Un nouvel océan sur Terre : l'océan Austral

Mis à jour le par Equipe Rédaction

La planète bleue tient son nom du fait que plus de 70% de sa surface est recouverte par l’Océan mondial 🌍, ce qui en fait le plus grand habitat naturel au monde. C’est à se demander pourquoi on l’a appelée la Terre ! Jusqu’à récemment, les géographes divisaient l’Océan planétaire en 4 grandes régions : Pacifique, Atlantique, Indien et Arctique. Mais l’océan Austral, officiellement reconnu depuis le 8 juin 2021, vient changer la donne et poser un nom sur les eaux qui entourent l'Antarctique jusqu'au 60e parallèle sud, délimité par le courant circumpolaire antarctique (CCA).

Sommaire :

Cet océan planétaire à qui nous devons tout

L’océan mondial, ou planétaire, rassemble toutes les eaux salées communiquant entre elles, c’est-à-dire les 5 océans, et les mers qui sont au nombre de plusieurs dizaines 🌊. C’est l’ensemble de cet océan planétaire qui recouvre près de 71% de la surface terrestre, soit environ 361 millions de km² 😲. Il réunit 97% de l’eau de la planète, avec une profondeur moyenne de 3 800 mètres (pouvant aller jusqu’à 11 000 mètres dans la fosse des Mariannes dans le Pacifique). À noter que certaines étendues d’eau salée peuvent être isolées de cet ensemble, comme c’est le cas de la mer Caspienne ou du Grand Lac Salé.

👉 Et parce que l'eau, c'est précieux : les bons gestes pour économiser l'eau en période de sécheresse.

Le « petit » dernier : l’océan Austral

Depuis le 8 juin 2021, à l’occasion de la journée des océans, la terre s’en est offert un nouveau : l’océan Austral, ou Southern Ocean en anglais, est désormais reconnu internationalement, par la National Geographic Society (NGS), l'organisation scientifique en charge de la cartographie des terres, des mers et du ciel depuis 1915 🗺️.

Une reconnaissance tardive

Pourquoi avoir mis tant de temps ? En fait, le débat fait rage sur cette question depuis des décennies. Alors qu’il était déjà reconnu par les scientifiques, on l’a supprimé des cartes en 1953. En effet, les géographes n’arrivaient pas à le délimiter précisément, de sorte qu’aucun accord international et officiel n’a pu être pris à ce sujet. Ils ont ainsi décrété qu’il ne s’agissait que d’une partie des 3 autres océans limitrophes, soit le Pacifique, l’Indien et l’Atlantique.

Un océan délimité par le courant circumpolaire antarctique

Désormais, on considère qu’il est délimité par le 60ème parallèle qui fait le tour de l’Antarctique, désignant le courant circumpolaire antarctique (CCA), en raison de la différence de température dans l’eau 🥶. La cartographie établie a exclu de l’océan Austral le passage de Drake et la mer de Scotia.

océan austral

Une écologie unique

Cette masse d’eau encerclant l’Antarctique est considérée comme unique et absolument fascinante par toute personne s’y étant rendu, elle méritait donc sa propre dénomination 🤩. De superbes glaciers plus bleus que nulle part ailleurs, des paysages captivants, une écologie unique…

Cet océan est bordé par le courant circumpolaire antarctique, issu de l’ouverture entre l’Antarctique et l’Amérique du Sud survenue il y a près de 34 millions d’années, qui transporte plus d’eau que tout autre courant océanique dans le monde. Les eaux y sont plus froides 🧊 et légèrement moins salées.

L’océan Austral en touche 3 autres et enveloppe complètement un continent au lieu d’en être entouré. C’est ce qui le définit, contrairement aux autres océans qui sont définis, à l’inverse, par les continents qui les encerclent. Oui, ces eaux possèdent suffisamment de caractéristiques singulières pour être distinguées des océans attenants.

La préservation de l’océan Austral : une urgence planétaire

Le but de cette manœuvre est d’étudier de plus près cette zone, d’en surveiller l’évolution (entendez : la dégradation 😢), la flore et surtout la faune, comme les baleines 🐳, les phoques et les pingouins 🐧 👉 Biodiversité, qu'est-ce que c'est au juste ? Attirer l’attention du public sur cette région fragile aux besoins de conservation très importants s’imposait.

👉 Comment protéger les océans ? À nous de jouer !

Cette zone est en effet très vulnérable aux effets du réchauffement climatique, ce qui induit de graves effets sur l’ensemble de la planète dans les décennies à venir 😱. La banquise se réduit comme peau de chagrin, des icebergs énormes se détachent d’année en année…

Cet océan joue également un rôle crucial dans la régulation du climat de toute la planète, participant largement à stocker le carbone dans l’océan profond au large de l’Antarctique et impliqué plus que nul autre dans le système de circulation mondial d’eau permettant de transporter la chaleur autour de la terre. Mayday !

Pour le moment, le courant circumpolaire antarctique contribue à maintenir le froid de l’Antarctique, mais pour combien de temps 😟?

👉 L'impact de nos crèmes solaires sur l'environnement

L’Océan, grand acteur du climat

L’Océan mondial est en effet vital pour nous, et plus largement pour la présence de toute vie sur terre :

  • Les courants océaniques régentent et régulent à plus de 80% le climat mondial 🌦️, ils en sont le chef d’orchestre. L’Océan absorbe notamment environ 30% des émissions de CO2 que nous générons.
  • Il produit la majeure partie de l’oxygène que nous respirons 💪.
  • Il abrite également la majorité des espèces vivantes sur Terre 🐠 (de 50 à 80 %) 👉 8 gestes pour prendre soin de la biodiversité.
À retenir :

Depuis le 8 juin 2021, l’océan Austral, entourant l'Antarctique jusqu'au 60e parallèle sud et délimité par le courant circumpolaire antarctique (CCA), est officiellement reconnu par la National Geographic Society (NGS). Jusque-là, on considérait que cette zone appartenait aux 3 autres océans limitrophes - Pacifique, Indien et Atlantique. Cette étendue d’eau est en effet fascinante et unique, et méritait une dénomination propre. Très vulnérable et jouant un rôle d’importance dans la régulation du climat mondial, sa préservation est au centre des préoccupations.

Explorer - protéger - se ressourcer
#BornToBeWild

Sources : futura-sciences.com, laculturegenerale.com, nationalgeographic.fr, consoglobe.com, nationalgeographic.fr, geo.fr

Vous avez bien encore 5 minutes ? #SlowLife : 

Article proposé par Equipe Rédaction

Amoureux de la nature - Born To Be Wild

Nos articles

Récupérateur d'eau de pluie, la bonne idée !

L’eau étant une ressource limitée, tout ce qui peut concourir à en user avec parcimon...

Lire

Allez voir le lever du soleil pour accueillir l'été !

Tous les matins, le soleil se lève. Quoi de plus routinier que ce cycle quotidien, qu...

Lire

7 applications pour reconnaître les étoiles, une soirée mémorable !

L’été avec sa météo clémente est la période idéale pour observer les étoiles ✨. Regar...

Lire

La route des fromages en Auvergne, plaisir des yeux et des papilles

Si l’Auvergne et son majestueux parc des volcans vous tentent pour les vacances, vos ...

Lire

Tout quitter pour vivre en camping-car, c’est possible ?

Vivre en camping-car : en avez-vous déjà rêvé ? Sillonner les routes, découvrir de no...

Lire

Comment profiter à 100 % de ses vacances dans la nature ?

Passer des vacances loin de la ville est un très bon moyen pour se vider la tête et s...

Lire

La playlist nature qui fait du bien

Je fais mes cosmétiques maison ! Rencontre avec Maria Cristina

Maria Cristina, membre de l'équipe Amareo a décidé de fabriquer elle-même ses cosmétiques. Ça vous tente ? Comment trouver le temps et surtout faire ? Maria Cris' (pour les intimes), en tête-à-tête avec Emilie, nous raconte tout 😊.

Plus je m'informais, plus j’étais surprise de tous les ingrédients toxiques qui nous côtoient et plus j'avais envie de préparer moi-même mes propres produits. 

🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici

Qui sommes nous?

Chaque jour, nous avons à cœur de vous montrer les merveilles de Mère Nature et de vous offrir un bol d'air frais. Nous vous donnerons également quelques conseils pour prendre soin de notre belle planète, sans injonction ni culpabilisation. 👉Pour en savoir plus sur nous.

Les pages qu'il faut suivre 

📸 Suivez-nous sur Instagram


La photo qui nous fait vibrer 


Plage de Mesquer - Regarder le soleil se coucher dans la mer... une de mes madeleines.  Chaque jour le spectacle est différent. Ce jour-là, il y a des nuages, les rayons les transpercent. Le reflet du soleil dans l'eau donne à la mer un ton unique, changeant à chaque minute. Il reste quelques traces du passage des enfants, que la mer douce mais sure efface une à une. Ecouter la mer, voir son étendue sans fin ... j'y passerais des heures

📷 By Anne-Fleur Saraux. 

Partagez vos photos sur Instagram avec le #amareochezvous. 

La citation qui nous parle