Comment et pourquoi filtrer l'eau du robinet ?

Mis à jour le par Equipe Rédaction

En France, nous avons la chance de bénéficier d’une eau du robinet potable et de bonne qualité. Pourtant, elle continue de susciter la méfiance, en dépit du fait qu’elle fasse l’objet d’un contrôle très strict de l’ARS (Agence Régionale de Santé), et des services des usines de traitement et réseaux de distribution, au travers de plus de 70 paramètres différents. Néanmoins, la filtrer permet d’en améliorer le goût et de la débarrasser des particules et polluants qui subsistent. Mais attention, tous les procédés de filtrage ne se valent pas. Comment filtrer l’eau du robinet ? Essayons d’y voir plus clair dans ce marché florissant ! 👇

Comment et pourquoi filtrer l'eau du robinet ?

Pourquoi filtrer l’eau du robinet ?

L’eau du robinet fait partie des biens de consommation les plus contrôlés. Les grands réseaux alimentant les villes ou communautés de communes sont testés en quasi-permanence. Ces contrôles ont notamment pour objet de s’assurer que l’eau que nous consommons n’est pas polluée par des nitrates, ou que les normes et limites réglementaires en termes de pesticides ou de plomb ne sont pas dépassées. Ainsi, de nombreuses normes sanitaires et quotas encadrent strictement la distribution d’eau du robinet 🧐.

Malgré les contrôles dont fait l’objet l’eau du robinet, la filtrer peut présenter l’intérêt d’optimiser encore un peu sa qualité en réduisant la concentration de certains métaux (plomb ou cuivre provenant de vieilles canalisations), en supprimant les résidus de sable, de rouille et autres impuretés, en évitant la formation de tartre, en améliorant son goût plus ou moins chloré, et en éliminant les dernières traces de nitrate et de pesticide 💪. Car malgré tous les efforts de traitement et de filtration en amont de sa distribution, il demeure des traces de substances dont on aimerait bien se passer, comme les résidus de médicaments, pesticides et molécules à usage vétérinaire, plus ou moins présents en fonction des localités. Ces particules indésirables peuvent parfois être évitées grâce à un filtrage de l’eau, qui aura pour fonction de la purifier.

👉 Les bons gestes pour économiser l'eau en période de sécheresse

9 méthodes pour filtrer l'eau du robinet

Il existe différentes méthodes quand on souhaite purifier davantage l'eau du robinet. En voici 9, vous trouverez forcément votre bonheur !

1. La carafe filtrante

La solution la plus courante est sans doute la carafe filtrante, qui permet de filtrer l’eau à l’aide d’une cartouche contenant un filtre à charbon ainsi qu’une résine échangeuse d’ions, cette dernière devant être changée régulièrement (généralement tous les mois). Le marché des carafes filtrantes est en plein boom du fait de la prise de conscience écologique de l’impact de la consommation d’eau en bouteille sur la planète. Elle se vante de retenir le chlore, les pesticides, les métaux lourds ou encore le calcaire.

📌
👎 Néanmoins, une étude diligentée par l’UFC-Que Choisir en 2010 a démontré que le glyphosate subsistait, et que les cartouches avaient pour effet de diffuser des sels d’argent dans l’eau filtrée, utilisés dans ces dernières pour leurs vertus stérilisantes. La même association alerte également les consommateurs sur l’utilisation de ces carafes filtrantes, qui, aux termes d’un test chez plusieurs utilisateurs, aurait pour effet de dégrader la qualité de l’eau du robinet, pourtant potable au moment de leur distribution 😯, ce qui est quand même un comble… L’utilisation d’une carafe filtrante n’aurait donc pas l’effet escompté, et n’améliorerait pas toujours la qualité de l’eau, ce serait même plutôt l’inverse, en raison des bactéries qui se développent dans l’eau stagnante. De plus, elle filtre aussi les éléments qu’on aimerait bien conserver, notamment le magnésium et le calcium.

⚠️ Il est à noter que l’eau, une fois filtrée et débarrassée de son chlore, doit être conservée au réfrigérateur et consommée dans les 24 heures.

2. L’adoucisseur

L’adoucisseur d’eau, de son côté, n’est actif que contre le calcaire et permet ainsi de réduire la dureté de l’eau. Celle-ci, plus douce, préserve davantage du tartre les canalisations et appareils électroménagers. Il s’agit d’un appareil assez volumineux, qui doit être régulièrement entretenu, raccordé directement à la vanne d’arrivée d’eau générale.

👎 L’adoucisseur n’est en revanche d’aucune utilité contre les impuretés, métaux lourds, chlore ou pesticides.

👉  L'acide citrique pour détartrer toute la maison

3. Les ultraviolets

De son côté, le traitement par ultraviolets de l’eau se concentrera exclusivement sur les microbes 🦠. L’eau traverse une chambre d’écoulement, et y est exposée à une lampe qui émet des rayons irradiants : les ultraviolets. La plupart des bactéries et virus ne résistent pas à ce traitement, mais les polluants chimiques, et autres indésirables, en sortent complètement indemnes.

4. La filtration sur robinet

Solution sans doute la plus simple, elle figure aussi parmi les plus efficaces. Comme quoi… Il s’agit de fixer une cartouche, généralement de charbon actif (et/ou de perles de céramiques, sable, ou résine ionisée), directement sur le robinet, qui effacera le goût du chlore, retiendra les métaux lourds, les pesticides, nitrates et les impuretés 👏. Une simple cartouche est capable de filtrer en moyenne 1200 litres d’eau, et sera remplacée tous les 3 mois environ.

Le calcaire en ressort presque indemne, mais dans la mesure où il contient du magnésium et du calcium dont notre organisme a besoin, ce n’est pas forcément une mauvaise chose. De plus, le chlore est volatil : il suffit de le laisser l’eau à l’air libre une petite heure pour en venir à bout. Elle existe en version directe ou déportée : soit l’eau passe obligatoirement par le filtre, soit une seconde sortie permet d’avoir le choix entre eau filtrée ou eau normale, et donc de changer la cartouche moins souvent.

👉  Récupérateur d'eau de pluie, la bonne idée !

5. L’osmoseur

Il s’agit d’un filtre qui se place sous l’évier et qui est doté d’une membrane poreuse composée de multiples filtres capables de retenir 99% des éléments nocifs de toutes sortes contenues dans l’eau 🏆. Une belle performance ! Nitrates, métaux lourds, bactéries, chlore, insecticides, polluants chimiques… Rien, ou presque, ne lui résiste 🦸🏻‍♂️ ! En contrepartie, il s’agit également d’une des solutions les plus onéreuses… On n’a rien sans rien !

L’eau passe par un préfiltre céramique, capable de retenir les éléments solides en suspension, suivi d’une cartouche à charbon actif, qui se charge des pesticides, herbicides, solvants chimiques ou du chlore. Elle rejoint ensuite une membrane composée d’un alliage zinc-cuivre, qui filtre les métaux lourds, et enfin un post filtre, qui « achève » les micro-organismes récalcitrants. En revanche, l’eau est tellement pure que sa teneur en minéraux en pâtit, et ça, c’est une moins bonne nouvelle. Certains sont donc dotés d’une cartouche reminéralisante pour pallier cet inconvénient.

6. Les gourdes filtrantes

Il existe des gourdes filtrantes, qui permettent de bénéficier d’un filtre portable et d’éliminer les micro particules, polluants et bactéries qui subsistent dans l’eau du robinet. Un accessoire indispensable pour la rando, car elles sont capables de retenir la quasi-totalité des agents polluants.

7. Les perles de céramique

Les perles de céramiques, qui nous viennent tout droit d’Asie, débarrassent l’eau de ses impuretés, active les organismes bénéfiques qui s’y trouvent et boostent son oxygénation. Elles rééquilibrent le pH de l’eau autour de 7, et l’adoucissent. Elles permettraient de réduire les taux de nitrate, nitrites, d’ammonium ou de phosphates, ces polluants d’origine agricole, industriels, ou issus des lessives et assimilés. Des micro-organismes dits efficaces (bactéries photosynthétiques, bactéries d'acide lactique, levures, …) contenus dans l’argile leur donneraient ces incroyables propriétés. Elles agiraient en seulement 30 minutes dans une carafe d’eau : 15 perles suffiraient pour traiter 1 litre d’eau. ⚠️  Prudence, néanmoins, car leur efficacité n’a pas pour l’heure fait ses preuves scientifiquement…

8. Les graines de moringa

Les graines de moringa, un petit arbre provenant des régions tropicales et subtropicales 🌴 😎 , une fois débarrassées de leur cosse et réduites en poudre, seraient capables d’éliminer 99 % des bactéries présentes dans l’eau ! 50 grammes de poudre dans une bouteille d’eau suffiraient à la traiter en ½ heure. Il convient enfin de filtrer l’eau à l’aide d’une gaze propre et stérile pour la débarrasser des résidus de graine.

9. Le charbon végétal, ou Binchotan

Le charbon actif de bois blanc actif, ou Binchotan, nous vient tout droit du Japon où il est produit à partir du bois de l’arbre ubamegashi, un chêne vert 🌳, et utilisé pour purifier l’eau. Il absorberait les contaminants en attirant les ions et le chlore, résidus de produits chimiques, métaux lourds, tout en relâchant le fer, le calcium et le magnésium. L’eau est donc idéalement minéralisée, et apporte à l’organisme les oligo-éléments dont il a besoin pour fonctionner. Le pH de l’eau est également neutralisé. Un bâton de charbon actif peut purifier un litre d’eau en 8 heures environ, et resterait actif pendant 3 mois environ. Il faudra ensuite le plonger dans l’eau bouillante pendant 10 minutes pour le réactiver pour 3 mois supplémentaires, et il devra ensuite être changé. Complètement biodégradable, vous pouvez le jeter sans risque dans votre compost.

👉  Quels déchets peut-on mettre (ou ne pas mettre) dans le composteur ?

Tout sauf l’eau en bouteille !

Nombreux sont ceux qui préfèrent l’eau en bouteille à l’eau du robinet, jugée plus pure et plus sûre dans l’esprit du consommateur. En 2018, plus de 9 milliards de litres d’eau en bouteille ont été consommés par l’ensemble de la population française. L’impact environnemental de cette pratique est néanmoins absolument désastreux : la consommation d’eau de source ou d’eau minérale en bouteille est une véritable calamité pour la planète, que ce soit en termes d’émission de CO2 liée à son transport, qu’au regard de la pollution engendrée par les bouteilles en plastique lui servant de contenant 🌍.

👉  Pollution marine, la comprendre pour bien agir

Et ça, de plus en plus de consommateurs plus regardants sur leur impact n’en veulent plus. D’autant que ce qu’on sait moins, c’est que les eaux minérales ne répondent pas à la même réglementation que l’eau du robinet, et ne sont pas toujours conformes aux critères fixés pour définir l’eau potable. Elles ne font l’objet, par exemple, d’aucun traitement de désinfection, tout comme les eaux de source (qui en revanche, doivent nécessairement répondre aux mêmes critères de potabilité que l’eau du robinet).

À retenir :

Le marché de la filtration de l’eau du robinet a le vent en poupe, mais il faut bien dire ce qui est : c’est un peu la jungle ! De nombreuses solutions existent, mais toutes ne se valent. Carafe filtrante, charbon, Binchotan, osmoseur, graines de moringa, ultraviolets… La solution dépendra de l’action recherchée : souhaitez-vous débarrasser l’eau du robinet de ses résidus de produits chimiques ? Adoucir une eau trop calcaire ? La purifier des dernières traces de bactéries qu’elle contient, ou corriger un goût trop chloré ? Un peu de tout ça en même temps ? N’hésitez pas à vérifier la qualité de votre eau avant de faire votre choix. Quoi qu’il en soit, à trop filtrer, on risque de tomber dans l’extrême inverse et vider l’eau de ce qu’elle a à nous apporter de bénéfique pour notre organisme : les minéraux qu’elle contient. Parfois, il faut savoir regarder le verre à moitié plein !

Explorer - protéger - se ressourcer
#BornToBeWild


Sourcesquechoisir.orgfutura-sciences.com, linfodurable.frconsoglobe.comrustica.fr,  eau.selectra.info

Article proposé par Equipe Rédaction

Amoureux de la nature - Born To Be Wild

Nos articles

Sylvothérapie : se reconnecter à soi au contact des arbres

Les bienfaits de la nature sur notre santé physique et psychologique ne sont plus à prouver : de très nombreuses études scientifiques sont venues le confirmer. C’est sur cette vague que surfe la sylvothérapie, qui vous invite à atteindre un profond état de relaxation et de méditation au contact des arbres. Rien de tel pour réduire stress et tensions nerveuses, paraît-il. Sceptique ? Et si vous preniez un petit bain de forêt ?

5 bonnes raisons de faire un gros câlin aux arbres !

Non, nous n’allons pas essayer de vous convaincre de vous déguiser en fougère pour communier avec la nature, mais pas loin ! La sylvothérapie, vous connaissez 🌳 ? Cette discipline, qui nous vient tout droit du Japon, nous invite à se soigner au contact des arbres, en prenant pour ainsi dire un bain de forêt. Une pratique qui aurait des bienfaits insoupçonnés sur le corps et l’esprit… On a mené l’enquête pour vous : découvrez les 5 raisons de faire un câlin aux arbres !

Le chevreuil, cette merveille de la nature

Le chevreuil, du latin capreolus, est un ruminant herbivore de la famille des Cervidés. C’est en fait le plus petit d’entre eux en Europe ! Cet animal qui peuple nos forêts subjugue par sa grâce et par sa beauté. Craintif et fuyant, il peut se laisser surprendre furtivement au détour d’un sentier, et croiser son chemin est toujours un privilège. Présentation d’un magnifique représentant de notre majestueuse et riche faune sauvage 👇

Des psoques à la maison, signe d'humidité, comment s'en débarrasser ?

Dans la catégorie « petites bêtes que l’on aimerait bien éviter à la maison », on vous présente les psoques ! Ces petits insectes de quelques millimètres seulement peuvent se dissimuler un peu partout dans les habitations : dans les moulures, derrière les plinthes, sous les planchers, derrière les cloisons, les tuyaux, les gaines, ... Ils avancent à bas bruit, et lorsqu’ils deviennent visibles, ils témoignent d’une invasion déjà bien avancée. Véritables indicateurs d’humidité, en venir à bout n’est pourtant pas si compliqué. Mode d’emploi pour une maison plus saine à tout point de vue ! 👇

Le top 10 des villes les plus vertes de France

La planète compte aujourd’hui 3,3 milliards de citadins, tandis qu’en France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville, soit l’étendue de son influence sur les communes environnantes. Ça en fait, du citadin ! Une part de population urbaine qui ne cesse d’augmenter… Et la nature, dans tout ça 🌿? Comment préserver son petit carré de verdure, indispensable à notre bien-être, et si souvent négligé ? Quitte à être en ville, autant la choisir verte ! Mais alors, quelles sont les villes les plus vertes de France où il fait bon vivre ? Tout dépend, visiblement, des critères retenus, comme en témoignent les résultats divergents de deux études récentes menées en la matière.

On mange quoi en février ? Découvrez les fruits et légumes du moment !

En février, il faut bien le dire, on en a un peu marre de cet hiver qui s’éternise⛄... Les jours rallongent, on tient le bon bout, mais le froid joue les prolongations et le printemps paraît encore bien loin. Mais il faut voir le bon côté des choses : le mois de février, ce sont aussi des tas de fruits et légumes succulents qui vous attendent sur les étals, qui ne demandent qu’à vous apporter les nutriments dont vous avez besoin pour supporter ce temps glacial 🥶. Pleins de vitamines, minéraux et antioxydants, ils vous reboosteront et vous aideront à lutter contre les maux hivernaux.

La playlist nature qui fait du bien

Je fais mes cosmétiques maison ! Rencontre avec Maria Cristina

Maria Cristina, membre de l'équipe Amareo a décidé de fabriquer elle-même ses cosmétiques. Ça vous tente ? Comment trouver le temps et surtout faire ? Maria Cris' (pour les intimes), en tête-à-tête avec Emilie, nous raconte tout 😊.

Plus je m'informais, plus j’étais surprise de tous les ingrédients toxiques qui nous côtoient et plus j'avais envie de préparer moi-même mes propres produits. 

🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici

Qui sommes nous?

Chaque jour, nous avons à cœur de vous montrer les merveilles de Mère Nature et de vous offrir un bol d'air frais. Nous vous donnerons également quelques conseils pour prendre soin de notre belle planète, sans injonction ni culpabilisation. 👉Pour en savoir plus sur nous.

Les pages qu'il faut suivre 

📸 Suivez-nous sur Instagram


La photo qui nous fait vibrer 


Plage de Mesquer - Regarder le soleil se coucher dans la mer... une de mes madeleines.  Chaque jour le spectacle est différent. Ce jour-là, il y a des nuages, les rayons les transpercent. Le reflet du soleil dans l'eau donne à la mer un ton unique, changeant à chaque minute. Il reste quelques traces du passage des enfants, que la mer douce mais sure efface une à une. Ecouter la mer, voir son étendue sans fin ... j'y passerais des heures

📷 By Anne-Fleur Saraux. 

Partagez vos photos sur Instagram avec le #amareochezvous. 

La citation qui nous parle