Des aides pour l'achat de récupérateur d'eau : y avez-vous droit ?

Mis à jour le par Equipe Rédaction

Un consommateur français utilise en moyenne 149 litres d’eau par jour, pour se laver, nettoyer ses vêtements, faire le ménage, ou encore la vaisselle, et bien sûr, pour faire ses besoins 💩. Dans le contexte actuel de crise climatique, s’équiper d’un récupérateur d’eau de pluie coule de source : c’est le moyen parfait pour réduire sa consommation d’eau potable, que ce soit simplement pour arroser ses légumes au jardin, ou pourquoi pas, pour alimenter ses WC et sa machine à laver. Mais il peut s’agir d’une dépense dissuasive pour certains ménages, notamment les plus modestes. Quid des aides et subventions pour l’installation d’un récupérateur d’eau ?

Des aides pour l'achat de récupérateur d'eau : y avez-vous droit ?

L’eau, une ressource rare et précieuse

Nos ressources en eau douce, tellement précieuses, se trouvent dans les eaux de surfaces – cours d’eau, lacs, canaux, retenues…  – et dans les nappes phréatiques souterraines. L’eau, en réalité, circule sans cesse, au gré d’un cycle immuable 🔄 : précipitations, eaux de surface, végétation, eaux souterraines, et bien sûr mers et océans. 👉 Les bons gestes pour économiser l'eau en période de sécheresse

L’eau présente un sérieux avantage par rapport à l’argent : elle tombe du ciel 😁 ! Il faut savoir qu’en moyenne, les précipitations représentent environ 512 milliards de mètres cubes d’eau par an en France, et que seulement 40 % de cette eau constitue une « pluie efficace », c’est-à-dire qu’elle ne s’évapore pas et qu’elle rejoint les cours d’eaux et les nappes. Sur la période 1990-2018, les précipitations totales ont été déficitaires dans près de 60% des années.

👉 Les méga-bassines, qu'est-ce que c'est au juste ?

Ainsi, environ 2/3 du territoire sont chaque année concernés par des restrictions d’eau en période estivale, sur ordre du préfet en raison d’un niveau devenu critique. Le problème étant que le plus gros de la consommation d’eau a lieu l’été, soit pile poil au moment où la disponibilité est au plus bas. Pénuries, conflits d’usage… Le réchauffement climatique s’accompagnera inévitablement de sécheresses plus fréquentes et plus sévères. 👉 Multiplication des canicules, un indicateur clair du réchauffement climatique

Une eau qui n’a donc rien d’inépuisable, et qui devient même un bien précieux.

Économiser l’eau, un enjeu écologique de taille

Il est grand temps de ménager les nappes phréatiques, depuis lesquelles 2/3 de l’eau du robinet est prélevé. Et pour cela, l’installation d’un récupérateur d’eau relève du bon sens : c’est un geste à la fois écologique et économique 🌍, ce qui n’a pas échappé aux pouvoirs publics. C’est pourquoi des aides fleurissent dans différentes régions de France afin d’aider les ménages à s’équiper.

Un excellent investissement vite rentabilisé, certes, mais pas des moindres, car en fonction de la capacité de 100 à 5 000 litres, les prix peuvent devenir dissuasifs et varient de quelques dizaines à quelques milliers d’euros, clairement pas à portée de toutes les bourses 😬.

❓ Le saviez-vous ? 
L’empreinte eau des Français, c’est-à-dire l’eau consommée au robinet par chacun d’entre eux mais également l’eau « virtuelle », nécessaire à la fabrication des biens et services qu’il consomme s’élève à 233 m3 par habitant.

Quid des aides de l’Etat

Le plan eau présenté récemment par le gouvernement ambitionne de diminuer de 10% l’eau prélevée d’ici 2030, et prévoit la mise en place d’un certain nombre de mesures, considérant que la raréfaction de l’eau est l’affaire de tous. L’enjeu écologique est de taille. 👉 Le « Plan Eau », que contient-il au juste ?

Pourtant, il n’existe pas, actuellement, d’aide de l’Etat pour le financement d’un récupérateur d’eau de pluie, ni de crédit d’impôt 🤔, si ce n’est le taux de TVA qui s’est abaissé à 10% contre 20% pour toute installation, seulement en ce qui concerne les résidences principales de plus de deux ans. Le gouvernement considère en effet, selon les mots de Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, qu’« Une mesure de soutien généralisée partout en France (…) n’aurait pas forcément de sens ».

Les collectivités locales à la rescousse

Ce sont donc les collectivités locales (région, département, mairie) qui y pallient et qui se sont saisies de ce dossier d’importance 💪. 74 collectivités françaises ont déjà mis en place des subventions, bons d’achat, ou crédits d’impôt, dans cet objectif. Les montants accordés sont très variables d’une situation à une autre, et s’échelonnent de 20 à 5.000 €, notamment dans les Alpes Maritimes. 

Certains vont même plus loin, et imposent l’installation d’une réserve d’eau de pluie pour toute nouvelle construction, comme c’est le cas à Beaume-Drobie, en Ardèche, à raison d’un mètre cube d’eau pour 10m² de surface couverte 👏. C’est ce que rapporte, localité par localité, linfodurable.fr sur une carte interactive qui répertorie l’ensemble des aides actuellement disponibles.

Si vous envisagez de vous équiper, ne manquez pas de la consulter et de joindre au préalable votre mairie 📞 afin de connaître les éventuelles aides mises en place dans votre commune !

👉 10 plantes résistantes à la chaleur & peu gourmandes en eau

À retenir :

La multiplication des canicules et des périodes de sécheresse, symptomatique du réchauffement climatique, remet en question notre gestion de l’eau. À cet effet, l’installation d’un récupérateur d’eau de pluie à la maison permettrait de réduire notre consommation de manière conséquente, et ainsi d’optimiser notre utilisation de cette ressource précieuse. Néanmoins, la dépense, même si elle se rentabilise avec le temps, n’est pas anodine, en particulier à partir d’une certaine contenance. C’est pourquoi de nombreuses collectivités locales soutiennent, à l’aide de subventions et d’aides, l’achat et l’installation de ces dispositifs, à défaut d’aide de l’Etat généralisée sur l’ensemble du territoire.

Explorer - protéger - se ressourcer
#BornToBeWild


Sources : statistiques.developpement-durable.gouv.fr, futura-sciences .com, francebleu.fr, linfodurable.fr

Retrouvez les articles sur le thème :

Article proposé par Equipe Rédaction

Amoureux de la nature - Born To Be Wild

Nos derniers articles

Un mode vie durable, c'est quoi au juste ?

Les experts sont formels, et ne cessent de tirer la sonnette d’alarme : notre mode de vie et de consommation impacte à ce point l’environnement, les écosystèmes et la biodiversité qu’il est insoutenable sur le long terme pour la planète. En d’autres termes il faudra immanquablement en changer, et dans ce domaine, le plus tôt sera le mieux : tout l’enjeu est de ne pas atteindre le point de bascule au-delà duquel la résilience des écosystèmes sera compromise au point d’en risquer l’effondrement 😱. De ce fait, l’adoption d’un mode de vie durable n’est pas seulement une recommandation, mais devient une nécessité. De quoi s’agit-il exactement ? Sur quels leviers pouvons-nous agir, à notre niveau dès aujourd’hui 🤔 ?

Les Jeux Olympiques de Paris seront écolos, vraiment ?

Réduction de moitié des émissions de CO2 liées à l’organisation des jeux, utilisation exclusive d’énergie renouvelable et quasi exclusive d’infrastructures déjà existantes ou temporaires, restauration bas carbone… Les engagements de Paris 2024 en matière d’environnement sont ambitieux. Mais la promesse de Jeux écologiques est-elle crédible ? N’existe-t-il pas une incompatibilité de fait entre l’organisation d’un tel évènement et la lutte contre le changement climatique ? Faut-il crier au greenwashing 🤔?

Qui pollue le plus, l'avion ou le bateau ? The winner is...

On entend très souvent de nombreux griefs contre le trafic aérien dans la lutte contre le réchauffement climatique, désignés comme LE moyen de transport à éviter absolument pour limiter nos émissions. C’est oublier que le transport maritime n’a rien de bien plus reluisant, et engendrerait une pollution parfois dénoncée comme étant en réalité plus importante que celle de l’aérien. Or, d’après l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC), le transport maritime représente plus de 80 % des volumes transportés et 90 % des échanges intercontinentaux de marchandises. Tous les moyens de transport polluent, c’est un fait, mais dans quelle mesure ? Qui, de l’avion ou du bateau, remporte la palme du moyen de transport le plus polluant 🤔?

Comment préparer son jardin pour le printemps ? 9 Conseils

Les jours rallongent, le soleil fait progressivement son retour, quelques bourgeons apparaissent sur les arbres… Ça sent bon le printemps, ça 😎 ! Et avec lui, comme chaque année, les affaires vont pouvoir reprendre au jardin après cette longue période d’accalmie. Vous allez bientôt pouvoir dégainer vos graines et plants, mais avant toute chose, une bonne préparation est indispensable ! Comment s’assurer un beau jardin et un potager productif pour toute la saison ? Suivez le guide !

Les giboulées de mars, c'est quoi au juste ?

Comme le veut le dicton « Si de toute l'année le pire des mois est février, méfie-toi aussi de mars et de ses giboulées ». Au moment où l’on voit, au loin, le printemps arriver avec soulagement, cette période marque avant tout une transition entre deux saisons. Et oui, le mois de mars est réputé pour sa météo capricieuse et ses fameuses giboulées. Alors c’est quoi, exactement une giboulée, et comment expliquer ce curieux phénomène météorologique ? Amareo fait la pluie et le beau temps et vous explique tout ça ! 👇

Retour à la campagne : l'exode urbain n'aura pas eu lieu

« Paris, tu paries, Paris, que je te quitte. Je te plaque sur tes trottoirs sales ». Comme la chanteuse Camille, tous les citadins ont un jour envisagé de tout plaquer pour partir vivre à la campagne. Mais quand certains ne font qu’y penser, d’autres passent à l’acte. Réaction post confinement ou véritable tendance ? 4 ans après la pandémie, l'exode rural n'aura pas eu lieu ! Explications.

La playlist nature qui fait du bien

Nature - Peinture

Amareo

  1. Côte maritimeZen Ambiance D'eau Calme
    3:28
  2. Se délasserZen Ambiance D'eau Calme
    3:29
  3. Orage: Pluie Sur Le ToitSons De Pluie HD
    3:10
  4. Orage: Pluie ForteSons De Pluie HD
    2:55
  5. Ronronnement relaxantOasis de sommeil
    3:27
  6. La tempête tropicale à l'horizonSomnolent Jean
    1:42
  7. Pluie dans la Forêt, Pt. 01Sons de la Nature Projet France de TraxLab
    1:23
  8. Chant de cigales, Vol. 1Bruitages
    3:02
  9. Sons des rivières: Vent, ruisseauBruits naturels
    4:17
  10. Relax NaturelleChant d'Oiseaux
    2:39
  11. Bruits de feu crépitantZone de la Musique Relaxante
    3:29

Qui sommes nous?

Chaque jour, nous avons à cœur de vous montrer les merveilles de Mère Nature et de vous offrir un bol d'air frais. Nous vous donnerons également quelques conseils pour prendre soin de notre belle planète, sans injonction ni culpabilisation. 👉Pour en savoir plus sur nous.

Les pages qu'il faut suivre 

📸 Suivez-nous sur Instagram


La photo qui nous fait vibrer 


Plage de Mesquer - Regarder le soleil se coucher dans la mer... une de mes madeleines.  Chaque jour le spectacle est différent. Ce jour-là, il y a des nuages, les rayons les transpercent. Le reflet du soleil dans l'eau donne à la mer un ton unique, changeant à chaque minute. Il reste quelques traces du passage des enfants, que la mer douce mais sure efface une à une. Ecouter la mer, voir son étendue sans fin ... j'y passerais des heures

📷 By Anne-Fleur Saraux. 

Partagez vos photos sur Instagram avec le #amareochezvous. 

La citation qui nous parle