À quoi servent les moustiques ? On se le demande !

Mis à jour le par Equipe Rédaction

Non, les moustiques ne servent pas uniquement à nous transmettre la dengue, le chikungunya ou le paludisme. Non, ils ne servent pas juste à empoisonner nos nuits d’été et à nous rendre fous en voletant autour de nos oreilles avec ce vrombissement caractéristique, vous savez ? Le fameux bzzzzzz à 2 heures du matin. Piqûres, boutons, démangeaisons… C’est vrai, ils sont particulièrement pénibles. Mais la nature étant bien faite, ils ont aussi une utilité ! Et si nous changions d’avis sur les moustiques 🦟 ?

À quoi servent les moustiques ? On se le demande !
Sommaire :

De serial piqueur à serial killer

Ces petits diptères (c’est-à-dire insecte avec une seule paire d’ailes, tout comme le moucheron), sont présents partout dans le monde, sauf en Antarctique et en Islande. Seules les femelles d’environ 200 espèces de moustiques sur les 3.500 et quelques répertoriées piquent l’homme.

Le moustique tigre est d’ailleurs l’un des plus redoutés, car il est responsable de la transmission de nombreuses maladies, y compris en France dans une cinquantaine de départements 🤒. Mais d’autres espèces (anophèles gambiae, Aedes, Haemogogus…) qui sévissent en Afrique ou en région tropicales (Amérique du Sud, Amérique centrale), sont également vectrices du paludisme, de la fièvre jaune, du virus du Nil, de l’encéphalite japonaise, de la filariose lymphatique…

Des maladies potentiellement mortelles pour certaines ! Le paludisme tue en effet 1 000 enfants chaque jour. Selon l’OMS, le moustique serait responsable à lui seul de plusieurs millions de décès par an 😱. Le moustique est sur le podium des espèces les plus mortelles pour l’homme, en seconde position, juste après… l’homme lui-même, qui reste indétrônable (et oui, l’homme est un loup pour l’homme…), et juste avant le serpent. Le moustique est donc, il est vrai, un affreux suceur de sang humain.

Un maillon essentiel des écosystèmes

Et pourtant ! Le moustique, maillon essentiel de la chaîne alimentaire, est indispensable à la biodiversité et à la survie de notre écosystème 🌍. Il est en effet au menu de nombreuses espèces ! Oiseaux, arachnides, hérissons, libellules, batraciens, chauves-souris… Toutes ces petites bêtes sont très friandes de ces insectes ou de leurs larves, délicieux et faciles à attraper 😋. Insectes, salamandres, lézards, grenouilles… 

Bien des espèces perdraient une précieuse source alimentaire en cas d’éradication. Si les larves de moustiques disparaissaient, une quantité de poissons devraient changer d’alimentation.

Tiens, tiens et toutes les espèces citées sont bienfaitrices pour votre jardin !👉 7 animaux à avoir au jardin, ciao les pesticides !La coccinelle est la meilleure amie du jardinier, tout comme le hérisson, un super atout au jardin.

D’autant plus que certains oiseaux migrateurs ne consomment presque que des moustiques 🐦, comme c’est le cas dans la toundra arctique. On estime que sans eux, le nombre d’oiseaux y diminuerait de plus de 50 %... C’est également là-bas que le moustique, se déplaçant en essaims importants, influence le déplacement des caribous cherchant à leur échapper 🦌, ce qui participe aussi à l'équilibre de tout un écosystème : ils tassent le sol, mangent le lichen, nourrissent les loups

Un purificateur de l’environnement

Leurs larves se nourrissant de feuilles en décomposition, de déchets organiques et de micro-organismes, jouent elles aussi un rôle : elles assurent la filtration et de nettoyage de l’eau et participent au développement des végétaux et à l’apurement de l’environnement.

Un insecte pollinisateur

Le moustique, tout comme l’abeille 🐝, est également un insecte pollinisateur, maillon essentiel de la chaîne(Envie d'aider ? 6 gestes simples à adopter pour aider les abeilles ) Seules les femelles de certaines espèces ont besoin de sang, à la recherche de protéines nécessaires au développement de leurs œufs. 

Les autres consomment du nectar, et passent de fleur en fleur ! C’est même le pollinisateur presque exclusif du cacaoyer ! Oui, vous avez bien compris, un monde sans moustique serait peut-être un monde sans chocolat 🍫 …

Utilisations insolites du moustique

Les Japonais, quant à eux, s’intéressent au moustique à des fins d’enquête judiciaire 🕵🏻 : ils ont remarqué qu’il était possible d’identifier l’ADN présent dans le sang ingéré par le moustique jusqu’à 48 heures après la piqûre ! S’ils en trouvent sur le lieu d’un crime, théoriquement, il est possible d’identifier qui se trouvait potentiellement sur place.

Le moustique inspire également les chercheurs : les aiguilles médicales actuellement utilisées sont directement inspirées de leur tronc, en raison de leurs piqûres complètement indolores 💉 !

Réduire sa dangerosité plutôt que de l’éradiquer

Le moustique n’a donc pas que des défauts, et de toute manière, il va bien falloir faire avec ! Dans les années 50 et 60, l’Amérique latine avait entrepris d’éradiquer Aedes aegypti, notamment en vaporisant massivement un puissant insecticide DTT 🥴 (interdit depuis !). Résultat : il est revenu d’aile ferme après la bataille, et a même rejoint l’Asie et l’Afrique… Il est là depuis la Préhistoire, il sera sûrement là après nous, autant essayer de voir le bon côté des choses !

Pour ne réduire la population que des moustiques transmetteurs de maladies, des scientifiques ont eu la brillante idée de relâcher en 2018 des dizaines de milliers de moustiques tigres stériles au Brésil, afin de féconder les femelles pour rendre les œufs non viables et conduire à leur diminution. 

Cela aurait permis de réduire de 50% la quantité d’œufs stériles, une belle performance 🏆 ! Autres approches : le lâcher de moustiques génétiquement modifiés dans lesquels on a introduit un gène de résistance au paludisme, ou encore les moustiques stérilisés par irradiation ou par le biais d’une bactérie les infectant. 

Les chercheurs rivalisent d’imagination pour l’empêcher de nuire et cohabiter au mieux.

À retenir :

Bzzzzzz… Le moustique est certes pénible, mais il est surtout dangereux : c’est l’animal le plus meurtrier pour l’homme ! Malgré tout, il est très utile à la biodiversité et un maillon essentiel de la chaîne alimentaire pour de nombreuses autres espèces. De plus, ses larves filtrent et purifient l’eau, et il participe à polliniser de nombreux végétaux. Même un animal aussi nuisible a un rôle important à jouer dans les écosystèmes, la nature pense à tout !

Explorer - protéger - se ressourcer
#BornToBeWild

Sources : Geo, Courrier international, tout-pour-le-jardin.com, Le Monde

Vous avez bien encore 5 minutes ? 😁 #SlowLife : 

Article proposé par Equipe Rédaction

Amoureux de la nature - Born To Be Wild

Nos derniers articles

Prévention des feux de forêt, ce que vous devez savoir

L’été dernier a marqué les esprits du fait de la recrudescence des feux de forêt, et sonnera comme l’été de tous les records : celui des surfaces brûlées et celui des émissions de carbone en Europe. Pour la seule Union Européenne, plus de 785 000 hectares sont ainsi partis en fumée du 1er janvier au 19 novembre, et 9 mégatonnes de CO2 ont ainsi été rejetées - contre une moyenne annuelle de 6,75 mégatonnes en 2003-2021 - du seul fait de ces incendies ravageurs, avec évidemment un énorme pic estival… Il est impératif que l’été 2024 ne suive pas cette tendance apocalyptique, et pour cela, la prévention est la clé 🗝️

Les produits chimiques éternels, le poison du siècle !

Ils font polémique en ce moment, et à juste titre : les PFAS (prononcez « pifasse »), ces « produits chimiques éternels », sont partout. Textiles, emballages alimentaires, ustensiles de cuisine, cosmétiques… Quelle est l’ampleur du phénomène ? En quoi est-ce dangereux pour notre santé ? Quels sont les impacts environnementaux de cette véritable invasion ? Comment expliquer cette omniprésence de substances dont la nocivité est parfaitement connue ? Voici tout ce que vous devez savoir sur les PFAS 👇

Les conséquences du réchauffement climatique sur la fertilité

Les effets du réchauffement climatique passent désormais difficilement inaperçus : évènements météorologiques extrêmes, canicules, sécheresses, incendies de forêts, insécurité alimentaire… Des effets qui gagnent également la sphère sanitaire, en impactant sous de nombreux aspects la santé humaine. Notamment, notre fertilité, au même titre que celle de nombreuses espèces, pourrait en pâtir. Explications 👇

Les fanons de la baleine, une merveille de la nature

Cet imposant mammifère marin est aussi célèbre que méconnu. Il existe près de 90 espèces de ce cétacé, au sein duquel on peut distinguer les baleines à dents, dites « Odontocètes » des baleines à fanons, dites « Mysticètes », telles que la baleine à bosse, le rorqual commun ou encore la baleine bleue. La plus petite d’entre elles, la baleine pygmée, mesure environ 6 mètres, et la plus grande, une trentaine pour environ 150 tonnes ! Ainsi, la bouche du plus gros animal vivant de notre planète est dotée de ces étranges lames cornées… De quoi s’agit-il exactement, et à quoi servent, au juste, les fanons de la baleine ? La réponse 👇

Comment faire son Bee Wrap soi-même ? Le tuto !

Tote bag, disques démaquillants lavables, Furoshiki, … Dans le cadre d’une démarche zéro déchets, le Bee Wrap est lui aussi un indispensable ! Ces emballages réutilisables vous permettront de tourner le dos aux films alimentaires et autres papiers aluminium dans la cuisine. Mode d’emploi ! 👇

Loi AGEC, la loi anti-gaspi, que prévoit-elle exactement ?

La loi AGEC n° 2020-105 du 10 février 2020 (loi anti-gaspillage pour une économie circulaire) ambitionnait d’accélérer la transition de nos modèles de production et de consommation, dans l’optique de réduire les déchets, préserver les ressources naturelles, limiter le réchauffement climatique et protéger la biodiversité. Pour cela, elle annonce une transformation de notre système vers une économie circulaire, afin de sortir du « produire – consommer – jeter » qui caractérise nos pratiques actuelles. Quels sont ses grands axes ? Quels premiers bilans peut-on en tirer ? 👇

La playlist nature qui fait du bien

Nature - Peinture

Amareo

  1. Côte maritimeZen Ambiance D'eau Calme
    3:28
  2. Se délasserZen Ambiance D'eau Calme
    3:29
  3. Orage: Pluie Sur Le ToitSons De Pluie HD
    3:10
  4. Orage: Pluie ForteSons De Pluie HD
    2:55
  5. Ronronnement relaxantOasis de sommeil
    3:27
  6. La tempête tropicale à l'horizonSomnolent Jean
    1:42
  7. Pluie dans la Forêt, Pt. 01Sons de la Nature Projet France de TraxLab
    1:23
  8. Chant de cigales, Vol. 1Bruitages
    3:02
  9. Sons des rivières: Vent, ruisseauBruits naturels
    4:17
  10. Relax NaturelleChant d'Oiseaux
    2:39
  11. Bruits de feu crépitantZone de la Musique Relaxante
    3:29

Qui sommes nous?

Chaque jour, nous avons à cœur de vous montrer les merveilles de Mère Nature et de vous offrir un bol d'air frais. Nous vous donnerons également quelques conseils pour prendre soin de notre belle planète, sans injonction ni culpabilisation. 👉Pour en savoir plus sur nous.

La citation qui nous parle


La playlist nature qui fait du bien

Nature - Peinture

Amareo

  1. Côte maritimeZen Ambiance D'eau Calme
    3:28
  2. Se délasserZen Ambiance D'eau Calme
    3:29
  3. Orage: Pluie Sur Le ToitSons De Pluie HD
    3:10
  4. Orage: Pluie ForteSons De Pluie HD
    2:55
  5. Ronronnement relaxantOasis de sommeil
    3:27
  6. La tempête tropicale à l'horizonSomnolent Jean
    1:42
  7. Pluie dans la Forêt, Pt. 01Sons de la Nature Projet France de TraxLab
    1:23
  8. Chant de cigales, Vol. 1Bruitages
    3:02
  9. Sons des rivières: Vent, ruisseauBruits naturels
    4:17
  10. Relax NaturelleChant d'Oiseaux
    2:39
  11. Bruits de feu crépitantZone de la Musique Relaxante
    3:29

La photo qui nous fait vibrer 


Plage de Mesquer - Regarder le soleil se coucher dans la mer... une de mes madeleines.  Chaque jour le spectacle est différent. Ce jour-là, il y a des nuages, les rayons les transpercent. Le reflet du soleil dans l'eau donne à la mer un ton unique, changeant à chaque minute. Il reste quelques traces du passage des enfants, que la mer douce mais sure efface une à une. Ecouter la mer, voir son étendue sans fin ... j'y passerais des heures

📷 By Anne-Fleur Saraux. 

Partagez vos photos sur Instagram avec le #amareochezvous. 

La citation qui nous parle