Les bons gestes pour économiser l'eau en période de sécheresse

Mis à jour le par Equipe Rédaction

On l’appelle la planète bleue, car c’est sa couleur prédominante vue de l’espace, étant majoritairement recouverte d’océans🌍. Mais saviez-vous qu’en réalité, l’eau, source de vie, y est une ressource limitée : moins de 1% de l’eau douce qui s’y trouve est accessible à l’homme pour sa consommation directe. Et avec le changement climatique et l’augmentation des températures, les choses ne vont pas en s’arrangeant, raréfiant encore ce bien précieux… Et d’autant plus en période de sécheresse, de plus en plus fréquente d’année en année. L’heure est aux économies. Comment agir au quotidien ?

Les bons gestes pour économiser l'eau en période de sécheresse
Sommaire :

Une situation préoccupante

Le saviez-vous ? On estime à environ 20 à 40 % le volume d’eau disponible gaspillé en Europe, tandis que la consommation d’eau globale devrait encore augmenter de 16% d’ici à 2030. L’eau en chiffres, c’est aussi 16 000 litres d’eau pour produire 1 kg de bœuf 🐮, ou encore 140 litres pour une seule tasse de café. Sans parler que chaque français utilise 143 litres d’eau potable par jour, dont 93% pour l’hygiène personnelle, les sanitaires, la lessive, la vaisselle et l’entretien de la maison, et 7% pour la boisson et la préparation des repas… Vous l’avez compris, il y a un jour où ça va coincer 😬 !

Oui, l’Europe épuise ses principales ressources en eau, et l’approvisionnement est désormais un problème pour la moitié de la population de l’UE. La pression sur la ressource en eau est de plus en plus forte, allant jusqu’au stress hydrique critique et à son utilisation non durable.

Une forte concurrence pour l’accès à l’eau présente un risque très inquiétant pour les écosystèmes et les communautés, qui en dépendent tous.

Qu’est-ce que la sécheresse ? 
C’est une diminution temporaire de la disponibilité en eau. Cela arrive parfois en cas de carence de pluie pendant une période inhabituellement longue 🌧️. Gérer au mieux nos ressources disponibles devient donc un objectif prioritaire.

5 gestes simples pour économiser l'eau

Mais la bonne nouvelle, c’est que chacun, à son petit niveau, peut agir au quotidien pour prévenir, ou ne pas aggraver les choses en période de sécheresse. De nombreuses solutions sont à mettre en place dans chaque foyer, on commence par quoi ?

1. Petits coins, grand gaspillage !

Parlons WC : saviez-vous qu’1/3 de l’eau à usage domestique part dans les chasses d’eaux 🚻 ? C’est-à-dire des litres et litres d’eau parfaitement potable, plouf, gaspillée chaque jour juste pour évacuer ce que vous savez 💩 ! Une véritable hémorragie, qui peut pourtant être limitée avec des mesures simples. Certes, vous pouvez vous convertir aux toilettes sèches, ça a son charme, mais il faut aimer, et c’est toute une organisation…  Ou sinon, réduire la capacité de réservoir des toilettes est un premier pas vers l’économie, en glissant une brique ou une bouteille pleine à l’intérieur. Combiné à un système de chasse courte à double débit, vous devriez réduire en bonne partie ce gaspillage.

2. Bien gérer son potager

Vous jardinez ? Excellente initiative ! Quoi de plus gratifiant et sain que de récolter et de consommer ses propres légumes bios 🍆. Mais pour un jardin vraiment green, un système de récupérateur d’eau de pluie est indispensable. Prenez l’habitude également de conserver l’eau de cuisson des légumes à cet effet. Pensez enfin à bien biner la terre pour l’aérer et favoriser l’infiltration lors de l’arrosage, auquel vous procéderez de préférence le soir afin d’éviter une évaporation trop rapide. Vous pouvez également sélectionner vos parterres fleuris en fonction de leurs besoins en eau🌹, et privilégier les plantes les moins gourmandes, par exemple les plantes méditerranéennes. Un paillage efficace permettra enfin aux sols de conserver plus d’humidité. Et soyons raisonnables, si votre pelouse souffre un peu de la sécheresse et ne reste pas vert vif pendant toute la saison, est-ce si grave 🙄 ?

3. Se laver sans abuser

Question hygiène, même si un bon bain chaud est particulièrement agréable, privilégier la douche  (et pas trop longue : pourquoi d’ailleurs ne pas utiliser un sablier ou un minuteur pour mieux se limiter ⌛?) est un geste écoresponsable. 150 litres pour le premier vs/ 50 litres pour la seconde, le calcul est vite fait ! Pensez à cette occasion à bien éteindre l’eau lors du savonnage, ou pendant que vous vous brossez les dents. Ce conseil est également valable pendant la vaisselle 😉 !

Investissez dans les aérateurs ou mousseurs à disposer sur vos robinets et pommeaux de douche afin d’en réduire le débit. La sensation reste identique, mais l’économie d’eau peut atteindre 30 à 50%, ce qui est loin d’être négligeable👍.

Besoin d’un peu d’eau bouillante pour vous préparer une tisane ? Ne remplissez pas votre bouilloire, ne faites chauffer que la quantité nécessaire.

4. La chasse aux fuites est ouverte

Faire la chasse aux fuites est une priorité ! Robinets et canalisations peuvent vous réserver de bien fâcheuses surprises, et représenter jusqu’à 20% de votre consommation d’eau. Un robinet qui goutte, c’est 5 litres d’eau gaspillée toutes les heures, soit 120 litres par jour. Une chasse d’eau qui fuit, c’est plus de 600 litres / jour 🌊… C’est quand même ballot ! Pour les repérer, rien de plus facile : notez les chiffres indiqués sur votre compteur juste avant d’aller vous coucher, et relevez-le à nouveau à votre réveil📝. S’il y a une différence en l’absence de consommation, c’est qu’il y a un souci…

5. Cycle éco comme écolo

Pensez au cycle « éco » pour le lave-vaisselle et la machine à laver, et ne les lancez qu’à pleine charge. Ne prélavez pas la vaisselle, et privilégiez les lessives portant un label environnemental (ou mieux, faite maison avec des ingrédients naturels ou bruts !).

👉 11 conseils simples et efficaces pour faire des économies d’énergie, Stop au gaspillage alimentaire, on ne jette plus !, 9 conseils simples et efficaces pour réduire son impact environnemental.

À retenir :

L’eau est un bien rare et précieux et l’heure est plus que jamais aux économies, en particulier en cas de sécheresse. Pour conserver une planète plus bleue que bleue, de nombreuses astuces vous permettront d’éviter tout gaspillage : vous pouvez vous en inspirer afin de préserver, autant que possible, cette ressource indispensable à la vie.

Explorer - protéger - se ressourcer
#BornToBeWild

Sources : ec.europa.eu, francebleu.fr, ademe, leparisien.fr



Article proposé par Equipe Rédaction

Amoureux de la nature - Born To Be Wild

Nos articles

Sylvothérapie : se reconnecter à soi au contact des arbres

Les bienfaits de la nature sur notre santé physique et psychologique ne sont plus à prouver : de très nombreuses études scientifiques sont venues le confirmer. C’est sur cette vague que surfe la sylvothérapie, qui vous invite à atteindre un profond état de relaxation et de méditation au contact des arbres. Rien de tel pour réduire stress et tensions nerveuses, paraît-il. Sceptique ? Et si vous preniez un petit bain de forêt ?

5 bonnes raisons de faire un gros câlin aux arbres !

Non, nous n’allons pas essayer de vous convaincre de vous déguiser en fougère pour communier avec la nature, mais pas loin ! La sylvothérapie, vous connaissez 🌳 ? Cette discipline, qui nous vient tout droit du Japon, nous invite à se soigner au contact des arbres, en prenant pour ainsi dire un bain de forêt. Une pratique qui aurait des bienfaits insoupçonnés sur le corps et l’esprit… On a mené l’enquête pour vous : découvrez les 5 raisons de faire un câlin aux arbres !

Le chevreuil, cette merveille de la nature

Le chevreuil, du latin capreolus, est un ruminant herbivore de la famille des Cervidés. C’est en fait le plus petit d’entre eux en Europe ! Cet animal qui peuple nos forêts subjugue par sa grâce et par sa beauté. Craintif et fuyant, il peut se laisser surprendre furtivement au détour d’un sentier, et croiser son chemin est toujours un privilège. Présentation d’un magnifique représentant de notre majestueuse et riche faune sauvage 👇

Des psoques à la maison, signe d'humidité, comment s'en débarrasser ?

Dans la catégorie « petites bêtes que l’on aimerait bien éviter à la maison », on vous présente les psoques ! Ces petits insectes de quelques millimètres seulement peuvent se dissimuler un peu partout dans les habitations : dans les moulures, derrière les plinthes, sous les planchers, derrière les cloisons, les tuyaux, les gaines, ... Ils avancent à bas bruit, et lorsqu’ils deviennent visibles, ils témoignent d’une invasion déjà bien avancée. Véritables indicateurs d’humidité, en venir à bout n’est pourtant pas si compliqué. Mode d’emploi pour une maison plus saine à tout point de vue ! 👇

Le top 10 des villes les plus vertes de France

La planète compte aujourd’hui 3,3 milliards de citadins, tandis qu’en France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville, soit l’étendue de son influence sur les communes environnantes. Ça en fait, du citadin ! Une part de population urbaine qui ne cesse d’augmenter… Et la nature, dans tout ça 🌿? Comment préserver son petit carré de verdure, indispensable à notre bien-être, et si souvent négligé ? Quitte à être en ville, autant la choisir verte ! Mais alors, quelles sont les villes les plus vertes de France où il fait bon vivre ? Tout dépend, visiblement, des critères retenus, comme en témoignent les résultats divergents de deux études récentes menées en la matière.

On mange quoi en février ? Découvrez les fruits et légumes du moment !

En février, il faut bien le dire, on en a un peu marre de cet hiver qui s’éternise⛄... Les jours rallongent, on tient le bon bout, mais le froid joue les prolongations et le printemps paraît encore bien loin. Mais il faut voir le bon côté des choses : le mois de février, ce sont aussi des tas de fruits et légumes succulents qui vous attendent sur les étals, qui ne demandent qu’à vous apporter les nutriments dont vous avez besoin pour supporter ce temps glacial 🥶. Pleins de vitamines, minéraux et antioxydants, ils vous reboosteront et vous aideront à lutter contre les maux hivernaux.

La playlist nature qui fait du bien

Je fais mes cosmétiques maison ! Rencontre avec Maria Cristina

Maria Cristina, membre de l'équipe Amareo a décidé de fabriquer elle-même ses cosmétiques. Ça vous tente ? Comment trouver le temps et surtout faire ? Maria Cris' (pour les intimes), en tête-à-tête avec Emilie, nous raconte tout 😊.

Plus je m'informais, plus j’étais surprise de tous les ingrédients toxiques qui nous côtoient et plus j'avais envie de préparer moi-même mes propres produits. 

🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici

Qui sommes nous?

Chaque jour, nous avons à cœur de vous montrer les merveilles de Mère Nature et de vous offrir un bol d'air frais. Nous vous donnerons également quelques conseils pour prendre soin de notre belle planète, sans injonction ni culpabilisation. 👉Pour en savoir plus sur nous.

Les pages qu'il faut suivre 

📸 Suivez-nous sur Instagram


La photo qui nous fait vibrer 


Plage de Mesquer - Regarder le soleil se coucher dans la mer... une de mes madeleines.  Chaque jour le spectacle est différent. Ce jour-là, il y a des nuages, les rayons les transpercent. Le reflet du soleil dans l'eau donne à la mer un ton unique, changeant à chaque minute. Il reste quelques traces du passage des enfants, que la mer douce mais sure efface une à une. Ecouter la mer, voir son étendue sans fin ... j'y passerais des heures

📷 By Anne-Fleur Saraux. 

Partagez vos photos sur Instagram avec le #amareochezvous. 

La citation qui nous parle