Des aides pour l'achat de récupérateur d'eau : y avez-vous droit ?

Mis à jour le par Equipe Rédaction

Un consommateur français utilise en moyenne 149 litres d’eau par jour, pour se laver, nettoyer ses vêtements, faire le ménage, ou encore la vaisselle, et bien sûr, pour faire ses besoins 💩. Dans le contexte actuel de crise climatique, s’équiper d’un récupérateur d’eau de pluie coule de source : c’est le moyen parfait pour réduire sa consommation d’eau potable, que ce soit simplement pour arroser ses légumes au jardin, ou pourquoi pas, pour alimenter ses WC et sa machine à laver. Mais il peut s’agir d’une dépense dissuasive pour certains ménages, notamment les plus modestes. Quid des aides et subventions pour l’installation d’un récupérateur d’eau ?

Des aides pour l'achat de récupérateur d'eau : y avez-vous droit ?

L’eau, une ressource rare et précieuse

Nos ressources en eau douce, tellement précieuses, se trouvent dans les eaux de surfaces – cours d’eau, lacs, canaux, retenues…  – et dans les nappes phréatiques souterraines. L’eau, en réalité, circule sans cesse, au gré d’un cycle immuable 🔄 : précipitations, eaux de surface, végétation, eaux souterraines, et bien sûr mers et océans. 👉 Les bons gestes pour économiser l'eau en période de sécheresse

L’eau présente un sérieux avantage par rapport à l’argent : elle tombe du ciel 😁 ! Il faut savoir qu’en moyenne, les précipitations représentent environ 512 milliards de mètres cubes d’eau par an en France, et que seulement 40 % de cette eau constitue une « pluie efficace », c’est-à-dire qu’elle ne s’évapore pas et qu’elle rejoint les cours d’eaux et les nappes. Sur la période 1990-2018, les précipitations totales ont été déficitaires dans près de 60% des années.

👉 Les méga-bassines, qu'est-ce que c'est au juste ?

Ainsi, environ 2/3 du territoire sont chaque année concernés par des restrictions d’eau en période estivale, sur ordre du préfet en raison d’un niveau devenu critique. Le problème étant que le plus gros de la consommation d’eau a lieu l’été, soit pile poil au moment où la disponibilité est au plus bas. Pénuries, conflits d’usage… Le réchauffement climatique s’accompagnera inévitablement de sécheresses plus fréquentes et plus sévères. 👉 Multiplication des canicules, un indicateur clair du réchauffement climatique

Une eau qui n’a donc rien d’inépuisable, et qui devient même un bien précieux.

Économiser l’eau, un enjeu écologique de taille

Il est grand temps de ménager les nappes phréatiques, depuis lesquelles 2/3 de l’eau du robinet est prélevé. Et pour cela, l’installation d’un récupérateur d’eau relève du bon sens : c’est un geste à la fois écologique et économique 🌍, ce qui n’a pas échappé aux pouvoirs publics. C’est pourquoi des aides fleurissent dans différentes régions de France afin d’aider les ménages à s’équiper.

Un excellent investissement vite rentabilisé, certes, mais pas des moindres, car en fonction de la capacité de 100 à 5 000 litres, les prix peuvent devenir dissuasifs et varient de quelques dizaines à quelques milliers d’euros, clairement pas à portée de toutes les bourses 😬.

❓ Le saviez-vous ? 
L’empreinte eau des Français, c’est-à-dire l’eau consommée au robinet par chacun d’entre eux mais également l’eau « virtuelle », nécessaire à la fabrication des biens et services qu’il consomme s’élève à 233 m3 par habitant.

Quid des aides de l’Etat

Le plan eau présenté récemment par le gouvernement ambitionne de diminuer de 10% l’eau prélevée d’ici 2030, et prévoit la mise en place d’un certain nombre de mesures, considérant que la raréfaction de l’eau est l’affaire de tous. L’enjeu écologique est de taille. 👉 Le « Plan Eau », que contient-il au juste ?

Pourtant, il n’existe pas, actuellement, d’aide de l’Etat pour le financement d’un récupérateur d’eau de pluie, ni de crédit d’impôt 🤔, si ce n’est le taux de TVA qui s’est abaissé à 10% contre 20% pour toute installation, seulement en ce qui concerne les résidences principales de plus de deux ans. Le gouvernement considère en effet, selon les mots de Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, qu’« Une mesure de soutien généralisée partout en France (…) n’aurait pas forcément de sens ».

Les collectivités locales à la rescousse

Ce sont donc les collectivités locales (région, département, mairie) qui y pallient et qui se sont saisies de ce dossier d’importance 💪. 74 collectivités françaises ont déjà mis en place des subventions, bons d’achat, ou crédits d’impôt, dans cet objectif. Les montants accordés sont très variables d’une situation à une autre, et s’échelonnent de 20 à 5.000 €, notamment dans les Alpes Maritimes. 

Certains vont même plus loin, et imposent l’installation d’une réserve d’eau de pluie pour toute nouvelle construction, comme c’est le cas à Beaume-Drobie, en Ardèche, à raison d’un mètre cube d’eau pour 10m² de surface couverte 👏. C’est ce que rapporte, localité par localité, linfodurable.fr sur une carte interactive qui répertorie l’ensemble des aides actuellement disponibles.

Si vous envisagez de vous équiper, ne manquez pas de la consulter et de joindre au préalable votre mairie 📞 afin de connaître les éventuelles aides mises en place dans votre commune !

👉 10 plantes résistantes à la chaleur & peu gourmandes en eau

À retenir :

La multiplication des canicules et des périodes de sécheresse, symptomatique du réchauffement climatique, remet en question notre gestion de l’eau. À cet effet, l’installation d’un récupérateur d’eau de pluie à la maison permettrait de réduire notre consommation de manière conséquente, et ainsi d’optimiser notre utilisation de cette ressource précieuse. Néanmoins, la dépense, même si elle se rentabilise avec le temps, n’est pas anodine, en particulier à partir d’une certaine contenance. C’est pourquoi de nombreuses collectivités locales soutiennent, à l’aide de subventions et d’aides, l’achat et l’installation de ces dispositifs, à défaut d’aide de l’Etat généralisée sur l’ensemble du territoire.

Explorer - protéger - se ressourcer
#BornToBeWild


Sources : statistiques.developpement-durable.gouv.fr, futura-sciences .com, francebleu.fr, linfodurable.fr

Retrouvez les articles sur le thème :

Article proposé par Equipe Rédaction

Amoureux de la nature - Born To Be Wild

Nos derniers articles

Pour vivre heureux, vivons… En yourte ? Un style de vie au naturel

La vie en yourte, retour aux sources ou effet de mode ? Si ce logement insolite séduit son public le temps d’un week-end au vert, pour d’autres, c’est devenu un mode de vie. À l’origine utilisée par les nomades d’Asie Centrale, la yourte constituait l’habitat le plus adapté au climat et à leurs habitudes. Mais qu’en-est-il pour les Occidentaux ? Les questions écologiques, l’ouverture au monde, l’envie de se rapprocher de la nature mais aussi l’apparition d’une pandémie mondiale nous ont amenés à reconsidérer en profondeur notre rapport à l’habitat et à la vie en société. Si la yourte présente de nombreux atouts et semble répondre à une quête de sens et de liberté, mieux vaut considérer tous ses aspects avant de vous lancer. Yourte ou pas ? Quelques clés pour choisir en pleine conscience.

Le 2 août 2024 : jour du dépassement. Prévenir pour mieux agir

Si nous vivons sur la même planète, vous en avez sûrement entendu parler au moins une fois… Le jour du dépassement, c’est cette date indicative à partir de laquelle nous aurons consommé l’ensemble des ressources que la Terre est capable d’approvisionner en une année. Calculé pour sonner l’alerte et sensibiliser la population mondiale, le jour du dépassement semble faire parler plus qu’il ne fait agir. Comment la date est-elle calculée ? Pourquoi est-elle différente d’un pays à l’autre ? Comment retarder concrètement son avancée ? Voici quelques clés pour mieux comprendre les enjeux du jour du dépassement. Loin de nous l’idée de nourrir votre éco-anxiété mais plutôt la prise de conscience de notre responsabilité à en matière d’habitudes de consommation.

Bernic & Clic : l’appli qui vous reconnecte à la nature

Lorsque la mer se retire, le littoral est le théâtre d’une fascinante faune et flore peu familière. Marcheurs ou pêcheurs, vous vous êtes déjà demandé comment s’appelle ce drôle de coquillage qui ressemble à un chapeau chinois ? Qu’est-ce qu’un estran ? Comment les poissons respirent-ils sous l’eau ? Bonne nouvelle ! Toutes les réponses à vos questions sont sur Bernic & Clic. Des passionnés de nature et de biodiversité ont créé l’application idéale pour éveiller la curiosité des petits marins d’eau douce et de leurs parents. Mollusques, crustacés, algues et poissons n’auront bientôt plus de secret pour vous et vos graines de sauveteurs. Rendez-vous à la prochaine marée et d’ici là, découvrez tout sur l’application qui pourrait bientôt vous accompagner dans vos futures excursions les pieds dans la vase.

Zoonoses et climat : même combat ! Enjeux climatiques & santé

Les “zoo” quoi ? Les zoonoses, ce sont les maladies transmises par les animaux aux humains. Ça vous rappelle un certain pangolin ? Tout juste ! Comment est-ce possible ? Depuis le Covid 19, de sérieuses hypothèses mettent en cause le climat. En effet, le réchauffement climatique serait à l’origine de l’émergence de nouveaux organismes vivants dits pathogènes, c’est-à-dire responsables de maladies. Comment éviter de nouvelles pandémies ? Comment préserver la biodiversité et nos écosystèmes pour lutter contre ces zoonoses ? Quels sont les dangers en matière de santé publique et économique ? Voici quelques clés pour maîtriser le sujet.

Les indispensables pour partir en Festival sans polluer

Les festivals de musique et concerts en plein air sont synonymes de plaisir et de liberté mais aussi d’abus, lorsque le Festival n’est pas éco-conçu. Pour profiter de la nature encore longtemps, mieux vaut la préserver ! Alors, avant de sillonner la France à la recherche de scènes endiablées et de bons sons à partager, voici une liste des objets durables qui vous accompagneront pendant des années et rendront vos co-festivaliers verts… de jalousie !

Les fruits et légumes d'août pour faire le plein d'énerergie !

Août est le mois le plus chaud de l’année, la saison parfaite pour les pique-niques, apéros dînatoires, barbecues et planchas 😎. On a donc envie de fraîcheur et de délicieuses saveurs sucrées. Et ça tombe bien, car les ingrédients parfaits pour des recettes légères et rafraîchissantes sont justement en plein boom. La nature n’est-elle pas incroyablement bien faite ? Les fruits et légumes sont plus que jamais gorgés de soleil, bourrés de vitamines, minéraux et antioxydants. Et si vous profitiez de vos vacances pour vous mettre au vert ?

La playlist nature qui fait du bien

Nature - Peinture

Amareo

  1. Côte maritimeZen Ambiance D'eau Calme
    3:28
  2. Se délasserZen Ambiance D'eau Calme
    3:29
  3. Orage: Pluie Sur Le ToitSons De Pluie HD
    3:10
  4. Orage: Pluie ForteSons De Pluie HD
    2:55
  5. Ronronnement relaxantOasis de sommeil
    3:27
  6. La tempête tropicale à l'horizonSomnolent Jean
    1:42
  7. Pluie dans la Forêt, Pt. 01Sons de la Nature Projet France de TraxLab
    1:23
  8. Chant de cigales, Vol. 1Bruitages
    3:02
  9. Sons des rivières: Vent, ruisseauBruits naturels
    4:17
  10. Relax NaturelleChant d'Oiseaux
    2:39
  11. Bruits de feu crépitantZone de la Musique Relaxante
    3:29

Qui sommes nous?

Chaque jour, nous avons à cœur de vous montrer les merveilles de Mère Nature et de vous offrir un bol d'air frais. Nous vous donnerons également quelques conseils pour prendre soin de notre belle planète, sans injonction ni culpabilisation. 👉Pour en savoir plus sur nous.

La citation qui nous parle