Bonne nouvelle, le trou de la couche d'ozone se rebouche !

Mis à jour le par Equipe Rédaction

Si l’on en croit le rapport d’évaluation publié lundi 9 janvier dernier par l'ONU, le trou de la couche d’ozone serait en passe de se reboucher 🥳. Mais si, vous vous souvenez ? La couche d’ozone ! On ne parlait que de ça avant le réchauffement climatique : Cette couche gazeuse de la haute atmosphère a pour fonction de filtrer les rayons ultraviolets du Soleil et de protéger la Terre, et la vie qu’elle abrite, des effets néfastes de certains d’entre eux. Peut-on entrevoir une happy end à ce désastre écologique ? On a envie d’y croire !

Bonne nouvelle, le trou de la couche d'ozone se rebouche !

C’était quoi, déjà, le problème avec la couche d’ozone ?

Dans les années 80, les scientifiques, et notamment le géophysicien britannique Joseph Farman, ont utilisé des ballons sondes dans la stratosphère, et ont ainsi découvert une baisse des taux d'ozone au-dessus de la base scientifique de Halley Bay dans l’Antarctique. C’est ainsi que l’alerte fut donnée sur la présence d’un trou se formant dans la couche d’ozone provoqué par les gaz, et notamment le gaz chlorofluorocarbonés (CFC), situés à une altitude comprise entre 20 et 40 kilomètres, et alors abondamment utilisés dans les pulvérisateurs ou comme liquides de refroidissement dans nos frigos 😱. S’accumulant dans l’atmosphère, qui possède une capacité d’absorption limitée des atomes de chlore, ils avaient provoqué un trou dans ce précieux bouclier d’ozone !

C’est alors que le protocole de Montréal a vu le jour en 1987, une rare mais remarquable success story en matière de coopération internationale ayant permis à 195 pays de s’accorder pour interdire les gaz industriels chlorés et bromés. Et puisqu’ils ne sont plus produits, ils disparaissent petit à petit de l’atmosphère 👋…

👉 Peut-on vraiment encore sauver la planète ?

Un accord ambitieux, mais laborieux

Ça, c’est la version courte, car en réalité, Montréal ne s’est bien sûr pas fait en un jour 😅. L’accord, qui faisait suite à une première convention de Vienne bien plus timide en 1985, se contente dans un premier temps de réduire de moitié l’utilisation des CFC sur une période de 10 ans. Mais la même année, une nouvelle étude très préoccupante vient révéler que le trou n’a jamais été aussi important, suivi en 1989 par la découverte d’un nouveau trou au-dessus de l’Arctique 😱. Le petit coup de pression qu’il fallait pour pousser les autorités et les firmes chimiques à trouver des alternatives, et vite.

Une conférence se tient à Londres afin de trouver un accord mondial plus ambitieux, et de convier au protocole de Montréal davantage de signataires. De fil en aiguille, depuis 1995, les grands méchants CFC sont totalement interdits dans l'Union européenne 💪, et les hydrofluorocarbures (HFC) - puissants gaz à effet de serre qui seront à leur tour progressivement éliminés grâce à l’accord de Kigali de 2016 - prennent le relais. Une nouvelle conférence internationale se tient à Vienne afin de programmer l’interdiction de deux autres ennemis de l’ozone : le bromure de méthyle et les HCFC.

👉 Empreinte carbone : qu’est-ce que c’est ? Comment la calculer, la réduire ?

C’est alors qu’un trou record est observé au Pôle-Sud en 2006, le plus vaste jamais observé, menant à un accord de Montréal bien plus ambitieux en 2007. C’est bon, vous suivez 🤯 ? Bref, cette succession de mesures a conduit à l’élimination progressive de la quasi-totalité des substances qui la détruisaient, et aujourd’hui, la couche d’ozone se reforme 😁 !

La couche d’ozone se rebouche !

Débouchez le champagne 🍾, le trou de la couche d’ozone se rebouche ! Il faut savoir que sa taille, de base, varie d’une année sur l’autre et au gré des conditions météorologiques et de l’activité volcanique… C’est ainsi qu’après avoir atteint son paroxysme en octobre 2015, probablement en raison de l'éruption du volcan Calbuco au Chili, et s’être stabilisé, il aurait diminué de plus de 4 millions de kilomètres carrés, et ne serait plus aussi profond qu’auparavant. Si nous continuons sur cette voie, la guérison totale du trou de la couche d’ozone pourrait être fêtée autour de 2050, ou plus précisément, d’après les experts de l’ONU : « la couche d'ozone devrait retrouver les valeurs de 1980 (avant l'apparition du trou) d'ici environ 2066 au-dessus de l'Antarctique, 2045 au-dessus de l'Arctique et 2040 dans le reste du monde ».

Encore un peu de patience, donc mais des résultats très encourageants 🥳 !

👉 Le cycle du carbone : un élément essentiel à toute forme de vie

En quoi c’est une bonne nouvelle ?

Si la couche d’Ozone se rebouche, elle reprend peu à peu ses fonctions de bouclier protecteur contre les rayons ultraviolets nocifs du soleil, notamment ceux qui provoquent des cancers de la peau chez l’Homme : pas moins de 443 millions de cas et 2,3 millions de décès afférents chez les personnes nées aux Etats-Unis entre 1890 et 2100 pourront ainsi être évités, selon l'Agence américaine de protection de l'environnement (EPA). De même, 63 millions de cataractes pourront être prévenues au sein de la même catégorie de population, les ultraviolets étant également susceptibles d’endommager les yeux 😎.

Mais la faune et la flore, déjà bien mal en point, seront également épargnées des effets néfastes d’un excès d’ultraviolets du soleil. Une bonne nouvelle pour la biodiversité qui a déjà bien d’autres soucis par ailleurs !

👉 Pourquoi parle-t-on de la sixième extinction ?

Notamment, la capacité d’absorption du CO₂ par les végétaux aurait été bien plus compromise en l’absence du protocole de Montréal qu’aujourd’hui : cela aurait en effet amplifié encore davantage le phénomène du réchauffement climatique, de 0,5 à 1°C supplémentaires, dans un contexte où la planète a d’ores et déjà gagné près d'1,2°C depuis l'ère préindustrielle. La reconstitution de la couche d'ozone devrait permettre à elle seule de réduire le réchauffement climatique de 0,5°C 💪. En effet, le CFC avait vraiment tout pour plaire : en plus d’être néfaste pour la couche d’ozone, c’est un puissant gaz à effet de serre environ 10 000 fois plus puissants que le CO₂.

👉 L'Europe se réchauffe plus vite que le reste de la planète

Un constat porteur d’espoir

Comme quoi, quand on veut, on peut ! Les résultats obtenus sont à la hauteur des prévisions et des attentes des scientifiques. En s’en donnant les moyens, les grands enjeux environnementaux peuvent être pris à bras-le-corps et donner des résultats.

À retenir :

Dans les années 80, les scientifiques ont tiré la sonnette d’alarme au sujet d’un phénomène particulièrement inquiétant : la couche d’ozone, cette couche gazeuse de la haute atmosphère qui filtre les rayons ultraviolets du Soleil, réduisait comme peau de chagrin, au point qu’un trou était découvert dans l’Antarctique, et quelques années plus tard au-dessus de l’Arctique. Au premier rang des coupables, se trouvait le gaz chlorofluorocarbonés (CFC), alors très utilisé dans les pulvérisateurs ou comme liquides de refroidissement dans les réfrigérateurs. Grâce au protocole de Montréal initié en 1987, la quasi-totalité des gaz hostiles à la couche d’ozone ont été progressivement interdits et substitués, de sorte que des experts de l’ONU affirment dans un récent rapport qu’elle est en passe de se reboucher, ce qui devrait aboutir d'ici environ 2066 au-dessus de l'Antarctique, 2045 au-dessus de l'Arctique et 2040 dans le reste du monde. Une bonne nouvelle qui met du baume au cœur !

Explorer - protéger - se ressourcer
#BornToBeWild

Sourcesnationalgeographic.frozone.unep.orgnature.com, lefigaro.fr, ledauphine.comlinfodurable.fr

Article proposé par Equipe Rédaction

Amoureux de la nature - Born To Be Wild

Nos articles

Sylvothérapie : se reconnecter à soi au contact des arbres

Les bienfaits de la nature sur notre santé physique et psychologique ne sont plus à prouver : de très nombreuses études scientifiques sont venues le confirmer. C’est sur cette vague que surfe la sylvothérapie, qui vous invite à atteindre un profond état de relaxation et de méditation au contact des arbres. Rien de tel pour réduire stress et tensions nerveuses, paraît-il. Sceptique ? Et si vous preniez un petit bain de forêt ?

5 bonnes raisons de faire un gros câlin aux arbres !

Non, nous n’allons pas essayer de vous convaincre de vous déguiser en fougère pour communier avec la nature, mais pas loin ! La sylvothérapie, vous connaissez 🌳 ? Cette discipline, qui nous vient tout droit du Japon, nous invite à se soigner au contact des arbres, en prenant pour ainsi dire un bain de forêt. Une pratique qui aurait des bienfaits insoupçonnés sur le corps et l’esprit… On a mené l’enquête pour vous : découvrez les 5 raisons de faire un câlin aux arbres !

Le chevreuil, cette merveille de la nature

Le chevreuil, du latin capreolus, est un ruminant herbivore de la famille des Cervidés. C’est en fait le plus petit d’entre eux en Europe ! Cet animal qui peuple nos forêts subjugue par sa grâce et par sa beauté. Craintif et fuyant, il peut se laisser surprendre furtivement au détour d’un sentier, et croiser son chemin est toujours un privilège. Présentation d’un magnifique représentant de notre majestueuse et riche faune sauvage 👇

Des psoques à la maison, signe d'humidité, comment s'en débarrasser ?

Dans la catégorie « petites bêtes que l’on aimerait bien éviter à la maison », on vous présente les psoques ! Ces petits insectes de quelques millimètres seulement peuvent se dissimuler un peu partout dans les habitations : dans les moulures, derrière les plinthes, sous les planchers, derrière les cloisons, les tuyaux, les gaines, ... Ils avancent à bas bruit, et lorsqu’ils deviennent visibles, ils témoignent d’une invasion déjà bien avancée. Véritables indicateurs d’humidité, en venir à bout n’est pourtant pas si compliqué. Mode d’emploi pour une maison plus saine à tout point de vue ! 👇

Le top 10 des villes les plus vertes de France

La planète compte aujourd’hui 3,3 milliards de citadins, tandis qu’en France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville, soit l’étendue de son influence sur les communes environnantes. Ça en fait, du citadin ! Une part de population urbaine qui ne cesse d’augmenter… Et la nature, dans tout ça 🌿? Comment préserver son petit carré de verdure, indispensable à notre bien-être, et si souvent négligé ? Quitte à être en ville, autant la choisir verte ! Mais alors, quelles sont les villes les plus vertes de France où il fait bon vivre ? Tout dépend, visiblement, des critères retenus, comme en témoignent les résultats divergents de deux études récentes menées en la matière.

On mange quoi en février ? Découvrez les fruits et légumes du moment !

En février, il faut bien le dire, on en a un peu marre de cet hiver qui s’éternise⛄... Les jours rallongent, on tient le bon bout, mais le froid joue les prolongations et le printemps paraît encore bien loin. Mais il faut voir le bon côté des choses : le mois de février, ce sont aussi des tas de fruits et légumes succulents qui vous attendent sur les étals, qui ne demandent qu’à vous apporter les nutriments dont vous avez besoin pour supporter ce temps glacial 🥶. Pleins de vitamines, minéraux et antioxydants, ils vous reboosteront et vous aideront à lutter contre les maux hivernaux.

La playlist nature qui fait du bien

Je fais mes cosmétiques maison ! Rencontre avec Maria Cristina

Maria Cristina, membre de l'équipe Amareo a décidé de fabriquer elle-même ses cosmétiques. Ça vous tente ? Comment trouver le temps et surtout faire ? Maria Cris' (pour les intimes), en tête-à-tête avec Emilie, nous raconte tout 😊.

Plus je m'informais, plus j’étais surprise de tous les ingrédients toxiques qui nous côtoient et plus j'avais envie de préparer moi-même mes propres produits. 

🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici

Qui sommes nous?

Chaque jour, nous avons à cœur de vous montrer les merveilles de Mère Nature et de vous offrir un bol d'air frais. Nous vous donnerons également quelques conseils pour prendre soin de notre belle planète, sans injonction ni culpabilisation. 👉Pour en savoir plus sur nous.

Les pages qu'il faut suivre 

📸 Suivez-nous sur Instagram


La photo qui nous fait vibrer 


Plage de Mesquer - Regarder le soleil se coucher dans la mer... une de mes madeleines.  Chaque jour le spectacle est différent. Ce jour-là, il y a des nuages, les rayons les transpercent. Le reflet du soleil dans l'eau donne à la mer un ton unique, changeant à chaque minute. Il reste quelques traces du passage des enfants, que la mer douce mais sure efface une à une. Ecouter la mer, voir son étendue sans fin ... j'y passerais des heures

📷 By Anne-Fleur Saraux. 

Partagez vos photos sur Instagram avec le #amareochezvous. 

La citation qui nous parle