Quelle Ă©mission de CO2 pour un e-mail ? Quelle empreinte carbone ?

Mis Ă  jour le par Equipe RĂ©daction

đŸ’» L’envoi d’un mail, ce geste banal que nous rĂ©pĂ©tons machinalement au quotidien, est certes immatĂ©riel, mais pas sans impact sur la planĂšte, justement parce qu’à l’échelle mondiale, des centaines de milliards de courriels sont envoyĂ©s et reçus chaque annĂ©e : un trafic qui ne reprĂ©sente pas moins de 319,6 milliards d'e-mails en 2021, chiffre qui devrait dĂ©passer 376,4 milliards en 2025 ! Ce canal de communication ultra-simple et rapide a connu un succĂšs tellement fulgurant qu’il reprĂ©sente, aujourd’hui, un vĂ©ritable problĂšme environnemental. Que de chemin parcouru depuis les pigeons voyageurs ! Explications 👇

Quelle Ă©mission de CO2 pour un e-mail ? Quelle empreinte carbone ?

L’invention qui rĂ©volutionna la communication

📧 InventĂ© en 1971 par un ingĂ©nieur amĂ©ricain, Ray Tomlinson, sur l’ancĂȘtre d’internet, le rĂ©seau ARPANET, l’e-mail est dĂ©sormais la pierre angulaire de nos vies, tant professionnelles que personnelles. C’est un fait, depuis l’arrivĂ©e du digital, nous avons appris Ă  communiquer diffĂ©remment, et il n’est plus rare d’envoyer un mail Ă  son voisin de bureau plutĂŽt que de prendre ses petites jambes pour aller lui transmettre une information. Avec l’arrivĂ©e d’internet, les canaux d’expression ont en effet connu une vĂ©ritable rĂ©volution, du fait de l’émergence des plateformes digitales : la communication est devenue instantanĂ©e, et se diffuse dĂ©sormais plus vite que jamais.

👉 Comment rĂ©duire son empreinte numĂ©rique en 14 Ă©tapes ?

Quelle est l’empreinte carbone d’un mail ?

đŸ€“ En matiĂšre de coĂ»t carbone d’un e-mail, les avis et estimations diffĂšrent en fonction des sources. On a longtemps considĂ©rĂ© que l’envoi d’un e-mail standard gĂ©nĂ©rait environ 4g de CO2, pouvant monter Ă  50g de CO2 lorsqu’il est accompagnĂ© de lourdes piĂšces jointes, avec une moyenne d’environ 10g pour une newsletter, d’aprĂšs les chiffres avancĂ©s par l'organisation Carbon Literacy Project. L’Ademe, de son cĂŽtĂ©, estimait jusqu’à il y a peu qu’un simple mail avec une piĂšce jointe de 1 Mo envoyĂ© Ă  un destinataire avait un impact de 19g d’équivalent CO2, des chiffres qui avaient Ă©tĂ© beaucoup surestimĂ©s, et qui ont Ă©tĂ© rĂ©Ă©valuĂ©s Ă  environ 2,5g.

En fait, il est difficile d’établir une empreinte carbone prĂ©cise, car cette derniĂšre dĂ©pend de trĂšs nombreux facteurs. Par exemple, le bilan du mĂȘme e-mail de 1 Mo envoyĂ© cette fois-ci Ă  5 destinataires passe Ă  5g de CO2, et Ă  6 g pour un seul destinataire si 10 minutes ont Ă©tĂ© nĂ©cessaires pour l’écrire au lieu de 3.

📌
De nombreux facteurs entrent en jeu pour calculer l’empreinte carbone d’un mail : longueur du message, mise en forme, ajout d’une signature, illustrations, piĂšces jointes, temps de rĂ©daction et de lecture, type d’appareil depuis lequel le mail est envoyĂ©, durĂ©e de vie totale du terminal, nombre des destinataires, type de rĂ©seau utilisé  đŸ€Ż

Quel est le cycle de vie d’un mail ?

đŸ˜¶â€đŸŒ«ïž Un mail pollue du dĂ©but Ă  la fin de son cycle de vie ! Et ce dĂšs le stade de l’écriture, car il faut bien le rĂ©diger depuis un ordinateur ou autre support đŸ–‹ïž, dont l’empreinte environnementale est loin d’ĂȘtre anodine. À partir de votre clic sur l’icĂŽne « envoyer », tout s’emballe : de l’énergie est utilisĂ©e pour acheminer le message via des milliers de km de cĂąbles, quand ce ne sont pas des dizaines de milliers (en moyenne 15 000 km đŸ˜±). Les donnĂ©es sont en effet acheminĂ©es vers les datacenters, et transitent par d’innombrables routeurs, serveurs, ordinateurs
 Tous trĂšs Ă©nergivores.

Une fois parvenu Ă  votre destinataire, celui-ci utilise lui aussi un matĂ©riel numĂ©rique Ă©nergivore et polluant pour le consulter. Bien sĂ»r, plus les destinataires sont nombreux, plus la facture Ă©cologique s’alourdit 😅. Enfin, le stockage, la plupart du temps complĂštement inutile, continue d’alourdir la facture.

Or, d’aprĂšs Cleanfox, un e-mail stockĂ©, en fonction de son poids, c’est en moyenne 10 grammes de CO2 gĂ©nĂ©rĂ© par an, soit Ă  peu prĂšs un bilan aussi lourd que celui d’un sac en plastique. Comment l’expliquer ? La faute incombe Ă  des centres de traitements de donnĂ©es qui tournent en permanence, et qui nĂ©cessitent d’ĂȘtre refroidis đŸ„¶, ce qui engendre une importante pollution numĂ©rique, d’autant que les courriels sont gĂ©nĂ©ralement dupliquĂ©s par sĂ©curitĂ©.

À noter que le poids des piĂšces jointes a son importance, que ce soit pour le stade du transport que pour celui du stockage.

👉 Digital Cleanup Day : sensibilisation Ă  la pollution numĂ©rique

Les terminaux, les grands coupables

Globalement, ce qui alourdit le plus l’impact environnemental d’un e-mail demeure l’amortissement de la confection de l’outil numĂ©rique (ordinateur, tablette ou smartphone) depuis lequel il est Ă©crit, qui reprĂ©sente prĂšs de 70% de l’empreinte carbone du courriel. Par ailleurs, l’amortissement de l’ordinateur qui sert Ă  le lire reprĂ©sente, lui, 23% de l’empreinte carbone totale de cette opĂ©ration, de sorte qu’au final, la consommation d’énergie pendant la rĂ©daction, la lecture, le transport des donnĂ©es sur le rĂ©seau et le stockage du mail ne reprĂ©sentent en fait que 8% de l’empreinte numĂ©rique de l’ensemble 😯. Plus globalement encore, le transfert et le stockage des e-mails ne reprĂ©sentent qu’1% des Ă©missions totales du numĂ©rique dans le monde. C’est-Ă -dire pas grand-chose Ă  cĂŽtĂ© du visionnage des vidĂ©os. 👉 7 habitudes Ă©colo Ă  adopter au bureau.

Les e-mails sont en fait l’arbre qui cache la forĂȘt de l’empreinte gĂ©nĂ©rĂ©e par la production d’appareils neufs. L’ADEME estime en effet que la production d’un ordinateur de 2 kg mobilise pas moins de 600 kg de matiĂšres premiĂšres et gĂ©nĂšre 103 kg de CO2e đŸ«Ł. Dans le mĂȘme sens, d’aprĂšs le dernier rapport de l’ADEME et l’Arcep, les terminaux sont Ă  l’origine de 65 Ă  90 % de l’impact environnemental du numĂ©rique. Par ailleurs, selon une Ă©tude menĂ©e par GreenIT, 34 milliards d’équipements peuplaient le monde en 2019, pour 4,1 milliards d’utilisateurs, soit 8 Ă©quipements par utilisateur !

Autrement dit, plus longtemps vous conservez votre matĂ©riel, et moins vous en avez, moins votre e-mail est polluant. đŸ‘‰ RĂ©parer plutĂŽt que jeter, la bonne idĂ©e !

Pour des mails poids plume

Mais ce n’est pas une raison pour ne pas faire d’efforts, et certaines pratiques au quotidien peuvent permettre de rĂ©duire votre empreinte numĂ©rique liĂ©e Ă  l’envoi et Ă  la rĂ©ception d’e-mails đŸ’Ș :

  • Conservez le plus longtemps possible votre matĂ©riel, et Ă©quipez-vous en reconditionnĂ©.
  • Sachez que le wifi est 20 fois moins Ă©nergivore que la 4G !
  • Usez et abusez du mode « Ă©conomie d’énergie ».
  • Evitez les « rĂ©pondre Ă  tous » lorsque ça n’est pas indispensable.
  • Lorsque l’information Ă  transmettre s’y prĂȘte, prĂ©fĂ©rez les sms, beaucoup moins polluants !
  • AllĂ©gez votre signature, et Ă©vitez illustrations et logos.
  • Compressez les Ă©ventuelles piĂšces jointes, et privilĂ©giez les WeTransfer ou autres outils de cette catĂ©gorie.
  • Lorsque vous rĂ©pondez, supprimez l’historique.
  • PrivilĂ©giez-le format texte au format HTLM, jusqu’à 12 fois plus lĂ©ger.
  • DĂ©sabonnez-vous des newsletters inutiles plutĂŽt que de supprimer les messages : supprimer un e-mail est aussi une activitĂ© polluante ! L’idĂ©al, c’est de ne pas recevoir de courriel inutile.

👉 Quelles sont les 5 causes principales du rĂ©chauffement climatique ?

À retenir :

Plus de 13 milliards de mails sont Ă©changĂ©s toutes les heures dans le monde, un bilan qui donne le tournis ! Chacun d’entre nous recevrait en moyenne 39 mails et spams par jour, dont 80% ne sont pas mĂȘme ouverts. Mais bien qu’en apparence immatĂ©riel, ce mode de communication repose en rĂ©alitĂ© sur une pollution tout ce qu’il y a de plus tangible. Alors qu’on dĂ©nonce souvent le besoin de stockage des innombrables mails reçus – et bien souvent mĂȘme pas ouverts – l’immense majoritĂ© de la pollution gĂ©nĂ©rĂ©e par l’envoi et la rĂ©ception d’e-mails est en fait principalement imputable Ă  la fabrication des appareils numĂ©riques (ordinateurs, tablettes, smartphones
) utilisĂ©s par l’émetteur et le ou les destinataire(s) du message. En rĂ©sumĂ©, il est bien plus vertueux de conserver le plus longtemps possible son matĂ©riel numĂ©rique et d’arrĂȘter de regarder des vidĂ©os de chatons que de lever le pied sur les e-mails, mais chaque goutte d’eau compte pour allĂ©ger son empreinte environnementale.

Explorer - protéger - se ressourcer
#BornToBeWild


Sources : fr.statista.com, realisaprint.com, futura-sciences.com, hellocarbo.com, greenit.fr, francetvinfo.fr

Retrouvez les articles sur le thĂšme :

Article proposé par Equipe Rédaction

Amoureux de la nature - Born To Be Wild

Nos articles

Le tĂ©lĂ©travail est-il vraiment meilleur pour l’environnement ?

Gain de temps, meilleure productivitĂ©, moins de stress, meilleur Ă©quilibre de vie
 Si le tĂ©lĂ©travail est trĂšs apprĂ©ciĂ© des salariĂ©s, est-ce Ă©galement le cas pour l’environnement ? Il s’est dĂ©mocratisĂ© pendant le confinement et il est gĂ©nĂ©ralement prĂ©sentĂ© comme une bonne pratique susceptible d’allĂ©ger considĂ©rablement notre empreinte carbone. Mais est-il si vertueux qu’il n’y paraĂźt ? La banalisation du tĂ©lĂ©travail, bonne ou mauvaise nouvelle pour la planĂšte ?

Power walking, la marche sportive pour se muscler !

Rien ne sert de courir, et ça tombe bien parce que vous n’en avez pas la moindre envie 😁 ! Bonne nouvelle : marcher aussi, c’est excellent pour la santĂ©, et en particulier avec un rythme soutenu. C’est d’ailleurs une discipline Ă  part entiĂšre, dĂ©signĂ©e par le terme de power walking, ou encore de marche rapide ou sportive. Mais si, vous savez ? Ces marcheurs qui ont toujours l’air HYPER pressĂ©s ! Eh bien figurez-vous qu’à partir d’une certaine vitesse, on parle mĂȘme de marche athlĂ©tique et c’est une discipline olympique (si !). Quels sont les bienfaits de ce sport mĂ©connu ? Question technique, comment s’y prendre ? On vous dit tout !

Ecowatt, qu'est-ce que c'est ? Comment ça marche ? Sobriété énergétique

À l’heure oĂč les enjeux environnementaux liĂ©s Ă  la production et Ă  la consommation d’énergie sont plus que jamais au centre des prĂ©occupations, la coupure des approvisionnements en gaz provenant de Russie enfonce le clou : il est plus que jamais l’heure d’adopter des Ă©co gestes pour rĂ©duire nos consommations d’énergie, et notamment d’électricitĂ©. L’heure est Ă  la sobriĂ©tĂ© Ă©nergĂ©tique, et pour aider dans cette dĂ©marche, et favoriser les engagements Ă©co citoyens des Français, Ecowatt, la mĂ©tĂ©o de l’électricitĂ© ☀ đŸŒŠïž, a Ă©tĂ© crĂ©Ă©e pour permettre une meilleure consommation de l’électricitĂ©. Une aide prĂ©cieuse dont il ne faut pas se priver !

Des collages d'animaux en feuilles mortes pour les enfants

Avec l’automne qui s’installe, la nature revĂȘt son magnifique manteau de couleurs chaudes 🍂 : les arbres se dĂ©vĂȘtissent petit Ă  petit, et leurs feuilles tapissent le sol d’un Ă©pais tapis chatoyant. La mĂ©tĂ©o se gĂąte Ă©galement, et les activitĂ©s en extĂ©rieur Ă  organiser avec les enfants deviennent plus rares. Pourquoi ne pas tirer profit au mieux de la nature en automne pour les occuper en toute crĂ©ativitĂ© ? Laissez parler les artistes qui sommeillent en eux avec un atelier de collage en feuilles mortes !

FĂȘtes des grands-pĂšres, on offre quoi Ă  papi d'Ă©colo ?

Le 1er octobre, c’est la fĂȘte des grands-pĂšresđŸ„ł ! Si la fĂȘte des grands-mĂšres est nĂ©e dans un but commercial, crĂ©Ă©e de toutes piĂšces par la marque « le CafĂ© Grand’mĂšre », c’est Franck Izquierdo, un auteur français de livres jeunesse, qui est Ă  l’origine de la fĂȘte des papys. AprĂšs avoir perdu le sien, il a dĂ©posĂ© Ă  l’INPI cet Ă©vĂ©nement, et a instaurĂ© cette fĂȘte en l’honneur de ses aĂŻeuls. En voilĂ , un cadeau qui en jette et qui met la barre trĂšs haut ! Vous cherchez une idĂ©e cadeau Ă©colo et durable pour marquer le coup lors de cette belle journĂ©e en l’honneur de votre grand-pĂšre ? VoilĂ  quelques sources d’inspiration pour des idĂ©es de cadeaux Ă©co responsables et respectueux de l’environnement !

Calendrier des fruits et légumes d'octobre

L’automne est lĂ , les feuilles des arbres sont en chute libre 🍁 🍂, et les tempĂ©ratures aussi đŸ„¶ ! C’est nĂ©anmoins le prix Ă  payer pour profiter des fruits et lĂ©gumes d’octobre, qui arrivent Ă  point nommĂ©, comme pour nous apporter un peu de rĂ©confort avant les frimas de l’hiver. Car oui, le mois d’octobre marque souvent le dĂ©but de la dĂ©prime hivernale, pour ceux qui y sont sujets
 Mais mĂȘme si la mĂ©tĂ©o est moins clĂ©mente, bouder les Ă©tals du marchĂ© serait une erreur qui vous ferait passer Ă  cĂŽtĂ© de ces dĂ©licieuses saveurs automnales, prĂȘtes Ă  vous apporter toute l’énergie et la vitalitĂ© dont vous avez besoin. Alors Ă  vos Ă©charpes et impermĂ©ables, et n’oubliez pas votre tote bag !

La playlist nature qui fait du bien

Nature - Peinture

Amareo

  1. CĂŽte maritimeZen Ambiance D'eau Calme
    3:28
  2. Se délasserZen Ambiance D'eau Calme
    3:29
  3. Orage: Pluie Sur Le ToitSons De Pluie HD
    3:10
  4. Orage: Pluie ForteSons De Pluie HD
    2:55
  5. Ronronnement relaxantOasis de sommeil
    3:27
  6. La tempête tropicale à l'horizonSomnolent Jean
    1:42
  7. Pluie dans la ForĂȘt, Pt. 01Sons de la Nature Projet France de TraxLab
    1:23
  8. Chant de cigales, Vol. 1Bruitages
    3:02
  9. Sons des riviĂšres: Vent, ruisseauBruits naturels
    4:17
  10. Relax NaturelleChant d'Oiseaux
    2:39
  11. Bruits de feu crépitantZone de la Musique Relaxante
    3:29

Je fais mes cosmétiques maison ! Rencontre avec Maria Cristina

Maria Cristina, membre de l'Ă©quipe Amareo a dĂ©cidĂ© de fabriquer elle-mĂȘme ses cosmĂ©tiques. Ça vous tente ? Comment trouver le temps et surtout faire ? Maria Cris' (pour les intimes), en tĂȘte-Ă -tĂȘte avec Emilie, nous raconte tout 😊.

Je fais mes cosmétiques maison ! Rencontre avec Maria Cristina

Plus je m'informais, plus j’étais surprise de tous les ingrĂ©dients toxiques qui nous cĂŽtoient et plus j'avais envie de prĂ©parer moi-mĂȘme mes propres produits. 

🎬 Et pour plus de vidĂ©o, c'est par ici

Qui sommes nous?

Chaque jour, nous avons Ă  cƓur de vous montrer les merveilles de MĂšre Nature et de vous offrir un bol d'air frais. Nous vous donnerons Ă©galement quelques conseils pour prendre soin de notre belle planĂšte, sans injonction ni culpabilisation. đŸ‘‰Pour en savoir plus sur nous.

Les pages qu'il faut suivre 

📾 Suivez-nous sur Instagram


La photo qui nous fait vibrer 


Plage de Mesquer - Regarder le soleil se coucher dans la mer... une de mes madeleines.  Chaque jour le spectacle est diffĂ©rent. Ce jour-lĂ , il y a des nuages, les rayons les transpercent. Le reflet du soleil dans l'eau donne Ă  la mer un ton unique, changeant Ă  chaque minute. Il reste quelques traces du passage des enfants, que la mer douce mais sure efface une Ă  une. Ecouter la mer, voir son Ă©tendue sans fin ... j'y passerais des heures

đŸ“· By Anne-Fleur Saraux. 

Partagez vos photos sur Instagram avec le #amareochezvous. 

La citation qui nous parle