Piqûre de vive, aïe, aïe, aïe ! Comment réagir ?

Mis à jour le par Equipe Rédaction

Ceux qui ont déjà connu cette mésaventure vous le confirmeront : une piqûre de vive est très douloureuse, et provoque une affreuse décharge électrique, suivie d’une sensation de brûlure intense qui peut être ressentie dans tout le membre atteint. Comment réagir si vous en êtes témoin ou victime ? Quels sont les gestes à adopter ? Quelles sont les complications possibles ? On vous dévoile le guide de survie en cas de piqûre de vive 🐡 !

Piqûre de vive, aïe, aïe, aïe ! Comment réagir ?
Sommaire :

Qui est donc ce poisson si redoutable ?

Les vives (Echiichthys vipera), qui portent le surnom charmant d’« épines de judas », semblent avoir été créées dans l’unique but de pourrir vos vacances #lesdentsdelavive. Ces petits poissons mesurant de 10 à 18 cm et vivant sur les fonds sablonneux le long de nos côtes possèdent une aiguille dorsale venimeuse, et ont pour habitude de s’enfouir dans le sable en eau peu profonde au printemps et en été, soit en pleine saison balnéaire 🏖️ !

En réalité, elle vient y pondre ses œufs, et finalement, c’est nous, touristes, envahissants, en manque d’embrun et d’air marin, qui venons lui casser les pieds dans son habitat naturel  😎… Ce n’est donc qu’un juste retour des choses : elle nous les pique en retour !

👉 Des vacances oui, mais écolos ! 10 commandements à suivre

Ce n’est pourtant pas un animal agressif, mais c’est un réflexe de protection qui se produit lorsqu’on pose le pied ou la main sur elle, la première épine de sa nageoire dorsale étant érectile et venimeuse.

La piqûre intervient souvent en eau peu profonde, de 1 à 1,5 mètre, à l’occasion de baignade, de jeux dans l’eau, ou de pêche 🎣. C’est ainsi qu’on compte de 200 à 300 piqûres de vive en France chaque année, et pas de jaloux : l’ensemble du littoral français est concerné, avec une petite préférence néanmoins pour le sud-ouest et la Méditerranée.

Attention notamment lors de la pratique de snorkeling ! De même, si vous trouvez un cadavre de vive, méfiez-vous : il peut continuer à piquer !

👉 Comment protéger les océans ? À nous de jouer !

Quels sont les symptômes ?

Vous ne pouvez pas vous tromper si vous êtes piqué, vous le saurez instantanément car les symptômes sont brutaux, immédiats et intenses, et ne laissent aucune place au doute :

  • Une vive douleur est ressentie, suivie d’une sensation de brûlure, de fourmillement et d’engourdissement ;
  • La douleur peut s’étendre et irradier dans tout le membre touché ;
  • Des vésicules autour du point de piqûre, une pâleur de la peau, avec un œdème local peuvent parfois apparaître.

La douleur est si intense qu’elle peut provoquer nausées persistant 20 à 50 minutes, vertiges, sueurs, maux de tête, palpitations, fièvre, vertiges, vomissements 🤮, voire un malaise avec perte de connaissance 😵. Il faut donc sortir immédiatement de l’eau le cas échéant, afin d’éviter tout risque de noyade.

Ah, ces animaux piqueurs qui contrarient vos vacances 🦟… 👉  À quoi servent les moustiques ? On se le demande ! - Piqûre de méduse, aïe ça brûle ! Comment réagir ?

Les complications possibles

Cette piqûre est impressionnante, mais généralement sans gravité. La douleur s’estompe d’elle-même en 24 à 48 heures, et ne provoque jamais de réaction allergique grave. Il faut voir le bon côté des choses, vous échapperez donc au choc anaphylactique, ouf 😅 ! La seule complication à craindre, pas des moindres, est celle de la noyade, facilement évitable en sortant instantanément de l’eau en cas de piqûre, et éventuellement de l’infection.

Comment réagir ?

Si vous vous trouvez sur une plage surveillée, alertez les sauveteurs qui sauront quels gestes adopter. Vous êtes seul ? ⚠️ Sortez de l’eau, ou sortez la victime de l’eau, allongez-la en surélevant le membre touché.

Le venin de la vive, composé essentiellement de protéines, est thermolabile : il craint la chaleur 🥵 ! La douleur va donc s’atténuer en appliquant de la chaleur, autour de 45 °C et pendant environ 15 minutes, sur la zone de la piqûre. Si vous en êtes au stade de la nausée, c’est-à-dire de 20 à 50 minutes après la piqûre, l’application d’une source de chaleur a du sens. Plus vous attendez pour appliquer la source de chaleur, moins ce sera efficace ⌚.

Certains centres Antipoisons, comme c’est le cas à Marseille, procèdent à la technique du choc thermique en cas de piqûre de vive : ils appliquent une source de chaleur sur la lésion pendant deux minutes, puis de la glace enveloppée dans un linge 🥶. Cette opération pouvant être renouvelée plusieurs fois. Ce choc thermique a pour effet de détruire le venin, et avec lui, la douleur.

📌
Non, il est inutile (et pas très hygiénique) d’uriner sur une piqûre de vive : la température de l’urine est insuffisante pour soulager la douleur (37°C, en principe), et la durée d’application sera insuffisante pour obtenir le moindre effet. Préférez un bain d’eau très chaude, ou une source de chaleur comme un sèche-cheveux, ou un briquet, en prenant garde à ne pas vous brûler, ou à ne pas brûler la victime.

Dès que possible, désinfectez soigneusement la piqûre, et prenez un antidouleur de type paracétamol et éventuellement un antihistaminique. Vérifiez également que vous êtes bien à jour de votre vaccin anti-tétanos 💉. Si vos symptômes restent importants plus de deux heures après avoir été piqué, ou si vous constatez un début d’infection, consultez ! Une antibiothérapie pourra éventuellement vous être prescrite 💊.

👉 Qu'est-ce que le Corail ? Pourquoi est-il si important ?

Comment l’anticiper ?

Lorsqu’elle s’enfouit dans le sable, la vive ne laisse que ses yeux et sa mâchoire dépasser, et est donc quasi-indétectable. Il n’y a donc pas vraiment de moyen de prévenir une piqûre de vive. En revanche, le port de chaussures plastifiées lors de la baignade est efficace, et de gants en caoutchouc pour les plongeurs et pêcheurs.

👉 Sable, coquillages, corail... ramener des souvenirs peut vous coûter cher !

À retenir :

Mésaventure sans gravité, la piqûre de vive n’en est pas moins des plus désagréables, provoquant des douleurs si vives qu’elle peut engendrer des nausées et provoquer des étourdissements, voire un évanouissement pour les plus sensibles. Si malheureusement vous en êtes victime, sortez immédiatement de l’eau, et appliquez au plus vite une source de chaleur d’environ 45°C sur la zone, éventuellement suivie de glace enveloppée dans un linge pour créer un choc thermique susceptible de détruire le venin. Courage, la douleur finira par passer !

👉 L'impact de nos crèmes solaires sur l'environnement

Explorer - protéger - se ressourcer
#BornToBeWild

Sources : passeportsante.net, centreentipoisons.be, caminteresse.fr, ARS

Article proposé par Equipe Rédaction

Amoureux de la nature - Born To Be Wild

Nos articles

Marche nordique, qu'est-ce que c'est ? Comment s'y mettre ?

La marche nordique ou Nordic Walking, ou encore Sauvakävely, était pratiquée à l’origine en Finlande par les skieurs de fond comme entraînement pendant la belle saison, et a progressivement acquis ses propres lettres de noblesse jusqu’à devenir une discipline à part entière. Le marcheur nordique se considère comme un quadrupède, qui passe de deux à quatre appuis au sol à l’aide de bâtons. Cette marche dynamique fait de plus en plus d’adeptes en raison de ses nombreux bienfaits. Décryptage 👇

Démarche ZAN, le programme pour réduire l'extension des villes

L’artificialisation des sols est l’une des premières causes du réchauffement climatique et de l’érosion massive et sans précédent de la biodiversité. En moyenne, en France, entre 20 000 et 30 000 hectares d’espaces naturels, agricoles et forestiers sont consommés chaque année. C’est pourquoi le Plan Biodiversité avait instauré en 2018 l’objectif ZAN - Zéro Artificialisation Nette - dans le but de protéger ces zones en repensant l'aménagement urbain. L’idée, c’est d’atteindre en 2050 l’absence de toute artificialisation nette des sols, avec un premier objectif intermédiaire de réduction de moitié du rythme de la consommation d’espaces d’ici 2030. Le point sur un challenge ambitieux 👇

Comment préparer mon jardin au retour du grand froid ?

Si les premiers flocons de neige ❄️ sont un spectacle qui fait toujours plaisir à voir, votre coin de verdure pourrait pourtant ne pas se remettre de l’arrivée des premiers frimas. Pour être sûr de le retrouver tout aussi beau qu’avant au prochain printemps, quelques arrangements sont nécessaires. Comment préparer votre jardin au retour du grand froid ? On vous partage toutes nos astuces ! 🌳

Et si on offrait de la seconde main cette année à Noël ?

Écologique, économique, l’idée d’offrir des présents d’occasion à Noël a de quoi séduire… Durant cette période où la surconsommation est reine et dénature l’esprit même de la Nativité, cette pratique propose une alternative très intéressante pour des fêtes de fin d’année plus vertes et éthiques. Pourtant, les réticences font encore obstacle, dans certains esprits, à sa généralisation. Un tabou qui cède peu à peu du fait de la conjoncture économique et écologique de ces dernières années. Parce que prendre soin de ses proches et de la planète est parfaitement compatible, osez la seconde main sous le sapin ! 🎄

Journée mondiale du climat, à vos agendas !

Y’a plus d' saison, ma p’tite dame ! Et chaque année, le 8 décembre, c’est la Journée mondiale du climat, instaurée à l’initiative de plusieurs ONG, avec un objectif : faire prendre conscience au plus grand nombre de l’importance des changements climatiques, qui nous impactent, chaque année, encore un peu plus. Le réchauffement climatique est désormais un sujet qui fait parler de lui quasiment constamment dans les médias, bien souvent pour alerter encore et toujours sur l’urgence climatique, et de temps en temps pour relayer les mesurettes dérisoires prises par les instances gouvernementales ou internationales. Parce que nous n’avons qu’une seule terre #UneSeuleTerre, c’est l’occasion ou jamais de réfléchir et surtout d’agir en faveur du climat.

Sapin en plastique ou naturel ? Comment choisir ?

La sapin, c’est le symbole de Noël. Avec ses guirlandes et ses boules, il est dans tous nos souvenirs de fêtes de fin d’année 🎄. Et pour beaucoup d’entre nous, il est impensable de mettre les cadeaux ailleurs qu’à son pied. Mais un dilemme se pose au moment de l’acheter. Sapin en plastique ou naturel : comment choisir entre ces deux options ?

La playlist nature qui fait du bien

Je fais mes cosmétiques maison ! Rencontre avec Maria Cristina

Maria Cristina, membre de l'équipe Amareo a décidé de fabriquer elle-même ses cosmétiques. Ça vous tente ? Comment trouver le temps et surtout faire ? Maria Cris' (pour les intimes), en tête-à-tête avec Emilie, nous raconte tout 😊.

Plus je m'informais, plus j’étais surprise de tous les ingrédients toxiques qui nous côtoient et plus j'avais envie de préparer moi-même mes propres produits. 

🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici

Qui sommes nous?

Chaque jour, nous avons à cœur de vous montrer les merveilles de Mère Nature et de vous offrir un bol d'air frais. Nous vous donnerons également quelques conseils pour prendre soin de notre belle planète, sans injonction ni culpabilisation. 👉Pour en savoir plus sur nous.

Les pages qu'il faut suivre 

📸 Suivez-nous sur Instagram


La photo qui nous fait vibrer 


Plage de Mesquer - Regarder le soleil se coucher dans la mer... une de mes madeleines.  Chaque jour le spectacle est différent. Ce jour-là, il y a des nuages, les rayons les transpercent. Le reflet du soleil dans l'eau donne à la mer un ton unique, changeant à chaque minute. Il reste quelques traces du passage des enfants, que la mer douce mais sure efface une à une. Ecouter la mer, voir son étendue sans fin ... j'y passerais des heures

📷 By Anne-Fleur Saraux. 

Partagez vos photos sur Instagram avec le #amareochezvous. 

La citation qui nous parle