Comment choisir un bon VTT électrique ? 🚵

Mis à jour le par Equipe Rédaction

« Sur les petits chemins de terre, on a souvent vécu l’enfer, pour ne pas mettre pied à terre » chantait Yves Montand en 1968. Un exploit qu’il est aujourd’hui bien plus facile de reproduire ! Profiter d’une longue balade à vélo dans la nature sans s’épuiser, c’est possible grâce au vélo à assistance électrique. Mais comment choisir un bon VTT électrique adapté à sa pratique ? En prenant en compte ces 4 critères importants.

Comment choisir un bon VTT électrique ? 🚵
Sommaire :

On le sait, se déplacer à vélo, c'est bon pour la santé et pour la planète ! Reste à choisir le bon modèle pour en profiter !

1. Quelle capacité de batterie électrique ?

Élément primordial de votre futur VTT, il faut bien la choisir. Les vélos à assistance électrique, qu’ils soient tout terrain ou non, sont plus lourds que leurs homologues classiques. Cela est dû à l’ensemble du système électrique qui ajoute un poids conséquent. Une charge qu’il vous faudra tirer, si jamais votre batterie s’épuise avant la fin de votre sortie. Et tous ceux qui en ont fait l’expérience vous le diront : mieux vaut éviter cette mésaventure !

Pour connaître la capacité d’une batterie, il faut se référer aux wattheures (Wh) indiquées dessus. Dans le cas où seuls les ampères-heures (Ah) et les Volts (V) y seraient mentionnés, la multiplication des deux vous donnera la capacité. Les valeurs des VTT électriques sont généralement comprises entre 300 et 600Wh. 👉 En choisissant un nombre plus élevé, vous maximisez vos chances de choisir un vélo à bonne autonomie.

😉 Le conseil en plus : 
La batterie peut se situer à l’avant ou à l’arrière du tube de selle, sous le porte-bagages ou dans le cadre. Vérifiez bien qu’il vous est facile de l’enlever et de la replacer si c’est une batterie amovible. Ou que vous pouvez la recharger dans de bonnes conditions si elle est fondue dans le vélo.  

2. Choisir l’emplacement du moteur : facile sur un VTT électrique

Ici pas de calculs savants à faire. Les fabricants ont, pour la très grande majorité, tranché sur ce point en ne proposant que des VTT à moteur électrique pédalier. Un centre de gravité abaissé et une bonne répartition du poids garantissent des sensations de pilotage proches d’un VTT classique. Sans effet d’à-coup, ces vélos permettent de mieux profiter de la route.

Optez pour un moteur électrique, il assure une meilleure répartition de la masse et garantit ainsi une meilleure stabilité. Au passage, Ãªtes-vous éligible à la prime Vélo ? 

3. À chaque pratique de VTT, son bon type de cadre

Comme sur un vélo « musculaire », plusieurs configurations de cadre sont possibles. Et selon les professionnels du site Pro Bike Shop, c’est le type de pratique qui définit le bon cadre à choisir.

  • Randonnée : c’est l’utilisation typique qu’on peut avoir quand on fait du VTT électrique de loisirs. Pour ne pas alourdir encore plus le vélo, on se dirige vers un semi-rigide.
  • Cross-Country : ou la seule discipline VTT présente aux JO. Comme il s’agit d’aller le plus vite possible sur un terrain technique, le cadre semi-rigide est le meilleur choix.
  • All-Mountain : pour descendre, sauter et vivre des sensations sur des terrains accidentés, c’est le tout suspendu qui est conseillé par les professionnels.
  • Enduro : idem pour cette discipline qui se concentre sur la descente.

4. Quelle taille de roues choisir pour son VTT électrique ?

Dans la bataille de la maniabilité, les roues 27.5 pouces remportent largement la victoire. Choisir d’en équiper son VTT électrique c’est s’assurer plus d’agilité. Revers de la médaille : elles sont moins stables et moins confortables que leurs grandes sÅ“urs de 29 pouces. 

🤗 Si c’est la première fois que vos pieds touchent un pédalier de VTT ; la version XL est recommandée pour se mettre en confiance et s’accoutumer au pilotage de votre bolide. Les grands et grandes se passeront de ce choix cornélien, car seuls les 29 pouces leur sont adaptés.

À retenir :

Avec toutes ces indications, vous voilà prêt à passer à l’achat. Mais dernier conseil : il est primordial d’essayer un VTT électrique avant de l’acheter. Oubliez internet et foncez plutôt dans l’enseigne de cycles la plus proche de chez vous. Les vendeurs spécialisés pourront vous aider à choisir. Et vous expliquer toutes les modalités de service après-vente. Maintenant, à vous les promenades faciles dans la nature, profitez bien de ces moments passés au plein air pour faire le plein de bonnes ondes !

Explorer - protéger - se ressourcer
#BornToBeWild


Vous avez aimé cet article ? Alors vous aimerez aussi : 

Sources :  Que Choisir  - All Tricks  - Pro Bike Shop




Article proposé par Equipe Rédaction

Amoureux de la nature - Born To Be Wild

Nos articles

Comment retrouver son chemin en forêt ? 5 conseils efficaces

Quelques minutes suffisent. Pris dans l’automatisme de la marche, vous vous perdez dans vos pensées. Et quand vous refaites surface, vous vous rendez compte que vous n’êtes plus sur le bon chemin. 😱 Mais depuis combien de temps exactement ? Un quart d’heure ou plutôt une demi-heure ? Vous regardez autour de vous et ne voyez aucune trace de la piste. Seulement des arbres et encore des arbres. Si la situation peut paraître angoissante, il ne faut surtout pas paniquer. Application mobile ou indications de la nature : voici comment retrouver son chemin en forêt. 🌲

Sylvothérapie : se reconnecter à soi au contact des arbres

Les bienfaits de la nature sur notre santé physique et psychologique ne sont plus à prouver : de très nombreuses études scientifiques sont venues le confirmer. C’est sur cette vague que surfe la sylvothérapie, qui vous invite à atteindre un profond état de relaxation et de méditation au contact des arbres. Rien de tel pour réduire stress et tensions nerveuses, paraît-il. Sceptique ? Et si vous preniez un petit bain de forêt ?

5 bonnes raisons de faire un gros câlin aux arbres !

Non, nous n’allons pas essayer de vous convaincre de vous déguiser en fougère pour communier avec la nature, mais pas loin ! La sylvothérapie, vous connaissez 🌳 ? Cette discipline, qui nous vient tout droit du Japon, nous invite à se soigner au contact des arbres, en prenant pour ainsi dire un bain de forêt. Une pratique qui aurait des bienfaits insoupçonnés sur le corps et l’esprit… On a mené l’enquête pour vous : découvrez les 5 raisons de faire un câlin aux arbres !

Le chevreuil, cette merveille de la nature

Le chevreuil, du latin capreolus, est un ruminant herbivore de la famille des Cervidés. C’est en fait le plus petit d’entre eux en Europe ! Cet animal qui peuple nos forêts subjugue par sa grâce et par sa beauté. Craintif et fuyant, il peut se laisser surprendre furtivement au détour d’un sentier, et croiser son chemin est toujours un privilège. Présentation d’un magnifique représentant de notre majestueuse et riche faune sauvage 👇

Des psoques à la maison, signe d'humidité, comment s'en débarrasser ?

Dans la catégorie « petites bêtes que l’on aimerait bien éviter à la maison », on vous présente les psoques ! Ces petits insectes de quelques millimètres seulement peuvent se dissimuler un peu partout dans les habitations : dans les moulures, derrière les plinthes, sous les planchers, derrière les cloisons, les tuyaux, les gaines, ... Ils avancent à bas bruit, et lorsqu’ils deviennent visibles, ils témoignent d’une invasion déjà bien avancée. Véritables indicateurs d’humidité, en venir à bout n’est pourtant pas si compliqué. Mode d’emploi pour une maison plus saine à tout point de vue ! 👇

4 conseils pour être un peu plus écolo à la maison

Dans la vie de tous les jours, on doit parfois mettre de côté ses aspirations à plus d’écoresponsabilité. Mais face à la frénésie du monde extérieur, le chez-soi est un vrai refuge. « Chacun est maître en sa maison » comme le dit le proverbe. Une fois votre porte d’entrée fermée, il ne tient qu’à vous de transformer votre logement en ode à la vie green ! 😊 Si vous vous demandez par où commencer, voici nos 4 conseils pour être plus écologique à la maison.

La playlist nature qui fait du bien

Je fais mes cosmétiques maison ! Rencontre avec Maria Cristina

Maria Cristina, membre de l'équipe Amareo a décidé de fabriquer elle-même ses cosmétiques. Ça vous tente ? Comment trouver le temps et surtout faire ? Maria Cris' (pour les intimes), en tête-à-tête avec Emilie, nous raconte tout 😊.

Plus je m'informais, plus j’étais surprise de tous les ingrédients toxiques qui nous côtoient et plus j'avais envie de préparer moi-même mes propres produits. 

🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici

Qui sommes nous?

Chaque jour, nous avons à cÅ“ur de vous montrer les merveilles de Mère Nature et de vous offrir un bol d'air frais. Nous vous donnerons également quelques conseils pour prendre soin de notre belle planète, sans injonction ni culpabilisation. ðŸ‘‰Pour en savoir plus sur nous.

Les pages qu'il faut suivre 

📸 Suivez-nous sur Instagram


La photo qui nous fait vibrer 


Plage de Mesquer - Regarder le soleil se coucher dans la mer... une de mes madeleines.  Chaque jour le spectacle est différent. Ce jour-là, il y a des nuages, les rayons les transpercent. Le reflet du soleil dans l'eau donne à la mer un ton unique, changeant à chaque minute. Il reste quelques traces du passage des enfants, que la mer douce mais sure efface une à une. Ecouter la mer, voir son étendue sans fin ... j'y passerais des heures

📷 By Anne-Fleur Saraux. 

Partagez vos photos sur Instagram avec le #amareochezvous. 

La citation qui nous parle