Fuites de Nord Stream, quels dégâts sur l'environnement ?

Mis à jour le par Equipe Rédaction

Du 26 septembre au 1er octobre 2022, 4 gigantesques fuites de méthane ont agité la surface de la mer Baltique dans un bouillonnement ininterrompu 😱. Les deux plus grands gazoducs sous-marins du monde, Nord Stream 1 et 2, qui relient la Russie et l'Allemagne, ont laissé échapper durant 5 jours des milliers de tonnes de ce puissant gaz à effet de serre, directement dans l’atmosphère, dans un flux constant remontant à la surface. Des millions de mètres cubes de gaz se sont envolés, très probablement à la suite d’un sabotage. Bombe climatique ou événement anecdotique ? Doit-on s’attendre à un désastre environnemental et climatique de cette impressionnante fuite de méthane ?

Fuites de Nord Stream, quels dégâts sur l'environnement ?
Sommaire :

Un acte probablement délibéré : un crime environnemental

Repérée par un navire des garde-côtes suédois, cette fuite massive en provenance des gazoducs qui alimentaient jusqu’à récemment l’Europe inquiète à juste titre, et son impact sur le climat demeure difficile à évaluer. Pourront-ils être colmatés ? Sont-ils perdus à jamais ? Nul ne saurait le dire pour l’instant. Mais les explosions perçues lundi à 2 h 03 puis 19 h 04 par la station sismique de Bornholm laissent penser que cette catastrophe environnementale pourrait être le fruit d’un acte délibéré, faisant suite à deux explosions ou détonations 💣. Un acte de sabotage sur fond de guerre en Ukraine est ainsi fortement suspecté, et les regards se portent naturellement vers la Russie… D’autant que les fuites sur ce type d’infrastructures en acier et en béton, particulièrement solides, sont très rares.

👉 Peut-on vraiment encore sauver la planète ?

Le méthane, l’ennemi juré du climat

Une chose est sûre, le méthane n’est pas l’ami du climat 🌍 : son effet sur le réchauffement climatique est bien plus important à court terme que celui du pourtant redouté dioxyde de carbone (CO2). Il est responsable à lui seul d’un tiers du réchauffement climatique depuis l’ère préindustrielle. Son pouvoir réchauffant lui est 30 fois supérieur, même s’il ne reste « que » 10 ans dans l’atmosphère. Il est ainsi 80 fois plus dangereux que le CO2 en termes d’effet de serre sur une période de vingt ans. 👉 Empreinte carbone : qu’est-ce que c’est ? Comment la calculer, la réduire ?

Donc les fuites massives de méthane, on n’aime pas. D’autant que le grand méchant méthane brut est encore plus redouté que le méthane brûlé, qui se serait alors transformé en simple CO2.

Les quantités de méthane en question

Un bain bouillonnant géant a agité la surface de la mer Baltique sur environ 700 x 520 mètres sans discontinuer pendant plusieurs jours. Combien de méthane (CH4) s’est réellement échappé ? Difficile à dire… Les experts débattent encore des volumes ayant été relâchés. Ces gazoducs étaient tous deux à l’arrêt mais étaient néanmoins remplis de gaz fossile afin d’assurer une pression minimale. Et compte tenu des importantes chutes de pression enregistrées dans les gazoducs, les fuites sont massives 😟.

On parle de 100.000 à 120.000 tonnes de méthane concernant le Nord Stream 1, long de plus de 1 200 kilomètres. Le Nord Stream 2, quant à lui, n’était pas encore ouvert et avait pour objectif de doubler la capacité d’approvisionnement de l’Europe en gaz russe, et aurait une capacité de 200 000 tonnes, soit 300 millions de mètres cubes de gaz fossile. Les estimations vont bon train, et varient au gré des sources, les organisations de défense du climat dénonçant des fuites encore supérieures Impossibles à colmater, les fuites ont perduré jusqu’à épuisement du méthane, ou plutôt jusqu’à ce que la pression de l’eau ferme les brèches et empêche le gaz qui subsiste de s’en échapper 🌊. D’après Greenpeace, la quantité de gaz libérée correspondrait à l’effet de près de 30 millions de tonnes de CO2.

👉 Fonte des glaciers, un problème à ne pas prendre à la légère

Désastre environnemental ou goutte d’eau dans un Océan d’émissions ?

Ce gaz très polluant a fait bouillonner la mer Baltique des jours durant, sur près d’un kilomètre de diamètre pour le plus vaste. Les fuites intervenues, bien qu’approximatives, correspondent à l’émission de 28,5 millions de tonnes d’équivalent CO2, soit les émissions annuelles d’une grande centrale à charbon. Cet incident annulerait à lui seul 50 % des efforts annuels de réduction des émissions de CO2 de l'ensemble des Vingt-Sept. Il représenterait l’équivalent des émissions annuelles de 1,4 million de voitures, d’après le climatologue Zeke Hausfather ayant participé aux travaux du Giec 😢.

D’après les calculs, le pic d’impact de ces fuites se produira autour de 2030, accélérant encore davantage le phénomène de réchauffement climatique.

👉 Footprint calculator, calculez votre jour du dépassement selon votre mode de vie

Un incident significatif à mettre en perspective

Néanmoins, si certains observateurs s’alarment de conséquences potentiellement fortes sur le climat, d’autres experts estiment que cette hausse sera toutefois minime. « D'un point de vue climatique, ce n'est pas nul, mais ce n'est pas majeur », affirme en effet Philippe Bousquet, directeur du Laboratoire des Sciences du Climat et de l’Environnement (LSCE). Jeffrey Kargel, du Planetary Research Institute d'Arizona, estime également que cette fuite, certes importante, n’est pas le désastre climatique auquel on pourrait penser.

Il ne s’agirait proportionnellement que d’une goutte d’eau en comparaison des émissions qui réchauffent chaque jour la planète 🌍. Une fuite significative, certes, mais ne représentant qu'environ 1% des émissions annuelles de méthane liées au secteur des hydrocarbures en Russie en 2021, par exemple. Cet incident doit donc être mis en perspective : des chercheurs du CNRS ont récemment mis en lumière l’existence de 1800 panaches de méthanes dans différents endroits du globe, visibles sur des images satellites, dont les plus émetteurs libèrent 12 milliards de mètres cubes de ce gaz par an provoqués par des opérations de maintenance et des fuites accidentelles. Soit un impact climatique comparable à celui de la circulation de 20 millions de véhicules pendant un an, tout de même 🚗 …

Les conséquences sur l’environnement de cette fuite massive devraient donc être limitées, dans la mesure également où le méthane se dissout en partie dans l’eau, réduisant en partie sa toxicité. Il se pourrait néanmoins que ces fuites aient eu des conséquences délétères pour les écosystèmes, étouffant les animaux qui ne seraient pas parvenus à fuir suffisamment vite 🐟. D’autant qu’on ne sait pas clairement quel mélange est transporté par les gazoducs…

👉 Comment protéger les océans ? À nous de jouer !

Un nuage de méthane géant traverse l’Europe

Toutefois, un impressionnant pic de méthane dans l’atmosphère a d’ores et déjà été détecté par le réseau européen d'observation des gaz à effet de serre 😷. Du fait des fuites, un gigantesque nuage de méthane survole actuellement l’Europe, ayant déjà parcouru le ciel de Finlande, du Danemark ou encore de la Suède, pour atteindre l’Italie 😶‍🌫️. Car non, ce nuage ne s'arrête pas aux frontières, contrairement à celui de Tchernobyl, n’est-ce pas…

Détecté par des capteurs atmosphériques, il contiendrait l’équivalent des émissions de méthane d'une année entière pour une ville de la taille de Paris ou d'un pays comme le Danemark, selon l'ICOS (infrastructure de recherche qui observe les flux des gaz à effet de serre). Même s’il ne présente pas un danger direct pour l’homme, il n’en est pas moins une menace pour l’environnement.

👉 Ecowatt, qu'est-ce que c'est ? Comment ça marche ? Sobriété énergétique

La relance du débat sur le réchauffement climatique

Le plus gros impact de cet accident ou de ce sabotage est qu’il marque une nouvelle prise de conscience quant aux problèmes posés par l’utilisation des combustibles fossiles. Ces impressionnants geysers illustrent et relancent le débat au sujet des risques présentés par l’utilisation des combustibles fossiles, et sur la nécessité d’évoluer sur cette question pour l’avenir de la planète. Pour limiter le réchauffement climatique à 1,5 °C, il serait nécessaire de réduire les émissions de méthane d’1/3 d’ici 2030. Il faut y voir avant tout un appel d’urgence à lutter contre le réchauffement climatique, aux conséquences de plus en plus pressantes…

👉 5 espèces menacées par le réchauffement climatique… Ça chauffe !

À retenir :

Du 26 septembre au 1er octobre 2022, des fuites massives de méthane se sont déversées dans l’atmosphère, provenant des gazoducs Nord Stream 1 et 2, dans la mer Baltique, qui relient la Russie et l'Allemagne. 

Cette espèce de jacuzzi géant a permis la fuite de 150 à 300 millions de mètres cubes de ce gaz fossile, puissant gaz à effet de serre. Dans un contexte où le réchauffement climatique est une préoccupation centrale, la question de l’impact environnemental de cet incident vient à se poser.

Bien qu’il s’agisse d’une fuite significative, les experts se montrent rassurants, estimant que les conséquences climatiques seront minimes. Les fuites mondiales représentent en effet à elles seules la totalité de la consommation de gaz du secteur énergétique en Europe, et ce tout au long de l’année. Néanmoins, cet événement fait l’effet d’un électrochoc et relance le débat sur le dérèglement climatique, sur les dangers de l’utilisation des combustibles fossiles, et sur la nécessité de trouver une issue pour l’avenir.

Explorer - protéger - se ressourcer
#BornToBeWild

Sources : futura-sciences.com, reporterre.net, lemonde.fr, huffingtonpost.fr, courrierinternational.com, lesechos.fr, huffingtonpost.fr, ladepeche.fr, francetvinfo.fr, libération.fr, geo.fr


Article proposé par Equipe Rédaction

Amoureux de la nature - Born To Be Wild

Nos articles

Marche nordique, qu'est-ce que c'est ? Comment s'y mettre ?

La marche nordique ou Nordic Walking, ou encore Sauvakävely, était pratiquée à l’origine en Finlande par les skieurs de fond comme entraînement pendant la belle saison, et a progressivement acquis ses propres lettres de noblesse jusqu’à devenir une discipline à part entière. Le marcheur nordique se considère comme un quadrupède, qui passe de deux à quatre appuis au sol à l’aide de bâtons. Cette marche dynamique fait de plus en plus d’adeptes en raison de ses nombreux bienfaits. Décryptage 👇

Démarche ZAN, le programme pour réduire l'extension des villes

L’artificialisation des sols est l’une des premières causes du réchauffement climatique et de l’érosion massive et sans précédent de la biodiversité. En moyenne, en France, entre 20 000 et 30 000 hectares d’espaces naturels, agricoles et forestiers sont consommés chaque année. C’est pourquoi le Plan Biodiversité avait instauré en 2018 l’objectif ZAN - Zéro Artificialisation Nette - dans le but de protéger ces zones en repensant l'aménagement urbain. L’idée, c’est d’atteindre en 2050 l’absence de toute artificialisation nette des sols, avec un premier objectif intermédiaire de réduction de moitié du rythme de la consommation d’espaces d’ici 2030. Le point sur un challenge ambitieux 👇

Comment préparer mon jardin au retour du grand froid ?

Si les premiers flocons de neige ❄️ sont un spectacle qui fait toujours plaisir à voir, votre coin de verdure pourrait pourtant ne pas se remettre de l’arrivée des premiers frimas. Pour être sûr de le retrouver tout aussi beau qu’avant au prochain printemps, quelques arrangements sont nécessaires. Comment préparer votre jardin au retour du grand froid ? On vous partage toutes nos astuces ! 🌳

Et si on offrait de la seconde main cette année à Noël ?

Écologique, économique, l’idée d’offrir des présents d’occasion à Noël a de quoi séduire… Durant cette période où la surconsommation est reine et dénature l’esprit même de la Nativité, cette pratique propose une alternative très intéressante pour des fêtes de fin d’année plus vertes et éthiques. Pourtant, les réticences font encore obstacle, dans certains esprits, à sa généralisation. Un tabou qui cède peu à peu du fait de la conjoncture économique et écologique de ces dernières années. Parce que prendre soin de ses proches et de la planète est parfaitement compatible, osez la seconde main sous le sapin ! 🎄

Journée mondiale du climat, à vos agendas !

Y’a plus d' saison, ma p’tite dame ! Et chaque année, le 8 décembre, c’est la Journée mondiale du climat, instaurée à l’initiative de plusieurs ONG, avec un objectif : faire prendre conscience au plus grand nombre de l’importance des changements climatiques, qui nous impactent, chaque année, encore un peu plus. Le réchauffement climatique est désormais un sujet qui fait parler de lui quasiment constamment dans les médias, bien souvent pour alerter encore et toujours sur l’urgence climatique, et de temps en temps pour relayer les mesurettes dérisoires prises par les instances gouvernementales ou internationales. Parce que nous n’avons qu’une seule terre #UneSeuleTerre, c’est l’occasion ou jamais de réfléchir et surtout d’agir en faveur du climat.

Sapin en plastique ou naturel ? Comment choisir ?

La sapin, c’est le symbole de Noël. Avec ses guirlandes et ses boules, il est dans tous nos souvenirs de fêtes de fin d’année 🎄. Et pour beaucoup d’entre nous, il est impensable de mettre les cadeaux ailleurs qu’à son pied. Mais un dilemme se pose au moment de l’acheter. Sapin en plastique ou naturel : comment choisir entre ces deux options ?

La playlist nature qui fait du bien

Je fais mes cosmétiques maison ! Rencontre avec Maria Cristina

Maria Cristina, membre de l'équipe Amareo a décidé de fabriquer elle-même ses cosmétiques. Ça vous tente ? Comment trouver le temps et surtout faire ? Maria Cris' (pour les intimes), en tête-à-tête avec Emilie, nous raconte tout 😊.

Plus je m'informais, plus j’étais surprise de tous les ingrédients toxiques qui nous côtoient et plus j'avais envie de préparer moi-même mes propres produits. 

🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici

Qui sommes nous?

Chaque jour, nous avons à cœur de vous montrer les merveilles de Mère Nature et de vous offrir un bol d'air frais. Nous vous donnerons également quelques conseils pour prendre soin de notre belle planète, sans injonction ni culpabilisation. 👉Pour en savoir plus sur nous.

Les pages qu'il faut suivre 

📸 Suivez-nous sur Instagram


La photo qui nous fait vibrer 


Plage de Mesquer - Regarder le soleil se coucher dans la mer... une de mes madeleines.  Chaque jour le spectacle est différent. Ce jour-là, il y a des nuages, les rayons les transpercent. Le reflet du soleil dans l'eau donne à la mer un ton unique, changeant à chaque minute. Il reste quelques traces du passage des enfants, que la mer douce mais sure efface une à une. Ecouter la mer, voir son étendue sans fin ... j'y passerais des heures

📷 By Anne-Fleur Saraux. 

Partagez vos photos sur Instagram avec le #amareochezvous. 

La citation qui nous parle