Fonte des glaciers, un problème à ne pas prendre à la légère

Mis à jour le par Equipe Rédaction

Le réchauffement climatique est un phénomène qui menace notre survie, de même que celle de nombreuses autres espèces. Parmi ses conséquences les plus visibles, figure la fonte vertigineuse des glaciers, phénomène qui inquiète les scientifiques du monde entier. Augmentation du niveau de la mer, évènements climatiques extrêmes, flux de migration et de réfugiés climatiques, raréfaction de l’eau potable… Zoom sur un scénario cataclysmique de plus en plus menaçant.

Fonte des glaciers, un problème à ne pas prendre à la légère
Sommaire :

Où trouve-t-on la majeure partie de la glace sur la planète ?

À l’origine, la terre s’est formée avec un volume d’eau avoisinant les 1 400 millions de km3, qui n’a pas évolué depuis, et que l’on trouve sous forme gazeuse, liquide et solide. La majorité de l’eau douce disponible sur notre Terre est ainsi contenue dans la glace 🥶.

Il faut savoir que les glaciers de haute montagne représentent moins de 1% de la glace présente sur le globe, les 99% restants étant localisés sur les pôles. D’un côté, on trouve la banquise située au pôle Nord, et de l’autre, le continent Antarctique, qui mesure plus de vingt-cinq fois la France et entièrement entouré de l’océan Austral, et dont la calotte glaciaire repose en grande partie sur de la terre ferme, même s’il contient également une part de banquise. C’est cet Antarctique qui contient, finalement, plus de 90% de la glace mondiale, ou devrait-on dire de la cryosphère, c’est-à-dire de la surface où l’eau est présente sous sa forme solide 🧊.

Un état des lieux très inquiétant : des glaciers qui fondent comme neige au soleil

Du fait du réchauffement climatique, la quantité de glace diminue inexorablement chaque année depuis plusieurs décennies, tendance qui connaît une forte accélération : ce n’est pas compliqué, elle fond comme peau de chagrin. 👉 Empreinte carbone : qu’est-ce que c’est ? Comment la calculer, la réduire ?

En ce qui concerne les hautes montagnes, cela se traduit par une surface enneigée qui diminue d’année en année, et un manteau neigeux qui perdure moins longtemps ❄️. Ce phénomène ne se fait toutefois pas sentir avec la même intensité partout sur la planète. Par exemple, si le Kilimandjaro ou les Andes sont durement impactés, pour l’heure, les chaînes de hautes montagnes asiatiques y résistent mieux. Cette année, les spécialistes alertent notamment sur une fonte estivale sans précédent du glacier alpin, qui devrait disparaître encore plus tôt que dans les scénarios les plus pessimistes, notamment en cas de vagues de chaleur à répétition dans les années à venir…

Malgré le fait que l’Arctique et l’Antarctique soient des zones très peu peuplées, ils souffrent l’un comme l’autre avec beaucoup d’intensité des conséquences du réchauffement climatique, et ce n‘est malheureusement que le début. Depuis 40 ans, la surface couverte par les glaces diminue d’environ 13% tous les 10 ans en Arctique. En Antarctique, les glaciers perdent du terrain à l’Ouest, mais s’accroissent et s’épaississent à l’Est : concrètement, le volume de glace global diminue, mais la surface recouverte augmente.

Une nouvelle étude menée par des climatologues laisse notamment craindre la fonte du plus grand glacier du monde, situé au cœur de l'Antarctique : l'inlandsis Est-Antarctique. Il serait en effet bordé d'eaux de plus en plus chaudes, et sa fonte entraînerait une hausse des océans d’environ 60 mètres 😱 !

Les études scientifiques tirent la sonnette d’alarme

Une équipe internationale de scientifiques a démontré, à partir d’images satellites, que quasiment tous les glaciers du monde s'amincissent et perdent de la masse, au terme de l’étude la plus complète et précise en la matière à ce jour. L’ampleur du phénomène est donc absolument effarante : les glaciers perdent environ 267 milliards de tonnes de glace par an, phénomène qui tend à s’accélérer. Ceux qui fondent le plus rapidement se trouvent dans les Alpes, en Islande et en Alaska.

Dans la décennie précédant 2015, les calottes du Groenland et de l'Antarctique ont perdu plus de 400 milliards de tonnes de masse par an, et les glaciers des montagnes, près de 280 milliards de tonnes de glace chaque année, d'après le projet de rapport officiel de la prochaine session du Giec 🥺.

Selon l'Union internationale pour la conservation de la nature (IUCN), les glaciers de près de la moitié des sites classés au patrimoine mondial pourraient disparaître totalement d’ici 2100 si nous poursuivons nos émissions de gaz à effet de serre au même rythme qu’aujourd’hui.

👉 Pourquoi parle-t-on de la sixième extinction ?

Quelles sont les raisons de la fonte des glaces ?

Comme souvent, ce phénomène est complexe et multifactoriel. Essayons d’en comprendre les principales causes :

  • Compte tenu de la forte concentration de gaz à effet de serre aux pôles, les températures y augmentent encore plus vite qu’ailleurs, ce qui favorise cette fonte des glaciers🌡️.
  • Les courants océaniques, eux aussi, ont leur part de responsabilité. L’augmentation de la température mondiale entraîne une hausse de celle des eaux équatoriales, qui ensuite longent les côtes pour rejoindre les pôles, notamment l’Arctique où elles descendront en profondeur. En conséquence, les eaux de l’Arctique se réchauffent également : depuis 1970, leur température a déjà augmenté de 2,5°C, ce qui impacte logiquement la fonte des glaces.
  • Comme un effet domino, la fonte des glaciers favorise la fonte des glaciers, puisque la banquise, en réfléchissant les rayons du soleil, isole les eaux froides et maintient leur fraîcheur. Moins il y a de glace, plus l’énergie solaire est directement absorbée par l’eau, qui se réchauffe inexorablement ♨️.
  • Les glaciers de haute montagne, en fondant généreusement, déversent une plus grande quantité d’eau douce dans l’Océan, ce qui impacte la salinité et modifie la densité de l’eau. Les masses d’eau, moins denses, ont plus de difficulté à s’enfoncer dans les profondeurs, ce qui gêne la formation de glace et perturbe les courants.
  • Par ailleurs, depuis les années 60, l’augmentation des concentrations de gaz à effet de serre dans l’atmosphère a également modifié les vents, amenant vers l’Antarctique des vents d’Ouest durant l’été, de sorte que des eaux plus chaudes sont également drainées dans la région.

👉 La fresque du climat, 3 heures pour comprendre le changement climatique

La fonte des glaciers : des conséquences cataclysmiques

Eau potable, agriculture, conséquences sociales, économiques, migratoires majeures… Des millions de personnes seront impactées par le phénomène de réchauffement climatique et de fonte des glaciers dans les décennies et siècles à venir.

La montée du niveau de la mer

Il faut savoir que notre planète a toujours alterné les périodes glaciaires et interglaciaires et les épisodes de réchauffement. Par exemple, lors de la période du Pliocène il y a 3 millions d’années, le niveau de la mer était alors supérieur de 20 mètres au niveau actuel. Néanmoins, c’est la rapidité d’évolution et ses causes qui diffèrent aujourd’hui, en grande partie imputables aux activités humaines.

En quoi cela pose un important problème pour l’humanité, qui pourtant ne vit ni dans les Océans, ni sur les Pôles ? Car cette fonte provoquera logiquement une montée des eaux très significative : une élévation de quelques dizaines de centimètres suffirait déjà à rendre inhabitables de nombreuses régions du monde. Rien que d’ici la fin du siècle, près de 400 millions de personnes pourraient être impactées par une élévation du niveau de la mer 🌊.

Logiquement, quelle que soit la quantité d’eau contenue dans les Océans, que celle-ci soit sous forme solide ou liquide, cela n’a pas d’impact sur son volume global, conformément au principe d’Archimède. C’est pourquoi nous ne devons pas la montée du niveau de la mer à la fonte de la banquise en Arctique, mais à celle de l'Antarctique, du Groenland et de haute montagne, c’est-à-dire la fonte des glaciers terrestres. Si l’Antarctique en entier fondait, on estime que le niveau moyen de la mer augmenterait de 70 m, redessinant complètement la cartographie des littoraux et créant des mers intérieures 🗺️.

Il existe également un mécanisme de dilatation thermique des Océans : plus leur température est élevée, plus leur volume augmente.

📌
Les spécialistes considèrent que la mer aura ainsi augmenté de 55 cm à 1 m d’ici 2100. Plus de 10% de la population mondiale, vivant dans les métropoles côtières, les îles ou les deltas, seront alors exposées à ce scénario catastrophe. New-York, Tokyo ou encore Shanghai, notamment, sont très proches du niveau de la mer.

En poursuivant les émissions de gaz à effet de serre sur le rythme actuel, nous pourrions à terme créer une planète complètement dépourvue de glace dont la température moyenne s’élèverait à 26 °C au lieu de 14°C. Rien qu’en Europe, Londres ou Venise seraient rayées de la carte. Une bonne partie du Danemark et les Pays Bas seraient immergés. Les spécialistes estiment que d’ici 2050, la mer pourrait déjà connaître une avancée de 50 cm sur la côte de Nouvelle-Aquitaine en France.

👉 Comment protéger les océans ? A nous de jouer !

Les menaces pour l’accès à l’eau potable et sur la fertilité des sols

La montée des eaux a également un impact sur les sols et eaux douces, qui s’en trouvent salinisés, ce qui menace la fertilité et les récoltes, de même que l’adaptation des poissons qui se raréfient dans les filets 🐟. Par exemple, plus de 250 millions d’habitants dépendent des glaciers de l'Himalaya comme source d’eau, qui alimentent les rivières participant à nourrir 1,6 milliard de personnes supplémentaires.

À court terme, bien sûr, nous n’y verrons que du feu car les glaciers fondent plus vite, ils fourniront plus d’eau aux rivières, avant d’atteindre un pic, et de décliner, jusqu’à tarir, cette pente descendante étant à craindre dès les prochaines décennies…

👉 Les bons gestes pour économiser l'eau en période de sécheresse

Une augmentation des catastrophes naturelles et évènements climatiques extrêmes

Les glaciers sont indispensables à la régulation du climat en raison de leur couleur blanche immaculée qui réfléchit 95 % des rayons du soleil de manière à maintenir les températures suffisamment basses pour être vivables partout dans le monde. La modification de la densité de l’eau et des courants océaniques a un impact sur le climat, provoquant des hivers plus froids et des étés plus chauds ☃️.

Le nombre d’évènements climatiques extrêmes s'intensifie donc corrélativement à la montée des eaux. Des inondations diluviennes sont également à prévoir. Crues, lacs glaciaires, la fonte des glaciers s’accompagne d’importants risques de catastrophes naturelles. Au Pakistan, qui abrite plus de 7 000 glaciers, des villages ont ainsi été entièrement ravagés.

Des flux migratoires sans précédent

De larges flux de migrations – potentiellement plus de 140 millions de réfugiés climatiques en 2050 - sont à prévoir. En Afrique, même si en comparaison des autres continents, assez peu de terres seraient perdues du fait de la montée des eaux, les températures en feraient une zone en grande partie inhabitable.

Des conséquences dévastatrices sur la faune

Les glaciers constituent l’habitat naturel de nombreux animaux (ours polaires, manchots empereurs, baleines boréales 🐳). La faune sera durement impactée, de nombreux animaux étant déjà contraints de migrer vers de nouveaux territoires et d’entrer en compétition avec d’autres espèces, et notamment l’Homme. Les populations d’ours polaires, par exemple, sont sévèrement fragilisées, de même que les colonies de manchots empereurs qui pourraient perdre 93 % de leurs effectifs d’ici la fin du siècle 🐧.

👉 5 espèces menacées par le réchauffement climatique… Ça chauffe !

À retenir :

Le phénomène de fonte des glaciers du fait du réchauffement climatique prend des proportions telles que le pire est à craindre. À la clé, des conséquences majeures sur la disponibilité des ressources en eau, l'élévation du niveau de la mer et le climat sont à craindre… Le seul moyen d’enrayer ce phénomène serait de réduire drastiquement les émissions de gaz à effet de serre, mais nous n’en prenons pas le chemin.

Les régions polaires qui nous paraissent si lointaines participent grandement à maintenir des conditions habitables pour notre planète. Même si le réchauffement climatique aura forcément un impact, désormais inexorable, il est encore possible de le limiter et de maintenir un équilibre. C’est un effort mondial, aussi étatique qu’individuel, qui doit être fourni d’urgence. Même en cas de mesure de grande ampleur, des siècles seront nécessaires pour inverser la tendance. Néanmoins, 1/3 de la masse glaciaire actuelle pourrait encore être préservé.

Explorer - protéger - se ressourcer
#BornToBeWild

Sources : Le Monde, CNRS, maxisciences.com, geo.fr, geo.fr, nationalgeographic.fr, lindependant.fr, france24.com, conservation-nature.fr

Vous avez bien encore 5 minutes ? #SlowLife 

Article proposé par Equipe Rédaction

Amoureux de la nature - Born To Be Wild

Nos articles

Fêtes des grands-pères, on offre quoi à papi d'écolo ?

Le 2 octobre, c’est la fête des grands-pères🥳 ! Si la fête des grands-mères est née dans un but commercial, créée de toutes pièces par la marque « le Café Grand’mère », c’est Franck Izquierdo, un auteur français de livres jeunesse, qui est à l’origine de la fête des papys. Après avoir perdu le sien, il a déposé à l’INPI cet événement, et a instauré cette fête en l’honneur de ses aïeuls. En voilà, un cadeau qui en jette et qui met la barre très haut ! Vous cherchez une idée cadeau écolo et durable pour marquer le coup lors de cette belle journée en l’honneur de votre grand-père ? Voilà quelques sources d’inspiration pour des idées de cadeaux éco responsables et respectueux de l’environnement !

Power walking, la marche sportive pour se muscler !

Rien ne sert de courir, et ça tombe bien parce que vous n’en avez pas la moindre envie 😁 ! Bonne nouvelle : marcher aussi, c’est excellent pour la santé, et en particulier avec un rythme soutenu. C’est d’ailleurs une discipline à part entière, désignée par le terme de power walking, ou encore de marche rapide ou sportive. Mais si, vous savez ? Ces marcheurs qui ont toujours l’air HYPER pressés ! Eh bien figurez-vous qu’à partir d’une certaine vitesse, on parle même de marche athlétique et c’est une discipline olympique (si !). Quels sont les bienfaits de ce sport méconnu ? Question technique, comment s’y prendre ? On vous dit tout !

Ecowatt, qu'est-ce que c'est ? Comment ça marche ? Sobriété énergétique

À l’heure où les enjeux environnementaux liés à la production et à la consommation d’énergie sont plus que jamais au centre des préoccupations, la coupure des approvisionnements en gaz provenant de Russie enfonce le clou : il est plus que jamais l’heure d’adopter des éco gestes pour réduire nos consommations d’énergie, et notamment d’électricité. L’heure est à la sobriété énergétique, et pour aider dans cette démarche, et favoriser les engagements éco citoyens des Français, Ecowatt, la météo de l’électricité ☀️ 🌦️, a été créée pour permettre une meilleure consommation de l’électricité. Une aide précieuse dont il ne faut pas se priver !

Quelles sont les dates de la chasse en 2022 - 2023 ?

Ça y est, comme chaque année, la saison de chasse 2022-2023 est ouverte. Plus d’un million de licenciés vont pouvoir s’adonner pendant plusieurs mois à leur hobby favori : guetter, traquer et abattre des animaux sauvages, à poils ou à plumes. Mais ce qui fait le bonheur des uns fait parfois le malheur des autres : les promeneurs, vététistes, ramasseurs de champignon, cavaliers… Bref, tous les autres usagers de la nature n’accueillent pas cette nouvelle avec le même enthousiasme. Quelles sont les dates de la saison de chasse 2022-2023 ? Comment cohabiter intelligemment et se promener en toute sécurité malgré les circonstances ? Comment faire la différence entre un bon et un mauvais chasseur 🤔 ? On vous dit tout !

Des collages d'animaux en feuilles mortes pour les enfants

Avec l’automne qui s’installe, la nature revêt son magnifique manteau de couleurs chaudes 🍂 : les arbres se dévêtissent petit à petit, et leurs feuilles tapissent le sol d’un épais tapis chatoyant. La météo se gâte également, et les activités en extérieur à organiser avec les enfants deviennent plus rares. Pourquoi ne pas tirer profit au mieux de la nature en automne pour les occuper en toute créativité ? Laissez parler les artistes qui sommeillent en eux avec un atelier de collage en feuilles mortes !

5 informations à connaître avant de se lancer sur le chemin de Compostelle

C’est une randonnée pas comme les autres. Sur ses sentiers se croisent amoureux de la nature, férus d’histoire et pèlerins en quête de spiritualité. Parcouru depuis le IXe siècle par les catholiques, le chemin de Compostelle est aujourd’hui devenu un des itinéraires pédestres les plus célèbres au monde. Vous aimeriez vous aussi vous lancer sur ce parcours mythique ? Alors voici 5 infos pour bien préparer votre chemin de Compostelle ! 🥾

La playlist nature qui fait du bien

Je fais mes cosmétiques maison ! Rencontre avec Maria Cristina

Maria Cristina, membre de l'équipe Amareo a décidé de fabriquer elle-même ses cosmétiques. Ça vous tente ? Comment trouver le temps et surtout faire ? Maria Cris' (pour les intimes), en tête-à-tête avec Emilie, nous raconte tout 😊.

Plus je m'informais, plus j’étais surprise de tous les ingrédients toxiques qui nous côtoient et plus j'avais envie de préparer moi-même mes propres produits. 

🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici

Qui sommes nous?

Chaque jour, nous avons à cœur de vous montrer les merveilles de Mère Nature et de vous offrir un bol d'air frais. Nous vous donnerons également quelques conseils pour prendre soin de notre belle planète, sans injonction ni culpabilisation. 👉Pour en savoir plus sur nous.

Les pages qu'il faut suivre 

📸 Suivez-nous sur Instagram


La photo qui nous fait vibrer 


Plage de Mesquer - Regarder le soleil se coucher dans la mer... une de mes madeleines.  Chaque jour le spectacle est différent. Ce jour-là, il y a des nuages, les rayons les transpercent. Le reflet du soleil dans l'eau donne à la mer un ton unique, changeant à chaque minute. Il reste quelques traces du passage des enfants, que la mer douce mais sure efface une à une. Ecouter la mer, voir son étendue sans fin ... j'y passerais des heures

📷 By Anne-Fleur Saraux. 

Partagez vos photos sur Instagram avec le #amareochezvous. 

La citation qui nous parle