Les mangroves, des forêts pas comme les autres

Mis à jour le par Equipe Rédaction

Assez méconnues, les mangroves n’en sont pas moins de précieux écosystèmes. Ces étranges ensembles de végétation, entre terre et mer, sont irremplaçables à plus d’un titre. Elles abritent une biodiversité foisonnante, participent à l’atténuation du réchauffement climatique, et protègent le littoral et les communautés côtières des aléas naturels. Portrait d’une forêt qui ne ressemble à aucune autre 🌱.

Les mangroves, des forêts pas comme les autres

C’est quoi, la mangrove ?

Les mangroves sont des forêts tropicales à la végétation dense, situées pile à l’interface entre ciel et mer, le long des côtes et des estuaires, qui s’épanouissent les pieds dans l’eau salée. Principalement constituées de palétuviers caractérisés par leurs racines aériennes, elles ne constituent qu’1% de la surface des forêts tropicales du monde, et rendent pourtant des services environnementaux inestimables 💪. Leurs racines dites « échasses » plongent dans la mer, donnant à l’ensemble une ambiance presque inquiétante : un décor parfait pour une œuvre de Tim Burton ! Elles leur permettent en fait de respirer au sein de cette végétation dense.

Cet ensemble de végétation se développe en eau saumâtre, dans un mélange d’eau douce et d’eau de mer peu profonde, riche en sel et pauvre en oxygène, dans un substrat mou et instable tantôt immergé tantôt inondé au gré des marées. Elle s’étend sur une superficie approximative comprise entre 14 à 23 millions d’hectares à travers le monde, et borde ¼ des côtes tropicales, principalement entre les latitudes 25°N et 25°S 🌍.

👉 Le carbone bleu, l’arme secrète contre le réchauffement climatique

Un écosystème richissime

Malgré des conditions a priori peu propices à la vie terrestre, cette végétation très particulière abrite une biodiversité absolument foisonnante, dans les eaux calmes du littoral. Elles procurent en effet un abri à un très grand nombre d’espèces : crustacés, poissons, mollusques, amphibiens, oiseaux, jeunes requins… ça grouille littéralement de vie dans cet écosystème de marais maritime, et il suffit de s’y aventurer ne serait-ce que quelques instants pour s’en convaincre. Serpents, tortues, lézards, et même crocodiles y prospèrent. Ce sont de véritables nurseries 🚼 pour de nombreuses espèces, qui participent généreusement à alimenter les océans en poissons. Les racines de palétuviers forment ainsi un véritable réseau labyrinthe au sein duquel les alevins grandissent à l’abri des prédateurs. Au Bangladesh, le tigre du Bengale y a même trouvé refuge. 

En fait, plusieurs espèces en danger critique d’extinction dépendent intimement des mangroves pour survivre.

👉 Qu'est-ce que le Corail ? Pourquoi est-il si important ?

Un rempart précieux contre les aléas

Nul ne l’ignore désormais, le réchauffement climatique va se traduire par des évènements climatiques extrêmes et plus fréquents. Tempêtes tropicales, montée des eaux, tsunamis, raz de marée, ouragans 😱… Les temps promettent d’être de plus en plus durs pour les littoraux du monde entier, menacés par l’érosion et vulnérables face à des éléments désormais sans concession. Les mangroves, par leur situation privilégiée le long des côtes et leur végétation dense, font efficacement barrière à ces aléas🫷, et protègent les terres d’une partie des effets délétères de ces catastrophes naturelles. Ainsi, elles jouent un rôle central dans la résilience des écosystèmes et dans la stabilisation du littoral.

🤓 Notamment, une étude conduite après le tsunami qui a dévasté Palu, sur l’île de Sulawesi, en 2018 a démontré que les dégâts ont été moindres dans les zones protégées par des mangroves, qui auraient des effets plus protecteurs que les ouvrages artificiels. Notamment, « Les maisons des villages de Kabonga et de Labuan Bajo, dans la circonscription de Donggala, n’ont pas été détruites, car elles étaient protégées par une forêt de mangrove de 50 à 70 mètres d’épaisseur. Les villages voisins dépourvus de mangrove ont été dévastés par une vague de 5 mètres de haut », rapporte Widjo Kongko, spécialiste des tsunamis dont les propos ont été rapportés par Courrier International.

👉 L'injustice climatique : pas tous logés à la même enseigne

De puissants puits de carbone

Par ailleurs, les mangroves stockent d’importantes quantités de CO2 grâce à leur croissance rapide et leur haute efficacité photosynthétique, et participent, ainsi, à limiter le réchauffement climatique. N’ayons pas peur des mots, il s’agit même de l’écosystème au monde qui absorbe le plus de dioxyde de carbone. Elles stockent ainsi environ 34 millions de tonnes de carbone chaque année 💪. Enfin, les racines des palétuviers sont de véritables filtres purificateurs pour l’eau de mer, capables de retenir les nitrates, les phosphates et d’autres polluants de l’eau.

👉 Pollution marine, la comprendre pour bien agir

Des écosystèmes menacés

Pression démographique, industrialisation, exploitation du bois, implantation des élevages de crevettes… Les mangroves sont détruites au profit des terres agricoles ou d’autres infrastructures. Il s’agit notamment d’un des milieux les plus productifs en biomasses. Ce joyau de la biodiversité est mis à mal par les activités humaines. Ainsi, 40% des mangroves de la planète ont déjà disparu depuis les années 1960 😠. C’est pourquoi l’UNESCO mène un projet de restauration des mangroves dans sept pays d’Amérique latine (Colombie, Cuba, Équateur, El Salvador, Mexique, Panama, Pérou).

À retenir
Trait d’union entre terre et mer, les mangroves offrent un des écosystèmes les plus foisonnants qui soient sur terre. Elles contribuent à la sécurité alimentaire des communautés côtières tout autour du globe et abritent une biodiversité extrêmement riche. De plus, elles ont un rôle de véritable barrière naturelle contre les aléas naturels, de plus en plus fréquents, tels que les tempêtes tropicales, tsunamis, ou encore dans le cadre de l’élévation du niveau de la mer et de l’érosion du littoral. Il s’agit également du plus puissant puits de carbone qui existe. Préserver les mangroves, ces précieux écosystèmes très fragilisés par les activités humaines et le réchauffement climatique, est donc essentiel.
Explorer - protéger - se ressourcer
#BornToBeWild

Sources : ecologie.gouv.fr, wwf.fr, futura-sciences.com, caminteresse.fr, courrierinternational.com, geo.fr, odysseedelaterre.fr

Retrouvez les articles sur le thème :

Article proposé par Equipe Rédaction

Amoureux de la nature - Born To Be Wild

Nos derniers articles

Un mode vie durable, c'est quoi au juste ?

Les experts sont formels, et ne cessent de tirer la sonnette d’alarme : notre mode de vie et de consommation impacte à ce point l’environnement, les écosystèmes et la biodiversité qu’il est insoutenable sur le long terme pour la planète. En d’autres termes il faudra immanquablement en changer, et dans ce domaine, le plus tôt sera le mieux : tout l’enjeu est de ne pas atteindre le point de bascule au-delà duquel la résilience des écosystèmes sera compromise au point d’en risquer l’effondrement 😱. De ce fait, l’adoption d’un mode de vie durable n’est pas seulement une recommandation, mais devient une nécessité. De quoi s’agit-il exactement ? Sur quels leviers pouvons-nous agir, à notre niveau dès aujourd’hui 🤔 ?

Les Jeux Olympiques de Paris seront écolos, vraiment ?

Réduction de moitié des émissions de CO2 liées à l’organisation des jeux, utilisation exclusive d’énergie renouvelable et quasi exclusive d’infrastructures déjà existantes ou temporaires, restauration bas carbone… Les engagements de Paris 2024 en matière d’environnement sont ambitieux. Mais la promesse de Jeux écologiques est-elle crédible ? N’existe-t-il pas une incompatibilité de fait entre l’organisation d’un tel évènement et la lutte contre le changement climatique ? Faut-il crier au greenwashing 🤔?

Qui pollue le plus, l'avion ou le bateau ? The winner is...

On entend très souvent de nombreux griefs contre le trafic aérien dans la lutte contre le réchauffement climatique, désignés comme LE moyen de transport à éviter absolument pour limiter nos émissions. C’est oublier que le transport maritime n’a rien de bien plus reluisant, et engendrerait une pollution parfois dénoncée comme étant en réalité plus importante que celle de l’aérien. Or, d’après l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC), le transport maritime représente plus de 80 % des volumes transportés et 90 % des échanges intercontinentaux de marchandises. Tous les moyens de transport polluent, c’est un fait, mais dans quelle mesure ? Qui, de l’avion ou du bateau, remporte la palme du moyen de transport le plus polluant 🤔?

Comment préparer son jardin pour le printemps ? 9 Conseils

Les jours rallongent, le soleil fait progressivement son retour, quelques bourgeons apparaissent sur les arbres… Ça sent bon le printemps, ça 😎 ! Et avec lui, comme chaque année, les affaires vont pouvoir reprendre au jardin après cette longue période d’accalmie. Vous allez bientôt pouvoir dégainer vos graines et plants, mais avant toute chose, une bonne préparation est indispensable ! Comment s’assurer un beau jardin et un potager productif pour toute la saison ? Suivez le guide !

Les giboulées de mars, c'est quoi au juste ?

Comme le veut le dicton « Si de toute l'année le pire des mois est février, méfie-toi aussi de mars et de ses giboulées ». Au moment où l’on voit, au loin, le printemps arriver avec soulagement, cette période marque avant tout une transition entre deux saisons. Et oui, le mois de mars est réputé pour sa météo capricieuse et ses fameuses giboulées. Alors c’est quoi, exactement une giboulée, et comment expliquer ce curieux phénomène météorologique ? Amareo fait la pluie et le beau temps et vous explique tout ça ! 👇

Retour à la campagne : l'exode urbain n'aura pas eu lieu

« Paris, tu paries, Paris, que je te quitte. Je te plaque sur tes trottoirs sales ». Comme la chanteuse Camille, tous les citadins ont un jour envisagé de tout plaquer pour partir vivre à la campagne. Mais quand certains ne font qu’y penser, d’autres passent à l’acte. Réaction post confinement ou véritable tendance ? 4 ans après la pandémie, l'exode rural n'aura pas eu lieu ! Explications.

La playlist nature qui fait du bien

Nature - Peinture

Amareo

  1. Côte maritimeZen Ambiance D'eau Calme
    3:28
  2. Se délasserZen Ambiance D'eau Calme
    3:29
  3. Orage: Pluie Sur Le ToitSons De Pluie HD
    3:10
  4. Orage: Pluie ForteSons De Pluie HD
    2:55
  5. Ronronnement relaxantOasis de sommeil
    3:27
  6. La tempête tropicale à l'horizonSomnolent Jean
    1:42
  7. Pluie dans la Forêt, Pt. 01Sons de la Nature Projet France de TraxLab
    1:23
  8. Chant de cigales, Vol. 1Bruitages
    3:02
  9. Sons des rivières: Vent, ruisseauBruits naturels
    4:17
  10. Relax NaturelleChant d'Oiseaux
    2:39
  11. Bruits de feu crépitantZone de la Musique Relaxante
    3:29

Qui sommes nous?

Chaque jour, nous avons à cœur de vous montrer les merveilles de Mère Nature et de vous offrir un bol d'air frais. Nous vous donnerons également quelques conseils pour prendre soin de notre belle planète, sans injonction ni culpabilisation. 👉Pour en savoir plus sur nous.

Les pages qu'il faut suivre 

📸 Suivez-nous sur Instagram


La photo qui nous fait vibrer 


Plage de Mesquer - Regarder le soleil se coucher dans la mer... une de mes madeleines.  Chaque jour le spectacle est différent. Ce jour-là, il y a des nuages, les rayons les transpercent. Le reflet du soleil dans l'eau donne à la mer un ton unique, changeant à chaque minute. Il reste quelques traces du passage des enfants, que la mer douce mais sure efface une à une. Ecouter la mer, voir son étendue sans fin ... j'y passerais des heures

📷 By Anne-Fleur Saraux. 

Partagez vos photos sur Instagram avec le #amareochezvous. 

La citation qui nous parle