Oisillon tombé du nid, comment réagir ?

Mis à jour le par Equipe Rédaction

Pendant la période de reproduction des oiseaux qui débute au printemps, il n’est pas rare de retrouver un jeune tombé du nid, ne sachant pas encore voler. La question se pose alors de savoir s’il est opportun, ou non, d’intervenir 🤔. Car l’enfer est pavé de bonnes intentions. La tentation de secourir cette adorable et vulnérable créature est forte, mais une initiative malheureuse pourrait faire plus de mal que de bien. Le mot d’ordre : observez la situation avant d’agir ! Apprenez à vous poser les bonnes questions en suivant ces quelques conseils de la ligue de Protection des oiseaux (LPO).

Oisillon tombé du nid, comment réagir ?
Sommaire :

Réfléchir avant d’agir !

Pour éviter les faux pas en cas d’oiseau juvénile trouvé hors du nid, votre premier réflexe doit être de … ne rien faire : restez à distance dans un premier temps, et prenez le temps d’étudier la situation 👉 Les fausses bonnes idées pour aider la faune. Sachez que les oiseaux, d’une manière générale, n’abandonnent pas leur progéniture🐦. Mais vous l’avez sûrement observé, ils font à longueur de journée des allées et venues afin de leur apporter toute la nourriture nécessaire, et les laissent donc seuls le temps d’aller faire leurs emplettes.

Le jeune, avant de savoir voler, passe par une étape où il tient sur ses pattes, et c’est à ce moment qu’une chute prématurée peut avoir lieu : il n’est pas rare qu’un petit téméraire tombe au sol, et ne volant pas encore, ne puisse pas regagner ce nid bien douillet. Les parents reconnaîtront alors les cris de leur rejeton, et continueront, bien souvent, à le nourrir 🍽️. Mais il est vrai que cette situation le rend particulièrement vulnérable aux prédateurs…

Quelles sont les questions à se poser avant toute chose ?

L’oisillon est-il blessé ?

Le cas échéant, prévenez le centre de soins le plus proche pour une prise en charge ☎️. Capturez l’oiseau et placez-le dans une boîte à sa taille, pourvue de trous d’aération, et maintenez-le au calme et dans l’obscurité pour éviter tout stress inutile. Placez-y éventuellement une bouteille d’eau chaude si l’animal vous paraît affaibli ou jeune. Ne le forcez surtout pas à boire ou à manger, et amenez-le dans un centre de soins 👨🏻‍⚕️.

👉 Dans le cas contraire, a-t-il des plumes ?

L’oiseau n’a pas encore de plumes ?

👉 S’il n’en a pas encore, et que son corps est tout rose ou recouvert de duvet, c’est un poussin que vous devrez reposer dans son nid si vous parvenez à le retrouver, ou dans un nid de substitution 🐣 : vous pouvez en effet confectionner un nid artificiel avec un petit carton de faible profondeur que vous suspendrez à une branche à environ 2 mètres de hauteur dans un rayon de 30 mètres autour de l’endroit où vous avez trouvé l’oisillon, et que vous garnirez d’un tissu ou d’un papier absorbant. Les parents devraient revenir le nourrir lorsque vous vous serez éloigné. Contrairement à une idée reçue assez répandue, les oiseaux ont en fait peu d’odorat et ne rejetteront pas le petit s’il a été manipulé.

👉 Sachez qu’élever un oisillon soi-même pour le relâcher est presque voué à l’échec : c’est d’une part très contraignant, et le jeune ne sera pas prêt à affronter la vie sauvage après avoir été élevé en captivité. Par ailleurs, la majorité des espèces est protégée. La détention d'un oiseau sauvage est donc interdite par la loi 👉 Quels sont les animaux sauvages vivant en France ? Où les apercevoir ?

👉 Pour certaines espèces (hirondelles, mésanges), la technique du nid d’accueil peut fonctionner 🐦. Si vous ne trouvez pas le nid d’origine ou si vous avez la certitude qu’il a été détruit, vous pouvez essayer de replacer l’oisillon dans le nid d’oiseaux de la même espèce, ayant une couvée à peu près du même âge. Il faudra néanmoins observer pendant plusieurs heures s’il est bien accepté, et nourri. Pour les merles, moineaux, fauvettes, ou autres oiseaux ayant peu de poussins, cela a peu de chance de fonctionner, car ils s’aperçoivent plus facilement de la présence de l’intrus et l’expulseront probablement.

C’est un oiseau juvénile ?

S’il a des plumes, c’est un oiseau juvénile. S’il ne vous paraît pas en danger immédiat (au bord d’une route, à proximité d’un matou…), votre intervention n’est pas justifiée ⛔ : il arrive que les jeunes passent quelques jours au sol avant d’acquérir plus d’indépendance, c’est un moment un peu périlleux, mais c’est la nature, ça fait partie des aléas de la vie d’oiseau… Il devrait apprendre très rapidement à voler et à trouver de la nourriture. C’est assez courant pour les jeunes de plusieurs espèces (chouettes 🦉, grives, merles ou canards colvert), qui quittent accidentellement le nid en essayant de suivre leurs parents.

S’il semble dans une situation de danger immédiat, vous pouvez le déplacer dans un endroit plus abrité, en le manipulant le moins possible : en hauteur, sur une branche proche de son nid, dans un buisson, sur un balcon… Surveillez la présence de prédateurs.

Si vous l’aviez déjà ramassé, pensant bien faire, ne traînez pas et ramenez-le là où vous l’avez trouvé : les parents cherchent leur juvénile perdu jusqu’à 24 heures, avant d’abandonner. Attendez ensuite pendant au moins une heure pour voir si ses parents reprennent le nourrissage. À défaut, il faudra effectivement l’aider.

⚠️ 
Néanmoins, ces règles ne s’appliquent pas aux martinets noirs, ou aux hirondelles de fenêtre ou hirondelles rustiques : si vous les trouvez au sol, ils ont besoin d’aide.

Et pour aider les oiseaux du jardin à passer l’hiver, c’est par ici 👉 Mangeoire oiseaux : tout savoir pour bien les nourrir, 5 façons de prendre soin des oiseaux l’hiver, Quelle boule de graisse choisir pour les oiseaux ?

Une vie de tous les dangers

Bien sûr, le danger n°1 de l’oisillon en danger, c’est le chat 😼! Pour lui, cet oisillon est une proie facile et totalement à sa merci. Replacer le jeune oiseau est donc sa meilleure chance. Vous pouvez aussi mettre une clochette autour du cou de votre minet, ou éventuellement utiliser des répulsifs naturels pour tenir les chats de voisinage à distance le temps qu’il prenne son envol 👉 Répulsif pour chat : 8 solutions naturelles et efficaces

Pour protéger les oisillons, soyez très attentif lorsque vous taillez vos haies, et évitez de le faire pendant la période de reproduction, c’est-à-dire de mars à fin juillet.

À retenir :

Un oisillon tombé du nid ? N’intervenez pas trop tôt : prenez le temps d’observer la situation afin de vous assurer qu’il a besoin d’aide. S’il n’est pas blessé, essayez de déterminer son âge ? S’il n’a pas encore de plumes, il devra être reposé dans son nid, ou dans un nid de substitution. Dans le cas contraire, si c’est un oiseau juvénile, hors cas de danger immédiat, votre intervention n’est pas justifiée. Ses parents continueront probablement de le nourrir jusqu’à son envol.

Explorer - protéger - se ressourcer
#BornToBeWild

Sources : LPO Nord, LPO Hérault, wildvogelhilfe.org



Article proposé par Equipe Rédaction

Amoureux de la nature - Born To Be Wild

Nos articles

Comment retrouver son chemin en forêt ? 5 conseils efficaces

Quelques minutes suffisent. Pris dans l’automatisme de la marche, vous vous perdez dans vos pensées. Et quand vous refaites surface, vous vous rendez compte que vous n’êtes plus sur le bon chemin. 😱 Mais depuis combien de temps exactement ? Un quart d’heure ou plutôt une demi-heure ? Vous regardez autour de vous et ne voyez aucune trace de la piste. Seulement des arbres et encore des arbres. Si la situation peut paraître angoissante, il ne faut surtout pas paniquer. Application mobile ou indications de la nature : voici comment retrouver son chemin en forêt. 🌲

Sylvothérapie : se reconnecter à soi au contact des arbres

Les bienfaits de la nature sur notre santé physique et psychologique ne sont plus à prouver : de très nombreuses études scientifiques sont venues le confirmer. C’est sur cette vague que surfe la sylvothérapie, qui vous invite à atteindre un profond état de relaxation et de méditation au contact des arbres. Rien de tel pour réduire stress et tensions nerveuses, paraît-il. Sceptique ? Et si vous preniez un petit bain de forêt ?

5 bonnes raisons de faire un gros câlin aux arbres !

Non, nous n’allons pas essayer de vous convaincre de vous déguiser en fougère pour communier avec la nature, mais pas loin ! La sylvothérapie, vous connaissez 🌳 ? Cette discipline, qui nous vient tout droit du Japon, nous invite à se soigner au contact des arbres, en prenant pour ainsi dire un bain de forêt. Une pratique qui aurait des bienfaits insoupçonnés sur le corps et l’esprit… On a mené l’enquête pour vous : découvrez les 5 raisons de faire un câlin aux arbres !

Le chevreuil, cette merveille de la nature

Le chevreuil, du latin capreolus, est un ruminant herbivore de la famille des Cervidés. C’est en fait le plus petit d’entre eux en Europe ! Cet animal qui peuple nos forêts subjugue par sa grâce et par sa beauté. Craintif et fuyant, il peut se laisser surprendre furtivement au détour d’un sentier, et croiser son chemin est toujours un privilège. Présentation d’un magnifique représentant de notre majestueuse et riche faune sauvage 👇

Des psoques à la maison, signe d'humidité, comment s'en débarrasser ?

Dans la catégorie « petites bêtes que l’on aimerait bien éviter à la maison », on vous présente les psoques ! Ces petits insectes de quelques millimètres seulement peuvent se dissimuler un peu partout dans les habitations : dans les moulures, derrière les plinthes, sous les planchers, derrière les cloisons, les tuyaux, les gaines, ... Ils avancent à bas bruit, et lorsqu’ils deviennent visibles, ils témoignent d’une invasion déjà bien avancée. Véritables indicateurs d’humidité, en venir à bout n’est pourtant pas si compliqué. Mode d’emploi pour une maison plus saine à tout point de vue ! 👇

4 conseils pour être un peu plus écolo à la maison

Dans la vie de tous les jours, on doit parfois mettre de côté ses aspirations à plus d’écoresponsabilité. Mais face à la frénésie du monde extérieur, le chez-soi est un vrai refuge. « Chacun est maître en sa maison » comme le dit le proverbe. Une fois votre porte d’entrée fermée, il ne tient qu’à vous de transformer votre logement en ode à la vie green ! 😊 Si vous vous demandez par où commencer, voici nos 4 conseils pour être plus écologique à la maison.

La playlist nature qui fait du bien

Je fais mes cosmétiques maison ! Rencontre avec Maria Cristina

Maria Cristina, membre de l'équipe Amareo a décidé de fabriquer elle-même ses cosmétiques. Ça vous tente ? Comment trouver le temps et surtout faire ? Maria Cris' (pour les intimes), en tête-à-tête avec Emilie, nous raconte tout 😊.

Plus je m'informais, plus j’étais surprise de tous les ingrédients toxiques qui nous côtoient et plus j'avais envie de préparer moi-même mes propres produits. 

🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici

Qui sommes nous?

Chaque jour, nous avons à cœur de vous montrer les merveilles de Mère Nature et de vous offrir un bol d'air frais. Nous vous donnerons également quelques conseils pour prendre soin de notre belle planète, sans injonction ni culpabilisation. 👉Pour en savoir plus sur nous.

Les pages qu'il faut suivre 

📸 Suivez-nous sur Instagram


La photo qui nous fait vibrer 


Plage de Mesquer - Regarder le soleil se coucher dans la mer... une de mes madeleines.  Chaque jour le spectacle est différent. Ce jour-là, il y a des nuages, les rayons les transpercent. Le reflet du soleil dans l'eau donne à la mer un ton unique, changeant à chaque minute. Il reste quelques traces du passage des enfants, que la mer douce mais sure efface une à une. Ecouter la mer, voir son étendue sans fin ... j'y passerais des heures

📷 By Anne-Fleur Saraux. 

Partagez vos photos sur Instagram avec le #amareochezvous. 

La citation qui nous parle