Les remèdes de grands-mères naturels pour tuer les pucerons

Mis à jour le par Equipe Rédaction

Une armée de pucerons a élu domicile dans vos plates-bandes, et vous craignez qu’ils ne causent des dégâts sur vos plantations. Vos craintes sont justifiées, car ces minuscules insectes piqueur-suceurs, en se nourrissant de la sève de leur hôte, l’affaiblissent considérablement : la pauvre plante végète mal et se flétrit 🥀. La croissance est altérée, la fructification est médiocre, et plus longtemps ça dure, plus l’invasion se diffuse, plus la situation s’aggrave… La raison ? Les prélèvements de sève et la toxicité de leur salive. Il est donc temps de prendre les choses en main et de trouver le moyen de s’en débarrasser, le tout de manière naturelle !

Les remèdes de grands-mères naturels pour tuer les pucerons

1. La coccinelle, votre alliée anti-pucerons

Place à la lutte biologique ! Pour cela, il faudra vous allier avec le prédateur le plus redouté des pucerons : la bête à bon Dieu 🐞. Elle peut en consommer jusqu’à 150 par jour, une véritable orgie ! Mais il y a plus vorace encore que la coccinelle : les larves de coccinelle, qui peuvent s’acheter en jardinerie afin de les introduire directement sur la zone concernée.

Pour les attirer au jardin, mettez en avant vos plus solides arguments : la coccinelle s’installe volontiers en règle générale là où elle trouve de la nourriture 😋. 

Disposez des tas de branchages et de feuilles mortes en différents endroits afin de leur fournir un abri pour l’hiver, et faites pousser des plantes à fleurs (pâquerette, pissenlit, berce… ), car même si elles sont essentiellement carnivores, elles apprécient ponctuellement d’avoir un peu de pollen à se mettre sous la dent.

coccinelle

👉 La coccinelle, la meilleure amie anti pucerons du jardinier !

2. Éradiquer les pucerons en affaiblissant ses alliées : les fourmis

Les pucerons et les fourmis vont souvent de pair, et c’est normal : ces deux espèces vivent en symbiose. En fait, les fourmis élèvent les pucerons à leur profit, en raison du miellat qu’ils produisent et dont elles sont très friandes 🐜. E

t comme tout éleveur qui se respecte, elles protègent leurs « bêtes », en prennent soin, les déplacent là où elles pourront se nourrir, éloignent leurs prédateurs… Une collaboration qui n’arrange pas nos affaires ! La lutte contre les pucerons doit donc souvent aller de concert avec une lutte contre les fourmis, afin de faciliter la tâche de nos amies coccinelles.

👉 Fourmis dans la maison, nos astuces naturelles pour les chasser

3. Le savon noir, c’est radical !

Ce savon naturel est très efficace contre les invasions de pucerons. Complètement biodégradable, il est néanmoins à manier avec précautions car il n’éradiquera pas que cette espèce d’insectes. 

Il a en effet le pouvoir d’asphyxier ces derniers, une méthode pas très sympa, mais radicale ⚰️... Mélangez 1 litre d’eau chaude et 3 cuillères à soupe de savon noir liquide labellisé Ecosert (ou 1,5 litre de savon en pâte), laissez refroidir, et versez le mélange dans un pulvérisateur.

Pour en savoir plus sur cette méthode imparable, c’est par ici ! 👉 Le savon noir contre les pucerons, comment l'utiliser ?

4. Le marc de café, un répulsif efficace

Le marc de café peut connaître de nombreuses secondes vies, il ne faut surtout pas le jeter ☕ ! Parmi elles, il peut vous aider à en finir avec ce parasite, grâce à son action répulsive. Cerise sur le gâteau : il indispose également les limaces et les escargots !

5. Plantez de la menthe contre les pucerons noirs des rosiers

La menthe, notamment poivrée, pourrait bien vous sortir de ce mauvais pas : c’est un excellent répulsif contre les pucerons noirs des rosiers 🌹. Mais attention car elle peut attirer d’autres espèces de pucerons ! Son utilisation peut donc être à double tranchant…

6. Le purin d’ortie n’a pas dit son dernier mot

On entend souvent parler des propriétés fortifiantes du purin d’ortie pour les plantes 💪, mais saviez-vous qu’il s’agit également d’un excellent insecticide ? En arrosage préventif, il renforcera au passage la plante à protéger.

👉 Engrais naturels : 9 idées à faire soi-même

7. Les variantes à base de feuilles de rhubarbe ou de frondes de fougères

Pas d’orties sous la main ? Autre variante : tentez une macération à base de feuilles de rhubarbe ou de frondes de fougères (100 à 150 grammes de verdure pour 1 litre d’eau) !

8. Le liquide vaisselle bio, une astuce surprenante

Peu de gens le savent, mais le liquide vaisselle est bigrement efficace contre les invasions de pucerons. En vaporisant directement un mélange de liquide vaisselle et d’eau sur ces indésirables, vous devriez les voir disparaître. Bien sûr, il convient d’utiliser un produit bio à la composition irréprochable afin de ne pas polluer vos sols ou altérer la santé de vos plantes 🌿 👉 L'application UFC que choisir vous informe sur la dangerosité de vos produits sur l'environnement

👉 Notre recette de produit vaisselle solide à faire soi-même

9. L’ail, le répulsif universel

Comme les vampires et de nombreux autres insectes 🧛‍♂️, les pucerons ne sont pas très friands d’ail… Profitons-en pour les tenir éloignés du jardin ! Laissez infuser une tête d’ail épluchée et écrasée dans l’eau pendant une journée entière, et après filtrage, vous pouvez asperger la décoction obtenue sur les plantes infestées. Un remède 100% inoffensif et naturel !

10. L’absinthe à la rescousse

Une petite décoction d’absinthe fait des miracles sur une indésirable colonie de pucerons. Jetez environ 150 grammes de feuilles de cette plante dans 5 litres d’eau bouillante, laissez cuire à feu doux pendant ½ heure, et pulvérisez après refroidissement. À renouveler tous les trois jours pendant une quinzaine de jours 😉 !

À retenir :

Une invasion de pucerons sur votre magnifique rosier ? Si en petit effectif, les pucerons ne sont pas particulièrement gênants, il faut prendre garde à ce qu’ils ne prolifèrent pas trop au risque d’altérer de manière conséquente la santé de vos plantes. Bannissez les insecticides chimiques, oh combien néfastes pour l’environnement et la précieuse faune de votre jardin, et faites place aux remèdes naturels qui ont traversé les âges : comment faisaient nos grands-parents ? Ils avaient plus d’un tour dans leur sac ! Un savoir à transmettre, une source d’inspiration inépuisable…

Explorer - protéger - se ressourcer
#BornToBeWild


Sources : inrae.fr, ecoconso.be, consoglobe.com, jardinage.lemonde.fr, aujardin.info

Retrouvez les articles sur le thème :

Article proposé par Equipe Rédaction

Amoureux de la nature - Born To Be Wild

Nos derniers articles

Pour vivre heureux, vivons… En yourte ? Un style de vie au naturel

La vie en yourte, retour aux sources ou effet de mode ? Si ce logement insolite séduit son public le temps d’un week-end au vert, pour d’autres, c’est devenu un mode de vie. À l’origine utilisée par les nomades d’Asie Centrale, la yourte constituait l’habitat le plus adapté au climat et à leurs habitudes. Mais qu’en-est-il pour les Occidentaux ? Les questions écologiques, l’ouverture au monde, l’envie de se rapprocher de la nature mais aussi l’apparition d’une pandémie mondiale nous ont amenés à reconsidérer en profondeur notre rapport à l’habitat et à la vie en société. Si la yourte présente de nombreux atouts et semble répondre à une quête de sens et de liberté, mieux vaut considérer tous ses aspects avant de vous lancer. Yourte ou pas ? Quelques clés pour choisir en pleine conscience.

Le 2 août 2024 : jour du dépassement. Prévenir pour mieux agir

Si nous vivons sur la même planète, vous en avez sûrement entendu parler au moins une fois… Le jour du dépassement, c’est cette date indicative à partir de laquelle nous aurons consommé l’ensemble des ressources que la Terre est capable d’approvisionner en une année. Calculé pour sonner l’alerte et sensibiliser la population mondiale, le jour du dépassement semble faire parler plus qu’il ne fait agir. Comment la date est-elle calculée ? Pourquoi est-elle différente d’un pays à l’autre ? Comment retarder concrètement son avancée ? Voici quelques clés pour mieux comprendre les enjeux du jour du dépassement. Loin de nous l’idée de nourrir votre éco-anxiété mais plutôt la prise de conscience de notre responsabilité à en matière d’habitudes de consommation.

Bernic & Clic : l’appli qui vous reconnecte à la nature

Lorsque la mer se retire, le littoral est le théâtre d’une fascinante faune et flore peu familière. Marcheurs ou pêcheurs, vous vous êtes déjà demandé comment s’appelle ce drôle de coquillage qui ressemble à un chapeau chinois ? Qu’est-ce qu’un estran ? Comment les poissons respirent-ils sous l’eau ? Bonne nouvelle ! Toutes les réponses à vos questions sont sur Bernic & Clic. Des passionnés de nature et de biodiversité ont créé l’application idéale pour éveiller la curiosité des petits marins d’eau douce et de leurs parents. Mollusques, crustacés, algues et poissons n’auront bientôt plus de secret pour vous et vos graines de sauveteurs. Rendez-vous à la prochaine marée et d’ici là, découvrez tout sur l’application qui pourrait bientôt vous accompagner dans vos futures excursions les pieds dans la vase.

Zoonoses et climat : même combat ! Enjeux climatiques & santé

Les “zoo” quoi ? Les zoonoses, ce sont les maladies transmises par les animaux aux humains. Ça vous rappelle un certain pangolin ? Tout juste ! Comment est-ce possible ? Depuis le Covid 19, de sérieuses hypothèses mettent en cause le climat. En effet, le réchauffement climatique serait à l’origine de l’émergence de nouveaux organismes vivants dits pathogènes, c’est-à-dire responsables de maladies. Comment éviter de nouvelles pandémies ? Comment préserver la biodiversité et nos écosystèmes pour lutter contre ces zoonoses ? Quels sont les dangers en matière de santé publique et économique ? Voici quelques clés pour maîtriser le sujet.

Les indispensables pour partir en Festival sans polluer

Les festivals de musique et concerts en plein air sont synonymes de plaisir et de liberté mais aussi d’abus, lorsque le Festival n’est pas éco-conçu. Pour profiter de la nature encore longtemps, mieux vaut la préserver ! Alors, avant de sillonner la France à la recherche de scènes endiablées et de bons sons à partager, voici une liste des objets durables qui vous accompagneront pendant des années et rendront vos co-festivaliers verts… de jalousie !

Les fruits et légumes d'août pour faire le plein d'énerergie !

Août est le mois le plus chaud de l’année, la saison parfaite pour les pique-niques, apéros dînatoires, barbecues et planchas 😎. On a donc envie de fraîcheur et de délicieuses saveurs sucrées. Et ça tombe bien, car les ingrédients parfaits pour des recettes légères et rafraîchissantes sont justement en plein boom. La nature n’est-elle pas incroyablement bien faite ? Les fruits et légumes sont plus que jamais gorgés de soleil, bourrés de vitamines, minéraux et antioxydants. Et si vous profitiez de vos vacances pour vous mettre au vert ?

La playlist nature qui fait du bien

Nature - Peinture

Amareo

  1. Côte maritimeZen Ambiance D'eau Calme
    3:28
  2. Se délasserZen Ambiance D'eau Calme
    3:29
  3. Orage: Pluie Sur Le ToitSons De Pluie HD
    3:10
  4. Orage: Pluie ForteSons De Pluie HD
    2:55
  5. Ronronnement relaxantOasis de sommeil
    3:27
  6. La tempête tropicale à l'horizonSomnolent Jean
    1:42
  7. Pluie dans la Forêt, Pt. 01Sons de la Nature Projet France de TraxLab
    1:23
  8. Chant de cigales, Vol. 1Bruitages
    3:02
  9. Sons des rivières: Vent, ruisseauBruits naturels
    4:17
  10. Relax NaturelleChant d'Oiseaux
    2:39
  11. Bruits de feu crépitantZone de la Musique Relaxante
    3:29

Qui sommes nous?

Chaque jour, nous avons à cœur de vous montrer les merveilles de Mère Nature et de vous offrir un bol d'air frais. Nous vous donnerons également quelques conseils pour prendre soin de notre belle planète, sans injonction ni culpabilisation. 👉Pour en savoir plus sur nous.

La citation qui nous parle