Les plantes les plus dangereuses en France, attention !

Mis à jour le par Equipe Rédaction

Si chacun sait que certains champignons ne sont pas comestibles, les plantes toxiques ne sont pas l’apanage des pays lointains et exotiques. La France, y compris métropolitaine, en possède de nombreux spécimens qu’il vaut mieux savoir identifier afin de ne pas les confondre avec d’autres, et de les consommer par erreur. Cuisiner avec des fleurs, oui ! Créatif, amusant, décoratif… Mais parfois mortel ! Gardez à l’esprit que bien souvent, les plantes les plus dangereuses sont aussi les plus attirantes 🌺. De la simple démangeaison au décès, quelles sont les plantes à éviter ? Apprenez à reconnaître certaines des plus redoutables empoisonneuses de nos campagnes et de nos jardins !

Les plantes les plus dangereuses en France, attention !

L’aconitum napellus, la plante la plus toxique au monde

Voilà la plante la plus toxique au monde, souvent appelée la reine des poisons ou l’arsenic végétal 😱. Une légende raconte que le général carthaginois Hannibal se serait suicidé avec un mélange de cette plante et de ciguë après sa défaite face à Rome.

Et en effet : 2 à 4 grammes de ses racines suffisent pour tuer un adulte. Mais toutes les parties de la plante sont dangereuses. Un jardinier britannique en a fait les frais en 2014 ! Picotements sur les lèvres, fourmillements aux doigts et orteils, brûlures, vomissements, sueurs, frissons, diarrhées coliques profuses, paralysies des muscles, forte douleur… 

Les symptômes apparaissent rapidement, dès 10-20 minutes après l’ingestion, et vont jusqu’à la syncope, la défaillance cardiaque, puis jusqu’au décès, aux termes d’une agonie qui peut durer 12 heures ⚰️ ! Un pouvoir neurotoxique imputable à l’aconitine qu’elle contient.

👉 10 applications pour reconnaître les plantes en un clic

📍 On la trouve à l’état naturel en Europe, dans les zones de montagne, proche des cours d'eau, de 500 à 2 500 mètres d'altitude, et notamment en France, particulièrement dans les Alpes. Elle se trouve notamment dans les reposoirs à bétail, là où le sol a été engraissé. Elle peut mesurer jusqu’à 1,50 mètre de hauteur, ses feuilles étant découpées en 5 à 7 folioles. ⚠️ Attention, ces dernières sont semblables à celles du Céleri sauvage, à ne surtout pas confondre ! Ses très belles fleurs violet foncé en forme de casque en font une plante aussi belle que dangereuse.

L’aconitum napellus

L’aconitum napellus

Le muguet, le tueur du premier mai

Cette plante d’ornement commune et connue de tous, qu’il est de coutume d’offrir à l'occasion du 1er mai n’en est pas moins particulièrement dangereuse : il s’agit d’une des plus toxiques poussant en France. Sa teneur en cardiotoniques entraîne des nausées, des céphalées, des diarrhées, voire des troubles cardiaques conduisant au décès. Irritation de la bouche, douleurs abdominales, vomissements, accélération de la respiration… 

Même l’eau d’un vase en ayant contenu ne doit pas être consommée ! Néanmoins, c’est la dose qui fait le poison et un antidote existe en cas d’ingestion accidentelle. ⚠️ Un cadeau empoisonné, donc, à ne surtout pas confondre avec l'Ail des ours lorsqu'il n'est pas en fleur, qui lui est parfaitement comestible et même recherché.

📍 On retrouve du muguet sur l'ensemble du territoire français, que ce soit dans les jardins ou la nature. L’ensemble de la plante est exclu de la consommation, des feuilles, à la tige en passant par les fleurs.

muguet

Brin de muguet

La grande ciguë, dernière boisson des condamnés à mort

Dans la Grèce antique, on s’en servait de poison pour les condamnés à mort, et Socrate lui-même a succombé à une préparation à base de cette plante. 5 alcaloïdes hautement toxiques, dont la conine, sont en effet contenus par cette dernière, aussi dangereuse qu’omniprésente. La grande cigüe fut jadis utilisée comme plante médicinale, mais est en fait une des plus toxiques que l’on puisse trouver dans nos contrées. 

Maux de tête, vertiges, paralysies, convulsions… La consommation de cette grande plante herbacée qui peut atteindre 2 mètres de haut ornée de petites fleurs blanches peut mener à la mort. Sa tige dénuée de poils est maculée de taches pourpres. Heureusement, elle dégage au froissement une odeur d’urine de souris qui la distingue des autres espèces et ne donne pas vraiment envie de l’ingérer 🤮.

La grande ciguë

La grande ciguë, une plante pas si facile à identifier 👉 PlantNet, une application pour identifier les plantes

La belladone, utilisée dans les rituels de magie noire

Une attention toute particulière doit être portée à la belladone, dont les fruits ressemblent à s’y méprendre à des myrtilles, ce qui peut attirer les enfants un peu trop gourmands, et ce n’est pas son goût sucré qui les découragera. 

De tout temps, elle a été utilisée dans les rituels de magie noire 🧙‍♂️. La teneur en atropine et autres toxiques de ces dernières peut conduire au décès par dépression du système cardiovasculaire, la dose létale étant de 10 grammes seulement. Nausée, vomissements, céphalées, hypertension, fièvre, sécheresse buccale et oculaire, tachycardies, hallucinations, et à terme, paralysie respiratoire finissent par conduire au coma puis au décès.

📍 On la trouve en général dans les haies et les sous-bois.

La belladone

La Belladone mortelle

Colchique dans les prés

Colchique dans les prés… 🎶  Ce que cette chanson populaire oublie de dire, c’est que le colchique, en plus de marquer la fin de l’été, contient un alcaloïde très puissant : la colchicine. Son ingestion peut, au terme de plusieurs jours d’agonie, conduire à la mort. 

Brûlure buccale, vomissements, vertiges, alopécie, troubles du rythme cardiaque, chute de la température temporelle… des symptômes qui empirent progressivement au fur et à mesure du temps.

📍 Une jolie plante, néanmoins, aux teintes violacées, que l’on retrouve sur tout le territoire français.


👉  Découvrez ces 12 antibiotiques naturels et leur utilisation

Le ricin, la belle empoisonneuse

Cette plante très appréciée des jardiniers pour les belles touches de couleurs qu’elle apporte cache un sombre secret : la ricine qu’elle contient la rend létale, et ce pour seulement 3 à 8 graines de consommé. Comble de l’horreur, elle est délicieuse, avec un petit goût de noisette très agréable.


À retenir

Elles ne payent pas de mine, comme ça, et parfois se distinguent même par leur grande beauté, mais certaines plantes présentes dans nos campagnes et dans nos jardins sont en réalité de redoutables empoisonneuses, capables pour nombre d’entre elles d’entraîner le décès. Utilisées depuis l’Antiquité à des fins peu scrupuleuses, dans le cadre de rituels de magies noires, ou encore pour empoisonner les pointes des flèches avant les combats, elles peuvent être facilement confondues pour certaines avec des espèces inoffensives, et parfois comestibles. La prudence est donc de mise, en particulier avec les enfants qui pourraient en ingérer accidentellement.

Chaque année, l'Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation) répertorie 250 cas d'intoxication, pouvant aller jusqu’à la détresse respiratoire, la perte de connaissance, les troubles cardiaques, et parfois jusqu’au décès.

Explorer - protéger - se ressourcer
#BornToBeWild

Sources : geo.fr, futura-sciences.com, cueilleurs-sauvages.ch

Retrouvez les articles sur le thème :

Article proposé par Equipe Rédaction

Amoureux de la nature - Born To Be Wild

Nos derniers articles

Prévention des feux de forêt, ce que vous devez savoir

L’été dernier a marqué les esprits du fait de la recrudescence des feux de forêt, et sonnera comme l’été de tous les records : celui des surfaces brûlées et celui des émissions de carbone en Europe. Pour la seule Union Européenne, plus de 785 000 hectares sont ainsi partis en fumée du 1er janvier au 19 novembre, et 9 mégatonnes de CO2 ont ainsi été rejetées - contre une moyenne annuelle de 6,75 mégatonnes en 2003-2021 - du seul fait de ces incendies ravageurs, avec évidemment un énorme pic estival… Il est impératif que l’été 2024 ne suive pas cette tendance apocalyptique, et pour cela, la prévention est la clé 🗝️

Les produits chimiques éternels, le poison du siècle !

Ils font polémique en ce moment, et à juste titre : les PFAS (prononcez « pifasse »), ces « produits chimiques éternels », sont partout. Textiles, emballages alimentaires, ustensiles de cuisine, cosmétiques… Quelle est l’ampleur du phénomène ? En quoi est-ce dangereux pour notre santé ? Quels sont les impacts environnementaux de cette véritable invasion ? Comment expliquer cette omniprésence de substances dont la nocivité est parfaitement connue ? Voici tout ce que vous devez savoir sur les PFAS 👇

Les conséquences du réchauffement climatique sur la fertilité

Les effets du réchauffement climatique passent désormais difficilement inaperçus : évènements météorologiques extrêmes, canicules, sécheresses, incendies de forêts, insécurité alimentaire… Des effets qui gagnent également la sphère sanitaire, en impactant sous de nombreux aspects la santé humaine. Notamment, notre fertilité, au même titre que celle de nombreuses espèces, pourrait en pâtir. Explications 👇

Les fanons de la baleine, une merveille de la nature

Cet imposant mammifère marin est aussi célèbre que méconnu. Il existe près de 90 espèces de ce cétacé, au sein duquel on peut distinguer les baleines à dents, dites « Odontocètes » des baleines à fanons, dites « Mysticètes », telles que la baleine à bosse, le rorqual commun ou encore la baleine bleue. La plus petite d’entre elles, la baleine pygmée, mesure environ 6 mètres, et la plus grande, une trentaine pour environ 150 tonnes ! Ainsi, la bouche du plus gros animal vivant de notre planète est dotée de ces étranges lames cornées… De quoi s’agit-il exactement, et à quoi servent, au juste, les fanons de la baleine ? La réponse 👇

Comment faire son Bee Wrap soi-même ? Le tuto !

Tote bag, disques démaquillants lavables, Furoshiki, … Dans le cadre d’une démarche zéro déchets, le Bee Wrap est lui aussi un indispensable ! Ces emballages réutilisables vous permettront de tourner le dos aux films alimentaires et autres papiers aluminium dans la cuisine. Mode d’emploi ! 👇

Loi AGEC, la loi anti-gaspi, que prévoit-elle exactement ?

La loi AGEC n° 2020-105 du 10 février 2020 (loi anti-gaspillage pour une économie circulaire) ambitionnait d’accélérer la transition de nos modèles de production et de consommation, dans l’optique de réduire les déchets, préserver les ressources naturelles, limiter le réchauffement climatique et protéger la biodiversité. Pour cela, elle annonce une transformation de notre système vers une économie circulaire, afin de sortir du « produire – consommer – jeter » qui caractérise nos pratiques actuelles. Quels sont ses grands axes ? Quels premiers bilans peut-on en tirer ? 👇

La playlist nature qui fait du bien

Nature - Peinture

Amareo

  1. Côte maritimeZen Ambiance D'eau Calme
    3:28
  2. Se délasserZen Ambiance D'eau Calme
    3:29
  3. Orage: Pluie Sur Le ToitSons De Pluie HD
    3:10
  4. Orage: Pluie ForteSons De Pluie HD
    2:55
  5. Ronronnement relaxantOasis de sommeil
    3:27
  6. La tempête tropicale à l'horizonSomnolent Jean
    1:42
  7. Pluie dans la Forêt, Pt. 01Sons de la Nature Projet France de TraxLab
    1:23
  8. Chant de cigales, Vol. 1Bruitages
    3:02
  9. Sons des rivières: Vent, ruisseauBruits naturels
    4:17
  10. Relax NaturelleChant d'Oiseaux
    2:39
  11. Bruits de feu crépitantZone de la Musique Relaxante
    3:29

Qui sommes nous?

Chaque jour, nous avons à cœur de vous montrer les merveilles de Mère Nature et de vous offrir un bol d'air frais. Nous vous donnerons également quelques conseils pour prendre soin de notre belle planète, sans injonction ni culpabilisation. 👉Pour en savoir plus sur nous.

La citation qui nous parle


La playlist nature qui fait du bien

Nature - Peinture

Amareo

  1. Côte maritimeZen Ambiance D'eau Calme
    3:28
  2. Se délasserZen Ambiance D'eau Calme
    3:29
  3. Orage: Pluie Sur Le ToitSons De Pluie HD
    3:10
  4. Orage: Pluie ForteSons De Pluie HD
    2:55
  5. Ronronnement relaxantOasis de sommeil
    3:27
  6. La tempête tropicale à l'horizonSomnolent Jean
    1:42
  7. Pluie dans la Forêt, Pt. 01Sons de la Nature Projet France de TraxLab
    1:23
  8. Chant de cigales, Vol. 1Bruitages
    3:02
  9. Sons des rivières: Vent, ruisseauBruits naturels
    4:17
  10. Relax NaturelleChant d'Oiseaux
    2:39
  11. Bruits de feu crépitantZone de la Musique Relaxante
    3:29

La photo qui nous fait vibrer 


Plage de Mesquer - Regarder le soleil se coucher dans la mer... une de mes madeleines.  Chaque jour le spectacle est différent. Ce jour-là, il y a des nuages, les rayons les transpercent. Le reflet du soleil dans l'eau donne à la mer un ton unique, changeant à chaque minute. Il reste quelques traces du passage des enfants, que la mer douce mais sure efface une à une. Ecouter la mer, voir son étendue sans fin ... j'y passerais des heures

📷 By Anne-Fleur Saraux. 

Partagez vos photos sur Instagram avec le #amareochezvous. 

La citation qui nous parle