Comment la nature permet de se retrouver et se reconnecter ?

Mis à jour le par Equipe Rédaction

Urbanisation galopante, rythme toujours plus rapide, connexion digitale permanente… Plongés dans nos modes de vie modernes, on peut parfois avoir le sentiment d’étouffer. Pourtant, comme le dit la chanson de Mickey 3D : « il faut que tu respires, et ça, ce n’est rien de le dire ». Pour une grande bouffée d’air frais, on part se mettre au vert le temps d’une pause bien méritée. Antistress, bonne pour la santé et fédératrice : la nature a tout ce qu’il faut pour nous permettre de nous retrouver.

Comment la nature permet de se retrouver et se reconnecter ?
Sommaire :

L’effet apaisant de la nature pour se ressourcer

Anxiété, dépression, colère et fatigue… 🤯 Ce sont des sentiments bien peu agréables que tout un chacun peut expérimenter dans la vie de tous les jours. L'enchaînement travail, transport, famille est parfois pesant pour le moral. Heureusement, la nature nous offre le parfait remède contre ces humeurs noires.

Dans leurs travaux publiés dans l’International Journal of Environmental Research and Public Health, des chercheurs ont démontré que passer du temps entouré d’arbres abaisse le rythme cardiaque. 🌳 Mais également la pression artérielle et le taux d’hormones liés au stress. Si ces sorties sont réalisées de façon attentive (en prêtant attention aux bruits, odeurs, textures, etc.) ; elles diminuent même de façon significative les humeurs négatives.

La nature fait du bien à bien des niveaux. Dans la même lignée, d’autres scientifiques américains ont prouvé l’impact positif d’une marche de 90 minutes sur la rumination mentale. Mais à condition qu’elle soit réalisée dans un cadre naturel. Alors pour chasser toutes les pensées qui peuvent polluer notre esprit, on met ses baskets et on file dans le parc le plus proche. 🚶

Bon à savoir, faire un tour en forêt permettrait d'améliorer sa concentration. Que de superpouvoirs ! 🦸

Se retrouver dans le calme et sans écran

En randonnée, pendant une simple promenade ou même le temps d’un déjeuner pris à l’extérieur, on en profite pour se déconnecter. Comme le rappelle Mélusine Martin : « passer du temps en ligne diminue notre productivité, cela est addictif, et cela nuit à la santé ». Cette doctorante à la Sorbonne (en préparation de sa thèse sur les relations de l'homme à la nature à l'ère digitale) rapporte qu’après 1 heure d’écran et plus, on se sent entre « vidé » et « fatigué ».

Dans la nature, on s’offre une digital detox en appréciant le moment présent. 😁 Sans sollicitation extérieure, on oublie le FOMO (Fear Of Missing Out). Et on passe au JOMO (Joy Of Missing Out) pour recharger ses batteries, retrouver sa créativité et prendre du recul de façon générale. Le tout en faisant le plein de Vitamine D, grâce aux rayons du soleil ! ☀️

Profiter, observer, tout simplement, sans penser à rien... Le meilleur remède.

L’humain ne doit pas oublier la nature, pour ne pas s’oublier lui-même

Si dans le vocabulaire populaire, nous séparons souvent humains et nature, les alertes environnementales de notre époque nous rappellent que nous faisons en fait partie de ce grand ensemble naturel. Cette tendance humaine à oublier le vivant, c’est ce qu’on appelle « l’amnésie environnementale ». Théorisé par le psychologue américain Peter H. Khan, ce concept explique que moins nous sommes en contact avec la nature ; moins nous nous inquiétons de ce qui lui arrive. 

Les insectes disparaissent massivement ? Dans nos environnements urbains nous ne sommes quasiment plus confrontés à ces petites bêtes. Alors nous nous accommodons de leur extinction. Comme l’explique Anne-Caroline Prévot, directrice de recherche au CNRS : nous finissons par considérer comme « normal » un état de dégradation environnementale avancé.

Les insectes, comme d’autres espèces animales ou végétales, sont pourtant nécessaires à notre survie. En les oubliant, on ne s’implique pas pour leur conservation. Et on néglige notre propre bien-être futur. Voilà pourquoi la chercheuse préconise d’« entrer en expérience avec la nature » de façon régulière. Une bonne façon de retrouver nos liens avec elle et de défendre notre avenir. Et si vous avez envie d'aider les insectes, installez-leur un hôtel à insectes ! 

À retenir :

En s’offrant des pauses régulières dans la nature, on chasse ses idées noires. On prend le temps de se reconnecter avec soi-même et avec les autres espèces. Il est très important de s'accorder des temps de pause régulièrement en pleine nature pour se retrouver. Si vous avez des enfants, n'hésitez pas à les emmener dans vos aventures, le contact de la nature est très bénéfique pour les plus jeune, elle les aide d'ailleurs à grandir. 😊

Explorer - protéger - se ressourcer
#BornToBeWild


Vous avez bien encore 5 minutes ? 😁 #SlowLife : 

Article proposé par Equipe Rédaction

Amoureux de la nature - Born To Be Wild

Nos articles

Comment retrouver son chemin en forêt ? 5 conseils efficaces

Quelques minutes suffisent. Pris dans l’automatisme de la marche, vous vous perdez dans vos pensées. Et quand vous refaites surface, vous vous rendez compte que vous n’êtes plus sur le bon chemin. 😱 Mais depuis combien de temps exactement ? Un quart d’heure ou plutôt une demi-heure ? Vous regardez autour de vous et ne voyez aucune trace de la piste. Seulement des arbres et encore des arbres. Si la situation peut paraître angoissante, il ne faut surtout pas paniquer. Application mobile ou indications de la nature : voici comment retrouver son chemin en forêt. 🌲

Sylvothérapie : se reconnecter à soi au contact des arbres

Les bienfaits de la nature sur notre santé physique et psychologique ne sont plus à prouver : de très nombreuses études scientifiques sont venues le confirmer. C’est sur cette vague que surfe la sylvothérapie, qui vous invite à atteindre un profond état de relaxation et de méditation au contact des arbres. Rien de tel pour réduire stress et tensions nerveuses, paraît-il. Sceptique ? Et si vous preniez un petit bain de forêt ?

5 bonnes raisons de faire un gros câlin aux arbres !

Non, nous n’allons pas essayer de vous convaincre de vous déguiser en fougère pour communier avec la nature, mais pas loin ! La sylvothérapie, vous connaissez 🌳 ? Cette discipline, qui nous vient tout droit du Japon, nous invite à se soigner au contact des arbres, en prenant pour ainsi dire un bain de forêt. Une pratique qui aurait des bienfaits insoupçonnés sur le corps et l’esprit… On a mené l’enquête pour vous : découvrez les 5 raisons de faire un câlin aux arbres !

Le chevreuil, cette merveille de la nature

Le chevreuil, du latin capreolus, est un ruminant herbivore de la famille des Cervidés. C’est en fait le plus petit d’entre eux en Europe ! Cet animal qui peuple nos forêts subjugue par sa grâce et par sa beauté. Craintif et fuyant, il peut se laisser surprendre furtivement au détour d’un sentier, et croiser son chemin est toujours un privilège. Présentation d’un magnifique représentant de notre majestueuse et riche faune sauvage 👇

Des psoques à la maison, signe d'humidité, comment s'en débarrasser ?

Dans la catégorie « petites bêtes que l’on aimerait bien éviter à la maison », on vous présente les psoques ! Ces petits insectes de quelques millimètres seulement peuvent se dissimuler un peu partout dans les habitations : dans les moulures, derrière les plinthes, sous les planchers, derrière les cloisons, les tuyaux, les gaines, ... Ils avancent à bas bruit, et lorsqu’ils deviennent visibles, ils témoignent d’une invasion déjà bien avancée. Véritables indicateurs d’humidité, en venir à bout n’est pourtant pas si compliqué. Mode d’emploi pour une maison plus saine à tout point de vue ! 👇

4 conseils pour être un peu plus écolo à la maison

Dans la vie de tous les jours, on doit parfois mettre de côté ses aspirations à plus d’écoresponsabilité. Mais face à la frénésie du monde extérieur, le chez-soi est un vrai refuge. « Chacun est maître en sa maison » comme le dit le proverbe. Une fois votre porte d’entrée fermée, il ne tient qu’à vous de transformer votre logement en ode à la vie green ! 😊 Si vous vous demandez par où commencer, voici nos 4 conseils pour être plus écologique à la maison.

La playlist nature qui fait du bien

Je fais mes cosmétiques maison ! Rencontre avec Maria Cristina

Maria Cristina, membre de l'équipe Amareo a décidé de fabriquer elle-même ses cosmétiques. Ça vous tente ? Comment trouver le temps et surtout faire ? Maria Cris' (pour les intimes), en tête-à-tête avec Emilie, nous raconte tout 😊.

Plus je m'informais, plus j’étais surprise de tous les ingrédients toxiques qui nous côtoient et plus j'avais envie de préparer moi-même mes propres produits. 

🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici

Qui sommes nous?

Chaque jour, nous avons à cœur de vous montrer les merveilles de Mère Nature et de vous offrir un bol d'air frais. Nous vous donnerons également quelques conseils pour prendre soin de notre belle planète, sans injonction ni culpabilisation. 👉Pour en savoir plus sur nous.

Les pages qu'il faut suivre 

📸 Suivez-nous sur Instagram


La photo qui nous fait vibrer 


Plage de Mesquer - Regarder le soleil se coucher dans la mer... une de mes madeleines.  Chaque jour le spectacle est différent. Ce jour-là, il y a des nuages, les rayons les transpercent. Le reflet du soleil dans l'eau donne à la mer un ton unique, changeant à chaque minute. Il reste quelques traces du passage des enfants, que la mer douce mais sure efface une à une. Ecouter la mer, voir son étendue sans fin ... j'y passerais des heures

📷 By Anne-Fleur Saraux. 

Partagez vos photos sur Instagram avec le #amareochezvous. 

La citation qui nous parle