Land art nature, qu'est-ce que c'est ?

Mis à jour le par Equipe Rédaction

L’artiste Konstantin Dimopoulos peignant les arbres avec de l’eau pigmentée, Nancy Holt et ses quatre tunnels de béton ajourés au milieu du désert permettant de voir le lever et le coucher du soleil et d’admirer les constellations d’étoiles, Robert Smithson et sa célèbre Spirale Jetty en pierre de basalte de 457m de long, Marinus Boezem et sa Cathédrale Verte faite de 178 peupliers imitant la structure de la cathédrale Notre-Dame… Les œuvres de chacun de ces artistes s’inscrivent dans le mouvement du land art, en extérieur, exposées aux éléments, et soumises à l'érosion naturelle. Cette tendance se caractérise par la place qu’y tient la nature, qui devient actrice de l’art et qui lui donne tout son sens, au travers d’œuvres bien souvent éphémères. Zoom sur cette étonnante discipline artistique.

Land art nature, qu'est-ce que c'est ?

C’est quoi, le land art ?

Le land art est une tendance qui appartient à l’art contemporain, et qui utilise la nature et toutes ses ressources pour créer des œuvres artistiques dans son milieu, en extérieur. Le bois, le sable, les rochers, les plantes, les fleurs, la terre 🌿… Toutes ces matières premières sont à la disposition de l’artiste, qui laisse ensuite son œuvre à la merci de l’environnement, des intempéries, du vent… Cela en fait la plupart du temps une œuvre éphémère, qui retourne progressivement à la nature, d’où elle vient. C’est pourquoi les œuvres sont immortalisées par photographie, afin d’en garder une trace. Toutefois, certains artistes utilisent aujourd’hui d’autres matériaux : textiles, fer, objets de récupération…

👉 Surcyclage, upcycling, qu'est-ce que c'est ?

Il s’agit d’un travail dans et sur la nature qui vise à véhiculer un message, une symbolique, dans une conception écologique du monde. Il s’agit finalement d’une forme de militantisme.

Ce mouvement n’est pas si éloigné du street art que l’on connaît aujourd’hui. Ainsi, Geoffroy Mottard coiffe les statues avec des parures de fleurs, portant un nouveau regard sur l’environnement urbain 🌺.

Et l’art devint le cœur de la nature

Cette tendance nous vient tout droit des États-Unis, avant de s’exporter partout dans le monde. C’est dans les années 60, à New York, que l’exposition « Earth Works », première en son genre, est apparue, sous l’impulsion de Robert Smithson, l’un des fondateurs et grand théoricien du land art. D’autres expositions la suivent, témoignant de l’intégration du land art dans la culture artistique, dans un contexte de forte montée du mouvement écologiste dans le pays. La tendance est lancée, plus rien ne l’arrêtera.

Le rapport entre l’art et l’argent est questionné 💰, l’œuvre n’est plus réservée à la galerie ou à une élite : les artistes s’emparent de la nature afin de s’exprimer sans limites. Le land art se vit, il ne se vend pas. L’œuvre est une expérience liée au monde réel.

👉 Comment utiliser ses 5 sens pour se reconnecter à la nature ?

La nature, cette œuvre d’art

Depuis la Renaissance, l’esthétisation de la nature se cantonne à une expérience paysagère : on contemple la nature de loin, comme un tableau 🎨.

Dans le land art, c’est la nature qui fait le sens de l’œuvre : on ne la représente plus, elle est actrice, elle est l’œuvre. L’art s’intègre en effet pleinement dans le milieu naturel. Par la même occasion, le spectateur est amené à observer l’œuvre globale de la Nature. Ces œuvres se font in situ, elles sont conçues et installées dans les paysages naturels et sauvages. Est-ce le lieu qui inspire l’œuvre ou l’œuvre qui crée le lieu ? Nul ne le sait.

Le earthwork et ses œuvres colossales

Du land art découlent différentes branches, comme c’est le cas du earthwork, qui signifie littéralement « terrassement ». Cette technique est celle qui reste la plus durablement inscrite dans la nature. Elle utilise en premier lieu la terre, les rocs, la boue, l’asphalte ou le béton, et laisse une empreinte permanente sur le paysage qu’elle transforme. Les artistes creusent, plantent, transportent… Ces œuvres sont la plupart du temps, monumentales, massives 💪, caractérisées par l’installation in situ de produits manufacturés. Ces réalisations spectaculaires trouvent place la plupart du temps dans de vastes espaces à leur échelle : le désert du Nevada ou du Nouveau-Mexique, par exemple. En fait, c’est de la pure architecture qui s’impose plus au paysage qu’elle ne s’y inscrit.

Le Land art, humble et éphémère

Néanmoins, le land art est la plupart du temps éphémère et fragile, révélant la richesse d’endroits à l’apparence très humble. L’œuvre montre ce qui est déjà là et le sublime.

Le travail de l’artiste ne peut jamais être apprécié à sa juste valeur du fait du lieu d’implantation de son œuvre, la plupart du temps en pleine nature. C’est pourquoi, il les immortalise en les photographiant, afin de faire connaître ses productions. Les créations en elles-mêmes sont en effet vouées à être détériorées, et à disparaître. L’artiste laisse ainsi la nature décider de l’œuvre 🌱.

Faire aimer l’éphémère en le fixant, voilà toute l’ambivalence du Land art.

👉 Comment la nature permet de se retrouver et se reconnecter ?

À retenir :

Le land art utilise la nature et ses ressources pour concevoir des œuvres artistiques, utilisant comme matière première tout ce qu’elle a à offrir à l’artiste (brindilles, terre, sable, fleurs…), qui laisse son œuvre éphémère à la merci des éléments. Ce travail dans et sur la nature lui permet de véhiculer un message s’inscrivant généralement dans une conception symbolique du monde. Le mouvement du earthwork, qui en est une branche, marque beaucoup plus massivement et durablement les paysages, et propose des créations pouvant être absolument colossales et massives.

Explorer - protéger - se ressourcer
#BornToBeWild

Sources : bewaremag.com, grapheine.com, defilendeco.com, cairn.info, jardiplante.fr

👉 Tatouage de voyage : 7 idées pour l’avoir dans la peau !

Article proposé par Equipe Rédaction

Amoureux de la nature - Born To Be Wild

Nos articles

Sylvothérapie : se reconnecter à soi au contact des arbres

Les bienfaits de la nature sur notre santé physique et psychologique ne sont plus à prouver : de très nombreuses études scientifiques sont venues le confirmer. C’est sur cette vague que surfe la sylvothérapie, qui vous invite à atteindre un profond état de relaxation et de méditation au contact des arbres. Rien de tel pour réduire stress et tensions nerveuses, paraît-il. Sceptique ? Et si vous preniez un petit bain de forêt ?

5 bonnes raisons de faire un gros câlin aux arbres !

Non, nous n’allons pas essayer de vous convaincre de vous déguiser en fougère pour communier avec la nature, mais pas loin ! La sylvothérapie, vous connaissez 🌳 ? Cette discipline, qui nous vient tout droit du Japon, nous invite à se soigner au contact des arbres, en prenant pour ainsi dire un bain de forêt. Une pratique qui aurait des bienfaits insoupçonnés sur le corps et l’esprit… On a mené l’enquête pour vous : découvrez les 5 raisons de faire un câlin aux arbres !

Le chevreuil, cette merveille de la nature

Le chevreuil, du latin capreolus, est un ruminant herbivore de la famille des Cervidés. C’est en fait le plus petit d’entre eux en Europe ! Cet animal qui peuple nos forêts subjugue par sa grâce et par sa beauté. Craintif et fuyant, il peut se laisser surprendre furtivement au détour d’un sentier, et croiser son chemin est toujours un privilège. Présentation d’un magnifique représentant de notre majestueuse et riche faune sauvage 👇

Des psoques à la maison, signe d'humidité, comment s'en débarrasser ?

Dans la catégorie « petites bêtes que l’on aimerait bien éviter à la maison », on vous présente les psoques ! Ces petits insectes de quelques millimètres seulement peuvent se dissimuler un peu partout dans les habitations : dans les moulures, derrière les plinthes, sous les planchers, derrière les cloisons, les tuyaux, les gaines, ... Ils avancent à bas bruit, et lorsqu’ils deviennent visibles, ils témoignent d’une invasion déjà bien avancée. Véritables indicateurs d’humidité, en venir à bout n’est pourtant pas si compliqué. Mode d’emploi pour une maison plus saine à tout point de vue ! 👇

Le top 10 des villes les plus vertes de France

La planète compte aujourd’hui 3,3 milliards de citadins, tandis qu’en France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville, soit l’étendue de son influence sur les communes environnantes. Ça en fait, du citadin ! Une part de population urbaine qui ne cesse d’augmenter… Et la nature, dans tout ça 🌿? Comment préserver son petit carré de verdure, indispensable à notre bien-être, et si souvent négligé ? Quitte à être en ville, autant la choisir verte ! Mais alors, quelles sont les villes les plus vertes de France où il fait bon vivre ? Tout dépend, visiblement, des critères retenus, comme en témoignent les résultats divergents de deux études récentes menées en la matière.

On mange quoi en février ? Découvrez les fruits et légumes du moment !

En février, il faut bien le dire, on en a un peu marre de cet hiver qui s’éternise⛄... Les jours rallongent, on tient le bon bout, mais le froid joue les prolongations et le printemps paraît encore bien loin. Mais il faut voir le bon côté des choses : le mois de février, ce sont aussi des tas de fruits et légumes succulents qui vous attendent sur les étals, qui ne demandent qu’à vous apporter les nutriments dont vous avez besoin pour supporter ce temps glacial 🥶. Pleins de vitamines, minéraux et antioxydants, ils vous reboosteront et vous aideront à lutter contre les maux hivernaux.

La playlist nature qui fait du bien

Je fais mes cosmétiques maison ! Rencontre avec Maria Cristina

Maria Cristina, membre de l'équipe Amareo a décidé de fabriquer elle-même ses cosmétiques. Ça vous tente ? Comment trouver le temps et surtout faire ? Maria Cris' (pour les intimes), en tête-à-tête avec Emilie, nous raconte tout 😊.

Plus je m'informais, plus j’étais surprise de tous les ingrédients toxiques qui nous côtoient et plus j'avais envie de préparer moi-même mes propres produits. 

🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici

Qui sommes nous?

Chaque jour, nous avons à cœur de vous montrer les merveilles de Mère Nature et de vous offrir un bol d'air frais. Nous vous donnerons également quelques conseils pour prendre soin de notre belle planète, sans injonction ni culpabilisation. 👉Pour en savoir plus sur nous.

Les pages qu'il faut suivre 

📸 Suivez-nous sur Instagram


La photo qui nous fait vibrer 


Plage de Mesquer - Regarder le soleil se coucher dans la mer... une de mes madeleines.  Chaque jour le spectacle est différent. Ce jour-là, il y a des nuages, les rayons les transpercent. Le reflet du soleil dans l'eau donne à la mer un ton unique, changeant à chaque minute. Il reste quelques traces du passage des enfants, que la mer douce mais sure efface une à une. Ecouter la mer, voir son étendue sans fin ... j'y passerais des heures

📷 By Anne-Fleur Saraux. 

Partagez vos photos sur Instagram avec le #amareochezvous. 

La citation qui nous parle