Faune IDF : contribuez vous aussi à la protection des oiseaux !

Mis à jour le par Equipe Rédaction

Quand on pense à l’Île de France, c’est plutôt le béton, l’urbanisation et les pots d’échappement qui viennent à l’esprit, pas tellement la faune ni la flore… Région la plus peuplée de France avec plus de 12 millions d’habitants, c’est également la plus dense et la plus artificialisée : il est vrai que le recul des espaces naturels et des zones humides y met la biodiversité à rude épreuve. 22% du territoire de la région parisienne est urbanisé. « Seulement ? », est-on presque tenté de se dire. C’est pourtant déjà trop pour assurer la quiétude de la vie animale et végétale🌿, vous répondront les naturalistes. La région parisienne totalise à elle seule près de 20% de la population française, sur seulement 2% du territoire national. D’une manière générale, l’Île-de-France a perdu ¼ de ses oiseaux au cours des 15 dernières années, et le nombre de moineaux a chuté de 73% à Paris entre 2004 et 2017. Pour surveiller de près l’évolution des populations d’animaux sauvages de Région parisiennes, la LPO IDF et le CORIF ont développé le projet Faune-iledefrance. Zoom sur une mine d’informations au service de la biodiversité !

Faune IDF : contribuez vous aussi à la protection des oiseaux !
Sommaire :

La faune à l’épreuve de l’urbanisation

Les temps sont durs pour les oiseaux : l’Europe abriterait 421 millions d’individus de moins qu’il y a 30 ans, avec un déclin de près de 90% chez certaines espèces telles que la perdrix grise, le moineau ou l’étourneau 😱. On s’en serait douté, cette érosion dramatique de la biodiversité n’épargne pas la Région parisienne, loin s’en faut… L’agence régionale de la biodiversité tire la sonnette d’alarme quant au déclin des espèces d’animaux sauvages en région parisienne. L’étalement urbain est au banc des accusés : 1470 hectares de nature y ont été perdus chaque année sur le dernier quart de siècle. Mais également l’agriculture, et ses grandes cultures céréalières, qui, à grand renfort de pesticides, n’arrange rien. Sans parler des voies de circulation…

👉 L'eutrophisation : tout savoir sur cette pollution de l'eau

Résultat : c’est la catastrophe. Du fait de ces pressions insoutenables pour le règne animal et végétal, le nombre de moineaux a chuté de 73% à Paris entre 2004 et 2017 🐦. Même dans les forêts franciliennes il ne fait plus bon vivre, du fait de réseaux routiers qui fragmentent les habitats et interdisent toute quiétude. Les animaux sont fragilisés, vulnérables, et leur population se réduit inexorablement. Les murins à oreilles échancrées et les rhinolophes, ces chauves-souris, ont vu leur population fondre comme neige au soleil, avec un taux de disparition de plus de 90% 🦇.

Pollutions de l’air, de l’eau, des sols, sonores, lumineuses… Les pressions anthropiques sont à leur comble, toutes les conditions sont réunies pour une érosion vertigineuse de la biodiversité.

👉 Pourquoi parle-t-on de la sixième extinction ?

Une biodiversité francilienne qui n’a pas dit son dernier mot

Et pourtant, ont été recensés en Île de France pas moins de 228 espèces d’oiseaux, 18 000 espèces d’insectes, et 60 espèces de mammifères, ce qui n’est pas si mal au regard du nombre d’espèces observables en France. Paris intra-muros n’abrite pas moins de 60 espèces d’oiseaux nicheurs 🐣, avec certains réservoirs de biodiversités parfois insoupçonnés, comme c’est le cas du cimetière du Père-Lachaise. Si le nombre d’individus est en chute libre, la biodiversité s’accroche, ce qui signifie qu’il est encore temps d’agir.

Lapin, sanglier, blaireau, chat sauvage, fouine, cerf, chevreuil, renard, buse, hibou moyen-duc, chouette hulotte, épervier, chauve-souris… La nature fait de la résistance : contre toute attente, ça grouille de vie en Île de France !

👉 Végétalisation, qu'est-ce que c'est ? Quelle utilité ?

Faune IDF : l’outil de la LPO pour répertorier les animaux sauvages

Pour rassembler des données naturalistes sur toute l’Île-de-France, la LPO IDF et le CORIF ont développé le projet Faune-iledefrance, sous la forme d’un site collaboratif et associatif. Chaque participant peut ainsi contribuer, à son échelle, à la protection des oiseaux, des écosystèmes dont ils dépendent, de la faune et de la flore sauvage, en renseignant les données qu’il souhaite et en les partageant sur cet outil 💻.

Le site www.fauneiledefrance.org permet ainsi de saisir les données collectées et de les centraliser dans une base de données dédiée. Si au départ le projet se concentrait plus sur l’observation des oiseaux, il est ouvert à l’observation de l’ensemble de la faune francilienne. Y sont donc répertoriées les observations sur près de 400 espèces d’oiseaux, 54 de mammifères, 20 espèces de chauves-souris, 19 espèces d’amphibiens, 13 espèces de reptiles, 91 espèces de papillons diurnes (rhopalocères) et 59 espèces d’odonates (libellules et demoiselles) 💪.

Comment saisir ses observations ?

Après vous être inscrit, vous pouvez saisir et transmettre vos propres observations sur le terrain. Pour cela, rien de plus simple : il suffit de déterminer le lieu précis de votre observation en précisant le nom exact du lieu-dit concerné, aidé éventuellement du listing proposé par le site, ou directement sur la carte de la commune en sélectionnant au point jaune correspondant 📍. Cliquez sur « ajouter des observations pour ce lieu-dit » et précisez la date de la constatation.

Sélectionnez ensuite l’espèce concernée en tapant les premières lettres afin de faire apparaître le menu déroulant, précisez le nombre total d’oiseaux et ajoutez le commentaire de votre choix. Concernant le nombre d’animaux observés, 4 possibilités s’offrent à vous : la valeur exacte, si vous la connaissez, la valeur minimale, une estimation de votre part, ou la mention « non compté ». N’hésitez pas à ajouter toutes sortes d’observations, ne soyez pas avare de remarques sur le comportement observé, l’habitat, etc 🪶 …

👉 Mangeoire oiseaux : tout savoir pour bien les nourrir

Le code atlas permettra d’aider au recensement des oiseaux nicheurs, en précisant le statut des animaux observés. Ainsi, la LPO pourra évaluer la progression ou la régression des espèces en question, et se fera une idée plus précise des dynamiques de populations. Les 3 statuts de reproduction vont de « nicheurs possibles » (espèces détectées pour la première fois par l’observateur sur un site, sans indice précis de nidification) à « nicheurs certains » (lorsque l’observateur peut affirmer avec certitude une nidification en cours), en passant par « nicheurs probables » (en cas d’indices de cantonnement et/ou de préparation d’une reproduction). Les observations doivent donc être les plus précises possible !

👉 Birdnet, enfin une application pour reconnaître le chant des oiseaux

À retenir :

La Région parisienne, malgré son important taux d’urbanisation, abrite des milliers d’espèces d’animaux sauvages, mis à mal par l’étalement urbain, l’agriculture et le morcellement des habitats. Le projet Faune-iledefrance a été développé par la LPO IDF et le CORIF afin de rassembler des données naturalistes sur toute l’Île-de-France, et de contribuer à la protection des oiseaux, des écosystèmes, de la faune et de la flore sauvage. Un formidable observatoire de l’ensemble de la faune francilienne, collaboratif et associatif, sur lequel tout un chacun peut transmettre ses propres observations !

Explorer - protéger - se ressourcer
#BornToBeWild


Sources : lemonde.fr, faunesauvage.fr, biolovision.net, reporterre.net, ecole-de-cordelle.etab.ac-lyon.fr, faune-iledefrance.org

Retrouvez les articles sur le thème :

Article proposé par Equipe Rédaction

Amoureux de la nature - Born To Be Wild

Nos derniers articles

Randonner léger : nos astuces poids plume !

Le sac à dos du randonneur est à la fois son meilleur allié, et son pire ennemi. S’équiper pour ne pas manquer, oui, mais sans se surcharger, voilà tout l’art de bien préparer une randonnée. Et ça, ça se réfléchit en amont. Plus on part longtemps, plus on est tenté d’emporter d’affaires, et plus le poids risque de devenir un terrible fardeau… Car oui, un sac trop lourd peut littéralement gâcher votre aventure et la transformer en calvaire. Au croisement des chemins entre confort, respect de la sécurité et du budget, suivez nos astuces pour trouver le juste milieu et randonner léger !

GR 75, faites le tour de Paris à pied, vous allez adorer !

Vous pensez que les grandes randonnées ne sont pas accessibles aux citadins Parisiens ? Cet itinéraire va vous prouver le contraire. Enfilez vos chaussures de marche, on vous emmène faire le tour de Paris à pied, sur la trace du GR 75 🥾.

Reprise gratuite des pneus usagés pour les particuliers : ce qui change en 2024

577 000 tonnes de pneumatiques sont mises sur le marché chaque année en France, soit 59 millions de pneus. Ces futurs déchets, bien que n’étant pas considérés comme dangereux, n’en sont pas moins composés de produits toxiques et présentent un risque tant pour l’environnement que pour la santé publique. Bonne nouvelle : depuis le 1er janvier 2024, les particuliers peuvent déposer gratuitement leurs pneus usagers chez un distributeur, sans obligation d’achat de pneus neufs. Débriefing 👇

Quelle est la nourriture qui pollue le plus ?

Manger pollue, c’est un fait. OK, mais il faut bien manger pour vivre, sommes-nous tentés de répondre… Certes, mais cessons un instant d’enfoncer des portes ouvertes et venons-en au fait : de la même manière que côté santé, il existe la malbouffe, celle qui fait plaisir au palais, mais dont il ne faut pas abuser, certains aliments sont, plus encore que les autres, des désastres écologiques : il est possible, et même indispensable, de prendre en compte le prisme environnemental dans nos choix alimentaires afin de réduire, au quotidien, notre empreinte sur la planète. Quel est le top 10 des aliments à bannir et à limiter ? Menu de la nourriture la plus polluante au monde 🤮

Comment se débarrasser des guêpes naturellement en 10 astuces

Vous êtes confortablement installé en terrasse, vous chillez, on ne peut plus détendu, et vous vous apprêtez à partager un agréable déjeuner entre amis ou en famille, avec son lot de melons, grillades et autres réjouissances. Oui, tout aurait pu être parfait, sans elles : Bzzzzz ! Il n’est pas rare qu’une ou plusieurs guêpes s’invitent à table pour profiter elles-aussi de ces mets très appréciés, ou autour de la piscine, à la recherche d’eau pour s’hydrater... Un phénomène classique, mais TELLEMENT agaçant et potentiellement dangereux, car elles peuvent être amenées à piquer un de vos convives ou un animal de compagnie. Seulement voilà, les guêpes, comme tous les animaux, ont, elles aussi, un rôle à jouer dans les écosystèmes et la biodiversité. Votre objectif ? Les éloigner sans les tuer ni vous faire piquer. Quels sont les meilleurs répulsifs faits maison naturels pour les tenir à distance respectable de votre buffet 🐝 ?

Comment se débarrasser des poux radicalement (et naturellement) ?

Peut-être avez-vous eu la désagréable surprise de constater la présence de passagers clandestins indésirables sur vos charmantes têtes blondes, au retour d’une colo ou tout simplement en revenant de l’école : oui, les poux ont le don de s’inviter chez vous de manière insidieuse, et de s’immiscer partout ! Votre objectif est donc de vous en débarrasser au plus vite, mais sans passer par la case insecticide toxique, néfaste tant pour ces parasites voraces – bien qu’ils y soient de plus en plus résistants - que pour votre enfant, et bien sûr pour la planète 🌍… Bonne nouvelle, les méthodes naturelles ET efficaces existent. Chasser les poux sans traitement de choc chimique est à la portée de tous.

La playlist nature qui fait du bien

Nature - Peinture

Amareo

  1. Côte maritimeZen Ambiance D'eau Calme
    3:28
  2. Se délasserZen Ambiance D'eau Calme
    3:29
  3. Orage: Pluie Sur Le ToitSons De Pluie HD
    3:10
  4. Orage: Pluie ForteSons De Pluie HD
    2:55
  5. Ronronnement relaxantOasis de sommeil
    3:27
  6. La tempête tropicale à l'horizonSomnolent Jean
    1:42
  7. Pluie dans la Forêt, Pt. 01Sons de la Nature Projet France de TraxLab
    1:23
  8. Chant de cigales, Vol. 1Bruitages
    3:02
  9. Sons des rivières: Vent, ruisseauBruits naturels
    4:17
  10. Relax NaturelleChant d'Oiseaux
    2:39
  11. Bruits de feu crépitantZone de la Musique Relaxante
    3:29

Qui sommes nous?

Chaque jour, nous avons à cœur de vous montrer les merveilles de Mère Nature et de vous offrir un bol d'air frais. Nous vous donnerons également quelques conseils pour prendre soin de notre belle planète, sans injonction ni culpabilisation. 👉Pour en savoir plus sur nous.

La citation qui nous parle