Land art nature, qu'est-ce que c'est ?

Mis à jour le par Equipe Rédaction

L’artiste Konstantin Dimopoulos peignant les arbres avec de l’eau pigmentée, Nancy Holt et ses quatre tunnels de béton ajourés au milieu du désert permettant de voir le lever et le coucher du soleil et d’admirer les constellations d’étoiles, Robert Smithson et sa célèbre Spirale Jetty en pierre de basalte de 457m de long, Marinus Boezem et sa Cathédrale Verte faite de 178 peupliers imitant la structure de la cathédrale Notre-Dame… Les œuvres de chacun de ces artistes s’inscrivent dans le mouvement du land art, en extérieur, exposées aux éléments, et soumises à l'érosion naturelle. Cette tendance se caractérise par la place qu’y tient la nature, qui devient actrice de l’art et qui lui donne tout son sens, au travers d’œuvres bien souvent éphémères. Zoom sur cette étonnante discipline artistique.

Land art nature, qu'est-ce que c'est ?

C’est quoi, le land art ?

Le land art est une tendance qui appartient à l’art contemporain, et qui utilise la nature et toutes ses ressources pour créer des œuvres artistiques dans son milieu, en extérieur. Le bois, le sable, les rochers, les plantes, les fleurs, la terre 🌿… Toutes ces matières premières sont à la disposition de l’artiste, qui laisse ensuite son œuvre à la merci de l’environnement, des intempéries, du vent… Cela en fait la plupart du temps une œuvre éphémère, qui retourne progressivement à la nature, d’où elle vient. C’est pourquoi les œuvres sont immortalisées par photographie, afin d’en garder une trace. Toutefois, certains artistes utilisent aujourd’hui d’autres matériaux : textiles, fer, objets de récupération…

👉 Surcyclage, upcycling, qu'est-ce que c'est ?

Il s’agit d’un travail dans et sur la nature qui vise à véhiculer un message, une symbolique, dans une conception écologique du monde. Il s’agit finalement d’une forme de militantisme.

Ce mouvement n’est pas si éloigné du street art que l’on connaît aujourd’hui. Ainsi, Geoffroy Mottard coiffe les statues avec des parures de fleurs, portant un nouveau regard sur l’environnement urbain 🌺.

Et l’art devint le cœur de la nature

Cette tendance nous vient tout droit des États-Unis, avant de s’exporter partout dans le monde. C’est dans les années 60, à New York, que l’exposition « Earth Works », première en son genre, est apparue, sous l’impulsion de Robert Smithson, l’un des fondateurs et grand théoricien du land art. D’autres expositions la suivent, témoignant de l’intégration du land art dans la culture artistique, dans un contexte de forte montée du mouvement écologiste dans le pays. La tendance est lancée, plus rien ne l’arrêtera.

Le rapport entre l’art et l’argent est questionné 💰, l’œuvre n’est plus réservée à la galerie ou à une élite : les artistes s’emparent de la nature afin de s’exprimer sans limites. Le land art se vit, il ne se vend pas. L’œuvre est une expérience liée au monde réel.

👉 Comment utiliser ses 5 sens pour se reconnecter à la nature ?

La nature, cette œuvre d’art

Depuis la Renaissance, l’esthétisation de la nature se cantonne à une expérience paysagère : on contemple la nature de loin, comme un tableau 🎨.

Dans le land art, c’est la nature qui fait le sens de l’œuvre : on ne la représente plus, elle est actrice, elle est l’œuvre. L’art s’intègre en effet pleinement dans le milieu naturel. Par la même occasion, le spectateur est amené à observer l’œuvre globale de la Nature. Ces œuvres se font in situ, elles sont conçues et installées dans les paysages naturels et sauvages. Est-ce le lieu qui inspire l’œuvre ou l’œuvre qui crée le lieu ? Nul ne le sait.

Le earthwork et ses œuvres colossales

Du land art découlent différentes branches, comme c’est le cas du earthwork, qui signifie littéralement « terrassement ». Cette technique est celle qui reste la plus durablement inscrite dans la nature. Elle utilise en premier lieu la terre, les rocs, la boue, l’asphalte ou le béton, et laisse une empreinte permanente sur le paysage qu’elle transforme. Les artistes creusent, plantent, transportent… Ces œuvres sont la plupart du temps, monumentales, massives 💪, caractérisées par l’installation in situ de produits manufacturés. Ces réalisations spectaculaires trouvent place la plupart du temps dans de vastes espaces à leur échelle : le désert du Nevada ou du Nouveau-Mexique, par exemple. En fait, c’est de la pure architecture qui s’impose plus au paysage qu’elle ne s’y inscrit.

Le Land art, humble et éphémère

Néanmoins, le land art est la plupart du temps éphémère et fragile, révélant la richesse d’endroits à l’apparence très humble. L’œuvre montre ce qui est déjà là et le sublime.

Le travail de l’artiste ne peut jamais être apprécié à sa juste valeur du fait du lieu d’implantation de son œuvre, la plupart du temps en pleine nature. C’est pourquoi, il les immortalise en les photographiant, afin de faire connaître ses productions. Les créations en elles-mêmes sont en effet vouées à être détériorées, et à disparaître. L’artiste laisse ainsi la nature décider de l’œuvre 🌱.

Faire aimer l’éphémère en le fixant, voilà toute l’ambivalence du Land art.

👉 Comment la nature permet de se retrouver et se reconnecter ?

À retenir :

Le land art utilise la nature et ses ressources pour concevoir des œuvres artistiques, utilisant comme matière première tout ce qu’elle a à offrir à l’artiste (brindilles, terre, sable, fleurs…), qui laisse son œuvre éphémère à la merci des éléments. Ce travail dans et sur la nature lui permet de véhiculer un message s’inscrivant généralement dans une conception symbolique du monde. Le mouvement du earthwork, qui en est une branche, marque beaucoup plus massivement et durablement les paysages, et propose des créations pouvant être absolument colossales et massives.

Explorer - protéger - se ressourcer
#BornToBeWild

Sources : bewaremag.com, grapheine.com, defilendeco.com, cairn.info, jardiplante.fr

👉 Tatouage de voyage : 7 idées pour l’avoir dans la peau !

Retrouvez les articles sur le thème :

Article proposé par Equipe Rédaction

Amoureux de la nature - Born To Be Wild

Nos derniers articles

Pour vivre heureux, vivons… En yourte ? Un style de vie au naturel

La vie en yourte, retour aux sources ou effet de mode ? Si ce logement insolite séduit son public le temps d’un week-end au vert, pour d’autres, c’est devenu un mode de vie. À l’origine utilisée par les nomades d’Asie Centrale, la yourte constituait l’habitat le plus adapté au climat et à leurs habitudes. Mais qu’en-est-il pour les Occidentaux ? Les questions écologiques, l’ouverture au monde, l’envie de se rapprocher de la nature mais aussi l’apparition d’une pandémie mondiale nous ont amenés à reconsidérer en profondeur notre rapport à l’habitat et à la vie en société. Si la yourte présente de nombreux atouts et semble répondre à une quête de sens et de liberté, mieux vaut considérer tous ses aspects avant de vous lancer. Yourte ou pas ? Quelques clés pour choisir en pleine conscience.

Le 2 août 2024 : jour du dépassement. Prévenir pour mieux agir

Si nous vivons sur la même planète, vous en avez sûrement entendu parler au moins une fois… Le jour du dépassement, c’est cette date indicative à partir de laquelle nous aurons consommé l’ensemble des ressources que la Terre est capable d’approvisionner en une année. Calculé pour sonner l’alerte et sensibiliser la population mondiale, le jour du dépassement semble faire parler plus qu’il ne fait agir. Comment la date est-elle calculée ? Pourquoi est-elle différente d’un pays à l’autre ? Comment retarder concrètement son avancée ? Voici quelques clés pour mieux comprendre les enjeux du jour du dépassement. Loin de nous l’idée de nourrir votre éco-anxiété mais plutôt la prise de conscience de notre responsabilité à en matière d’habitudes de consommation.

Bernic & Clic : l’appli qui vous reconnecte à la nature

Lorsque la mer se retire, le littoral est le théâtre d’une fascinante faune et flore peu familière. Marcheurs ou pêcheurs, vous vous êtes déjà demandé comment s’appelle ce drôle de coquillage qui ressemble à un chapeau chinois ? Qu’est-ce qu’un estran ? Comment les poissons respirent-ils sous l’eau ? Bonne nouvelle ! Toutes les réponses à vos questions sont sur Bernic & Clic. Des passionnés de nature et de biodiversité ont créé l’application idéale pour éveiller la curiosité des petits marins d’eau douce et de leurs parents. Mollusques, crustacés, algues et poissons n’auront bientôt plus de secret pour vous et vos graines de sauveteurs. Rendez-vous à la prochaine marée et d’ici là, découvrez tout sur l’application qui pourrait bientôt vous accompagner dans vos futures excursions les pieds dans la vase.

Zoonoses et climat : même combat ! Enjeux climatiques & santé

Les “zoo” quoi ? Les zoonoses, ce sont les maladies transmises par les animaux aux humains. Ça vous rappelle un certain pangolin ? Tout juste ! Comment est-ce possible ? Depuis le Covid 19, de sérieuses hypothèses mettent en cause le climat. En effet, le réchauffement climatique serait à l’origine de l’émergence de nouveaux organismes vivants dits pathogènes, c’est-à-dire responsables de maladies. Comment éviter de nouvelles pandémies ? Comment préserver la biodiversité et nos écosystèmes pour lutter contre ces zoonoses ? Quels sont les dangers en matière de santé publique et économique ? Voici quelques clés pour maîtriser le sujet.

Les indispensables pour partir en Festival sans polluer

Les festivals de musique et concerts en plein air sont synonymes de plaisir et de liberté mais aussi d’abus, lorsque le Festival n’est pas éco-conçu. Pour profiter de la nature encore longtemps, mieux vaut la préserver ! Alors, avant de sillonner la France à la recherche de scènes endiablées et de bons sons à partager, voici une liste des objets durables qui vous accompagneront pendant des années et rendront vos co-festivaliers verts… de jalousie !

Les fruits et légumes d'août pour faire le plein d'énerergie !

Août est le mois le plus chaud de l’année, la saison parfaite pour les pique-niques, apéros dînatoires, barbecues et planchas 😎. On a donc envie de fraîcheur et de délicieuses saveurs sucrées. Et ça tombe bien, car les ingrédients parfaits pour des recettes légères et rafraîchissantes sont justement en plein boom. La nature n’est-elle pas incroyablement bien faite ? Les fruits et légumes sont plus que jamais gorgés de soleil, bourrés de vitamines, minéraux et antioxydants. Et si vous profitiez de vos vacances pour vous mettre au vert ?

La playlist nature qui fait du bien

Nature - Peinture

Amareo

  1. Côte maritimeZen Ambiance D'eau Calme
    3:28
  2. Se délasserZen Ambiance D'eau Calme
    3:29
  3. Orage: Pluie Sur Le ToitSons De Pluie HD
    3:10
  4. Orage: Pluie ForteSons De Pluie HD
    2:55
  5. Ronronnement relaxantOasis de sommeil
    3:27
  6. La tempête tropicale à l'horizonSomnolent Jean
    1:42
  7. Pluie dans la Forêt, Pt. 01Sons de la Nature Projet France de TraxLab
    1:23
  8. Chant de cigales, Vol. 1Bruitages
    3:02
  9. Sons des rivières: Vent, ruisseauBruits naturels
    4:17
  10. Relax NaturelleChant d'Oiseaux
    2:39
  11. Bruits de feu crépitantZone de la Musique Relaxante
    3:29

Qui sommes nous?

Chaque jour, nous avons à cœur de vous montrer les merveilles de Mère Nature et de vous offrir un bol d'air frais. Nous vous donnerons également quelques conseils pour prendre soin de notre belle planète, sans injonction ni culpabilisation. 👉Pour en savoir plus sur nous.

La citation qui nous parle