Piqûre de méduse, aïe ça brûle ! Comment réagir ?

Mis à jour le par Equipe Rédaction

Les méduses sont la hantise des vacanciers. Elles envahissent de nombreuses plages chaque année, et y sèment la terreur 🏖️. Cette année, pas de bol, c’est une année à méduse, et vous en avez fait les frais ? La bonne nouvelle, c’est qu’une piqûre de méduse n’a, la plupart du temps, rien de dangereux. En revanche, elle peut être pénible et très douloureuse, source de brûlure et de vives démangeaisons. Pas de panique, on vous explique tout pour un soulagement immédiat !

Piqûre de méduse, aïe ça brûle ! Comment réagir ?
Sommaire :

Idée reçue n°1 : les méduses piquent

Faux ! En réalité, le seul contact avec les filaments des méduses, et parfois en bordure de chapeau, très urticants, provoque une vive brûlure, et une décharge de milliers de capsules urticantes microscopiques, les nématocystes 🤓. Ces capsules contiennent un mince tube enroulé en hélice qui baigne dans le venin, et est armé de minuscules aiguilles qui peuvent être en forme de harpon. Le tube, après une stimulation mécanique ou chimique, est projeté en dehors de la capsule et le venin est éjecté. Et là, vous l’avez compris, vos vacances basculent 😱… 

Bref, qui s’y frotte s’y pique ! Et ce, y compris si elle est hors de l’eau et échouée sur une plage. Soyez prudent lors de vos randonnées palmées 🤿 👉 Snorkeling, à vous les randonnées palmées !

Quels sont les symptômes ?

La brûlure, si elle doit intervenir, se manifeste dans les 10 minutes après le contact avec l’animal. Les victimes de piqûres de méduse décrivent généralement une décharge électrique, suivie d’une réaction inflammatoire immédiate, incluant fourmillements, démangeaisons, brûlure intense, apparition d’une marque rouge à l’endroit de contact, et de vésicules faisant penser à des piqûres d’orties (pour ceux qui collectionnent les mésaventures…) 🤕. Elle peut éventuellement provoquer une perte de connaissance. Si vous ne faites rien, la douleur et les lésions disparaîtront d’eux-mêmes en une semaine.

Comment réagir ?

Votre premier réflexe doit être de sortir calmement de l’eau. Vous pouvez ensuite retirer les fragments de tentacules en évitant de les toucher avec les mains 🙅‍♀️ :

  • Y déposer du sable humide permet de retirer les filaments des tentacules sans les casser.
  • Vous pouvez également recouvrir la plaie de sable, et le laisser sécher, avant de le retirer avec un carton rigide pour enlever des dernières cellules urticantes.
  • Il est possible également de les retirer avec une pince à épiler, ou un coton-tige.
  • Il convient ensuite de rincer abondamment la lésion avec de l’eau de mer, l’eau douce ayant tendance à accentuer la douleur ⚠️.
  • Du vinaigre ou du citron 🍋, plus acides, fonctionnent bien également, s’il vous est facile de vous en procurer, et uniquement en cas de piqûre de certaines espèces, comme la méduse rayonnée (Chrysaora hysoscella). Le vinaigre pourrait en effet entraîner la décharge des nématocystes d’autres spécimens, à manier avec précaution !
  • Vous pouvez également appliquer une pâte de bicarbonate de soude (50% bicarbonate de soude et 50% d'eau de mer) pendant quelques minutes, et rincer ensuite à l’eau de mer.
  • Un bain d’eau très chaude, ou à défaut d’une poche à glace est susceptible de soulager la douleur.

Désinfectez dès que possible la plaie et appliquez-y une crème efficace contre les brûlures, une pommade à la cortisone, qui aura un effet anti-inflammatoire si la plaque est importante, ou de l’aloe vera 🌱. En cas de brûlure légère, vous pouvez appliquer de la Biafine, afin d’hydrater la peau et de l’aider à cicatriser. La vaseline est une bonne option si la brûlure se transforme en cloque.

En cas de douleurs persistant au-delà de 48 heures, allez consulter ⛑️. De même, n’essayez pas de sucer le venin, de poser un garrot ou de verser de l’alcool sur la plaie.

Qui a dit que la vie de vacancier était de tout repos ? 👉 À quoi servent les moustiques ? On se le demande !, Piqûre de vive, comment réagir ?

Idée reçue n°2 : il faut uriner sur une piqûre de méduse

Une croyance bien ancrée dans les esprits veut que THE remède miracle en cas de piqûre de méduse soit de s’uriner dessus, ou pire de se faire uriner dessus 🤔. Surtout, ne vous précipitez pas, et poursuivez votre lecture 👇

Déjà, soyons clairs, c’est répugnant… Et en plus, en réalité, l’urine n’y est pour rien : si la chaleur neutralise le venin, vous obtiendrez le même résultat, en beaucoup plus hygiénique, en appliquant de l’eau chaude dessus 😅. Mais au-delà de ça, l’urine pourrait empirer les choses, en faisant éclater les cellules urticantes qui subsistent, et en libérant encore plus de venin, tout comme le ferait l’eau douce, et en provoquant de surcroît une possibilité de surinfection…

Est-ce que c’est dangereux ?

Il existe, en effet, une centaine d’espèces de méduses réputées comme étant dangereuses pour l’homme, généralement tropicales. Certaines sont même mortelles, comme la Cuboméduse d’Australie, Chironex fleckerii 😱. Mais aucune d’entre elles ne fréquente nos côtes, ouf ! Les piqûres de méduse sont dans la grande majorité des cas bénignes.

Ne perdons jamais de vue la grande vulnérabilité des océans, à qui nous faisons courir des risques bien supérieurs 👉 Comment protéger les océans ? À nous de jouer !

Les complications possibles

Il peut arriver que les piqûres de méduse provoquent des allergies, notamment en cas d’atteintes multiples. La multiplication des piqûres de méduses peut même mener au choc anaphylactique, le risque est donc très sérieux ⚠️ ! Vous ressentez des difficultés à respirer ? Vous sentez votre rythme cardiaque s’emballer ? Vous êtes pris de nausées, de vomissements, de vertiges ? Des troubles digestifs surviennent, visuels ? Votre visage gonfle ? Contactez sans tarder les secours 🤙 !

Un traitement antihistaminique pourra vous être prescrit, il est impératif de consulter.

À retenir :

De la Méditerranée à la Manche, les méduses n’épargnent aucune plage : aucun touriste ne peut se dire totalement à l’abri. Elles y sont attirées en raison des courants marins qui les rabattent, créant des souvenirs impérissables à nombre de vacanciers. Sensation de choc électrique, vive brûlure, démangeaisons, … Une piqûre de méduse est très douloureuse, mais très rarement dangereuse, sauf réaction allergique. Non, uriner sur la plaie n’est pas la solution. Sortez de l’eau, retirez les fragments de tentacules, et rincez abondamment la lésion avec de l’eau de mer. D’autres astuces vous permettront de soulager la douleur. Désinfectez dès que possible la plaie, et crémez-la en conséquence.

👉 Des vacances oui, mais écolos ! 10 commandements à suivre

Explorer - protéger - se ressourcer
#BornToBeWild

Sources : futura-sciences.com, geo.fr, caminteresse.fr, medisite.fr, medisite.fr, centreantipoison.be

⛱️ Vous aimerez aussi : 

Article proposé par Equipe Rédaction

Amoureux de la nature - Born To Be Wild

Nos articles

Marche nordique, qu'est-ce que c'est ? Comment s'y mettre ?

La marche nordique ou Nordic Walking, ou encore Sauvakävely, était pratiquée à l’origine en Finlande par les skieurs de fond comme entraînement pendant la belle saison, et a progressivement acquis ses propres lettres de noblesse jusqu’à devenir une discipline à part entière. Le marcheur nordique se considère comme un quadrupède, qui passe de deux à quatre appuis au sol à l’aide de bâtons. Cette marche dynamique fait de plus en plus d’adeptes en raison de ses nombreux bienfaits. Décryptage 👇

Démarche ZAN, le programme pour réduire l'extension des villes

L’artificialisation des sols est l’une des premières causes du réchauffement climatique et de l’érosion massive et sans précédent de la biodiversité. En moyenne, en France, entre 20 000 et 30 000 hectares d’espaces naturels, agricoles et forestiers sont consommés chaque année. C’est pourquoi le Plan Biodiversité avait instauré en 2018 l’objectif ZAN - Zéro Artificialisation Nette - dans le but de protéger ces zones en repensant l'aménagement urbain. L’idée, c’est d’atteindre en 2050 l’absence de toute artificialisation nette des sols, avec un premier objectif intermédiaire de réduction de moitié du rythme de la consommation d’espaces d’ici 2030. Le point sur un challenge ambitieux 👇

Comment préparer mon jardin au retour du grand froid ?

Si les premiers flocons de neige ❄️ sont un spectacle qui fait toujours plaisir à voir, votre coin de verdure pourrait pourtant ne pas se remettre de l’arrivée des premiers frimas. Pour être sûr de le retrouver tout aussi beau qu’avant au prochain printemps, quelques arrangements sont nécessaires. Comment préparer votre jardin au retour du grand froid ? On vous partage toutes nos astuces ! 🌳

Et si on offrait de la seconde main cette année à Noël ?

Écologique, économique, l’idée d’offrir des présents d’occasion à Noël a de quoi séduire… Durant cette période où la surconsommation est reine et dénature l’esprit même de la Nativité, cette pratique propose une alternative très intéressante pour des fêtes de fin d’année plus vertes et éthiques. Pourtant, les réticences font encore obstacle, dans certains esprits, à sa généralisation. Un tabou qui cède peu à peu du fait de la conjoncture économique et écologique de ces dernières années. Parce que prendre soin de ses proches et de la planète est parfaitement compatible, osez la seconde main sous le sapin ! 🎄

Journée mondiale du climat, à vos agendas !

Y’a plus d' saison, ma p’tite dame ! Et chaque année, le 8 décembre, c’est la Journée mondiale du climat, instaurée à l’initiative de plusieurs ONG, avec un objectif : faire prendre conscience au plus grand nombre de l’importance des changements climatiques, qui nous impactent, chaque année, encore un peu plus. Le réchauffement climatique est désormais un sujet qui fait parler de lui quasiment constamment dans les médias, bien souvent pour alerter encore et toujours sur l’urgence climatique, et de temps en temps pour relayer les mesurettes dérisoires prises par les instances gouvernementales ou internationales. Parce que nous n’avons qu’une seule terre #UneSeuleTerre, c’est l’occasion ou jamais de réfléchir et surtout d’agir en faveur du climat.

Sapin en plastique ou naturel ? Comment choisir ?

La sapin, c’est le symbole de Noël. Avec ses guirlandes et ses boules, il est dans tous nos souvenirs de fêtes de fin d’année 🎄. Et pour beaucoup d’entre nous, il est impensable de mettre les cadeaux ailleurs qu’à son pied. Mais un dilemme se pose au moment de l’acheter. Sapin en plastique ou naturel : comment choisir entre ces deux options ?

La playlist nature qui fait du bien

Je fais mes cosmétiques maison ! Rencontre avec Maria Cristina

Maria Cristina, membre de l'équipe Amareo a décidé de fabriquer elle-même ses cosmétiques. Ça vous tente ? Comment trouver le temps et surtout faire ? Maria Cris' (pour les intimes), en tête-à-tête avec Emilie, nous raconte tout 😊.

Plus je m'informais, plus j’étais surprise de tous les ingrédients toxiques qui nous côtoient et plus j'avais envie de préparer moi-même mes propres produits. 

🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici

Qui sommes nous?

Chaque jour, nous avons à cœur de vous montrer les merveilles de Mère Nature et de vous offrir un bol d'air frais. Nous vous donnerons également quelques conseils pour prendre soin de notre belle planète, sans injonction ni culpabilisation. 👉Pour en savoir plus sur nous.

Les pages qu'il faut suivre 

📸 Suivez-nous sur Instagram


La photo qui nous fait vibrer 


Plage de Mesquer - Regarder le soleil se coucher dans la mer... une de mes madeleines.  Chaque jour le spectacle est différent. Ce jour-là, il y a des nuages, les rayons les transpercent. Le reflet du soleil dans l'eau donne à la mer un ton unique, changeant à chaque minute. Il reste quelques traces du passage des enfants, que la mer douce mais sure efface une à une. Ecouter la mer, voir son étendue sans fin ... j'y passerais des heures

📷 By Anne-Fleur Saraux. 

Partagez vos photos sur Instagram avec le #amareochezvous. 

La citation qui nous parle