Mangeoire oiseaux : tout savoir pour bien les nourrir

Mis à jour le par Equipe Rédaction

Les frimas de l’hiver sont bien cruels pour nos amis les oiseaux du jardin : les vers sont peu accessibles en raison des sols durs et gelés, les graines et les insectes viennent à manquer, la neige peut recouvrir les rares ressources, et pour couronner le tout, les jours raccourcissent : le temps est donc compté pour trouver à se remplir l’estomac. L’énergie dépensée pour supporter les températures négatives et trouver de quoi se mettre dans le bec est difficilement compensée 🥶… Mettre à leur disposition de la nourriture adaptée dans une mangeoire les aidera à passer ce cap difficile et réduira la mortalité. Et quel joli spectacle que d’observer leurs allées et venues par la fenêtre au fil de la journée. Pour tout savoir sur les mangeoires à oiseaux, c’est par ici.

Mangeoire oiseaux : tout savoir pour bien les nourrir
Sommaire :

Quel type de mangeoire à oiseaux fabriquer ?

Vous pouvez bien sûr faire l’acquisition d’une mangeoire déjà toute faite en jardinerie, mais la fabriquer vous-même est tout à fait accessible, et aura le mérite de vous faire faire un peu de récup 🛠️ ! Il existe différentes formes ou types de mangeoires :

  • La mangeoire plateau, avec ou sans toit.
  • La mangeoire trémie, avec couvercle amovible, qui permet de laisser les aliments en libre-service grâce à un stockage plus important.
  • Les mangeoires recyclées.

Chacune d’elles pourra être posée, suspendue, sur pieds, accrochée… Les possibilités sont infinies 🤗 ! De nombreux tutos ou plans sont disponibles sur internet.

Choix des matériaux

Pour confectionner votre mangeoire plateau ou trémie, le mieux est d’opter pour un bois qui résiste à l’humidité (pin, mélèze, chêne, cèdre rouge, …), d’une épaisseur minimale de 1cm, et d’éviter les contre-plaqués et agglomérés (ils gonfleraient au contact de l’eau).

L’intérieur en particulier devra rester brut pour ne pas intoxiquer nos convives 🐦. Mais même à l’extérieur, l’idéal est d’éviter les vernis, peintures ou traitements. Le mélèze et le cèdre rouge ne nécessitent pas de protection particulière, ils sont imputrescibles. Les autres types de bois pourront être imprégnés à la cire d’abeille ou à l’huile de lin, ou encore aux lasures utilisées en apiculture 🐝, pour rester green jusqu’au bout des ailes. Et d'ailleurs, en parlant de ça... 👉 6 gestes simples à adopter pour aider les abeilles.

Une toile goudronnée pourra recouvrir le toit de la mangeoire et protéger son contenu des intempéries. Ils vont l'adorer ! Et pour plus de conseils : 5 façons de prendre soin des oiseaux l'hiver.

Mangeoire recyclée : tout est permis !

Mais peut-être n’avez-vous pas l’âme d’un bricoleur, et il n’y a pas de honte à ça ! Dans ce cas, le choix d’une mangeoire recyclée est tout à fait indiqué, et aura le mérite d’offrir une seconde vie bien utile à vos emballages ou autres encombrants ♻️. Cela peut être une simple boîte de lait découpée, ou une bouteille plastique retournée, des pots en verre ou en terre, une boîte de conserve… L’imagination n’a pas de limite ! Une simple bûche dans laquelle vous aurez foré des cavités d’au moins 25 mm de diamètre, que vous remplirez d’un mélange de graisse et de graines pourra servir de mangeoire pour les petits acrobates, comme les mésanges. Ou pourquoi pas une demi-noix de coco évidée, fixée sur une tige et remplie du même mélange 🥥 ? Il est également possible d’enfiler des cacahuètes entières ou des noix directement sur fil, en mode guirlande. Mangeoire en palettes, en bâtonnets de glace…

Au final, absolument tout ce qui traîne chez vous peut servir de matière première pour votre mangeoire de fortune, du moment qu’on peut le fixer quelque part et le remplir de nourriture. Vous pouvez laisser parler votre créativité 🎨 !

Où placer votre mangeoire ?

Vous avez fabriqué de vos blanches mains une belle mangeoire ? Bravo ! On vous avait dit que ce n’était pas sorcier. Pour déterminer « the place to be » de cet hiver pour vos hôtes, reste à l’installer intelligemment :

  • Il vaut mieux privilégier un endroit plutôt abrité des intempéries, de préférence ensoleillé, en hauteur et bien dégagé afin que vos protégés se sentent en sécurité.
  • Aux alentours, ils auront besoin de se percher çà et là : des arbres, clôtures ou autres seront donc les bienvenus. Mais pas trop près non plus, afin de ne pas fournir d’accès facile aux prédateurs 😼…
  • Bien sûr, pensez aussi à vous, et essayez de trouver un endroit visible depuis votre maison afin de pouvoir savourer ce spectacle. Votre chat appréciera tout autant que vous cet agréable tableau, mais pas pour les mêmes raisons…
  • En revanche, il vaut mieux disposer la mangeoire à distance des vitres, afin d’éviter les collisions et ses conséquences souvent mortelles ⚰️ !

Si vous avez confectionné plusieurs mangeoires, il est conseillé de les disperser à plusieurs endroits différents : cela limitera la propagation des maladies liées à ces rassemblements d’oiseaux 🤒.

Vos enfants vont adorer ce magnifique spectacle, bien au chaud derrière les carreaux, un excellent moyen de les sensibiliser à la nature.

Quand nourrir les oiseaux ?

Les premières gelées sonnent l’ouverture de la saison de nourrissage 🧊, c’est-à-dire généralement au mois de novembre, jusqu’à la fin de l’hiver, fin mars, en fonction de votre climat. L’idéal est de rester constant : les oiseaux prendront rapidement l’habitude de venir se nourrir chez vous, et seraient perturbés et fragilisés en cas d’interruption.

⚠️
Mais attention : le nourrissage à l’année, et en particulier pendant la période de reproduction (printemps/été), est déconseillé par la LPO (Ligue pour la protection des oiseaux) !

Que prévoir au menu ?

Question quantité, c’est « open-bar » : laissez-en à disposition en permanence. Faites juste attention à la conservation en cas de grande quantité d’aliments, notamment pour les mangeoires plateau (elle ne doit pas prendre l’humidité). Et pour composer votre carte, vous aurez l’embarras du choix.

  • En période hivernale, on pourra proposer des aliments riches en lipide, qui fournissent beaucoup d’énergie en cette période à risque. Dans cette catégorie, on trouvera :
  • La graisse sous toutes ses formes : beurre, saindoux, suif, margarine, lard (non salé !), éventuellement en mélange avec des graines, fruits rouges ou insectes. Quelle boule de graisse choisir ?
  • Des graines de tournesol (le péché mignon des mésanges !) ou des cacahuètes 🥜 (non grillées, non salées).
  • Des fruits secs.

On pourra proposer également des graines ou des flocons d’avoine, qui sont indispensables à certaines espèces. Mais également du maïs concassé, du blé, de l’orge, des graines de millet, des fruits de saison, des noix et noisettes fraîches, des vers de farine à l’attention des insectivores. Le plus simple est de se dégoter un mélange de graines complet, et pas trop bas de gamme, qui couvrira les besoins de plusieurs espèces (un mélange optimal sera composé d'1/3 de tournesol noir, de 1/3 cacahuètes et de 1/3 de maïs concassé 🌽).

⚠️
Attention : on bannit le lait et le pain ! Et bien sûr, on pense à l’eau en période de gel…

En suivant ces quelques conseils, votre mangeoire devrait être rapidement identifiée dans le quartier comme LE bar étape bien cosy, où manger à l’œil sans vergogne 🍽️.

Votre mangeoire ne rencontre pas le succès escompté ?

Malgré vos efforts, c’est la déception ! Les oiseaux semblent bouder votre belle mangeoire en matériaux recyclés. Essayons de comprendre pourquoi :

  • Déjà, ne soyez pas trop pressé ! Il faut leur laisser le temps de la repérer, d’oser s’en approcher… de prendre leurs marques, en somme ! Nul doute que quand ils auront sauté le pas, le contenu de votre mangeoire aura un petit goût de « reviens-y » 😋.
  • Il est possible que vous ayez installé votre buffet trop tôt dans l’automne et qu’ils trouvent encore suffisamment de nourriture par eux-mêmes. C’est quand ils auront à se serrer un peu la ceinture que votre proposition les intéressera !
  • Avez-vous bien réfléchi à l’endroit où vous l’avez installé ? Les prédateurs peuvent-ils facilement y accéder 🐈 ?
  • Si vous avez mis des aliments depuis un moment, ils sont peut-être gâtés : les graines ont-elles pris l’eau ? Ont-elles moisi ?
À retenir

Nourrir les oiseaux l’hiver, c’est leur donner un précieux coup de pouce pour traverser cette période difficile ⛄. Vous pouvez mettre à leur disposition des aliments adaptés dans une mangeoire, que vous pourrez éventuellement confectionner vous-même avec des matériaux de récup. Ils vous diront « cui-cui » 😉 ! Vous n’aurez plus qu’à vous installer bien au chaud de l’autre côté de la vitre et à profiter du spectacle envoûtant du va-et-vient ininterrompu des oiseaux. Intéressez-vous aux différentes espèces qui défilent sous vos yeux : les connaissez-vous toutes ? Une charmante occasion d’en savoir un peu plus sur la faune de votre jardin.

Explorer - protéger - se ressourcer
#BornToBeWild

Sources : LPO Auvergne, LPO PACA, LPO.fr

Vous avez bien encore 5 minutes ? #SlowLife : 

Retrouvez les articles sur le thème :

Article proposé par Equipe Rédaction

Amoureux de la nature - Born To Be Wild

Nos derniers articles

Prévention des feux de forêt, ce que vous devez savoir

L’été dernier a marqué les esprits du fait de la recrudescence des feux de forêt, et sonnera comme l’été de tous les records : celui des surfaces brûlées et celui des émissions de carbone en Europe. Pour la seule Union Européenne, plus de 785 000 hectares sont ainsi partis en fumée du 1er janvier au 19 novembre, et 9 mégatonnes de CO2 ont ainsi été rejetées - contre une moyenne annuelle de 6,75 mégatonnes en 2003-2021 - du seul fait de ces incendies ravageurs, avec évidemment un énorme pic estival… Il est impératif que l’été 2024 ne suive pas cette tendance apocalyptique, et pour cela, la prévention est la clé 🗝️

Les produits chimiques éternels, le poison du siècle !

Ils font polémique en ce moment, et à juste titre : les PFAS (prononcez « pifasse »), ces « produits chimiques éternels », sont partout. Textiles, emballages alimentaires, ustensiles de cuisine, cosmétiques… Quelle est l’ampleur du phénomène ? En quoi est-ce dangereux pour notre santé ? Quels sont les impacts environnementaux de cette véritable invasion ? Comment expliquer cette omniprésence de substances dont la nocivité est parfaitement connue ? Voici tout ce que vous devez savoir sur les PFAS 👇

Les conséquences du réchauffement climatique sur la fertilité

Les effets du réchauffement climatique passent désormais difficilement inaperçus : évènements météorologiques extrêmes, canicules, sécheresses, incendies de forêts, insécurité alimentaire… Des effets qui gagnent également la sphère sanitaire, en impactant sous de nombreux aspects la santé humaine. Notamment, notre fertilité, au même titre que celle de nombreuses espèces, pourrait en pâtir. Explications 👇

Les fanons de la baleine, une merveille de la nature

Cet imposant mammifère marin est aussi célèbre que méconnu. Il existe près de 90 espèces de ce cétacé, au sein duquel on peut distinguer les baleines à dents, dites « Odontocètes » des baleines à fanons, dites « Mysticètes », telles que la baleine à bosse, le rorqual commun ou encore la baleine bleue. La plus petite d’entre elles, la baleine pygmée, mesure environ 6 mètres, et la plus grande, une trentaine pour environ 150 tonnes ! Ainsi, la bouche du plus gros animal vivant de notre planète est dotée de ces étranges lames cornées… De quoi s’agit-il exactement, et à quoi servent, au juste, les fanons de la baleine ? La réponse 👇

Comment faire son Bee Wrap soi-même ? Le tuto !

Tote bag, disques démaquillants lavables, Furoshiki, … Dans le cadre d’une démarche zéro déchets, le Bee Wrap est lui aussi un indispensable ! Ces emballages réutilisables vous permettront de tourner le dos aux films alimentaires et autres papiers aluminium dans la cuisine. Mode d’emploi ! 👇

Loi AGEC, la loi anti-gaspi, que prévoit-elle exactement ?

La loi AGEC n° 2020-105 du 10 février 2020 (loi anti-gaspillage pour une économie circulaire) ambitionnait d’accélérer la transition de nos modèles de production et de consommation, dans l’optique de réduire les déchets, préserver les ressources naturelles, limiter le réchauffement climatique et protéger la biodiversité. Pour cela, elle annonce une transformation de notre système vers une économie circulaire, afin de sortir du « produire – consommer – jeter » qui caractérise nos pratiques actuelles. Quels sont ses grands axes ? Quels premiers bilans peut-on en tirer ? 👇

La playlist nature qui fait du bien

Nature - Peinture

Amareo

  1. Côte maritimeZen Ambiance D'eau Calme
    3:28
  2. Se délasserZen Ambiance D'eau Calme
    3:29
  3. Orage: Pluie Sur Le ToitSons De Pluie HD
    3:10
  4. Orage: Pluie ForteSons De Pluie HD
    2:55
  5. Ronronnement relaxantOasis de sommeil
    3:27
  6. La tempête tropicale à l'horizonSomnolent Jean
    1:42
  7. Pluie dans la Forêt, Pt. 01Sons de la Nature Projet France de TraxLab
    1:23
  8. Chant de cigales, Vol. 1Bruitages
    3:02
  9. Sons des rivières: Vent, ruisseauBruits naturels
    4:17
  10. Relax NaturelleChant d'Oiseaux
    2:39
  11. Bruits de feu crépitantZone de la Musique Relaxante
    3:29

Qui sommes nous?

Chaque jour, nous avons à cœur de vous montrer les merveilles de Mère Nature et de vous offrir un bol d'air frais. Nous vous donnerons également quelques conseils pour prendre soin de notre belle planète, sans injonction ni culpabilisation. 👉Pour en savoir plus sur nous.

La citation qui nous parle


La playlist nature qui fait du bien

Nature - Peinture

Amareo

  1. Côte maritimeZen Ambiance D'eau Calme
    3:28
  2. Se délasserZen Ambiance D'eau Calme
    3:29
  3. Orage: Pluie Sur Le ToitSons De Pluie HD
    3:10
  4. Orage: Pluie ForteSons De Pluie HD
    2:55
  5. Ronronnement relaxantOasis de sommeil
    3:27
  6. La tempête tropicale à l'horizonSomnolent Jean
    1:42
  7. Pluie dans la Forêt, Pt. 01Sons de la Nature Projet France de TraxLab
    1:23
  8. Chant de cigales, Vol. 1Bruitages
    3:02
  9. Sons des rivières: Vent, ruisseauBruits naturels
    4:17
  10. Relax NaturelleChant d'Oiseaux
    2:39
  11. Bruits de feu crépitantZone de la Musique Relaxante
    3:29

La photo qui nous fait vibrer 


Plage de Mesquer - Regarder le soleil se coucher dans la mer... une de mes madeleines.  Chaque jour le spectacle est différent. Ce jour-là, il y a des nuages, les rayons les transpercent. Le reflet du soleil dans l'eau donne à la mer un ton unique, changeant à chaque minute. Il reste quelques traces du passage des enfants, que la mer douce mais sure efface une à une. Ecouter la mer, voir son étendue sans fin ... j'y passerais des heures

📷 By Anne-Fleur Saraux. 

Partagez vos photos sur Instagram avec le #amareochezvous. 

La citation qui nous parle