L'écologie, la nouvelle religion ?

Mis à jour le par Equipe Rédaction

La déchristianisation laisse une place vacante, que la science et notamment la médecine ont un temps occupée, étant devenues les nouvelles religions modernes. Aujourd’hui, que ce soit pour la décrédibiliser ou non, l’écologie est de plus en plus souvent comparée à une nouvelle religion du fait, notamment, de sa dimension spirituelle. Qu’en est-il ? L’écologie peut-elle être assimilée à une religion, ou s’agit-il d’une méthode de discréditation 🤔 ? Vous avez 4 heures !

L'écologie, la nouvelle religion ?

La dimension spirituelle de l’écologie en fait-elle une religion ?

Là où l’écologie rejoint sous certains aspects la religion, c’est qu’elle invite l’Homme à se décentrer et à réévaluer sa place dans un univers qui le dépasse 🌍. Elle remet en question un rapport à la Terre destructeur, et peut impliquer une certaine sacralisation de la nature. L’écologie nécessite une transition intérieure afin d’agir à la racine des causes profondes de la crise environnementale actuelle. Elle incite à se renouer à la Terre. Pour résumer la toile de fond, l’Homme, à qui on a confié un véritable jardin d’Eden, en a fait n’importe quoi, au point de flirter avec l’Apocalypse : il s’agit bien de la matrice catholique. 👉 C'est quoi, l'éco-psychologie ? Entre psychologie et écologie

De même, l’écologie, au même titre que le discours religieux, a un impact sur les comportements quotidiens, et notamment sur l’alimentation, de la même manière que les musulmans mangent halal ou que les juifs mangent casher pour se conformer au dogme religieux auxquels ils croient. 

Sanctuaire de biodiversité, conversion au bio… Il est vrai que le vocabulaire employé a de quoi interroger. Certaines grandes figures écologistes ont d’ailleurs un faux air prophétique, à l’image de la jeune Greta Thunberg. L’écologie viendrait-elle combler un vide apparu avec la déchristianisation 🤔?

🤓 Ainsi, d’après Michael Shellenberger, auteur très controversé de « Apocalypse Zéro : Pourquoi l'alarmisme environnemental est dangereux », l’écologisme apocalyptique satisfait aux mêmes besoins psychologiques et spirituels que le judéo-christianisme et d’autres religions. Jérôme Fourquet, directeur du département en charge de l’opinion à l’Ifop, établit également un parallèle entre le fonctionnement de l’écologisme d’aujourd’hui et la matrice catholique d’autrefois, tout en précisant que le discours écologiste s’appuie sur des travaux scientifiques exclus du registre du dogme ou de la foi. D’après lui, il serait plus juste d’affirmer que l’écologie fonctionne comme une religion ou peut jouer le rôle sociologique d’une nouvelle religion.

👉 Ecospiritualité, se reconnecter à la Terre

L’écologie est fondée sur des données scientifiques

Si la dimension spirituelle de l’écologie est indéniable, il s’agit plus d’une éthique personnelle basée sur des recherches tout ce qu’il y a de plus scientifique et particulièrement poussées que d’un dogme ou des textes sacrés 🙏. Il n’existe pas, que l’on sache, d’Eglise, de rites collectifs ou d’une institution des écologistes. S’il est vrai que certains rassemblements notamment aux Etats-Unis - les Rainbow Gatherings - sont organisés autour d’idéaux de paix et d’écologie, et donnent lieu à des séances de méditation et de prière en pleine nature, la pratique est quand même très en marge. Ainsi, la grande différence entre l’écologie et la religion, c’est que le constat s’appuie sur des faits scientifiques indiscutables. Et les experts du GIEC, dont les rapports peuvent un peu être considérés comme la Bible en matière de dérèglement climatique, sur formels sur cette question.

Certains vont même plus loin, à l’image de Lynn White, historien américain décédé en 1987, qui estimait que la crise écologique s’expliquait par l’émergence, au cours du Moyen-Âge européen, d’une interprétation du christianisme qui en a fait « la religion la plus anthropocentrique que le monde ait connue », au point de couper complètement l’Homme de la nature, plaçant ainsi la religion en véritable responsable de la crise environnementale de notre époque.

👉 Sylvothérapie : se reconnecter à soi au contact des arbres

Comparer l’écologie à la religion pour la décrédibiliser

Comparer l’écologie à une religion revient à décrédibiliser un mouvement qui s’appuie pourtant sur des données démontrées scientifiquement 👎.

D’après les termes de l’économiste John Kay rapportés par le Financial Times, par exemple, « Le monde des affaires devrait traiter le mouvement écologiste comme n’importe quelle autre croyance religieuse ». D’après lui, en effet, l’écologie a repris à son compte le mythe de la chute originelle, empreint du mythe religieux de l’Apocalypse. S’il est vrai, à ses yeux, que la planète se réchauffe, le fait que la faute soit imputable aux activités humaines est de son côté discutable, et renverrait à une doctrine d’ordre religieuse, justifiant le lien entre nos péchés passés et les catastrophes à venir. De ce fait, les hommes d’affaires n’auraient pas à y adhérer. Un argument de plus, donc, pour alimenter les thèses des négationnistes climatiques 🙄.

👉  Climato-sceptiques : Quelles sont les théories de ceux qui doutent ?

Quand l’écologie rencontre la religion

Au cours de la COP27 à Charm-El-Cheikh en Égypte, les représentants des grandes religions mondiales (christianisme, islam, judaïsme, bouddhisme, hindouisme) ont élaboré dix commandements écologistes pour la protection de la vie sur Terre afin d’inciter les croyants et les institutions religieuses à mettre leur pouvoir au service de la cause environnementale 🌿. Rappelant la responsabilité de l’être humain d’aimer et de protéger la nature, les règles établies s’accordent sur le fait que toute vie doit être traitée avec respect, dans la mesure où la nature est imprégnée par le spirituel ou par Dieu, et que l’interdépendance entre tous les êtres qui font partie d’un grand tout nécessite de prendre soin de la planète. Il y est rappelé que le bien-être de l’humanité ne peut pas être envisagé sans le bien-être du reste du monde 🌍. Ainsi, d’après Yonatan Neril, rabbin israélien, « La religion aussi doit se convertir à l’écologisme ».

👉 Mort écologique : quelle est la fin la plus verte ?

À retenir

De nombreuses voix s’élèvent afin d’assimiler l’écologie à une religion prospérant sur les ruines du christianisme. S’il est vrai que l’écologie possède une dimension spirituelle, elle n’en est pas moins entièrement fondée sur les données les plus récentes et les plus pointues de la science, et non sur un dogme ou des textes sacrés. Il s’ensuit que l’écologie ne peut en rien être assimilée à une religion, même si cet argument est parfois brandi par les climatosceptiques et éco sceptiques à l’appui de leurs thèses. Elle peut, tout au plus, jouer auprès de certains le rôle sociologique d’une nouvelle religion.

Explorer - protéger - se ressourcer
#BornToBeWild

Sources : courrierinternational.com, caminteresse.fr, sudouest.fr, alerte-environnement.fr, lafranceagricole.fr, lemonde.fr, reporterre.net

Retrouvez les articles sur le thème :

Article proposé par Equipe Rédaction

Amoureux de la nature - Born To Be Wild

Nos derniers articles

Un mode vie durable, c'est quoi au juste ?

Les experts sont formels, et ne cessent de tirer la sonnette d’alarme : notre mode de vie et de consommation impacte à ce point l’environnement, les écosystèmes et la biodiversité qu’il est insoutenable sur le long terme pour la planète. En d’autres termes il faudra immanquablement en changer, et dans ce domaine, le plus tôt sera le mieux : tout l’enjeu est de ne pas atteindre le point de bascule au-delà duquel la résilience des écosystèmes sera compromise au point d’en risquer l’effondrement 😱. De ce fait, l’adoption d’un mode de vie durable n’est pas seulement une recommandation, mais devient une nécessité. De quoi s’agit-il exactement ? Sur quels leviers pouvons-nous agir, à notre niveau dès aujourd’hui 🤔 ?

Les Jeux Olympiques de Paris seront écolos, vraiment ?

Réduction de moitié des émissions de CO2 liées à l’organisation des jeux, utilisation exclusive d’énergie renouvelable et quasi exclusive d’infrastructures déjà existantes ou temporaires, restauration bas carbone… Les engagements de Paris 2024 en matière d’environnement sont ambitieux. Mais la promesse de Jeux écologiques est-elle crédible ? N’existe-t-il pas une incompatibilité de fait entre l’organisation d’un tel évènement et la lutte contre le changement climatique ? Faut-il crier au greenwashing 🤔?

Qui pollue le plus, l'avion ou le bateau ? The winner is...

On entend très souvent de nombreux griefs contre le trafic aérien dans la lutte contre le réchauffement climatique, désignés comme LE moyen de transport à éviter absolument pour limiter nos émissions. C’est oublier que le transport maritime n’a rien de bien plus reluisant, et engendrerait une pollution parfois dénoncée comme étant en réalité plus importante que celle de l’aérien. Or, d’après l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC), le transport maritime représente plus de 80 % des volumes transportés et 90 % des échanges intercontinentaux de marchandises. Tous les moyens de transport polluent, c’est un fait, mais dans quelle mesure ? Qui, de l’avion ou du bateau, remporte la palme du moyen de transport le plus polluant 🤔?

Comment préparer son jardin pour le printemps ? 9 Conseils

Les jours rallongent, le soleil fait progressivement son retour, quelques bourgeons apparaissent sur les arbres… Ça sent bon le printemps, ça 😎 ! Et avec lui, comme chaque année, les affaires vont pouvoir reprendre au jardin après cette longue période d’accalmie. Vous allez bientôt pouvoir dégainer vos graines et plants, mais avant toute chose, une bonne préparation est indispensable ! Comment s’assurer un beau jardin et un potager productif pour toute la saison ? Suivez le guide !

Les giboulées de mars, c'est quoi au juste ?

Comme le veut le dicton « Si de toute l'année le pire des mois est février, méfie-toi aussi de mars et de ses giboulées ». Au moment où l’on voit, au loin, le printemps arriver avec soulagement, cette période marque avant tout une transition entre deux saisons. Et oui, le mois de mars est réputé pour sa météo capricieuse et ses fameuses giboulées. Alors c’est quoi, exactement une giboulée, et comment expliquer ce curieux phénomène météorologique ? Amareo fait la pluie et le beau temps et vous explique tout ça ! 👇

Retour à la campagne : l'exode urbain n'aura pas eu lieu

« Paris, tu paries, Paris, que je te quitte. Je te plaque sur tes trottoirs sales ». Comme la chanteuse Camille, tous les citadins ont un jour envisagé de tout plaquer pour partir vivre à la campagne. Mais quand certains ne font qu’y penser, d’autres passent à l’acte. Réaction post confinement ou véritable tendance ? 4 ans après la pandémie, l'exode rural n'aura pas eu lieu ! Explications.

La playlist nature qui fait du bien

Nature - Peinture

Amareo

  1. Côte maritimeZen Ambiance D'eau Calme
    3:28
  2. Se délasserZen Ambiance D'eau Calme
    3:29
  3. Orage: Pluie Sur Le ToitSons De Pluie HD
    3:10
  4. Orage: Pluie ForteSons De Pluie HD
    2:55
  5. Ronronnement relaxantOasis de sommeil
    3:27
  6. La tempête tropicale à l'horizonSomnolent Jean
    1:42
  7. Pluie dans la Forêt, Pt. 01Sons de la Nature Projet France de TraxLab
    1:23
  8. Chant de cigales, Vol. 1Bruitages
    3:02
  9. Sons des rivières: Vent, ruisseauBruits naturels
    4:17
  10. Relax NaturelleChant d'Oiseaux
    2:39
  11. Bruits de feu crépitantZone de la Musique Relaxante
    3:29

Qui sommes nous?

Chaque jour, nous avons à cœur de vous montrer les merveilles de Mère Nature et de vous offrir un bol d'air frais. Nous vous donnerons également quelques conseils pour prendre soin de notre belle planète, sans injonction ni culpabilisation. 👉Pour en savoir plus sur nous.

Les pages qu'il faut suivre 

📸 Suivez-nous sur Instagram


La photo qui nous fait vibrer 


Plage de Mesquer - Regarder le soleil se coucher dans la mer... une de mes madeleines.  Chaque jour le spectacle est différent. Ce jour-là, il y a des nuages, les rayons les transpercent. Le reflet du soleil dans l'eau donne à la mer un ton unique, changeant à chaque minute. Il reste quelques traces du passage des enfants, que la mer douce mais sure efface une à une. Ecouter la mer, voir son étendue sans fin ... j'y passerais des heures

📷 By Anne-Fleur Saraux. 

Partagez vos photos sur Instagram avec le #amareochezvous. 

La citation qui nous parle