favoriser. Parce que tout ne s’apprend définitivement pas entre les 4 murs d’une salle de classe, à eux les grandes découvertes ! 🤗

Les giboulées de mars, c'est quoi au juste ?

Comme le veut le dicton « Si de toute l'année le pire des mois est février, méfie-toi aussi de mars et de ses giboulées ». Au moment où l’on voit, au loin, le printemps arriver avec soulagement, cette période marque avant tout une transition entre deux saisons. Et oui, le mois de mars est réputé pour sa météo capricieuse et ses fameuses giboulées. Alors c’est quoi, exactement une giboulée, et comment expliquer ce curieux phénomène météorologique ? Amareo fait la pluie et le beau temps et vous explique tout ça ! 👇

Retour à la campagne : l'exode urbain n'aura pas eu lieu

« Paris, tu paries, Paris, que je te quitte. Je te plaque sur tes trottoirs sales ». Comme la chanteuse Camille, tous les citadins ont un jour envisagé de tout plaquer pour partir vivre à la campagne. Mais quand certains ne font qu’y penser, d’autres passent à l’acte. Réaction post confinement ou véritable tendance ? 4 ans après la pandémie, l'exode rural n'aura pas eu lieu ! Explications.

L’ouverture de la pêche à la truite, c’est maintenant !

La pêche réduit le stress, entretient votre santé, travaille votre concentration, vous aide à vous ressourcer et à vous relaxer grâce à son cadre en pleine nature… C’est l’activité « slow life » par excellence 😎 ! La pêche à la truite est plus qu’un simple hobby : c’est un véritable sport d’aventure. Elle est pratiquée en eau douce, en cours d’eau rapide de haute altitude, en bord de rivière, en étang ou encore en lac. Patience, silence et persévérance seront vos meilleures armes pour la débusquer. Rencontre avec soi-même ou retrouvailles avec les copains, la pêche à la truite reprend le samedi 9 mars 2024, à vos cannes !

Réutiliser l'eau de sa douche pour alimenter les WC, bonne idée !

L’eau potable est en passe de devenir la ressource la plus précieuse de la planète, plusieurs régions du monde étant menacées de pénurie. Et pourtant, nous utilisons 140 litres d’eau par jour, dont seulement 1% pour nous abreuver. Dans ce contexte, vous souhaitez à la fois économiser de l’eau et lutter contre le gaspillage ? Saviez-vous qu’il était possible de réutiliser son eau « grise », et notamment l’eau de sa douche, pour alimenter sa chasse d’eau ? 🚽

La playlist nature qui fait du bien

Nature - Peinture

Amareo

  1. Côte maritimeZen Ambiance D'eau Calme
    3:28
  2. Se délasserZen Ambiance D'eau Calme
    3:29
  3. Orage: Pluie Sur Le ToitSons De Pluie HD
    3:10
  4. Orage: Pluie ForteSons De Pluie HD
    2:55
  5. Ronronnement relaxantOasis de sommeil
    3:27
  6. La tempête tropicale à l'horizonSomnolent Jean
    1:42
  7. Pluie dans la Forêt, Pt. 01Sons de la Nature Projet France de TraxLab
    1:23
  8. Chant de cigales, Vol. 1Bruitages
    3:02
  9. Sons des rivières: Vent, ruisseauBruits naturels
    4:17
  10. Relax NaturelleChant d'Oiseaux
    2:39
  11. Bruits de feu crépitantZone de la Musique Relaxante
    3:29

Je fais mes cosmétiques maison ! Rencontre avec Maria Cristina

Maria Cristina, membre de l'équipe Amareo a décidé de fabriquer elle-même ses cosmétiques. Ça vous tente ? Comment trouver le temps et surtout faire ? Maria Cris' (pour les intimes), en tête-à-tête avec Emilie, nous raconte tout 😊.

Je fais mes cosmétiques maison ! Rencontre avec Maria Cristina

Plus je m'informais, plus j’étais surprise de tous les ingrédients toxiques qui nous côtoient et plus j'avais envie de préparer moi-même mes propres produits. 

🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici

Qui sommes nous?

Chaque jour, nous avons à cœur de vous montrer les merveilles de Mère Nature et de vous offrir un bol d'air frais. Nous vous donnerons également quelques conseils pour prendre soin de notre belle planète, sans injonction ni culpabilisation. 👉Pour en savoir plus sur nous.

Les pages qu'il faut suivre 

📸 Suivez-nous sur Instagram


La photo qui nous fait vibrer 


Plage de Mesquer - Regarder le soleil se coucher dans la mer... une de mes madeleines.  Chaque jour le spectacle est différent. Ce jour-là, il y a des nuages, les rayons les transpercent. Le reflet du soleil dans l'eau donne à la mer un ton unique, changeant à chaque minute. Il reste quelques traces du passage des enfants, que la mer douce mais sure efface une à une. Ecouter la mer, voir son étendue sans fin ... j'y passerais des heures

📷 By Anne-Fleur Saraux. 

Partagez vos photos sur Instagram avec le #amareochezvous. 

La citation qui nous parle