Quelles sont les 5 causes principales du réchauffement climatique ?

Mis à jour le par Equipe Rédaction

De nombreuses activités anthropiques, c’est-à-dire du fait de l’homme, ont pour effet de libérer d’énormes quantités de gaz à effet de serre dans l’atmosphère, venant s’ajouter à celles qui y sont présentes naturellement : un mécanisme en cause dans le phénomène du réchauffement climatique, dont le rythme s’emballe. Si rien n’est fait pour le contrer, et sans mauvais jeu de mot, c’est cuit pour la planète. Une augmentation qui atteindrait 2°C par rapport à la température de la période préindustrielle représenterait un point de non-retour aux lourdes répercussions. Mais sait-on précisément quelles sont les activités les plus dévastatrices pour le climat ? Quelles sont les 5 causes principales du réchauffement climatique, sur lesquelles agir est une urgence absolue ? Zoom sur un triste palmarès 👇

Quelles sont les 5 causes principales du réchauffement climatique ?

Sans surprise, au premier rang des activités les plus vicieuses pour le dérèglement climatique, on retrouve l’utilisation de combustibles fossiles dans différents domaines : la combustion du charbon, du pétrole et du gaz produit du dioxyde de carbone et du protoxyde d'azote, un très mauvais combo pour la planète 🌍. 👉  Empreinte carbone : qu’est-ce que c’est ? Comment la calculer, la réduire ?

1. La production de chaleur et d’électricité

Une grande partie des émissions mondiales des gaz à effet de serre sont imputables à la production d’électricité et de chaleur par la combustion de combustibles fossiles 💡: tous secteurs confondus, cela représente environ 25% des gaz à effet de serre, ce qui en fait la seconde source d’émissions. Et si on ne s’intéresse qu’au CO₂ émis par combustion, la production d’électricité passe en tête des secteurs responsables, à hauteur de 40%. On considère que la responsabilité historique du secteur de l’énergie dans le dérèglement climatique est accablante, et représente environ les ¾ des émissions de CO₂ cumulées.

👉 11 conseils simples et efficaces pour faire des économies d’énergie

C’est en effet encore par combustion de charbon, de pétrole et de gaz qu’est produite une grande proportion de l’électricité à l’échelle planétaire 🔥, et seule ¼ de la production d’électricité provient de sources renouvelables, beaucoup plus vertueuses (éoliennes, énergie solaire…). Ce faisant, nous libérons du dioxyde de carbone et de l’oxyde nitreux. Bonne nouvelle pour la planète, cependant : malgré une demande mondiale qui ne fait qu’augmenter (+25% sur la dernière décennie), les émissions de CO₂ associées ne progressent pas dans les mêmes proportions grâce à l’utilisation grandissante des sources d’énergie décarbonées (+9%), bien moins polluantes 💪.

👉 Journée mondiale du climat, à vos agendas !

2. Les transports

C’est évidemment en raison de l’alimentation de l’écrasante majorité des transports par des combustibles fossiles que les émissions de CO₂ ont encore de beaux jours devant elles : voitures, bateaux, avions, camions, tracteurs… Dans son ensemble, le secteur du transport porte une lourde responsabilité dans la situation de crise actuelle, puisqu’il rejette une importante quantité de dioxyde de carbone par combustion de dérivés du pétrole 🚗 : il est responsable à lui seul de près d’1/4 des émissions mondiales de ce gaz à effet de serre liées à l’énergie, aux conséquences dévastatrices, une demande qui de surcroît ne fait qu’augmenter. Si on devait établir un sous-classement au sein de ce secteur, les transports routiers arriveraient en tête avec les ¾ des émissions, suivi par l’avion et par les transports maritimes.

👉 L'Europe se réchauffe plus vite que le reste de la planète

3. L’industrie

Dans le top 3 des secteurs les plus dévastateurs en termes d’émission de gaz à effet de serre 🏆, on peut évoquer celui de l’industrie, qui totalise environ 29% des émissions de gaz à effet de serre dans le monde, et à qui on peut imputer également des émissions indirectes en sus du fait de la génération d’électricité et de chaleur dont il a besoin. Ce domaine engendre des émissions importantes en raison de la fabrication de produits (ciment, fer, plastiques, acier…), très gourmands en énergie, et à l’origine d’une importante combustion de combustibles fossiles. De même, l’exploitation minière est loin d’être toute blanche, de même que la sidérurgie, la fabrication de plastique, le secteur de l’habillement, le traitement des eaux usées, l’agroalimentaire… L’industrie manufacturière est indiscutablement l’une des sources les plus importantes d’émissions de GES de la planète.

4. La déforestation

On continue avec les bonnes nouvelles en évoquant le cas de la déforestation, qui figure dans notre triste palmarès. Les arbres sont de précieux alliés dans notre lutte contre la hausse des températures : en absorbant du CO₂ et en le stockant, ils participent à réguler le climat 🌳. Préserver la forêt est donc une absolue priorité, car lorsqu’on les abat, on perd le bénéfice de cette absorption d’une part, et d’autre part, le carbone stocké jusqu’alors est à nouveau libéré dans l’atmosphère 😒.

👉 Le cycle du carbone : un élément essentiel à toute forme de vie

C’est pourquoi la déforestation est particulièrement délétère en ce qui concerne le climat. Un phénomène d’autant plus inquiétant que l’homme ne cesse de grignoter sur les forêts pour étendre ses exploitations agricoles et faire pâturer ses animaux d’élevage. C’est d’autant plus frappant et tragique en ce qui concerne les forêts primaires d’Amazonie, de véritables jardins d’Eden pour la biodiversité. Sans oublier les incendies de forêts, eux-mêmes favorisés par le réchauffement climatique, et en forte augmentation ces dernières années... 12 millions d’hectares seraient ainsi détruits tous les ans, et 8,1 milliards de tonnes de dioxyde de carbone seraient libérés, soit plus de 20% du total d’émissions mondiales de CO₂ 😱.

5. L’agriculture

Le secteur de l’agriculture est également mis en cause dans le dérèglement climatique qui affole les scientifiques du monde entier, et à raison 🚜. Les causes en sont multifactorielles : D’une part, les bovins et ovins sont émetteurs d’une grande quantité de méthane de par leur processus digestif (flatulences et déjections), un gaz à effet de serre redoutable avec un potentiel 28 fois supérieur à celui du dioxyde de carbone. Mais il y a pire : l’agriculture utilise également des engrais contenant de l’azote, qu’il épand, émetteur de protoxyde d'azote, au pouvoir réchauffant 310 fois supérieur à celui du dioxyde de carbone. Enfin, le secteur agricole est intimement lié au fléau de la déforestation, bien souvent motivée par la nécessité de dégager de la surface pour le pâturage des bêtes, ou pour cultiver de quoi les nourrir, un cercle particulièrement vicieux.

👉 Pourquoi parle-t-on de la sixième extinction ?

A retenir :

Le réchauffement climatique inquiète à juste titre, et devient d’année en année de plus en plus tangible, et pour cause : la décennie 2011-2020 a été la plus chaude jamais observée et les 6 années écoulées depuis 2015 ont toutes atteint des records. Les canicules, qui étaient il y a encore quelques années exceptionnelles, deviennent désormais tristement banales, et il est rare de voir s’écouler un été sans en observer un ou plusieurs épisodes. La planète est en ébullition, et le top 5 des secteurs les plus en cause dans ce dérèglement, des grands responsables de cette situation, sont les suivants : la production de chaleur et d’électricité, les transports, l’industrie, la déforestation, et l’agriculture. And the winner is… nobody !

Explorer - protéger - se ressourcer
#BornToBeWild


Sources : climate.ec.europa.eu, Nations Unies, wwf, conservation-nature.fr, reporterre.net, Le Monde

Article proposé par Equipe Rédaction

Amoureux de la nature - Born To Be Wild

Nos articles

Sylvothérapie : se reconnecter à soi au contact des arbres

Les bienfaits de la nature sur notre santé physique et psychologique ne sont plus à prouver : de très nombreuses études scientifiques sont venues le confirmer. C’est sur cette vague que surfe la sylvothérapie, qui vous invite à atteindre un profond état de relaxation et de méditation au contact des arbres. Rien de tel pour réduire stress et tensions nerveuses, paraît-il. Sceptique ? Et si vous preniez un petit bain de forêt ?

5 bonnes raisons de faire un gros câlin aux arbres !

Non, nous n’allons pas essayer de vous convaincre de vous déguiser en fougère pour communier avec la nature, mais pas loin ! La sylvothérapie, vous connaissez 🌳 ? Cette discipline, qui nous vient tout droit du Japon, nous invite à se soigner au contact des arbres, en prenant pour ainsi dire un bain de forêt. Une pratique qui aurait des bienfaits insoupçonnés sur le corps et l’esprit… On a mené l’enquête pour vous : découvrez les 5 raisons de faire un câlin aux arbres !

Le chevreuil, cette merveille de la nature

Le chevreuil, du latin capreolus, est un ruminant herbivore de la famille des Cervidés. C’est en fait le plus petit d’entre eux en Europe ! Cet animal qui peuple nos forêts subjugue par sa grâce et par sa beauté. Craintif et fuyant, il peut se laisser surprendre furtivement au détour d’un sentier, et croiser son chemin est toujours un privilège. Présentation d’un magnifique représentant de notre majestueuse et riche faune sauvage 👇

Des psoques à la maison, signe d'humidité, comment s'en débarrasser ?

Dans la catégorie « petites bêtes que l’on aimerait bien éviter à la maison », on vous présente les psoques ! Ces petits insectes de quelques millimètres seulement peuvent se dissimuler un peu partout dans les habitations : dans les moulures, derrière les plinthes, sous les planchers, derrière les cloisons, les tuyaux, les gaines, ... Ils avancent à bas bruit, et lorsqu’ils deviennent visibles, ils témoignent d’une invasion déjà bien avancée. Véritables indicateurs d’humidité, en venir à bout n’est pourtant pas si compliqué. Mode d’emploi pour une maison plus saine à tout point de vue ! 👇

Le top 10 des villes les plus vertes de France

La planète compte aujourd’hui 3,3 milliards de citadins, tandis qu’en France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville, soit l’étendue de son influence sur les communes environnantes. Ça en fait, du citadin ! Une part de population urbaine qui ne cesse d’augmenter… Et la nature, dans tout ça 🌿? Comment préserver son petit carré de verdure, indispensable à notre bien-être, et si souvent négligé ? Quitte à être en ville, autant la choisir verte ! Mais alors, quelles sont les villes les plus vertes de France où il fait bon vivre ? Tout dépend, visiblement, des critères retenus, comme en témoignent les résultats divergents de deux études récentes menées en la matière.

On mange quoi en février ? Découvrez les fruits et légumes du moment !

En février, il faut bien le dire, on en a un peu marre de cet hiver qui s’éternise⛄... Les jours rallongent, on tient le bon bout, mais le froid joue les prolongations et le printemps paraît encore bien loin. Mais il faut voir le bon côté des choses : le mois de février, ce sont aussi des tas de fruits et légumes succulents qui vous attendent sur les étals, qui ne demandent qu’à vous apporter les nutriments dont vous avez besoin pour supporter ce temps glacial 🥶. Pleins de vitamines, minéraux et antioxydants, ils vous reboosteront et vous aideront à lutter contre les maux hivernaux.

La playlist nature qui fait du bien

Je fais mes cosmétiques maison ! Rencontre avec Maria Cristina

Maria Cristina, membre de l'équipe Amareo a décidé de fabriquer elle-même ses cosmétiques. Ça vous tente ? Comment trouver le temps et surtout faire ? Maria Cris' (pour les intimes), en tête-à-tête avec Emilie, nous raconte tout 😊.

Plus je m'informais, plus j’étais surprise de tous les ingrédients toxiques qui nous côtoient et plus j'avais envie de préparer moi-même mes propres produits. 

🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici

Qui sommes nous?

Chaque jour, nous avons à cœur de vous montrer les merveilles de Mère Nature et de vous offrir un bol d'air frais. Nous vous donnerons également quelques conseils pour prendre soin de notre belle planète, sans injonction ni culpabilisation. 👉Pour en savoir plus sur nous.

Les pages qu'il faut suivre 

📸 Suivez-nous sur Instagram


La photo qui nous fait vibrer 


Plage de Mesquer - Regarder le soleil se coucher dans la mer... une de mes madeleines.  Chaque jour le spectacle est différent. Ce jour-là, il y a des nuages, les rayons les transpercent. Le reflet du soleil dans l'eau donne à la mer un ton unique, changeant à chaque minute. Il reste quelques traces du passage des enfants, que la mer douce mais sure efface une à une. Ecouter la mer, voir son étendue sans fin ... j'y passerais des heures

📷 By Anne-Fleur Saraux. 

Partagez vos photos sur Instagram avec le #amareochezvous. 

La citation qui nous parle