Les arbres sont-ils heureux en pleine ville ?

Mis à jour le par Equipe Rédaction

Il est établi que la présence d’arbres en ville est excellente pour la santé physique et mentale des citadins : elle réduit la mortalité, lutte contre les canicules et la formation d’îlots de chaleur urbains, et en devient un véritable enjeu de santé publique. Mais s’est-on seulement demandé si l’inverse se vérifiait ? Qu’en est-il du bien-être des arbres en ville ? De la même manière que de nombreux animaux sont inadaptés à la vie citadine, qu’en est-il des végétaux ? Les arbres sont-ils heureux dans nos agglomérations ? 🤔

Les arbres sont-ils heureux en pleine ville ?

Un arbre malade est moins efficace

La question de la santé des arbres en ville nous concerne à plus d’un titre, et notamment en raison du fait que les arbres endommagés ou affectés par une maladie sont moins performants que des arbres en pleine santé. De sorte que leurs effets sur la pollution de l'air et leur capacité à rafraîchir les villes sont moindres. Il est donc dans notre intérêt de nous enquérir de la santé des arbres en ville ! 💪

👉 Pourquoi les arbres sont si importants au juste ?

Par exemple, un arbre malade ou soumis à un stress environnemental a moins de feuilles, de sorte que l’ombre qu’il procure et que sa capacité d’évapotranspiration est amoindrie. La densité foliaire a en effet une importance centrale dans la capacité de l’arbre à intercepter la lumière, et la transpiration de l’arbre au niveau des feuilles s’en trouve altérée, ce qui réduit son aptitude à rafraîchir l’atmosphère 🌳.

👉 Les arbres pourraient réduire la mortalité liée aux canicules urbaines

Le stress des arbres en ville

Comme les gens, les arbres des villes sont soumis à plus de stress que les arbres des campagnes et des forêts, au regard notamment de la pollution des sols ou de l’air :

  • Ils absorbent de grandes quantités de métaux lourds et autres substances nocives 😶‍🌫️.
  • Par ailleurs, les arbres plantés le long des routes reçoivent une importante quantité de sel l’hiver, alors dispersé pour dégivrer les voies de circulation ❄️.
  • Les sous-sols sont fréquemment moins profonds qu’à la campagne, en raison de la présence de structures sous-jacentes (parkings souterrains, notamment). L’espace dont ils disposent pour s’épanouir est donc parfois fortement réduit, ce qui les confine et les limite, les soumettant à plus de stress hydrique et nutritionnel 😵.
  • En ville, les sols autour de certains arbres sont bien souvent tassés et piétinés de manière excessive, ce qui étouffe les racines. La terre est alors trop compressée, et l’oxygène vient à manquer. C’est le cas dans certains parcs urbains comme celui de la tête d’or à Lyon par exemple.

👉 Micro-forêts urbaines, connaissez-vous la méthode Miyawaki ?

Des arbres particulièrement exposés aux risques climatiques

De plus, Les arbres plantés en milieu urbain seront particulièrement exposés aux risques climatiques. Et sachant que le réchauffement climatique est justement la raison pour laquelle ils y sont de plus en plus fréquemment plantés, ça pose un réel problème 🙃 !

👉 Végétalisation, qu'est-ce que c'est ? Quelle utilité ?

C’est ce que souligne une étude publiée dans la revue Nature Climate Change, qui estime que de 56 % à 65 % des essences arbres vivant en ville sont déjà en situation de risque dans au moins l'un des lieux où elles sont plantées, et ce chiffre pourrait monter entre 68 et 76 % d’ici 2050. Rien qu’en France, 71 % des espèces seront alors en situation de risque vis-à-vis de l’augmentation des températures 😱. Selon les chercheurs, « Sur 423 espèces présentes dans la capitale, 157, soit 37 %, se trouvent déjà dans des conditions de températures qui excèdent ce qu'elles sont capables d'absorber au maximum ».

Les coûts d’entretien des arbres citadins pourraient donc augmenter considérablement, obligeant certaines municipalités à les arroser en cas de gros stress hydrique. Mais surtout, de nombreux spécimens pourraient périr, et avec eux, tous leurs bénéfices.

Selon David Happe, expert arboricole et auteur du livre « Au chevet des arbres », de plus en plus d’arbres sont malades en milieu urbain, se trouvant affaiblis par les canicules et les sécheresses, ce qui les rend plus vulnérables aux maladies 🤒.

👉 Multiplication des canicules, un indicateur clair du réchauffement climatique

La végétalisation, oui, mais ciblée !

La végétalisation est sans nul doute un levier fort pour rafraîchir les villes et lutter contre les îlots de chaleurs urbains. Il ne s’agit toutefois pas de planter des arbres coûte que coûte en ville, mais plutôt de sélectionner des essences résistantes aux températures auxquelles ils seront soumis d’ici quelques années 🥵. On sait par exemple que les marronniers, très fréquents en ville, ne supporteront plus le climat d’ici 20 ou 30 ans. Il s’agit donc d’élaborer des stratégies de végétalisation cohérentes, prenant en compte les interactions entre les spécimens, la ville et le climat.

👉 Est-il encore possible de stopper le réchauffement climatique ?

C’est ainsi que Sésame (Services EcoSystémiques rendus par les Arbres, Modulés selon l’Essence) est un outil mis au point par le Cerema, établissement public sous la tutelle du ministère de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, afin d’accompagner la décision des collectivités en matière de choix des espèces d'arbres et d'arbustes adaptés au milieu urbain. Son objectif est de sélectionner les espèces pour leur capacité à absorber les polluants, à fixer les particules fines, à accueillir la faune locale et à résister au changement climatique. Initialement conçu pour la ville de Metz, l’outil se décline désormais à d’autres localités. D’autres outils numériques d'aide à la conception des projets de végétalisation sont également à l’étude pour orienter la végétalisation urbaine de demain.

👉 Quels sont les bienfaits d'une marche en forêt ? L'incroyable pouvoir de la nature

À retenir

Si renforcer la présence des arbres en ville est un axe central dans notre stratégie globale d’adaptation au réchauffement climatique, il ne faut pas en oublier l’absolue nécessité de sélectionner avec soin les essences à y planter. En effet, les arbres des villes sont soumis à un stress important multifactoriel, et risquent fort de prendre de plein fouet et en première ligne les effets du réchauffement climatique. Le choix d’espèces résistantes est donc un critère central pour bénéficier de tous les effets bénéfiques et protecteurs des arbres en ville, afin de nous adapter, nous aussi, à l’augmentation inéluctable des températures.

Explorer - protéger - se ressourcer
#BornToBeWild


Sources : eo.belspo.be, alternatives-economiques.fr, lyon.fr, caue6.com, cnrs.fr, nature.com, francebleu.fr, cemera.fr, adaptaville.fr

Retrouvez les articles sur le thème :

Article proposé par Equipe Rédaction

Amoureux de la nature - Born To Be Wild

Nos derniers articles

Pour vivre heureux, vivons… En yourte ? Un style de vie au naturel

La vie en yourte, retour aux sources ou effet de mode ? Si ce logement insolite séduit son public le temps d’un week-end au vert, pour d’autres, c’est devenu un mode de vie. À l’origine utilisée par les nomades d’Asie Centrale, la yourte constituait l’habitat le plus adapté au climat et à leurs habitudes. Mais qu’en-est-il pour les Occidentaux ? Les questions écologiques, l’ouverture au monde, l’envie de se rapprocher de la nature mais aussi l’apparition d’une pandémie mondiale nous ont amenés à reconsidérer en profondeur notre rapport à l’habitat et à la vie en société. Si la yourte présente de nombreux atouts et semble répondre à une quête de sens et de liberté, mieux vaut considérer tous ses aspects avant de vous lancer. Yourte ou pas ? Quelques clés pour choisir en pleine conscience.

Le 2 août 2024 : jour du dépassement. Prévenir pour mieux agir

Si nous vivons sur la même planète, vous en avez sûrement entendu parler au moins une fois… Le jour du dépassement, c’est cette date indicative à partir de laquelle nous aurons consommé l’ensemble des ressources que la Terre est capable d’approvisionner en une année. Calculé pour sonner l’alerte et sensibiliser la population mondiale, le jour du dépassement semble faire parler plus qu’il ne fait agir. Comment la date est-elle calculée ? Pourquoi est-elle différente d’un pays à l’autre ? Comment retarder concrètement son avancée ? Voici quelques clés pour mieux comprendre les enjeux du jour du dépassement. Loin de nous l’idée de nourrir votre éco-anxiété mais plutôt la prise de conscience de notre responsabilité à en matière d’habitudes de consommation.

Bernic & Clic : l’appli qui vous reconnecte à la nature

Lorsque la mer se retire, le littoral est le théâtre d’une fascinante faune et flore peu familière. Marcheurs ou pêcheurs, vous vous êtes déjà demandé comment s’appelle ce drôle de coquillage qui ressemble à un chapeau chinois ? Qu’est-ce qu’un estran ? Comment les poissons respirent-ils sous l’eau ? Bonne nouvelle ! Toutes les réponses à vos questions sont sur Bernic & Clic. Des passionnés de nature et de biodiversité ont créé l’application idéale pour éveiller la curiosité des petits marins d’eau douce et de leurs parents. Mollusques, crustacés, algues et poissons n’auront bientôt plus de secret pour vous et vos graines de sauveteurs. Rendez-vous à la prochaine marée et d’ici là, découvrez tout sur l’application qui pourrait bientôt vous accompagner dans vos futures excursions les pieds dans la vase.

Zoonoses et climat : même combat ! Enjeux climatiques & santé

Les “zoo” quoi ? Les zoonoses, ce sont les maladies transmises par les animaux aux humains. Ça vous rappelle un certain pangolin ? Tout juste ! Comment est-ce possible ? Depuis le Covid 19, de sérieuses hypothèses mettent en cause le climat. En effet, le réchauffement climatique serait à l’origine de l’émergence de nouveaux organismes vivants dits pathogènes, c’est-à-dire responsables de maladies. Comment éviter de nouvelles pandémies ? Comment préserver la biodiversité et nos écosystèmes pour lutter contre ces zoonoses ? Quels sont les dangers en matière de santé publique et économique ? Voici quelques clés pour maîtriser le sujet.

Les indispensables pour partir en Festival sans polluer

Les festivals de musique et concerts en plein air sont synonymes de plaisir et de liberté mais aussi d’abus, lorsque le Festival n’est pas éco-conçu. Pour profiter de la nature encore longtemps, mieux vaut la préserver ! Alors, avant de sillonner la France à la recherche de scènes endiablées et de bons sons à partager, voici une liste des objets durables qui vous accompagneront pendant des années et rendront vos co-festivaliers verts… de jalousie !

Les fruits et légumes d'août pour faire le plein d'énerergie !

Août est le mois le plus chaud de l’année, la saison parfaite pour les pique-niques, apéros dînatoires, barbecues et planchas 😎. On a donc envie de fraîcheur et de délicieuses saveurs sucrées. Et ça tombe bien, car les ingrédients parfaits pour des recettes légères et rafraîchissantes sont justement en plein boom. La nature n’est-elle pas incroyablement bien faite ? Les fruits et légumes sont plus que jamais gorgés de soleil, bourrés de vitamines, minéraux et antioxydants. Et si vous profitiez de vos vacances pour vous mettre au vert ?

La playlist nature qui fait du bien

Nature - Peinture

Amareo

  1. Côte maritimeZen Ambiance D'eau Calme
    3:28
  2. Se délasserZen Ambiance D'eau Calme
    3:29
  3. Orage: Pluie Sur Le ToitSons De Pluie HD
    3:10
  4. Orage: Pluie ForteSons De Pluie HD
    2:55
  5. Ronronnement relaxantOasis de sommeil
    3:27
  6. La tempête tropicale à l'horizonSomnolent Jean
    1:42
  7. Pluie dans la Forêt, Pt. 01Sons de la Nature Projet France de TraxLab
    1:23
  8. Chant de cigales, Vol. 1Bruitages
    3:02
  9. Sons des rivières: Vent, ruisseauBruits naturels
    4:17
  10. Relax NaturelleChant d'Oiseaux
    2:39
  11. Bruits de feu crépitantZone de la Musique Relaxante
    3:29

Qui sommes nous?

Chaque jour, nous avons à cœur de vous montrer les merveilles de Mère Nature et de vous offrir un bol d'air frais. Nous vous donnerons également quelques conseils pour prendre soin de notre belle planète, sans injonction ni culpabilisation. 👉Pour en savoir plus sur nous.

La citation qui nous parle