Le savon noir contre les pucerons, comment l'utiliser ?

Mis à jour le par Equipe Rédaction

Les pucerons, ces minuscules insectes, sont parmi les plus destructeurs qui soient pour les plantes. Ils les fragilisent, les défigurent, et sont des vecteurs de virus végétaux. Leur prolifération fulgurante en fait la terreur du jardin, et du jardinier 😱. Fort heureusement, des solutions naturelles et totalement respectueuses de l’environnement existent pour vous aider dans cette lutte : c’est le cas du savon noir, un puissant allié anti-pucerons !

Le savon noir contre les pucerons, comment l'utiliser ?
Sommaire :

C’est quoi le savon noir ?

Le savon noir se présente sous la forme d’une pâte souple ou liquide de couleur brune. Il est totalement respectueux de l’environnement : 100% naturel et écologique 🌍 ! ⚠️ Attention : certains types de savons noirs vendus dans le commerce contiennent des additifs ! Ouvrez l’œil, et le bon 😉.  

Ses multiples utilisations en font un allié de choix à la maison :

  • Il est utilisé pour des soins du corps, dans la tradition orientale notamment, par exemple dans les hammams : on l’utilise comme un gommage pour régénérer la peau, sous la forme d’une pâte sombre ou noire. Dans ce cas, il s’agira d’un mélange de pâte d’olive et de potasse, selon les méthodes de fabrication traditionnelle ;

Mais on le rencontre également dans l’univers ménager, et dans ce cas, il s’agira plutôt d’un mélange de potasse et d’un corps gras (huile d’olive, de lin, de noix…) :

  • C’est un nettoyant, dégraissant, blanchissant… ;
  • Il aide à éliminer les taches de graisse sur les vêtements ;
  • Et c’est également un puissant insecticide au jardin, propriété sur laquelle nous allons nous attarder ! 👇

Les pucerons, ce fléau

Les pucerons sont des insectes minuscules (mesurant entre 2 et 4 millimètres), susceptibles d’envahir vos cultures. De couleur variée (noirs, violets, bleus, verts, jaunes, roses), c’est un véritable arc-en-ciel d’ennuis qui débarquent dans votre jardin 🌈. Tels des petits vampires, ils se délectent en effet de la sève des plantes, en la pompant avec leur rostre 🧛🏼‍♀️. Il n’en existerait pas moins de 4.700 espèces dans le monde ! Ils sont d’une efficacité redoutable, et prolifèrent très rapidement si rien n’est fait pour leur barrer la route…

Les coccinelles sont de grandes amatrices de pucerons, elles peuvent en dévorer jusqu'à 100 par jour, une bonne méthode naturelle pour vous en débarrasser ! On dit d'ailleurs que la coccinelle est la meilleure amie du jardinier mais ce n'est pas la seule, découvrez les 7 animaux à avoir au jardin, ciao les pesticides !

Savoir les repérer

Pour détecter leur présence, plusieurs indices peuvent vous mettre le puceron à l’oreille 🕵🏻 :

  • Les feuilles de la plante en question se déforment, jaunissent, se dessèchent, vous constatez des boursouflures.
  • Vous détectez la présence de fourmis 🐜.
❓Le saviez-vous ? 

Fourmis et pucerons sont en symbiose. Les pucerons, après avoir consommé la sève des plantes, évacuent du miellat, un liquide riche en sucres, en acides aminés, vitamines et minéraux, le péché mignon des fourmis 😋 ! Elles viennent donc en récupérer au bout de leur abdomen, qu’elles tapotent avec leurs antennes si nécessaire. Elles vont donc protéger leur garde-manger contre leurs prédateurs habituels, comme l’éleveur protégerait son troupeau contre toute attaque 🐑 (de loup par exemple 👉 Le Loup en France, loup y es-tu ? 🐺). Il leur arrive même de les déplacer, si leurs ressources sont insuffisantes sur un végétal donné. Et parfois, elles les mangent. Finalement, on peut dire que les fourmis élèvent les pucerons comme les humains élèvent du bétail.

👉 Fourmis dans la maison, nos astuces naturelles pour les chasser

Le savon noir : une solution 100% bio et naturelle contre les pucerons

Dans un litre d’eau chaude, versez 3 cuillerées à soupe de savon noir liquide, ou 1,5 cuillerée à soupe de savon noir an pâte labellisée Ecocert, de préférence. Versez la préparation dans un pulvérisateur, et aspergez-en sur le dessus et le dessous des feuilles de la plante infestée. En fait, l’action du savon noir ne se limite pas aux pucerons : il dévastera aussi les populations de cochenilles, de thrips (ces minuscules insectes qui laissent des petites taches grises sur les feuillages), d’araignées rouges 🕷️…

🥾 Botte secrète : pour optimiser l’efficacité du savon noir sur d’autres types de nuisances, il est possible de l’associer à différents ingrédients ! Du bicarbonate de soude vous aidera en sus à lutter contre les champignons, par exemple l’oïdium, cette pourriture blanche.

D’où lui vient ce super pouvoir ?

Le savon noir a une toxicité par contact, et non par ingestion, pour les insectes. Son action est décapante et desséchante sur la cuticule des insectes et suffocante en bouchant les stigmates (qui sont leurs orifices respiratoires). Pour que l’opération soit efficace, il faut donc que le produit touche le corps des nuisibles, que la quantité aspergée soit abondante, et que la concentration de savon noir soit suffisante (mais pas excessive non plus pour ne pas nuire à vos végétaux).

  • La qualité de la pulvérisation est donc l’un des secrets de la réussite (il faut être méthodique : attention aux pucerons cachés 🍃). On pourra conseiller l’utilisation d’un brumisateur sous pression, avec pompage manuel, pour bénéficier d’un brouillard fin et enveloppant.
  • Un nouveau traitement 5 jours plus tard est conseillé afin d’en renforcer l’efficacité 💪. S’il pleut immédiatement après la pulvérisation, il y a de bonnes chances pour que tout soit à recommencer !
  • Cela n’éradiquera pas ces indésirables petites bestioles, mais en réduira grandement la prolifération, afin de ne pas trop affaiblir vos plantes. L’opération est à renouveler régulièrement, afin de maintenir un équilibre satisfaisant.

Précautions à prendre

Il est à noter qu’au même titre que la terre de diatomée, le traitement au savon noir n’est pas spécifique, et tuera tous les insectes par contact, y compris ceux qu’on apprécie : les auxiliaires tels que les larves de coccinelles 🐞 et les syrphes (vous savez, ces mouches déguisées en guêpe 🐝) seront eux aussi supprimés, alors que l’un comme l’autre sont très friands des pucerons. Il faut donc, dans l’idéal, ne pas en abuser en extérieur afin de laisser une chance à la lutte biologique : une seule coccinelle peut dévorer une centaine de pucerons chaque jour. Certaines fleurs ont aussi le pouvoir de les éloigner, à essayer !

👉 Comment se débarrasser des moucherons naturellement ?

À retenir

Les pucerons, ces minuscules petits insectes, peuvent mettre à mal vos cultures et les fragiliser. Vous pouvez vous aider du savon noir pour limiter leur prolifération : un puissant insecticide 100% naturel et écolo ! En revanche, il ne s’agit pas d’un traitement spécifique, ce qui signifie que les insectes auxiliaires seront eux aussi décimés… La lutte biologique est également une piste à explorer, en introduisant des prédateurs naturels des pucerons et en éloignant ses alliées, les fourmis : n’oubliez pas que la nature est bigrement bien faite, elle pense à tout !

Explorer - protéger - se ressourcer
#BornToBeWild

Sources : ekopedia, Le Monde, jardinerfacile.fr, aujardin.info, paroles-de-jardiniers.fr, jardiniers-professionnels.fr

Vous avez bien encore 5 minutes ? #SlowLife : 

Article proposé par Equipe Rédaction

Amoureux de la nature - Born To Be Wild

Nos articles

Sylvothérapie : se reconnecter à soi au contact des arbres

Les bienfaits de la nature sur notre santé physique et psychologique ne sont plus à prouver : de très nombreuses études scientifiques sont venues le confirmer. C’est sur cette vague que surfe la sylvothérapie, qui vous invite à atteindre un profond état de relaxation et de méditation au contact des arbres. Rien de tel pour réduire stress et tensions nerveuses, paraît-il. Sceptique ? Et si vous preniez un petit bain de forêt ?

5 bonnes raisons de faire un gros câlin aux arbres !

Non, nous n’allons pas essayer de vous convaincre de vous déguiser en fougère pour communier avec la nature, mais pas loin ! La sylvothérapie, vous connaissez 🌳 ? Cette discipline, qui nous vient tout droit du Japon, nous invite à se soigner au contact des arbres, en prenant pour ainsi dire un bain de forêt. Une pratique qui aurait des bienfaits insoupçonnés sur le corps et l’esprit… On a mené l’enquête pour vous : découvrez les 5 raisons de faire un câlin aux arbres !

Le chevreuil, cette merveille de la nature

Le chevreuil, du latin capreolus, est un ruminant herbivore de la famille des Cervidés. C’est en fait le plus petit d’entre eux en Europe ! Cet animal qui peuple nos forêts subjugue par sa grâce et par sa beauté. Craintif et fuyant, il peut se laisser surprendre furtivement au détour d’un sentier, et croiser son chemin est toujours un privilège. Présentation d’un magnifique représentant de notre majestueuse et riche faune sauvage 👇

Des psoques à la maison, signe d'humidité, comment s'en débarrasser ?

Dans la catégorie « petites bêtes que l’on aimerait bien éviter à la maison », on vous présente les psoques ! Ces petits insectes de quelques millimètres seulement peuvent se dissimuler un peu partout dans les habitations : dans les moulures, derrière les plinthes, sous les planchers, derrière les cloisons, les tuyaux, les gaines, ... Ils avancent à bas bruit, et lorsqu’ils deviennent visibles, ils témoignent d’une invasion déjà bien avancée. Véritables indicateurs d’humidité, en venir à bout n’est pourtant pas si compliqué. Mode d’emploi pour une maison plus saine à tout point de vue ! 👇

Le top 10 des villes les plus vertes de France

La planète compte aujourd’hui 3,3 milliards de citadins, tandis qu’en France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville, soit l’étendue de son influence sur les communes environnantes. Ça en fait, du citadin ! Une part de population urbaine qui ne cesse d’augmenter… Et la nature, dans tout ça 🌿? Comment préserver son petit carré de verdure, indispensable à notre bien-être, et si souvent négligé ? Quitte à être en ville, autant la choisir verte ! Mais alors, quelles sont les villes les plus vertes de France où il fait bon vivre ? Tout dépend, visiblement, des critères retenus, comme en témoignent les résultats divergents de deux études récentes menées en la matière.

On mange quoi en février ? Découvrez les fruits et légumes du moment !

En février, il faut bien le dire, on en a un peu marre de cet hiver qui s’éternise⛄... Les jours rallongent, on tient le bon bout, mais le froid joue les prolongations et le printemps paraît encore bien loin. Mais il faut voir le bon côté des choses : le mois de février, ce sont aussi des tas de fruits et légumes succulents qui vous attendent sur les étals, qui ne demandent qu’à vous apporter les nutriments dont vous avez besoin pour supporter ce temps glacial 🥶. Pleins de vitamines, minéraux et antioxydants, ils vous reboosteront et vous aideront à lutter contre les maux hivernaux.

La playlist nature qui fait du bien

Je fais mes cosmétiques maison ! Rencontre avec Maria Cristina

Maria Cristina, membre de l'équipe Amareo a décidé de fabriquer elle-même ses cosmétiques. Ça vous tente ? Comment trouver le temps et surtout faire ? Maria Cris' (pour les intimes), en tête-à-tête avec Emilie, nous raconte tout 😊.

Plus je m'informais, plus j’étais surprise de tous les ingrédients toxiques qui nous côtoient et plus j'avais envie de préparer moi-même mes propres produits. 

🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici

Qui sommes nous?

Chaque jour, nous avons à cœur de vous montrer les merveilles de Mère Nature et de vous offrir un bol d'air frais. Nous vous donnerons également quelques conseils pour prendre soin de notre belle planète, sans injonction ni culpabilisation. 👉Pour en savoir plus sur nous.

Les pages qu'il faut suivre 

📸 Suivez-nous sur Instagram


La photo qui nous fait vibrer 


Plage de Mesquer - Regarder le soleil se coucher dans la mer... une de mes madeleines.  Chaque jour le spectacle est différent. Ce jour-là, il y a des nuages, les rayons les transpercent. Le reflet du soleil dans l'eau donne à la mer un ton unique, changeant à chaque minute. Il reste quelques traces du passage des enfants, que la mer douce mais sure efface une à une. Ecouter la mer, voir son étendue sans fin ... j'y passerais des heures

📷 By Anne-Fleur Saraux. 

Partagez vos photos sur Instagram avec le #amareochezvous. 

La citation qui nous parle