Peindre les toits en blanc, la bonne idée ?

Mis à jour le par Equipe Rédaction

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi nombre de villes grecques sont peintes en blanc du sol au plafond ? Cette astuce permet d’aider à atténuer la température intérieure de la maison, une piste plus qu’intéressante dans le contexte actuel de réchauffement climatique. Cette pratique, désignée sous le terme de « toiture refroidissante » ou de « cool roofing », puisqu’il faut mettre des anglicismes partout, consiste à peindre son toit en blanc afin de mieux conserver la fraicheur. 👇

Peindre les toits en blanc, la bonne idée ?

Des températures qui ne cessent d’augmenter

D’après le dernier rapport du GIEC, la hausse de la température globale s’est encore accentuée à un rythme qui dépasse les prévisions jusque-là établies. Quels que soient les scénarios d'émission de gaz à effet de serre à venir, les experts estiment que le réchauffement de la planète atteindra 1,5 °C dès le début des années 2030, et que les vagues de chaleur et sécheresses se multiplieront 🥵.

C’est quoi le « cool roof » ?

Chacun le sait : en plein été, on opte plutôt pour des vêtements blancs, et on laisse le noir au placard. Eh bien c’est exactement le même principe avec le cool roof. 🙅 Le blanc rejette les rayons du soleil, alors que le sombre a tendance à les absorber. Un bâtiment revêtu d’un toit blanc emmagasine donc moins de chaleur au cours de la journée et refroidit plus vite pendant la nuit. C’est ce qu’on appelle l’effet albedo 🤓. Pas bête, Josette !

Cette technologie utilise ainsi des revêtements aux propriétés réflectives, de couleur blanche ou claire, afin de renvoyer vers l’atmosphère une partie du rayonnement solaire et de conserver des températures plus fraîches dans les bâtiments 🥶. Ce concept qui consiste à réduire l’échauffement de la toiture intéresse tout particulièrement dans le contexte du réchauffement climatique, et pourrait participer à lutter contre la formation d’îlots de chaleur urbains.

👉 Multiplication des canicules, un indicateur clair du réchauffement climatique

Un concept qui a fait ses preuves pour un meilleur confort thermique

Un projet pilote a d’ailleurs été conduit en Inde, dans la ville d’Ahmedabad, où plus de 3.000 toits de la ville ont été repeints en blanc dès 2017, avec un revêtement mis au point par la NASA. Et là-bas, comment dire, ça cogne bien 😅 ! On avoisine sans souci les 50 °C à certaines périodes de l’année 🥵. Résultat : on a pu constater une baisse de 3 à 7 degrés à l’intérieur des bâtiments ! Un franc succès, donc, qui encourage à aller plus loin.

Étendre ce dispositif à tous les pays chauds, particulièrement touchés et menacés par le réchauffement climatique, permettrait de faire d’énormes économies d’énergie et d’éviter l’émission d’une quantité folle de dioxyde de carbone. En particulier, l’Inde, la Chine et l’Indonésie sont d’excellents clients pour ce dispositif, puisque leurs besoins en climatisation va littéralement exploser dans les années et décennies à venir.

Mais en plus, le procédé permet une réelle amélioration de l’étanchéité de la toiture, de nature à prolonger sa durée de vie 💪. En effet, les revêtements de toiture sont dès lors mieux protégés des agressions solaires, ce qui évite les phénomènes de contractions/dilatations. Autre second effet Kiss Cool du cool roof : les panneaux photovoltaïques connaissent une baisse de rendement lorsque la membrane est en surchauffe. Problème résolu avec ce type de dispositif 😉!

👉 Les arbres pourraient réduire la mortalité liée aux canicules urbaines

Rien de nouveau dans cette technique connue des pays chauds comme sur cette photo prise sur l'île de Mykonos. 

Une pratique ancestrale mise au goût du jour

Il existerait deux familles de produits « cool roof », disponibles au choix sous forme de membranes, à base de PVC ou de bitume élastomère, ou de peinture thermique, inspirées des recherches de la Nasa 🚀. Comme quoi, ces voyages sur la Lune ne sont pas complètement inutiles ! On mesure leur efficacité à leur indice SRI (Solar Reflective Index), qui reflète leur degré de performance. Des revêtements aux performances impressionnantes, puisqu’elles seraient à même de renvoyer jusqu’à 95 % du rayonnement solaire ! 👉 Faire ses murs à la chaux : une méthode naturelle aux nombreux avantages

Et les entreprises poussent même le bouchon encore plus loin, en proposant, à l’image de Cool Roof France, des solutions pour toutes les surfaces, depuis le « cool roof », au « cool wall » pour les murs, en passant par le « cool glass » pour les vitres. La start-up s’engage ainsi à atteindre une diminution d’environ 6°C les températures intérieures, et de permettre une réduction du recours à la clim de 20 à 50 %.

👉 La température de la climatisation limitée à 26 °C

Qui dit moins de clim dit économies d’énergie

Ce toit plus frais serait à même de limiter le recours à la climatisation pendant l’été, et permettrait donc de réduire la consommation d’énergie et les émissions de gaz à effet de serre 🥳.  Selon les estimations du GIEC, le simple fait de peindre le toit des bâtiments publics avec de la peinture réflective en ville permettrait d'économiser l'équivalent d'un milliard de tonnes par an d'émissions de CO2, soit l'équivalent de 250 millions de véhicules sur vingt ans 💪.

C’est ainsi qu’à New York, plus de 850 000 toits sont d’ores et déjà peints en blanc, une pratique étendue en Californie qui pousse le vice jusqu’à peindre des rues et trottoirs entiers afin de mieux réfléchir le rayonnement solaire et de rafraîchir les villes. Une mesure simple de sobriété énergique facile à mettre en place et peu coûteuse.

👉 La géo-ingénierie solaire, la solution au réchauffement climatique ?

Les limites du cool roof

Alors bien sûr, tout dépend des matériaux dans lesquels sont bâtis les logements : le métal et le béton, par nature, ont tendance à retenir la chaleur, et les recouvrir d’une peinture blanche ne donnera pas d’aussi bons résultats qu’avec d’autres types de revêtements. La technique, quoi qu’il en soit, trouvera nécessairement ses limites lorsque les températures deviendront réellement insoutenables 😞, mais il s’agit d’une bonne piste pour aider à s’adapter au dérèglement climatique et à lutter contre les îlots de chaleur urbains.

Une solution idéale sur les toits plats, notamment industriels, mais plus difficile à mettre en œuvre sur les toits pentus, d’autant que cela poserait bien souvent un problème du point de vue de la réglementation en termes d’urbanisme. On imagine mal également recouvrir les couvertures de zinc parisiennes, des toitures en pierre traditionnelles ou en ardoise, ou des toits de chaume, tant elles témoignent de l’identité de certaines régions.

Par ailleurs, cette technique est à éviter dans les pays qui connaissent des hivers très froids, car elle conduirait à augmenter la demande en chauffage et conduirait à une augmentation de la consommation d’énergie 🥶.

À retenir :

Le cool roof est une technologie qui consiste à appliquer sur les toitures un revêtement permettant une réflexion du rayonnement solaire, et donc de limiter la hausse de température intérieure des bâtiments. Nous n’avons rien inventé : cette pratique est utilisée depuis la nuit des temps en Grèce ou au Maghreb. Mais le concept commence à séduire sous nos latitudes et apparaît comme un levier intéressant pour s’adapter aux conséquences du réchauffement climatique. Il permettrait une diminution d’environ 6 à 7 °C de la température intérieure, et permettrait de limiter le recours à la climatisation afin de faire des économies d’énergie. Une alternative, qui, alliées à une progression de la végétalisation en ville, est de nature à lutter également contre la formation d’îlots de chaleur urbains.

Explorer - protéger - se ressourcer
#BornToBeWild

Sources : geo.fr, futura-sciences.com, lemonde.fr, ademe.fr, demainlaville.com, écologie.gouv.fr, tf1info.fr

Retrouvez les articles sur le thème :

Article proposé par Equipe Rédaction

Amoureux de la nature - Born To Be Wild

Nos derniers articles

Prévention des feux de forêt, ce que vous devez savoir

L’été dernier a marqué les esprits du fait de la recrudescence des feux de forêt, et sonnera comme l’été de tous les records : celui des surfaces brûlées et celui des émissions de carbone en Europe. Pour la seule Union Européenne, plus de 785 000 hectares sont ainsi partis en fumée du 1er janvier au 19 novembre, et 9 mégatonnes de CO2 ont ainsi été rejetées - contre une moyenne annuelle de 6,75 mégatonnes en 2003-2021 - du seul fait de ces incendies ravageurs, avec évidemment un énorme pic estival… Il est impératif que l’été 2024 ne suive pas cette tendance apocalyptique, et pour cela, la prévention est la clé 🗝️

Les produits chimiques éternels, le poison du siècle !

Ils font polémique en ce moment, et à juste titre : les PFAS (prononcez « pifasse »), ces « produits chimiques éternels », sont partout. Textiles, emballages alimentaires, ustensiles de cuisine, cosmétiques… Quelle est l’ampleur du phénomène ? En quoi est-ce dangereux pour notre santé ? Quels sont les impacts environnementaux de cette véritable invasion ? Comment expliquer cette omniprésence de substances dont la nocivité est parfaitement connue ? Voici tout ce que vous devez savoir sur les PFAS 👇

Les conséquences du réchauffement climatique sur la fertilité

Les effets du réchauffement climatique passent désormais difficilement inaperçus : évènements météorologiques extrêmes, canicules, sécheresses, incendies de forêts, insécurité alimentaire… Des effets qui gagnent également la sphère sanitaire, en impactant sous de nombreux aspects la santé humaine. Notamment, notre fertilité, au même titre que celle de nombreuses espèces, pourrait en pâtir. Explications 👇

Les fanons de la baleine, une merveille de la nature

Cet imposant mammifère marin est aussi célèbre que méconnu. Il existe près de 90 espèces de ce cétacé, au sein duquel on peut distinguer les baleines à dents, dites « Odontocètes » des baleines à fanons, dites « Mysticètes », telles que la baleine à bosse, le rorqual commun ou encore la baleine bleue. La plus petite d’entre elles, la baleine pygmée, mesure environ 6 mètres, et la plus grande, une trentaine pour environ 150 tonnes ! Ainsi, la bouche du plus gros animal vivant de notre planète est dotée de ces étranges lames cornées… De quoi s’agit-il exactement, et à quoi servent, au juste, les fanons de la baleine ? La réponse 👇

Comment faire son Bee Wrap soi-même ? Le tuto !

Tote bag, disques démaquillants lavables, Furoshiki, … Dans le cadre d’une démarche zéro déchets, le Bee Wrap est lui aussi un indispensable ! Ces emballages réutilisables vous permettront de tourner le dos aux films alimentaires et autres papiers aluminium dans la cuisine. Mode d’emploi ! 👇

Loi AGEC, la loi anti-gaspi, que prévoit-elle exactement ?

La loi AGEC n° 2020-105 du 10 février 2020 (loi anti-gaspillage pour une économie circulaire) ambitionnait d’accélérer la transition de nos modèles de production et de consommation, dans l’optique de réduire les déchets, préserver les ressources naturelles, limiter le réchauffement climatique et protéger la biodiversité. Pour cela, elle annonce une transformation de notre système vers une économie circulaire, afin de sortir du « produire – consommer – jeter » qui caractérise nos pratiques actuelles. Quels sont ses grands axes ? Quels premiers bilans peut-on en tirer ? 👇

La playlist nature qui fait du bien

Nature - Peinture

Amareo

  1. Côte maritimeZen Ambiance D'eau Calme
    3:28
  2. Se délasserZen Ambiance D'eau Calme
    3:29
  3. Orage: Pluie Sur Le ToitSons De Pluie HD
    3:10
  4. Orage: Pluie ForteSons De Pluie HD
    2:55
  5. Ronronnement relaxantOasis de sommeil
    3:27
  6. La tempête tropicale à l'horizonSomnolent Jean
    1:42
  7. Pluie dans la Forêt, Pt. 01Sons de la Nature Projet France de TraxLab
    1:23
  8. Chant de cigales, Vol. 1Bruitages
    3:02
  9. Sons des rivières: Vent, ruisseauBruits naturels
    4:17
  10. Relax NaturelleChant d'Oiseaux
    2:39
  11. Bruits de feu crépitantZone de la Musique Relaxante
    3:29

Qui sommes nous?

Chaque jour, nous avons à cœur de vous montrer les merveilles de Mère Nature et de vous offrir un bol d'air frais. Nous vous donnerons également quelques conseils pour prendre soin de notre belle planète, sans injonction ni culpabilisation. 👉Pour en savoir plus sur nous.

La citation qui nous parle


La playlist nature qui fait du bien

Nature - Peinture

Amareo

  1. Côte maritimeZen Ambiance D'eau Calme
    3:28
  2. Se délasserZen Ambiance D'eau Calme
    3:29
  3. Orage: Pluie Sur Le ToitSons De Pluie HD
    3:10
  4. Orage: Pluie ForteSons De Pluie HD
    2:55
  5. Ronronnement relaxantOasis de sommeil
    3:27
  6. La tempête tropicale à l'horizonSomnolent Jean
    1:42
  7. Pluie dans la Forêt, Pt. 01Sons de la Nature Projet France de TraxLab
    1:23
  8. Chant de cigales, Vol. 1Bruitages
    3:02
  9. Sons des rivières: Vent, ruisseauBruits naturels
    4:17
  10. Relax NaturelleChant d'Oiseaux
    2:39
  11. Bruits de feu crépitantZone de la Musique Relaxante
    3:29

La photo qui nous fait vibrer 


Plage de Mesquer - Regarder le soleil se coucher dans la mer... une de mes madeleines.  Chaque jour le spectacle est différent. Ce jour-là, il y a des nuages, les rayons les transpercent. Le reflet du soleil dans l'eau donne à la mer un ton unique, changeant à chaque minute. Il reste quelques traces du passage des enfants, que la mer douce mais sure efface une à une. Ecouter la mer, voir son étendue sans fin ... j'y passerais des heures

📷 By Anne-Fleur Saraux. 

Partagez vos photos sur Instagram avec le #amareochezvous. 

La citation qui nous parle