Comment prendre soin de l'environnement ?

Mis à jour le par Equipe Rédaction

Le 5 juin, c’est la journée mondiale de l’environnement, et ça se passe en Suède ! Une journée entièrement dédiée à la planète dirigée par le Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE), et organisée chaque année depuis 1974. Et cette année la chasse au plastique est ouverte 🥳 ! Sa raison d’être ? Sensibiliser à l’environnement pour favoriser sa protection, et susciter des changements positifs dans nos comportements à tous. Prendre soin de l’environnement n’est pas si compliqué.

Comment prendre soin de l'environnement ?

Pourquoi changer nos habitudes est si urgent et important  

L’univers est peuplé de milliards de galaxies, la nôtre comprend à elle seule des milliards de planètes, mais… une seule Terre 🌍. Prendre soin de l’environnement, c’est agir sur trois principaux volets intrinsèquement liés et interdépendants, qui sont le réchauffement climatique et la dérégulation du climat, la préservation de la biodiversité et des écosystèmes, et la pollution, notamment plastique, qui empoisonne notre planète.

1. Agir pour le climat

L’urgence climatique dans laquelle nous nous trouvons doit être perçue comme un code rouge pour l’humanité : la concentration des émissions de gaz à effet de serre nous étouffe et a des effets dévastateurs partout dans le monde, désormais parfaitement palpables. Les événements météorologiques extrêmes et graves sont de plus en plus fréquents : inondations, sécheresses, incendies, ouragans, variations météorologiques extrêmes 😱… Et pourtant, les émissions continuent à augmenter. Pour respecter les engagements pris dans l’Accord de Paris, il faudrait que les pays réduisent de 30 gigatonnes leurs émissions de GES par an d’ici 2030, et autant vous dire que ça ne prend pas ce chemin 🙄… On se dirige plutôt vers une hausse de 3° au cours de notre siècle, une catastrophe absolue ! Que faire pour redresser la barre ?

  • J’évite autant que possible de prendre l’avion ✈️ : ce moyen de transport est source d’émissions de CO2 gigantesques ! Dès que c’est possible, je lui préfère le train, BEAUCOUP plus écolo, même si c’est un peu plus long #slowlife !
  • Du coup, pour les vacances, je pars moins loin… Pas besoin de parcourir des milliers de kilomètres pour se sentir dépaysé ou pour couper de son quotidien ! 👉 Des vacances oui, mais écolos ! 10 commandements à suivre, Ecotourisme, qu'est-ce que c'est ?
  • Je mange moins de viande, de poisson, de produits laitiers… Mais mieux ! Pas de secret : il faut privilégier la qualité à la quantité pour préserver le climat et la biodiversité, sans parler de notre santé. Manger bio, local et de saison, c’est le must pour l’environnement 😋.
  • Je privilégie l’occasion, la réparation, et toute alternative au rachat d’objets neufs, qui sont très gourmands en énergie et matières premières.
  • Je limite mes trajets en voiture, je prends les transports en commun, je pratique le vélotaf…  ou lorsque ça m’est impossible, je pense au covoit.
  • Je chauffe moins (et j’enfile un pull 🥶 !).
  • Moins, c’est mieux, ou les bienfaits du minimalisme pour le climat !
  • Je dis bye-bye au gaspillage alimentaire ! Tout ce CO2 émis pour rien, quel gâchis !
  • Je place mon argent intelligemment et écologiquement : investir dans le durable, ça paye !

2. Agir pour la biodiversité

Préserver la biodiversité est primordial pour éviter l’effet domino catastrophique en cours. Au moins 8 millions d’espèces de plantes et d’animaux vivent sur terre, au sein d’écosystèmes caractérisés par une forte interdépendance entre ses éléments. La Terre n’est finalement qu’une très longue série d’écosystèmes, interconnectés, reliés les uns aux autres, même s’ils sont éloignés. L’espèce humaine aujourd’hui prend tellement de place qu’elle empiète de manière excessive sur ces derniers, et y fait peser une pression insoutenable. L’équilibre s’en trouve bouleversé, la biodiversité est fragilisée, et si nous continuons sur cette voie, nous en paierons le prix car elle nous rend des services vitaux et est indispensable à notre survie 👉 5 espèces menacées par le réchauffement climatique… Ça chauffe ! Le petit guide du parfait protecteur de la biodiversité, c’est par ici 👇

  • L’heure est à l’économie d’eau potableje ne gâche pas cette ressource précieuse et je réduis ma conso. L’eau, c’est la vie !
  • Je mange bio, pour favoriser l’agriculture respectueuse de l’environnement : les pesticides, les engrais chimiques font de nombreux dégâts aux surfaces cultivées, à notre santé, aux cours d’eau, ET aux espèces animales et végétales environnantes 😢.
  • Je bannis moi-même les pesticides au potager : la base ! 👉 Engrais naturels : 9 idées à faire soi-même
  • Je suis encore plus motivé pour manger moins de viande 🥩, car l’élevage intensif favorise la déforestation dans de nombreux pays afin de nourrir les bêtes et de leur procurer des pâtures.
  • Je ne dérange pas la faune lors de mes excursions en forêt, en montagne ou en mer. Chut 🤫! Je me fais tout petit, je ne suis même pas là… Et bien sûr, j’évite les zones naturelles et sensibles : je reste sur les sentiers battus !
  • Je rapporte mes médicaments à la pharmacie 💊, et je ne m’en débarrasse oh grand jamais dans l’évier. Ils pourraient rejoindre les rivières et porter préjudice aux espèces aquatiques !
  • Je surveille mon matou pour qu’il arrête son carnage 😼 (enfin, j’essaye ! ) : 20 millions de minets vivent en France, et tuent des centaines de millions de proies ! Et parmi elles, certaines sont vulnérables…
  • Je suis très attentif à la préservation des coraux lors de mes vacances : ces écrins de la biodiversité méritent tout notre respect. Je reste à distance, je ne les touche pas, et je sélectionne ma crème solaire pour que sa composition ne leur nuise pas.

3. Agir contre la pollution plastique

Le plastique est devenu un énorme problème environnemental sans précédent et incontrôlable. Un million de bouteilles en plastique sont achetées chaque minute dans le monde, et jusqu’à cinq billions de sacs en plastique y sont utilisés chaque année. La moitié de tout le plastique produit est conçue à usage unique 😠. Nous sommes incapables de gérer une telle quantité de déchets plastiques, qui atterrissent en grande partie dans la nature, et y deviennent omniprésents. Les microplastiques, notamment, sont partout, notamment dans nos océans, et ont même donné leur nom à un nouvel habitat microbien marin appelé la « plastisphère »

On estime en effet que 75 à 199 millions de tonnes de plastique se trouvent actuellement dans nos océans. Une bien triste nouvelle pour l’environnement, car ces déchets plastiques peuvent y persister des siècles. À terme, ces microplastiques pénètrent dans le corps humain où ils s’accumulent, avec tous les produits chimiques qui vont avec, phénomène très inquiétant.

Comment agir à notre niveau ?

  • Je nettoie une plage ou une rivière : si je suis en bord de mer, ou qu’un cours d’eau passe près de chez moi, je profite d’une promenade pour faire un grand nettoyage 🏖️!
  • Je fais la chasse aux emballages : faire ses courses en vrac, sélectionner ses produits en fonction de leur emballage (objectif zéro plastique !), acheter local… Toutes ces petites attentions porteront leur fruit (et légume de saison, of course !) si chacun s’y met !
  • Je me lance dans une démarche zéro-déchet (ou avec le moins de déchets possible : à l’impossible nul n’est tenu !) : je privilégie les produits durables, réutilisables, lavables,
  • D’une manière globale, j’essaye de me montrer écoresponsable : je refuse chaque fois que possible tout emballage plastique superflu, sac, et autres déchets 🙅‍♀️.
  • Je m’habille durable, c’est possible ! 1- Je bannis la fast fashion, 2- Je sélectionne des marques durables, j’achète d’occasion et/ou je répare mes vêtements pour les garder dans le temps !
  • Je choisis des produits cosmétiques et de soin sans plastique à usage unique : les cosmétiques solides 🧼 sont une bonne alternative, et certaines marques proposent désormais des produits dans des contenants rechargeables.
  • Et plein d’autres actions concrètes 👉 Comment réduire ses déchets ménagers ?
À retenir :

Prendre soin de l’environnement, c’est prendre soin de soi ! Notre propre survie est en danger du fait de sa dégradation vertigineuse à laquelle nous assistons. Mais la bonne nouvelle, c’est que nous ne sommes pas impuissants, et nous pouvons agir au quotidien pour préserver du mieux possible la nature : lutter contre le réchauffement climatique, préserver la biodiversité, réduire la pollution… Plus nous nous y mettrons, plus nos efforts paieront 💪!

Explorer - protéger - se ressourcer
#BornToBeWild

Sources : worldenvironmentday.global/fr, unep.org, WWF, greenpeace, agir.biodiversitetousvivants.fr

Retrouvez les articles sur le thème :

Article proposé par Equipe Rédaction

Amoureux de la nature - Born To Be Wild

Nos derniers articles

Pour vivre heureux, vivons… En yourte ? Un style de vie au naturel

La vie en yourte, retour aux sources ou effet de mode ? Si ce logement insolite séduit son public le temps d’un week-end au vert, pour d’autres, c’est devenu un mode de vie. À l’origine utilisée par les nomades d’Asie Centrale, la yourte constituait l’habitat le plus adapté au climat et à leurs habitudes. Mais qu’en-est-il pour les Occidentaux ? Les questions écologiques, l’ouverture au monde, l’envie de se rapprocher de la nature mais aussi l’apparition d’une pandémie mondiale nous ont amenés à reconsidérer en profondeur notre rapport à l’habitat et à la vie en société. Si la yourte présente de nombreux atouts et semble répondre à une quête de sens et de liberté, mieux vaut considérer tous ses aspects avant de vous lancer. Yourte ou pas ? Quelques clés pour choisir en pleine conscience.

Le 2 août 2024 : jour du dépassement. Prévenir pour mieux agir

Si nous vivons sur la même planète, vous en avez sûrement entendu parler au moins une fois… Le jour du dépassement, c’est cette date indicative à partir de laquelle nous aurons consommé l’ensemble des ressources que la Terre est capable d’approvisionner en une année. Calculé pour sonner l’alerte et sensibiliser la population mondiale, le jour du dépassement semble faire parler plus qu’il ne fait agir. Comment la date est-elle calculée ? Pourquoi est-elle différente d’un pays à l’autre ? Comment retarder concrètement son avancée ? Voici quelques clés pour mieux comprendre les enjeux du jour du dépassement. Loin de nous l’idée de nourrir votre éco-anxiété mais plutôt la prise de conscience de notre responsabilité à en matière d’habitudes de consommation.

Bernic & Clic : l’appli qui vous reconnecte à la nature

Lorsque la mer se retire, le littoral est le théâtre d’une fascinante faune et flore peu familière. Marcheurs ou pêcheurs, vous vous êtes déjà demandé comment s’appelle ce drôle de coquillage qui ressemble à un chapeau chinois ? Qu’est-ce qu’un estran ? Comment les poissons respirent-ils sous l’eau ? Bonne nouvelle ! Toutes les réponses à vos questions sont sur Bernic & Clic. Des passionnés de nature et de biodiversité ont créé l’application idéale pour éveiller la curiosité des petits marins d’eau douce et de leurs parents. Mollusques, crustacés, algues et poissons n’auront bientôt plus de secret pour vous et vos graines de sauveteurs. Rendez-vous à la prochaine marée et d’ici là, découvrez tout sur l’application qui pourrait bientôt vous accompagner dans vos futures excursions les pieds dans la vase.

Zoonoses et climat : même combat ! Enjeux climatiques & santé

Les “zoo” quoi ? Les zoonoses, ce sont les maladies transmises par les animaux aux humains. Ça vous rappelle un certain pangolin ? Tout juste ! Comment est-ce possible ? Depuis le Covid 19, de sérieuses hypothèses mettent en cause le climat. En effet, le réchauffement climatique serait à l’origine de l’émergence de nouveaux organismes vivants dits pathogènes, c’est-à-dire responsables de maladies. Comment éviter de nouvelles pandémies ? Comment préserver la biodiversité et nos écosystèmes pour lutter contre ces zoonoses ? Quels sont les dangers en matière de santé publique et économique ? Voici quelques clés pour maîtriser le sujet.

Les indispensables pour partir en Festival sans polluer

Les festivals de musique et concerts en plein air sont synonymes de plaisir et de liberté mais aussi d’abus, lorsque le Festival n’est pas éco-conçu. Pour profiter de la nature encore longtemps, mieux vaut la préserver ! Alors, avant de sillonner la France à la recherche de scènes endiablées et de bons sons à partager, voici une liste des objets durables qui vous accompagneront pendant des années et rendront vos co-festivaliers verts… de jalousie !

Les fruits et légumes d'août pour faire le plein d'énerergie !

Août est le mois le plus chaud de l’année, la saison parfaite pour les pique-niques, apéros dînatoires, barbecues et planchas 😎. On a donc envie de fraîcheur et de délicieuses saveurs sucrées. Et ça tombe bien, car les ingrédients parfaits pour des recettes légères et rafraîchissantes sont justement en plein boom. La nature n’est-elle pas incroyablement bien faite ? Les fruits et légumes sont plus que jamais gorgés de soleil, bourrés de vitamines, minéraux et antioxydants. Et si vous profitiez de vos vacances pour vous mettre au vert ?

La playlist nature qui fait du bien

Nature - Peinture

Amareo

  1. Côte maritimeZen Ambiance D'eau Calme
    3:28
  2. Se délasserZen Ambiance D'eau Calme
    3:29
  3. Orage: Pluie Sur Le ToitSons De Pluie HD
    3:10
  4. Orage: Pluie ForteSons De Pluie HD
    2:55
  5. Ronronnement relaxantOasis de sommeil
    3:27
  6. La tempête tropicale à l'horizonSomnolent Jean
    1:42
  7. Pluie dans la Forêt, Pt. 01Sons de la Nature Projet France de TraxLab
    1:23
  8. Chant de cigales, Vol. 1Bruitages
    3:02
  9. Sons des rivières: Vent, ruisseauBruits naturels
    4:17
  10. Relax NaturelleChant d'Oiseaux
    2:39
  11. Bruits de feu crépitantZone de la Musique Relaxante
    3:29

Qui sommes nous?

Chaque jour, nous avons à cœur de vous montrer les merveilles de Mère Nature et de vous offrir un bol d'air frais. Nous vous donnerons également quelques conseils pour prendre soin de notre belle planète, sans injonction ni culpabilisation. 👉Pour en savoir plus sur nous.

La citation qui nous parle