Le petrichor, cette bonne odeur de pluie

Mis à jour le par Equipe Rédaction

Qui n’a pas plaisir à humer l’odeur de la pluie, vous savez ? Cette flagrance caractéristique, terreuse et musquée, qui se dégage de la terre après une averse d’été. Eh bien figurez-vous qu’elle a un nom : c’est le petrichor. Une odeur typique de l’été dont on ne se lasse pas, qui imprime notre mémoire olfactive toute une vie durant. Mais d’où vient-elle ? Pourquoi nous plaît-elle tant ? Explications sur un phénomène aussi connu que mystérieux.

Le petrichor, cette bonne odeur de pluie

C’est quoi, le petrichor ?

Dans les années 60, deux scientifiques australiens, la chimiste Isabel Joy Bear, et le minéralogiste Roderick G. Thomas, ont baptisé ainsi ce parfum presque enivrant de la pluie qui tombe en été. Petrichor, issu d’un néologisme créé à partir du grec ancien « sang de pierre » désigne donc cette odeur caractéristique d’une bonne averse sur le sol sec et chaud après une période de forte chaleur 🌦️.

👉 Sécheresse : quelles conséquences ?

D’où nous vient cette odeur si caractéristique ?

Pourtant la pluie, en elle-même, n’a pas d’odeur. Quel mécanisme chimique est donc à l’œuvre 🤔 ? Il s’agit, en fait, d’une synergie entre chaleur, pluie et plantes :

Les plantes sécrètent naturellement une huile végétale aromatique qui a pour fonction de les protéger, et qu’elles émettent notamment par temps trop chaud, pour traduire un ralentissement de la croissance des racines et de la germination : elle a pour fonction de protéger les graines, et de les empêcher de germer en période de sécheresse 🌱. Cette huile, jour après jour, s’accumule tant sur la plante elle-même que dans son environnement proche.

La pluie, lorsqu’elle survient après cette période de fortes températures s’abat sur un sol sec et chaud, créant un choc thermique, et les gouttes s’évaporent sous forme d’aérosol ♨️, et libèrent avec elles dans l’air une partie de cette sève végétale, mais pas que !

De nombreux micro-organismes présents dans le sol sont également diffusés par le même mécanisme, et en particulier des actinobactéries et des cyanobactéries telluriques, un composé organique volatile. Ces bactéries émettent une molécule en particulier, le géosmine, en cause dans l’odeur de la terre humide. Ces deux substances (les huiles végétales et le géosmine) se mêlent enfin à un autre composé : l’ozone. D'ailleurs 👉 Bonne nouvelle, le trou de la couche d'ozone se rebouche !

Il en résulte une forte odeur, reconnaissable entre toutes, qui est souvent liée dans nos esprits à l’enfance, restant à jamais fixée dans notre mémoire olfactive 🤗. Le phénomène se caractérise également par sa fugacité : la flagrance, par nature, se propage dans l’air aussi vite qu’il ne disparaît quelques instants plus tard.

Comment expliquer que cette odeur nous saute aux yeux, ou plutôt au nez, avec une telle évidence ? Parce que notre odorat y est très sensible : nous sommes capables de détecter le géosmine en suspension dans l'air, notamment, à des concentrations infimes👃. Une odeur que les grands noms du parfum ont tous cherchée à synthétiser, en vain, devant la complexité et la singularité du phénomène.

👉 Comment les nappes se rechargent-elles ?

Pourquoi cette flagrance nous est-elle si agréable ?

Sur ce point, cela reste un mystère, mais différentes hypothèses peuvent être avancées. Peut-être s’agit-il tout simplement de la traduction de notre satisfaction instinctive à voir la pluie faire son retour après une période de forte chaleur : il s’agit d’un bon signal pour l’environnement et la biodiversité, et donc pour l’Homme. L’eau, et donc la pluie, est en effet vitale pour l’humanité, une information que nos modes de vie modernes nous ont fait perdre de vue, mais qui reste inscrite dans notre inconscient. Cette odeur terreuse et végétale semble symboliser le soulagement de la végétation environnante qui, privée d’eau et soumise à de fortes températures sur une longue période, bénéficie enfin d’une averse salvatrice🌿. Le retour de la pluie signifie en effet que la germination, mise en sommeil, va pouvoir reprendre son cours.

👉 Les bons gestes pour économiser l'eau en période de sécheresse

À retenir

Après une période de forte chaleur, lorsque les sols sont secs et chauds, l’averse qui suivra s’accompagnera d’une odeur caractéristique qui est imprimée dans notre mémoire olfactive à tous : c’est le petrichor. Issue d’un mécanisme naturel singulier et inimitable, cette flagrance musquée et enivrante nous est naturellement agréable, comme si instinctivement, nous percevions les bienfaits du retour de la pluie pour la nature et pour l’environnement, et donc pour l’Homme.

Explorer - protéger - se ressourcer
#BornToBeWild


Sources : radiofrance.fr, geo.fr, consoglobe.com

Retrouvez les articles sur le thème :

Article proposé par Equipe Rédaction

Amoureux de la nature - Born To Be Wild

Nos articles

Comment préparer son jardin pour le printemps ? 9 Conseils

Les jours rallongent, le soleil fait progressivement son retour, quelques bourgeons apparaissent sur les arbres… Ça sent bon le printemps, ça 😎 ! Et avec lui, comme chaque année, les affaires vont pouvoir reprendre au jardin après cette longue période d’accalmie. Vous allez bientôt pouvoir dégainer vos graines et plants, mais avant toute chose, une bonne préparation est indispensable ! Comment s’assurer un beau jardin et un potager productif pour toute la saison ? Suivez le guide !

Semaine du jardinage à l'école, tout le monde dehors !

Du 18 au 23 mars 2024, c’est la semaine du Jardinage pour les écoles 🌿 ! Cette 24ème édition intitulée « Jardiner c’est ma nature » donnera lieu, comme chaque année, à de nombreux ateliers et animations pédagogiques avec comme objectif la découverte des plantes et la sensibilisation au respect de la nature. Une initiation au jardinage qui rencontre chaque année un succès grandissant. Promouvoir une culture de la nature chez les plus jeunes est incontournable pour leur développement et leur équilibre, et c’est ce que la semaine du jardinage à l’école souhaite favoriser. Parce que tout ne s’apprend définitivement pas entre les 4 murs d’une salle de classe, à eux les grandes découvertes ! 🤗

Les giboulées de mars, c'est quoi au juste ?

Comme le veut le dicton « Si de toute l'année le pire des mois est février, méfie-toi aussi de mars et de ses giboulées ». Au moment où l’on voit, au loin, le printemps arriver avec soulagement, cette période marque avant tout une transition entre deux saisons. Et oui, le mois de mars est réputé pour sa météo capricieuse et ses fameuses giboulées. Alors c’est quoi, exactement une giboulée, et comment expliquer ce curieux phénomène météorologique ? Amareo fait la pluie et le beau temps et vous explique tout ça ! 👇

Retour à la campagne : l'exode urbain n'aura pas eu lieu

« Paris, tu paries, Paris, que je te quitte. Je te plaque sur tes trottoirs sales ». Comme la chanteuse Camille, tous les citadins ont un jour envisagé de tout plaquer pour partir vivre à la campagne. Mais quand certains ne font qu’y penser, d’autres passent à l’acte. Réaction post confinement ou véritable tendance ? 4 ans après la pandémie, l'exode rural n'aura pas eu lieu ! Explications.

L’ouverture de la pêche à la truite, c’est maintenant !

La pêche réduit le stress, entretient votre santé, travaille votre concentration, vous aide à vous ressourcer et à vous relaxer grâce à son cadre en pleine nature… C’est l’activité « slow life » par excellence 😎 ! La pêche à la truite est plus qu’un simple hobby : c’est un véritable sport d’aventure. Elle est pratiquée en eau douce, en cours d’eau rapide de haute altitude, en bord de rivière, en étang ou encore en lac. Patience, silence et persévérance seront vos meilleures armes pour la débusquer. Rencontre avec soi-même ou retrouvailles avec les copains, la pêche à la truite reprend le samedi 9 mars 2024, à vos cannes !

Réutiliser l'eau de sa douche pour alimenter les WC, bonne idée !

L’eau potable est en passe de devenir la ressource la plus précieuse de la planète, plusieurs régions du monde étant menacées de pénurie. Et pourtant, nous utilisons 140 litres d’eau par jour, dont seulement 1% pour nous abreuver. Dans ce contexte, vous souhaitez à la fois économiser de l’eau et lutter contre le gaspillage ? Saviez-vous qu’il était possible de réutiliser son eau « grise », et notamment l’eau de sa douche, pour alimenter sa chasse d’eau ? 🚽

La playlist nature qui fait du bien

Nature - Peinture

Amareo

  1. Côte maritimeZen Ambiance D'eau Calme
    3:28
  2. Se délasserZen Ambiance D'eau Calme
    3:29
  3. Orage: Pluie Sur Le ToitSons De Pluie HD
    3:10
  4. Orage: Pluie ForteSons De Pluie HD
    2:55
  5. Ronronnement relaxantOasis de sommeil
    3:27
  6. La tempête tropicale à l'horizonSomnolent Jean
    1:42
  7. Pluie dans la Forêt, Pt. 01Sons de la Nature Projet France de TraxLab
    1:23
  8. Chant de cigales, Vol. 1Bruitages
    3:02
  9. Sons des rivières: Vent, ruisseauBruits naturels
    4:17
  10. Relax NaturelleChant d'Oiseaux
    2:39
  11. Bruits de feu crépitantZone de la Musique Relaxante
    3:29

Je fais mes cosmétiques maison ! Rencontre avec Maria Cristina

Maria Cristina, membre de l'équipe Amareo a décidé de fabriquer elle-même ses cosmétiques. Ça vous tente ? Comment trouver le temps et surtout faire ? Maria Cris' (pour les intimes), en tête-à-tête avec Emilie, nous raconte tout 😊.

Je fais mes cosmétiques maison ! Rencontre avec Maria Cristina

Plus je m'informais, plus j’étais surprise de tous les ingrédients toxiques qui nous côtoient et plus j'avais envie de préparer moi-même mes propres produits. 

🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici

Qui sommes nous?

Chaque jour, nous avons à cœur de vous montrer les merveilles de Mère Nature et de vous offrir un bol d'air frais. Nous vous donnerons également quelques conseils pour prendre soin de notre belle planète, sans injonction ni culpabilisation. 👉Pour en savoir plus sur nous.

Les pages qu'il faut suivre 

📸 Suivez-nous sur Instagram


La photo qui nous fait vibrer 


Plage de Mesquer - Regarder le soleil se coucher dans la mer... une de mes madeleines.  Chaque jour le spectacle est différent. Ce jour-là, il y a des nuages, les rayons les transpercent. Le reflet du soleil dans l'eau donne à la mer un ton unique, changeant à chaque minute. Il reste quelques traces du passage des enfants, que la mer douce mais sure efface une à une. Ecouter la mer, voir son étendue sans fin ... j'y passerais des heures

📷 By Anne-Fleur Saraux. 

Partagez vos photos sur Instagram avec le #amareochezvous. 

La citation qui nous parle