Cultiver ses tomates sans eau, c'est possible ?

Mis à jour le par Equipe Rédaction

Sous l’effet du changement climatique, les réserves en eau s’amenuisent. Canicules et sécheresses sont désormais tristement banales, et avec elles, bien souvent, les restrictions d’eau qui vont avec. Arroser son potager est désormais un luxe que tout le monde ne peut pas s’offrir. Mais doit-on pour autant se priver des délicieuses tomates du jardin ? La réponse est non, car la nature a tout prévu et s’adapte. Comment réduire au maximum les besoins d’arrosages de vos plants ? La tomate sans eau existe-t-elle ? Découvrez cette petite révolution au jardin ! 🍅

Cultiver ses tomates sans eau, c'est possible ?

Le secret ? La sélection

Règle n°1 : C’est en premier lieu dans la sélection des variétés à mettre au potager que vous trouverez votre salut. Les plants doivent donc être adaptés au terroir concerné afin de ne nécessiter qu’un minimum d’entretien, et notamment d’arrosage, ultérieur🌱. 👉 Récupérateur d'eau de pluie, la bonne idée !

Trop d’eau, pas assez d’eau… Les écueils à éviter

Si c’est au moment du semis et de la plantation que la tomate a des besoins spécifiques en eau, les excès d’eau ultérieurs pourraient bien la desservir. En effet, trop d’eau entraîne le craquellement de la peau et un goût plus effacé. D’un autre côté, un arrosage irrégulier (bonjour le cul noir, signe de stress hydrique !) ou une aspersion au lieu d’un arrosage (mildiou ou oïdium assurés🫣) ne sont pas beaucoup mieux… Décidément, l’arrosage des tomates, c’est tout un art ! Quelques conseils à suivre pour éviter la catastrophe 👇

  • Aérer sa terre afin de la rendre moins gourmande en eau,
  • Ne jamais mouiller les feuilles mais bien les pieds,
  • Ne pas arroser en plein soleil mais plutôt en début de soirée dans les régions les plus chaudes afin de limiter l’évaporation de l’eau et de favoriser l’imprégnation du sol, ou au petit matin dans les régions plus fraîches,
  • Couvrir les pieds d’une bonne couche de paillis afin de préserver l’humidité du sol et d’éviter les mauvaises herbes, 👉 Les mauvaises herbes sont-elles vraiment si mauvaises que ça ?
  • N’arroser que si plusieurs semaines sans pluie se cumulent.

Eh oui, optimiser son arrosage permet avant tout de l’espacer 😉 !

👉 Les méga-bassines, qu'est-ce que c'est au juste ?

Des bienfaits du régime sec pour les tomates

À l’inverse, réduire les arrosages à leur minimum pourrait bien porter ses fruits (hihi 🤭). Il s’agit d’entraîner ses pieds de tomate, comme de véritables athlètes, à l’absence d’eau, afin de les inciter à développer leurs racines et à puiser plus en profondeur l’humidité. C’est également LE secret pour obtenir des fruits sucrés, parfumés et plus savoureux 😋.

Bien sûr, les pieds de tomate plantés dans des régions relativement pluvieuses, ou dans un sol argileux qui a la particularité de retenir davantage l’eau, sont avantagés, l’eau a bien entendu son utilité…

Mais ne sous-estimez pas vos pieds de tomates : en mettant à l’épreuve leurs capacités de résistance et d’adaptation en n’arrosant pas ou très peu, vous parviendrez, de génération en génération, à sélectionner des variétés robustes et adaptables. Pour cela, ne récoltez les graines que des fruits qui se seront montrés les plus résilients, et ainsi de suite les années suivantes.

Vous parviendrez ainsi, petit à petit, à sélectionner les individus et variétés les plus adaptés à votre terroir et à votre climat, de même qu’au manque d’eau 💪.

👉 Les bons gestes pour économiser l'eau en période de sécheresse

Et pourquoi pas, pas d’arrosage du tout ?

Qu’en est-il de la tomate sans eau ? Légende ou réalité ? Grâce à un rigoureux travail de sélection, réjouissez-vous, car il semblerait que la tomate nouvelle génération soit déjà là : la tomate sans eau ni pesticide de Pascal Poot. Cet agriculteur et producteur de semences propriétaire d’une exploitation qui s’étend sur quelques hectares dans l’Hérault, a créé près de 200 variétés de semences potagères renforcées. Une chose est sûre, Pascal ne fait pas de concession sur la qualité : pesticides et OGM sont absolument proscrits ⛔.

Pourtant, dans les terres arides de son exploitation au pied du plateau du Larzac, les légumes prospèrent comme des champignons, malgré une absence totale d’arrosage après la plantation. Quelle diablerie ! Biologique, robuste, nutritionnelle… Mais quelle est donc cette graine miracle qui fait tant parler d’elle 🤔 ?

👉 Comment faire pour manger bio et pas cher ?

L’homme qui éduque les tomates

Sa théorie ? On chouchoute trop nos légumes. À force d’être aux petits soins pour eux, de les mettre sous perfusion d’arrosages et d’engrais, on les rend dépendants et ils oublient comment se défendre par eux-mêmes. C’est donc en mettant ses plans « à la dure » qu’il parvient à sélectionner les plus résistants. Une sélection naturelle, ou plus exactement sélection massale ou variétale, d’après les termes utilisés en génétique, pour des graines biologiques non modifiées génétiquement. En résumé : cet autodidacte laisse faire la nature, et en tire le meilleur chaque année 🌿.

👉 Le « Plan Eau », que contient-il au juste ?

Ses tomates résisteraient à la sécheresse, et ce, même sans irrigation, de même qu’aux baisses des températures ou à l’excès d’humidité. Leur résistance aux maladies serait également optimale, le tout sans intervention humaine 🦸🏻. Les variétés sélectionnées seraient ainsi de véritables caméléons capables de s’adapter à chaque situation et à chaque environnement. Et par-dessus le marché, elles produiraient plus de vitamines, d’antioxydants, ou de Polyphénols (ces nutriments anticancer qui nous veulent du bien !) que les variétés classiques, avec de surcroît des rendements plus élevés qu’en agriculture conventionnelle. Un véritable espoir face aux crises alimentaires imminentes liées au réchauffement climatique et aux pénuries d’eau, raison pour laquelle les scientifiques et biologistes se penchent avec beaucoup d’intérêt sur son cas 🔍.

👉 Autocueillette, la bonne idée pour des fruits & légumes bons et moins chers

Un concept controversé

Laisser son arrosoir de côté serait donc tout à fait possible, et ce, peu importe les conditions climatiques et les canicules qui ponctuent l’été ? Oui et non. Les prouesses des graines sélectionnées par Pascal Poot sont également mises en doute par certains détracteurs. Toute plante a besoin d’eau, même en petite quantité, qui plus est la tomate qui en est constituée à 90%, et les précipitations ne seraient pas si rares dans la zone où l’agriculteur cultive ses plants, d’après les données météorologiques, ce qui serait susceptible de compenser l’absence de toute irrigation.

De plus, les dernières données scientifiques, issues d’une étude publiée en février 2023, ont conclu que « jusqu'à présent, il n'existe pas de vision globale d'une mémoire épigénétique intergénérationnelle et transgénérationnelle des stress après la reproduction sexuelle ». Car s’il existe bien une certaine mémoire des plantes, il ne serait toutefois pas possible de s’assurer que toutes les graines issues du même terrain présentent les atouts recherchés, à savoir une bonne résistance au stress hydrique.

Mais on a quand même envie d’y croire 😁 !

👉 9 idées d'engrais naturel à faire soi-même, stop aux produits chimiques

À retenir :  

Et si confier ses graines à la terre suffisait pour obtenir de belles grappes de tomates aussi parfumées que biologiques, le tout sans une goutte d’eau, ou du moins avec un arrosage minimaliste ? Le secret résiderait dans la sélection des graines à faire pousser. En effet, en mettant ses pieds de tomate à rude épreuve, ne prospéreront que les plus vaillants et les plus adaptés à votre climat et à votre terroir. D’année en année, cette méthode permet de limiter drastiquement les arrosages. Une méthode que Pascal Poot, agriculteur autodidacte, a bien compris, puisqu’il a ainsi sélectionné des centaines de variétés de légumes, et notamment de tomates, capables de résister aux conditions les plus hostiles. Comment ? En laissant la nature reprendre les rênes et se défendre seule contre les éléments.

Explorer - protéger - se ressourcer
#BornToBeWild

Sources : jardin-potager-bio.fr, rustica.fr, francetvinfo.fr, tf1info.fr, un-jardin-bio.com, bioaddict.fr, jardinage.lemonde.fr

Retrouvez les articles sur le thème :

Article proposé par Equipe Rédaction

Amoureux de la nature - Born To Be Wild

Nos articles

Comment préparer son jardin pour le printemps ? 9 Conseils

Les jours rallongent, le soleil fait progressivement son retour, quelques bourgeons apparaissent sur les arbres… Ça sent bon le printemps, ça 😎 ! Et avec lui, comme chaque année, les affaires vont pouvoir reprendre au jardin après cette longue période d’accalmie. Vous allez bientôt pouvoir dégainer vos graines et plants, mais avant toute chose, une bonne préparation est indispensable ! Comment s’assurer un beau jardin et un potager productif pour toute la saison ? Suivez le guide !

Semaine du jardinage à l'école, tout le monde dehors !

Du 18 au 23 mars 2024, c’est la semaine du Jardinage pour les écoles 🌿 ! Cette 24ème édition intitulée « Jardiner c’est ma nature » donnera lieu, comme chaque année, à de nombreux ateliers et animations pédagogiques avec comme objectif la découverte des plantes et la sensibilisation au respect de la nature. Une initiation au jardinage qui rencontre chaque année un succès grandissant. Promouvoir une culture de la nature chez les plus jeunes est incontournable pour leur développement et leur équilibre, et c’est ce que la semaine du jardinage à l’école souhaite favoriser. Parce que tout ne s’apprend définitivement pas entre les 4 murs d’une salle de classe, à eux les grandes découvertes ! 🤗

Les giboulées de mars, c'est quoi au juste ?

Comme le veut le dicton « Si de toute l'année le pire des mois est février, méfie-toi aussi de mars et de ses giboulées ». Au moment où l’on voit, au loin, le printemps arriver avec soulagement, cette période marque avant tout une transition entre deux saisons. Et oui, le mois de mars est réputé pour sa météo capricieuse et ses fameuses giboulées. Alors c’est quoi, exactement une giboulée, et comment expliquer ce curieux phénomène météorologique ? Amareo fait la pluie et le beau temps et vous explique tout ça ! 👇

Retour à la campagne : l'exode urbain n'aura pas eu lieu

« Paris, tu paries, Paris, que je te quitte. Je te plaque sur tes trottoirs sales ». Comme la chanteuse Camille, tous les citadins ont un jour envisagé de tout plaquer pour partir vivre à la campagne. Mais quand certains ne font qu’y penser, d’autres passent à l’acte. Réaction post confinement ou véritable tendance ? 4 ans après la pandémie, l'exode rural n'aura pas eu lieu ! Explications.

L’ouverture de la pêche à la truite, c’est maintenant !

La pêche réduit le stress, entretient votre santé, travaille votre concentration, vous aide à vous ressourcer et à vous relaxer grâce à son cadre en pleine nature… C’est l’activité « slow life » par excellence 😎 ! La pêche à la truite est plus qu’un simple hobby : c’est un véritable sport d’aventure. Elle est pratiquée en eau douce, en cours d’eau rapide de haute altitude, en bord de rivière, en étang ou encore en lac. Patience, silence et persévérance seront vos meilleures armes pour la débusquer. Rencontre avec soi-même ou retrouvailles avec les copains, la pêche à la truite reprend le samedi 9 mars 2024, à vos cannes !

Réutiliser l'eau de sa douche pour alimenter les WC, bonne idée !

L’eau potable est en passe de devenir la ressource la plus précieuse de la planète, plusieurs régions du monde étant menacées de pénurie. Et pourtant, nous utilisons 140 litres d’eau par jour, dont seulement 1% pour nous abreuver. Dans ce contexte, vous souhaitez à la fois économiser de l’eau et lutter contre le gaspillage ? Saviez-vous qu’il était possible de réutiliser son eau « grise », et notamment l’eau de sa douche, pour alimenter sa chasse d’eau ? 🚽

La playlist nature qui fait du bien

Nature - Peinture

Amareo

  1. Côte maritimeZen Ambiance D'eau Calme
    3:28
  2. Se délasserZen Ambiance D'eau Calme
    3:29
  3. Orage: Pluie Sur Le ToitSons De Pluie HD
    3:10
  4. Orage: Pluie ForteSons De Pluie HD
    2:55
  5. Ronronnement relaxantOasis de sommeil
    3:27
  6. La tempête tropicale à l'horizonSomnolent Jean
    1:42
  7. Pluie dans la Forêt, Pt. 01Sons de la Nature Projet France de TraxLab
    1:23
  8. Chant de cigales, Vol. 1Bruitages
    3:02
  9. Sons des rivières: Vent, ruisseauBruits naturels
    4:17
  10. Relax NaturelleChant d'Oiseaux
    2:39
  11. Bruits de feu crépitantZone de la Musique Relaxante
    3:29

Je fais mes cosmétiques maison ! Rencontre avec Maria Cristina

Maria Cristina, membre de l'équipe Amareo a décidé de fabriquer elle-même ses cosmétiques. Ça vous tente ? Comment trouver le temps et surtout faire ? Maria Cris' (pour les intimes), en tête-à-tête avec Emilie, nous raconte tout 😊.

Je fais mes cosmétiques maison ! Rencontre avec Maria Cristina

Plus je m'informais, plus j’étais surprise de tous les ingrédients toxiques qui nous côtoient et plus j'avais envie de préparer moi-même mes propres produits. 

🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici

Qui sommes nous?

Chaque jour, nous avons à cœur de vous montrer les merveilles de Mère Nature et de vous offrir un bol d'air frais. Nous vous donnerons également quelques conseils pour prendre soin de notre belle planète, sans injonction ni culpabilisation. 👉Pour en savoir plus sur nous.

Les pages qu'il faut suivre 

📸 Suivez-nous sur Instagram


La photo qui nous fait vibrer 


Plage de Mesquer - Regarder le soleil se coucher dans la mer... une de mes madeleines.  Chaque jour le spectacle est différent. Ce jour-là, il y a des nuages, les rayons les transpercent. Le reflet du soleil dans l'eau donne à la mer un ton unique, changeant à chaque minute. Il reste quelques traces du passage des enfants, que la mer douce mais sure efface une à une. Ecouter la mer, voir son étendue sans fin ... j'y passerais des heures

📷 By Anne-Fleur Saraux. 

Partagez vos photos sur Instagram avec le #amareochezvous. 

La citation qui nous parle