Attaques de requin, ce que vous devez savoir, le vrai du faux

Mis à jour le par Equipe Rédaction

Quand on pense attaque de requin, on pense forcément aux « Dents de la mer », le célèbre film réalisé par Steven Spielberg en 1975 mettant en scène un grand requin blanc mangeur d'hommes. Celui-ci a alors connu le plus grand succès cinématographique de tous les temps, avec sa bande originale culte et angoissante, et a terrorisé des millions de personnes. Un triomphe cinématographique qui a néanmoins porté grand tort à la réputation des requins, provoquant une peur irrationnelle dans l’esprit des baigneurs du monde entier. Néanmoins, force est de constater que même si statistiquement, vos chances d’être mordu par un requin sont de 1 sur 3 748 067, le jour où ça vous tombe dessus, il y a des chances que vous passiez un mauvais moment… Faisons le point sur les attaques de ce fascinant prédateur des mers 🦈 !

Attaques de requin, ce que vous devez savoir, le vrai du faux
Sommaire :

Une réputation de tueur sanguinaire mangeur d’Homme

Ils fendent l’eau, avec leur corps profilé et leur aileron, semant la terreur sur leur passage, que ce soit chez leurs proies naturelles ou plus accidentelles, comme l’homme. Les faits divers et récits de requins traînant les corps de leurs victimes dans les profondeurs de l’océan ne manquent pas, et sont largement relayés par les médias :

  • Une adolescente de 17 ans survivant miraculeusement à une attaque de requin lors d’une baignade en Floride le 30 juin 2022, devant son salut in extremis à l’intervention de son frère ;
  • des restes humains – un bras et un avant-bras – appartenant probablement à un baigneur Ecossais retrouvés dans le ventre d’un requin-tigre à La Réunion ;
  • une touriste française grièvement blessée par une attaque de requin alors qu’elle nageait aux Seychelles ;
  • une famille en Australie terrorisée par un requin blanc de plus de 4 mètres qui a encerclé et attaqué leur bateau pendant une heure ;
  • un nageur mordu par un requin alors qu’il faisait du snorkeling pour nager avec les requins bleus au large des côtes de Cornouailles ;
  • deux femmes décédées en Egypte le 1er juillet 2022 attaquées dans la baie de Sahl Hasheesh, près d'Hurghada, à 600 mètres de distance l'une de l'autre, l'une d’entre elles ayant eu le bras arraché avant de succomber dans l’ambulance… 😱

Un travail de sape très efficace, ayant complètement dévasté leur réputation, et progressivement mené leur espèce au seuil de l’extinction. Pêche intensive, commerce d'ailerons mondial (le deuxième trafic le plus lucratif après celui de la drogue), activités humaines irraisonnées… Un véritable drame se joue dans nos océans, dont la victime n’est pas forcément celle que l’on croit. Environ 100 millions de requins sont tués chaque année par l'homme 🎣. À l’inverse, le nombre d’attaques mortelles de requins sur l’Homme par an dépasse rarement la dizaine, la moyenne annuelle tournant plutôt autour de 6.

En fait, le requin est un animal profondément incompris qui cristallise les projections de peurs ancestrales ressenties par l’Homme face à un grand prédateur, une peur acquise, construite au fil des siècles, qui tourne à la psychose. Sa population a diminué de 90 % entre 1950 et 2014.

Les requins font partie des plus vieux animaux de la planète et ont survécu à toutes les extinctions de masse depuis 400 millions d'années, résisteront-ils à l’Homme 🌍 ? Souvent incompris et persécuté, il ne fait pas toujours bon être un grand prédateur ! 👉 Le Loup en France, loup y es-tu ?

Pourquoi les requins attaquent-ils les hommes ?

Les requins n’attaquent pas l’Homme pour se nourrir. En réalité, ils sont plutôt timides et peureux, et c’est souvent par erreur que leurs dents finissent plantées dans la chair humaine. Oups 🤭 ! Une erreur souvent lourde de conséquence 🤕…  Certains requins chassent dans des bancs de poissons plus petits peuvent de méprendre, et croquer un mollet qui passe par là. 

Une image contenant requinDescription générée automatiquement

Un nageur portant une combinaison, ou sur une planche de surf, peut être confondu avec un mets très apprécié des requins : le phoque, l’otarie ou le lion de mer.

Par ailleurs, les requins seraient attirés par les stimuli sonores de basse fréquence et les variations de pression, soit précisément ceux qui sont émis par un surfeur couché ou à genoux sur sa planche, de nature à attiser leur curiosité. En vérité, ces animaux ont eux aussi une peur bleue de l’Homme, et cette peur est malheureusement beaucoup moins irrationnelle que la nôtre.

👉 Qu'est-ce que le Corail ? Pourquoi est-il si important ?

Où les attaques de requin sont-elles le plus fréquentes ?

Afin d’évaluer vos risques de vous faire dévorer par un squale lors de vos prochaines vacances, faisons un tour d’horizon des zones les plus à risque. Car oui, même si l’on trouve potentiellement des requins dans toutes les mers de la planète, les attaques sont infiniment moins fréquentes au large de la Bretagne qu’à la Réunion…

Un organisme d’experts, l'International Shark Attack File (ISAF), est chargé de répertorier les attaques de requins et de les classifier. Ils ont étudié, depuis 1958, plus de 6.200 incidents, et se sont même documentés sur les récits d’attaques depuis le 16ème siècle. Ils s’intéressent, en particulier, aux attaques non provoquées, c’est-à-dire le cas du requin qui sort de nulle part pour attaquer un baigneur ou un surfeur, et non, par exemple, du plongeur cherchant à interagir avec lui ou un pêcheur le sortant d’un filet.

Si les attaques interviennent le plus souvent en eaux chaudes 🌴, c’est en raison du fait que les nageurs y sont plus nombreux et y passent plus de temps. Statistiquement, ils y sont donc plus exposés. Une carte interactive a été mise au point par le Florida Museum pour dévoiler les lieux ayant connu le plus d’attaques de requins, recensant toutes les attaques non provoquées ayant eu lieu depuis 1580. Le top 5 se décompose de la manière suivante :

  • En première position, et loin devant, les Etats-Unis, avec 1564 attaques, notamment la Floride, qui est l'endroit dans le monde comptant le plus grand nombre d'attaques non provoquées 🏆 ;
  • Suivie par l’Australie, en seconde position, avec 682 attaques à son actif ;
  • L’Afrique du Sud est également sur ce triste podium, en comptabilisant 258 ;
  • Suivie par le Brésil (110 attaques) ;
  • La Nouvelle-Zélande arrive ensuite avec 56 agressions.

👉 Un nouvel océan sur Terre : l'océan Austral

Qui sont les requins les plus dangereux au monde ?

Les espèces communément responsables de la plupart des morsures sur l’homme sont les requins blancs, les requins-tigres, et les requins bouledogues. Sans surprise, s’agissant des espèces de requin les plus grandes, les incidents sont plus souvent mortels et plus dévastateurs, d’autant qu’il s’agit d’animaux assez territoriaux. Et comme il s’agit de requins fréquentant des zones généralement très prisées par les touristes, ils sont de fait plus susceptibles d’être source d’incidents.

Le Grand Blanc, par exemple, possède une mâchoire redoutable qui peut atteindre 90 cm de large, avec des dents tranchantes pouvant mesurer 7,5 cm, et arrache purement et simplement la chair de ses proies. Et si si, contrairement à ce que l’on pourrait penser, on trouve des Grands Blancs au large des côtes Françaises !

Les requins de taille plus modeste, comme les requins bordés, causent la plupart du temps des blessures mineures, ou en tout cas la plupart du temps non fatales aux malheureux plaisanciers.

On montre souvent du doigt le Grand Blanc, mais le requin longimane, dont la taille peut atteindre 4 mètres, également désigné sous les termes de requin océanique, requin à aileron blanc du large ou encore requin à pointes blanches du large, représente un grand danger pour l’Homme et est probablement le plus dangereux qui soit ⚠️. Il est notamment réputé pour s’attaquer aux rescapés de catastrophes (naufrages, ou crash aériens). Il s’agit d’un opportuniste, qui apprécie les eaux comprises entre 19 et 28 degrés, plutôt en haute mer. 

Cet animal, qui ne semble pas craindre l’Homme, se caractérise par son agressivité et son imprévisibilité. Il est notamment très présent en Egypte, et est régulièrement à l’origine d’attaques mortelles.

D’autres espèces, comme le requin-taupe bleu ou requin Mako, le requin à pointes noires, le requin taureau ou le grand requin-marteau sont susceptibles de se laisser parfois tenter par un touriste ou deux.  N’oublions pas néanmoins que sur les 400 espèces de requins recensées, seules une 20aine sont susceptibles de représenter un danger pour nous.

📌 Le saviez-vous ? 
Le plus grand requin blanc jamais observé porte le nom de Deep Blue. Il s’agit d’une femelle d’une cinquantaine d’années qui mesure entre 6 et 7 mètres. Une belle bête ! D’une espérance de vie de 70 ans, elle continuera encore à grandir jusqu’à sa mort 🦈.

Quelles sont les chances de subir une attaque de requin ?

Il est urgent de mettre les choses en perspective, car en fait, statistiquement, les chances de mourir frappé par la foudre ou même noyé sont bien plus importantes que celles de mourir dévoré par un squale. Vous prenez plus de risques pour votre existence au volant de votre voiture 🚗. Même les décès par selfie (le plus souvent par noyade, chute ou transport) sont plus nombreux ! Vos chances de mourir à l’occasion d’une attaque de requin sont moins importantes que celles de succomber à la chute d’une noix de coco sur une plage de Floride 🥥.

En comparaison, le moustique, responsable d’environ 800 000 décès par an, tue plus d’humains en 24 heures que le requin en 100 ans 🦟. Bon, il est moins impressionnant, c’est certain… Même l’abeille tue 40 fois plus que les requins 🐝. Si les attaques de requin sont en définitive extrêmement rares, les piqûres de vive ou de méduses sont beaucoup plus courantes, mais sans gravité.

Les attaques de requin augmentent-elles ?

Force est de constater que la tendance est à la hausse au cours des dernières décennies. En cause ? L’augmentation de la population mondiale et le développement du tourisme, qui multiplie les occasions. Toutefois, statistiquement, le risque individuel d’être mordu a diminué de 91% en 63 ans.

S’il est vrai que les attaques de requin sont en hausse depuis 2021 après plusieurs années de déclin, la tendance est en partie imputable à la pandémie de covid 19, et de ses confinements successifs.

👉 Comment protéger les océans ? À nous de jouer !

Comment éviter une attaque de requin ?

La meilleure des protections reste de ne pas se baigner, mais c’est quand même un peu dommage 😅 …

  • Bien sûr, si vous apercevez un requin, n’essayez jamais de l’agripper par la queue, les nageoires, ou autre : un requin apeuré a de grandes chances de se retourner pour mordre.
  • Évitez de nager aux heures où la luminosité est la plus faible, c’est-à-dire au crépuscule ou à l’aube, ou encore dans les eaux troubles, car les requins peuvent alors vous confondre avec une proie 🦭.
  • Apprenez à reconnaître les poissons-appâts (aux reflets argentés), et fuyez leurs bancs, bien souvent suivis et pris d’assaut par les requins en chasse 🐟.
  • Évitez de porter des bijoux brillants, pour ne pas dégager de scintillements comme les écailles de ces poissons.
  • Ne remuez pas inutilement l’eau.
  • En cas de blessure ou de saignement, n’allez pas vous baigner, de manière à ne pas titiller l’odorat affûté des requins.
  • N’allez jamais vous baigner seul, et baignez-vous si possible en groupe.
  • Si vous êtes sur une planche de surf, descendez et placez-vous dans une position verticale, maintenez votre planche à deux bras de manière à la stabiliser autant que possible et à éviter les bruits de clapotis.

Si vous rencontrez un requin au cours d’une baignade, d’une plongée, ou lors de la pratique d’un sport de mer comme le surf ou le snorkeling, comment réagir de manière adaptée 🤿 ?

  • S’il s’agit d’un petit requin, restez calme et regardez-le fixement. Utilisez vos palmes pour mettre de la distance entre vous, et non vos mains.
  • S’il s’agit d’un animal de grande taille, on le répète : restez également calme (même si c’est plus difficile), et ne fuyez pas (même si c’est bien tentant !). En d’autres termes, ne vous comportez pas comme une proie. Ne bougez pas, maintenez toujours le contact visuel, et tendez vos mains en verrouillant votre coude, avant de les poser à plat au-dessus de sa tête de manière à vous pousser au-dessus de lui. Lorsqu’il a commencé à nager, observer attentivement les environs afin de vous assurer qu’un autre requin ne vous approche pas.
À retenir :

Les attaques de requins défraient généralement la chronique, et sont généreusement relayées par les médias, surfant sur une peur ancestrale, qui tourne parfois à l’obsession. Cette psychose est en fait largement surfaite, car les attaques de requins sont en définitive très peu fréquentes, rarement mortelles et bien souvent accidentelles. À l’inverse, l’Homme décime des millions de requins chaque année, menaçant d’extinction ces prédateurs des mers, ce dont on parle beaucoup moins.

Explorer - protéger - se ressourcer
#BornToBeWild


Sourcesmaxisciences.comfrancetvinfo.frfrancetvinfo.frnationalgeographic.frinfobae.comgeo.frgeo.frgeo.frgeo.frtheguardian.comlindependant.frsciencesetavenir.frhuffingtonpost.fr, futura-sciences.comabyssworld.comblog.surf-prevention.comsharkschool.eu

Article proposé par Equipe Rédaction

Amoureux de la nature - Born To Be Wild

Nos articles

Sylvothérapie : se reconnecter à soi au contact des arbres

Les bienfaits de la nature sur notre santé physique et psychologique ne sont plus à prouver : de très nombreuses études scientifiques sont venues le confirmer. C’est sur cette vague que surfe la sylvothérapie, qui vous invite à atteindre un profond état de relaxation et de méditation au contact des arbres. Rien de tel pour réduire stress et tensions nerveuses, paraît-il. Sceptique ? Et si vous preniez un petit bain de forêt ?

5 bonnes raisons de faire un gros câlin aux arbres !

Non, nous n’allons pas essayer de vous convaincre de vous déguiser en fougère pour communier avec la nature, mais pas loin ! La sylvothérapie, vous connaissez 🌳 ? Cette discipline, qui nous vient tout droit du Japon, nous invite à se soigner au contact des arbres, en prenant pour ainsi dire un bain de forêt. Une pratique qui aurait des bienfaits insoupçonnés sur le corps et l’esprit… On a mené l’enquête pour vous : découvrez les 5 raisons de faire un câlin aux arbres !

Le chevreuil, cette merveille de la nature

Le chevreuil, du latin capreolus, est un ruminant herbivore de la famille des Cervidés. C’est en fait le plus petit d’entre eux en Europe ! Cet animal qui peuple nos forêts subjugue par sa grâce et par sa beauté. Craintif et fuyant, il peut se laisser surprendre furtivement au détour d’un sentier, et croiser son chemin est toujours un privilège. Présentation d’un magnifique représentant de notre majestueuse et riche faune sauvage 👇

Des psoques à la maison, signe d'humidité, comment s'en débarrasser ?

Dans la catégorie « petites bêtes que l’on aimerait bien éviter à la maison », on vous présente les psoques ! Ces petits insectes de quelques millimètres seulement peuvent se dissimuler un peu partout dans les habitations : dans les moulures, derrière les plinthes, sous les planchers, derrière les cloisons, les tuyaux, les gaines, ... Ils avancent à bas bruit, et lorsqu’ils deviennent visibles, ils témoignent d’une invasion déjà bien avancée. Véritables indicateurs d’humidité, en venir à bout n’est pourtant pas si compliqué. Mode d’emploi pour une maison plus saine à tout point de vue ! 👇

Le top 10 des villes les plus vertes de France

La planète compte aujourd’hui 3,3 milliards de citadins, tandis qu’en France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville, soit l’étendue de son influence sur les communes environnantes. Ça en fait, du citadin ! Une part de population urbaine qui ne cesse d’augmenter… Et la nature, dans tout ça 🌿? Comment préserver son petit carré de verdure, indispensable à notre bien-être, et si souvent négligé ? Quitte à être en ville, autant la choisir verte ! Mais alors, quelles sont les villes les plus vertes de France où il fait bon vivre ? Tout dépend, visiblement, des critères retenus, comme en témoignent les résultats divergents de deux études récentes menées en la matière.

On mange quoi en février ? Découvrez les fruits et légumes du moment !

En février, il faut bien le dire, on en a un peu marre de cet hiver qui s’éternise⛄... Les jours rallongent, on tient le bon bout, mais le froid joue les prolongations et le printemps paraît encore bien loin. Mais il faut voir le bon côté des choses : le mois de février, ce sont aussi des tas de fruits et légumes succulents qui vous attendent sur les étals, qui ne demandent qu’à vous apporter les nutriments dont vous avez besoin pour supporter ce temps glacial 🥶. Pleins de vitamines, minéraux et antioxydants, ils vous reboosteront et vous aideront à lutter contre les maux hivernaux.

La playlist nature qui fait du bien

Je fais mes cosmétiques maison ! Rencontre avec Maria Cristina

Maria Cristina, membre de l'équipe Amareo a décidé de fabriquer elle-même ses cosmétiques. Ça vous tente ? Comment trouver le temps et surtout faire ? Maria Cris' (pour les intimes), en tête-à-tête avec Emilie, nous raconte tout 😊.

Plus je m'informais, plus j’étais surprise de tous les ingrédients toxiques qui nous côtoient et plus j'avais envie de préparer moi-même mes propres produits. 

🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici

Qui sommes nous?

Chaque jour, nous avons à cœur de vous montrer les merveilles de Mère Nature et de vous offrir un bol d'air frais. Nous vous donnerons également quelques conseils pour prendre soin de notre belle planète, sans injonction ni culpabilisation. 👉Pour en savoir plus sur nous.

Les pages qu'il faut suivre 

📸 Suivez-nous sur Instagram


La photo qui nous fait vibrer 


Plage de Mesquer - Regarder le soleil se coucher dans la mer... une de mes madeleines.  Chaque jour le spectacle est différent. Ce jour-là, il y a des nuages, les rayons les transpercent. Le reflet du soleil dans l'eau donne à la mer un ton unique, changeant à chaque minute. Il reste quelques traces du passage des enfants, que la mer douce mais sure efface une à une. Ecouter la mer, voir son étendue sans fin ... j'y passerais des heures

📷 By Anne-Fleur Saraux. 

Partagez vos photos sur Instagram avec le #amareochezvous. 

La citation qui nous parle