Les fausses bonnes idées pour aider la faune

Mis à jour le par Equipe Rédaction

Vous aimez les animaux et faites tout votre possible pour les aider et les protéger ? C’est très bien ! Mais savez-vous que parfois, sans s’en rendre compte, certaines de ces actions peuvent au contraire leur nuire ? Aujourd’hui, nous décortiquons les fausses bonnes idées répandues pour aider la faune, en particulier le fait de nourrir les animaux sauvages et de l’utilisation des emballages biodégradables au quotidien. Vous serez certainement surpris de voir que malgré les apparences, ces actions, qui paraissent charitables, ne sont pas toujours positives pour l’environnement.

Les fausses bonnes idées pour aider la faune
Sommaire :

Nourrir les animaux sauvages, mauvaise idée !

Il est tout à fait naturel de vouloir aider les animaux en les nourrissant. On peut se dire que ça leur rend service, car ils ont ainsi plus de forces pour survivre. Mais en réalité, c’est tout le contraire.

Un geste qui peut être dramatique

Offrir une gamelle de croquettes à l’extérieur de chez soi, à destination des hérissons, vos meilleurs amis du jardin, peut s’avérer dramatique pour eux. 🦔 En effet, s’ils n’ont pas l’habitude d’être bien alimentés, ils peuvent avoir tendance à se goinfrer et à prendre du poids. Cela peut alors provoquer une impossibilité pour eux de se mettre en boule en présence de prédateurs. Si vous voulez vraiment bien faire 👉 J'ai trouvé un hérisson dans mon jardin, comment l'aider ? 

Les autres animaux sauvages comme les renards peuvent également être attirés par ces gamelles. 🦊 Même si vous ne leur voulez aucun mal, ce ne sera pas le cas de tout votre voisinage. Malheureusement, lorsque des renards sont repérés près des habitations, il n’est pas rare que des pièges soient positionnés. 🙀 Du fait d’avoir été nourris de façon sécurisée chez vous, ces derniers ne se méfient pas forcément chez les autres et tombent aisément dans les pièges.

Donner du pain aux canards, une activité loin d’être anodine

🐦 C’est une activité que beaucoup aiment faire en famille : cela fait plaisir aux enfants et l’on pense ravir les oiseaux avec des morceaux de pain qu’on n’a pas consommé. Pourtant, ce geste, qui paraît anodin, peut être mortel pour eux. En effet, leur système digestif n’est pas fait pour accepter ce type d’aliment, car le pain gonfle et colle en présence des liquides de l’estomac. 

Cela peut donc provoquer de graves troubles. Enfin, les canards habitués à ce genre de nourriture peuvent s’accoutumer à ne manger que cela, et à ne plus chercher d’autres nutriments ailleurs. Ils finissent ainsi par être carencés.

La vraie bonne idée : ne pas nourrir du tout

S’il n’y a qu’une chose à retenir, c’est qu’il est préférable de ne pas nourrir les animaux du tout, car ils savent mieux que personne ce qui est bon pour eux. En leur offrant à manger, on les pousse à ne pas faire leur travail régulier de recherche de nourriture. Pour les jeunes individus, cette mauvaise habitude peut être dramatique : s’ils n’ont jamais été entraînés à chasser, ils risquent de ne pas être capables de se débrouiller seuls le jour où les humains auront arrêté de s’occuper de leur alimentation.

🥰 Et si vous voulez vraiment aider la faune : 6 gestes simples pour aider les abeilles - installer un hôtel à insectes, un geste pour la planète et votre potager - 5 petits gestes pour la planète, à chacun son rythme

Utiliser des emballages biodégradables, pas top

On les voit un peu partout, ces emballages en plastique biodégradable. Peu à peu, ils remplacent les sachets à usage unique qui étaient distribués dans les supermarchés. On peut penser qu’on aide la faune et la flore en les utilisant, mais il n’en est rien.

Les emballages biodégradables ne disparaissent pas si facilement

Ces emballages « biodégradables » ne sont pas aussi bons qu’on le pense. En effet, pour se détériorer, il leur faut des conditions très particulières de température et d’humidité. Une étude de l’Université Marine Litter Research Unit a même démontré que 3 ans après avoir été délaissés dans la nature (forêt ou mer), les sacs composés de bioplastiques sont intacts. 

Pire encore 😱 : 
Les filières de recyclage classique ne peuvent pas les prendre en charge correctement. Seules les collectivités qui proposent la collecte des biodéchets peuvent le faire, et elles restent pour le moment très minoritaires en Europe.

L’impact des bioplastiques sur la faune

Vous l’avez compris : ce type d’emballage ne se dégrade ni dans la nature ni dans l’eau. Le souci est que le marketing nous pousse à croire que c’est le cas, ils sont donc plus souvent jetés que les autres. Le résultat est catastrophique : leur impact est tout aussi désastreux pour les animaux marins qui peuvent les ingérer en les prenant pour des proies. Dans la terre, ils perturbent les sols et ont une incidence négative sur la pousse des végétaux, l’alimentation principale de beaucoup d’espèces en forêt. 

👉 Si vous voulez aider : 8 gestes pour prendre soin de la biodiversité - 6 gestes simples à adopter pour aider les abeilles - Plogging, courir pour votre santé et la nature !

La vraie bonne idée pour les emballages : réutiliser !

Il faut simplement utiliser au maximum les emballages réutilisables : sachets en tissu ou en papier (à réutiliser des dizaines de fois). Faites des courses en vrac dès que vous en avez l’occasion et surtout, ne jetez aucun emballage après utilisation. Ils peuvent servir de très nombreuses fois !

À retenir :

Même si cela part d’une bonne intention, certaines de nos actions sont néfastes pour la faune. Nous avons vu en particulier l’impact de nourrir les animaux sauvages et l’utilisation des emballages biodégradables. Réfléchissez bien et informez-vous avant d’agir en faveur de la faune : c’est le meilleur moyen pour être sûr de vraiment rendre service aux animaux ! 😉

Explorer - protéger - se ressourcer
#BornToBeWild


Vous aimerez aussi : 

Article proposé par Equipe Rédaction

Amoureux de la nature - Born To Be Wild

Nos articles

Comment retrouver son chemin en forêt ? 5 conseils efficaces

Quelques minutes suffisent. Pris dans l’automatisme de la marche, vous vous perdez dans vos pensées. Et quand vous refaites surface, vous vous rendez compte que vous n’êtes plus sur le bon chemin. 😱 Mais depuis combien de temps exactement ? Un quart d’heure ou plutôt une demi-heure ? Vous regardez autour de vous et ne voyez aucune trace de la piste. Seulement des arbres et encore des arbres. Si la situation peut paraître angoissante, il ne faut surtout pas paniquer. Application mobile ou indications de la nature : voici comment retrouver son chemin en forêt. 🌲

Sylvothérapie : se reconnecter à soi au contact des arbres

Les bienfaits de la nature sur notre santé physique et psychologique ne sont plus à prouver : de très nombreuses études scientifiques sont venues le confirmer. C’est sur cette vague que surfe la sylvothérapie, qui vous invite à atteindre un profond état de relaxation et de méditation au contact des arbres. Rien de tel pour réduire stress et tensions nerveuses, paraît-il. Sceptique ? Et si vous preniez un petit bain de forêt ?

5 bonnes raisons de faire un gros câlin aux arbres !

Non, nous n’allons pas essayer de vous convaincre de vous déguiser en fougère pour communier avec la nature, mais pas loin ! La sylvothérapie, vous connaissez 🌳 ? Cette discipline, qui nous vient tout droit du Japon, nous invite à se soigner au contact des arbres, en prenant pour ainsi dire un bain de forêt. Une pratique qui aurait des bienfaits insoupçonnés sur le corps et l’esprit… On a mené l’enquête pour vous : découvrez les 5 raisons de faire un câlin aux arbres !

Le chevreuil, cette merveille de la nature

Le chevreuil, du latin capreolus, est un ruminant herbivore de la famille des Cervidés. C’est en fait le plus petit d’entre eux en Europe ! Cet animal qui peuple nos forêts subjugue par sa grâce et par sa beauté. Craintif et fuyant, il peut se laisser surprendre furtivement au détour d’un sentier, et croiser son chemin est toujours un privilège. Présentation d’un magnifique représentant de notre majestueuse et riche faune sauvage 👇

Des psoques à la maison, signe d'humidité, comment s'en débarrasser ?

Dans la catégorie « petites bêtes que l’on aimerait bien éviter à la maison », on vous présente les psoques ! Ces petits insectes de quelques millimètres seulement peuvent se dissimuler un peu partout dans les habitations : dans les moulures, derrière les plinthes, sous les planchers, derrière les cloisons, les tuyaux, les gaines, ... Ils avancent à bas bruit, et lorsqu’ils deviennent visibles, ils témoignent d’une invasion déjà bien avancée. Véritables indicateurs d’humidité, en venir à bout n’est pourtant pas si compliqué. Mode d’emploi pour une maison plus saine à tout point de vue ! 👇

4 conseils pour être un peu plus écolo à la maison

Dans la vie de tous les jours, on doit parfois mettre de côté ses aspirations à plus d’écoresponsabilité. Mais face à la frénésie du monde extérieur, le chez-soi est un vrai refuge. « Chacun est maître en sa maison » comme le dit le proverbe. Une fois votre porte d’entrée fermée, il ne tient qu’à vous de transformer votre logement en ode à la vie green ! 😊 Si vous vous demandez par où commencer, voici nos 4 conseils pour être plus écologique à la maison.

La playlist nature qui fait du bien

Je fais mes cosmétiques maison ! Rencontre avec Maria Cristina

Maria Cristina, membre de l'équipe Amareo a décidé de fabriquer elle-même ses cosmétiques. Ça vous tente ? Comment trouver le temps et surtout faire ? Maria Cris' (pour les intimes), en tête-à-tête avec Emilie, nous raconte tout 😊.

Plus je m'informais, plus j’étais surprise de tous les ingrédients toxiques qui nous côtoient et plus j'avais envie de préparer moi-même mes propres produits. 

🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici

Qui sommes nous?

Chaque jour, nous avons à cœur de vous montrer les merveilles de Mère Nature et de vous offrir un bol d'air frais. Nous vous donnerons également quelques conseils pour prendre soin de notre belle planète, sans injonction ni culpabilisation. 👉Pour en savoir plus sur nous.

Les pages qu'il faut suivre 

📸 Suivez-nous sur Instagram


La photo qui nous fait vibrer 


Plage de Mesquer - Regarder le soleil se coucher dans la mer... une de mes madeleines.  Chaque jour le spectacle est différent. Ce jour-là, il y a des nuages, les rayons les transpercent. Le reflet du soleil dans l'eau donne à la mer un ton unique, changeant à chaque minute. Il reste quelques traces du passage des enfants, que la mer douce mais sure efface une à une. Ecouter la mer, voir son étendue sans fin ... j'y passerais des heures

📷 By Anne-Fleur Saraux. 

Partagez vos photos sur Instagram avec le #amareochezvous. 

La citation qui nous parle