Patou : tout savoir sur le chien de montagne des Pyrénées

Mis à jour le par Equipe Rédaction

Le Patou, cette énorme boule de poils blanche, est une race de chien de montagne typique des Pyrénées particulièrement imposante. Vous le connaissez forcément : vous savez, le héros canin de la célèbre série des années soixante "Belle et Sébastien" ? Cette belle bête peut atteindre 80 cm au garrot, et peser jusqu’à 65kg (quand même !), et est encore utilisée aujourd’hui pour protéger les troupeaux de leurs prédateurs, essentiellement le loup, et l’était jadis pour la chasse à l’ours ! Cela en dit long sur son caractère : courageux et protecteur, découvrez tout sur le Patou !

Patou : tout savoir sur le chien de montagne des Pyrénées
Sommaire :

Un caractère bien trempé

Autrement désigné par les termes de Mâtin des Pyrénées ou Grand Pyrénéen, ce gros nounours est reconnaissable entre tous avec sa fourrure épaisse et blanche 🐶. Mais attention, il possède un caractère affirmé, il peut se montrer têtu. C’est un chien très intelligent, qui peut aussi bien se distinguer dans le travail (protection des troupeaux) que dans un rôle plus pépère de toutou de compagnie. C’est en effet un bon chien de famille, doux et placide avec les enfants. Mais attention, il a besoin de BEAUCOUP d’exercice, vous n’en ferez pas un chien-canapé. 

Le Patou est un chien d’extérieur par excellence, nécessitant de se dépenser physiquement et mentalement. Il est donc indispensable de lui proposer de longues excursions chaque jour. À défaut de travailler en troupeau, un maître sportif fera son bonheur 🏃.

❓Le saviez-vous ? 
Le terme patou ou pastou, en occitan, vient du vieux français « pastre » qui signifie berger. Attention : ne confondez pas le Berger des Pyrénées et le Patou, chien de montagne des Pyrénées !

👉 Et puisqu'on parle des Pyrénées, profitez-en pour vous découvrir les sentiers 😉 : 4 randonnées à absolument faire dans les Pyrénées - Randonner autour du lac d'Oô dans les Pyrénées. Avec un peu de chance, vous pourrez même observer un Gypaète barbu

Un physique d’athlète

Pour les chiffres, en fonction du sexe et du gabarit, il mesurera entre 65 et 80 cm, et pèsera entre 50 et 64 kg 💪. Le poil est long, de couleur blanche à jaune pâle. Son espérance de vie tourne autour de 11 ans, comme c’est souvent le cas pour les grands chiens.

Animal corpulent, très charpenté et de grande taille, il dégage une impression d’élégance et de puissance : ce chien majestueux impose le respect (de gré ou de force 😅). Sa démarche est puissante, aisée, sans lourdeur : le mouvement est ample et élégant. Sa fourrure épaisse avec un sous-poil fourni et de qualité le protège efficacement des conditions climatiques rudes auxquelles il peut être confronté dans l’exercice de ses fonctions ⛄. Le museau est large, et les yeux sombres sont contemplatifs, intelligents et expressifs. Il a un regard profond et rêveur.

Un jeune patou aux airs de peluche !

Le bras droit du berger depuis le Moyen-âge

Il s’agit d’une race très ancienne, apparue dès le Moyen-âge dans les Pyrénées centrales, et était utilisé pour garder les châteaux et protéger les troupeaux des prédateurs (loups, ours, lynx… 🐻). Il fréquenta beaucoup la cour de Louis XIV, où il était très apprécié. La race est officiellement reconnue en 1923.

👉 En parlant de ça... Le Loup en France, loup y es-tu ? 🐺 - Quels sont les animaux sauvages vivant en France ? Où les apercevoir ?

Un fidèle compagnon méfiant avec les étrangers

Très affectueux et protecteur avec son maître, il y est particulièrement attaché 🥰. Néanmoins, le Patou est naturellement méfiant avec les inconnus et les autres animaux, raison pour laquelle c’est un excellent chien de garde et de protection de troupeau 🐑. Il nécessite donc une bonne éducation qui saura canaliser ses instincts, en particulier avec un physique comme le sien. Il vaut donc mieux avoir un peu d’expérience avant de se lancer dans l’aventure du chien de montagne des Pyrénées.

Il est particulièrement tenace et courageux, et ne recule pas devant le danger qu’il affronte sans hésitation. Il faut savoir également qu’il est d’un naturel très aboyeur, ce qui pourrait indisposer les voisins…

La santé de fer du Montagne des Pyrénées

C’est un chien robuste qui connaît peu de problèmes de santé. Mais comme tous les chiens de grande taille, il pourra être sujet aux problèmes de hanche et d’articulation notamment en vieillissant. Il devra donc bénéficier d’une alimentation de qualité en particulier au cours de sa croissance, et il faudra lui éviter une activité physique trop intense pendant qu’il est chiot. Attention également aux torsions d’estomac : pour s’en prémunir, distribuez-lui deux repas par jour, et évitez l’effort et le stress avant et après.

Éduqué au troupeau dès le berceau !

Pour éduquer un Patou au troupeau, on l’habitue très jeune à vivre avec lui, afin qu’il les intègre comme des membres de sa famille. Naturellement, il s’interposera entre le troupeau et les intrus, identifiés comme des dangers potentiels.

Quels risques pour les randonneurs ?

Mais le chien de montagne des Pyrénées fait parfois un peu de zèle, de nombreux randonneurs en font régulièrement les frais 🥾 ! Sa cohabitation avec les estivants n’est pas toujours harmonieuse et sans accrocs (c’est le cas de le dire…). Les parcours d’estive et d’alpages ne sont pas toujours dénués de risque si l’on croise la route de son troupeau. Il pourra en effet se montrer virulent s’il analyse la situation comme dangereuse pour son groupe social.

Les cas de morsures ne sont pas rares et font souvent couler beaucoup… d’encre 🖊️ ! C’est ainsi qu’un éleveur a été condamné à 2.500 euros d’amende en 2021 suite à une agression de ses chiens sur des promeneurs.

👉 Trousse de secours : que mettre dedans ?

Les bonnes réactions pour éviter l’accident

Dressé pour la dissuasion, il pourra néanmoins passer à l’acte si votre attitude est inadaptée. Comment réagir 🤔 ?

  • Sachez que le Patou travaille en totale autonomie, seul ou en groupe (ce qui peut paraître inquiétant de l’extérieur, on en convient), et établit une zone de protection autour de son troupeau, se fixant l’objectif de la faire respecter.
  • Si une présence lui paraît suspecte, il viendra, en éclaireur, essayer d’identifier de quoi il s’agit. À ce stade, s’il en déduit qu’il n’y a pas péril en la demeure, il en reste là et s’éloigne. À défaut, il cherchera à vous éloigner en s’interposant entre vous et son troupeau.
  • Il commencera donc à aboyer dans un but d’intimidation et d’alerte. C’est alors la réaction du promeneur qui va déterminer la réponse du chien. Si vous ne rebroussez pas chemin, il peut alors effectivement passer à l’attaque.
  • On conseillera donc d’éviter autant que possible pareille rencontre : restez sur les chemins, et si vous observez la présence d’un troupeau, ne vous en approchez pas, quitte à faire un détour pour le contourner.
  • Si malgré tout, vous tombez nez à truffe avec un Patou, pas de panique : restez calme, faites des mouvements lents (on ne court pas en criant ou en s’agitant, on ne lui jette pas d’objets, on ne le malmène pas de quelque manière que ce soit : plus le randonneur montera en pression, plus il sera agressif).
  • Laissez-le vous renifler, parlez calmement, n’essayez pas de le caresser, n’essayez pas non plus de l’amadouer avec de la nourriture 🍖.
  • Si vous sentez qu’il essaye de vous intimider, éloignez-vous tranquillement du troupeau, et ne forcez jamais le passage ! Il peut éventuellement vous escorter afin de s’assurer que vous vous prenez suffisamment le large.
  • Et soyez indulgent avec l’éleveur : il essaye juste de protéger son bétail des attaques récurrentes de prédateurs, tels que les loups ou les ours. Si vous gardez vos distances, tout devrait bien se passer !
À retenir :

Le Patou, ce célèbre chien gardien de troupeau, est éduqué depuis chiot à ce rôle. C’est dans son ADN. Superbe animal, aussi impressionnant que majestueux, il peut inquiéter lorsqu’il interprète une situation comme génératrice de danger pour son cheptel.  De nombreux accidents se produisent, et dans ce cas, vos réactions sont particulièrement déterminantes : pour le bien-être de vos mollets, adoptez les bons réflexes !

Explorer - protéger - se ressourcer
#BornToBeWild

Sources : Le Monde, Wikipedia, randonner-malin.com, france3-region, mongr.fr

Article proposé par Equipe Rédaction

Amoureux de la nature - Born To Be Wild

Nos articles

Comment retrouver son chemin en forêt ? 5 conseils efficaces

Quelques minutes suffisent. Pris dans l’automatisme de la marche, vous vous perdez dans vos pensées. Et quand vous refaites surface, vous vous rendez compte que vous n’êtes plus sur le bon chemin. 😱 Mais depuis combien de temps exactement ? Un quart d’heure ou plutôt une demi-heure ? Vous regardez autour de vous et ne voyez aucune trace de la piste. Seulement des arbres et encore des arbres. Si la situation peut paraître angoissante, il ne faut surtout pas paniquer. Application mobile ou indications de la nature : voici comment retrouver son chemin en forêt. 🌲

Sylvothérapie : se reconnecter à soi au contact des arbres

Les bienfaits de la nature sur notre santé physique et psychologique ne sont plus à prouver : de très nombreuses études scientifiques sont venues le confirmer. C’est sur cette vague que surfe la sylvothérapie, qui vous invite à atteindre un profond état de relaxation et de méditation au contact des arbres. Rien de tel pour réduire stress et tensions nerveuses, paraît-il. Sceptique ? Et si vous preniez un petit bain de forêt ?

5 bonnes raisons de faire un gros câlin aux arbres !

Non, nous n’allons pas essayer de vous convaincre de vous déguiser en fougère pour communier avec la nature, mais pas loin ! La sylvothérapie, vous connaissez 🌳 ? Cette discipline, qui nous vient tout droit du Japon, nous invite à se soigner au contact des arbres, en prenant pour ainsi dire un bain de forêt. Une pratique qui aurait des bienfaits insoupçonnés sur le corps et l’esprit… On a mené l’enquête pour vous : découvrez les 5 raisons de faire un câlin aux arbres !

Le chevreuil, cette merveille de la nature

Le chevreuil, du latin capreolus, est un ruminant herbivore de la famille des Cervidés. C’est en fait le plus petit d’entre eux en Europe ! Cet animal qui peuple nos forêts subjugue par sa grâce et par sa beauté. Craintif et fuyant, il peut se laisser surprendre furtivement au détour d’un sentier, et croiser son chemin est toujours un privilège. Présentation d’un magnifique représentant de notre majestueuse et riche faune sauvage 👇

Des psoques à la maison, signe d'humidité, comment s'en débarrasser ?

Dans la catégorie « petites bêtes que l’on aimerait bien éviter à la maison », on vous présente les psoques ! Ces petits insectes de quelques millimètres seulement peuvent se dissimuler un peu partout dans les habitations : dans les moulures, derrière les plinthes, sous les planchers, derrière les cloisons, les tuyaux, les gaines, ... Ils avancent à bas bruit, et lorsqu’ils deviennent visibles, ils témoignent d’une invasion déjà bien avancée. Véritables indicateurs d’humidité, en venir à bout n’est pourtant pas si compliqué. Mode d’emploi pour une maison plus saine à tout point de vue ! 👇

4 conseils pour être un peu plus écolo à la maison

Dans la vie de tous les jours, on doit parfois mettre de côté ses aspirations à plus d’écoresponsabilité. Mais face à la frénésie du monde extérieur, le chez-soi est un vrai refuge. « Chacun est maître en sa maison » comme le dit le proverbe. Une fois votre porte d’entrée fermée, il ne tient qu’à vous de transformer votre logement en ode à la vie green ! 😊 Si vous vous demandez par où commencer, voici nos 4 conseils pour être plus écologique à la maison.

La playlist nature qui fait du bien

Je fais mes cosmétiques maison ! Rencontre avec Maria Cristina

Maria Cristina, membre de l'équipe Amareo a décidé de fabriquer elle-même ses cosmétiques. Ça vous tente ? Comment trouver le temps et surtout faire ? Maria Cris' (pour les intimes), en tête-à-tête avec Emilie, nous raconte tout 😊.

Plus je m'informais, plus j’étais surprise de tous les ingrédients toxiques qui nous côtoient et plus j'avais envie de préparer moi-même mes propres produits. 

🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici

Qui sommes nous?

Chaque jour, nous avons à cœur de vous montrer les merveilles de Mère Nature et de vous offrir un bol d'air frais. Nous vous donnerons également quelques conseils pour prendre soin de notre belle planète, sans injonction ni culpabilisation. 👉Pour en savoir plus sur nous.

Les pages qu'il faut suivre 

📸 Suivez-nous sur Instagram


La photo qui nous fait vibrer 


Plage de Mesquer - Regarder le soleil se coucher dans la mer... une de mes madeleines.  Chaque jour le spectacle est différent. Ce jour-là, il y a des nuages, les rayons les transpercent. Le reflet du soleil dans l'eau donne à la mer un ton unique, changeant à chaque minute. Il reste quelques traces du passage des enfants, que la mer douce mais sure efface une à une. Ecouter la mer, voir son étendue sans fin ... j'y passerais des heures

📷 By Anne-Fleur Saraux. 

Partagez vos photos sur Instagram avec le #amareochezvous. 

La citation qui nous parle