Ecoconduite, les bons réflexes à adopter !

Mis à jour le par Equipe Rédaction

Personne n’ignore qu’il est toujours préférable d’éviter la voiture au profit de moyens de transports alternatifs ou collectifs, plus verts. Mais parfois, on n’a guère d’autre choix… Et quand ça arrive, notre manière de conduire va elle aussi influer sur notre consommation de carburant et sur notre impact environnemental. Ce comportement plus responsable au volant porte un nom : l’éco-conduite. Cette pratique vertueuse permet de réduire nos émissions de CO2 et de limiter notre impact environnemental : une routine à adopter d’urgence !

Ecoconduite, les bons réflexes à adopter !

C’est quoi, l’éco-conduite ?

L’éco-conduite est un comportement de conduite citoyenne, qui permet de réduire sa consommation de carburant, de limiter l’émission de gaz à effet de serre, de même que le nombre d’accidents 🚗. Pour adopter une conduite plus respectueuse de l’environnement, un certain nombre de pratiques font une réelle différence sur l'empreinte carbone de votre trajet.

L’éco-conduite fait même l’objet de points supplémentaires lors de l’examen du permis de conduire, une compétence qui gagne du terrain. À l’heure où le prix du carburant explose et où le réchauffement climatique devient de plus en plus concret d’année en année, il est plus que jamais temps d’y songer.

Eau, énergie, matières premières… Tous ensemble, sauvons la planète : l’heure est aux économies 👉  Les bons gestes pour économiser l'eau en période de sécheresse - 11 conseils simples et efficaces pour faire des économies d’énergie

Les bonnes raisons de s’y mettre

Les avantages présentés par cette nouvelle routine ne se font pas attendre : moins de frais, moins d’accidents, moins de pollution, le tout sans rallonger significativement les temps de trajet. En adoptant les bons réflexes d’éco-conduite, vous pourrez économiser jusqu’à 5 pleins par an, on vous laisse faire le calcul 🤑! Un éco-conducteur peut ainsi dépenser jusqu’à 40% de moins de carburant qu’un conducteur sportif ou nerveux, une belle récompense. De même, si chacun s’y mettait, le nombre d’accidents sur les routes serait réduit de 10 à 15 %, des vies qui n’ont pas de prix.

❓ Le saviez-vous ? 
Désormais, les sites et applications de guidage GPS (Waze, Google Maps, Via Michelin…) ont l’obligation d’indiquer les émissions de gaz à effet de serre de chaque trajet, de conseiller les itinéraires les moins polluants et de proposer des alternatives.

Eco-conduite : quelles sont les bonnes pratiques ?

Avant de prendre le volant, je m’efforce…

  • D’examiner toutes les alternatives au véhicule individuel motorisé, qui me permettraient d’effectuer ce trajet : marche à pied, vélo, métro, bus, train… 🚲 ? 👉 Se déplacer à vélo, c'est bon pour votre santé & la planète ! - Comment choisir un bon VTT électrique ?
  • De préparer mon trajet et de vérifier la pression de mes pneus : des pneus sous-gonflés entraînent une augmentation de la résistance au roulement, source de surconsommation de carburant, altèrent la tenue de route et risquent l’éclatement.
    D’entretenir régulièrement mon véhicule : un véhicule mal entretenu, c’est potentiellement jusqu’à 25% de consommation de carburant en plus ! Par exemple, un filtre à air bouché c'est 10% de carburant consommé en plus et une surémission de polluants…
  • De ne pas charger inutilement mon véhicule : voyager le plus léger possible permet de ne pas gaspiller du carburant inutilement. Toutefois, vous pouvez sans états d’âme vous lester d’un covoitureur ou deux 😉.
  • D’enlever mes accessoires (coffres de toit, porte-vélo …) lorsque je n’en ai pas besoin.
  • D’équiper ma voiture avec des pneus basse consommation.
  • De vérifier le parallélisme de mon véhicule afin d’éviter tout frottement mécanique inutile, et donc toute surconsommation de carburant.
  • D’anticiper mon trajet et de le programmer afin d’éviter les embouteillages, bête noire de la surconsommation de carburant totalement inutile 😶‍🌫️.

Mieux conduire pour moins consommer : pendant le trajet, j’essaye…

  • D’adopter la conduite la plus souple que possible, sans à-coups, avec un démarrage en douceur. Exit la conduite agressive, non on n’insulte plus les autres usagers, MÊME s’ils n’ont pas mis leur clignotant, Y COMPRIS s’ils roulent pépère sur la voie de gauche et vous empêchent de doubler : au volant, désormais, c’est zen, peace and love 🥰. 👉  Slow Life : tout ce que vous devez savoir
  • D’éviter les sur-régimes, qui occasionnent une surconsommation de carburant de 20%, et de ne pas tarder à passer le rapport supérieur. L’énergie produite par le moteur est en partie perdue par la « friction mécanique ». Pour éviter cet effet, le démarrage en douceur s’impose, suivi d’une franche accélération avec passage rapide des vitesses dès que le moteur se situe entre 2.000 (véhicule diesel) et 2.5000 tours (véhicule essence) par minute, afin d’éviter les sur-régimes, en veillant toujours à rester sur le rapport le plus élevé.
  • D’anticiper les ralentissements en utilisant préférentiellement le frein moteur.
  • De réduire ma vitesse de 10 km/h 🐢, afin de réduire de 12,5% mes émissions de CO2 sur un trajet de 500 km ! Et je n’ai pas peur d’être en retard, car je ne perdrai que 18 minutes sur un trajet Lyon-Paris, rien de bien catastrophique.
  • De couper le moteur en cas d’arrêt prolongé : éteindre et redémarrer consomme moins que de laisser tourner pendant plus de 20 secondes. Si j’ai le stop & start, c’est l’idéal !
  • De ne pas abuser de la clim 🥶, réservée aux périodes de canicule, grande consommatrice de carburant : avec elle, c’est jusqu’à 10% en plus sur route et 25% en ville ! Sur un trajet de 100 km, cela revient réduire de 15% mes émissions de CO2.
  • De rouler doucement sur les 5 premiers kilomètres lorsque mon moteur est froid : la surconsommation en ville d’un moteur froid est de 45 % sur le premier kilomètre !
  • De garder mes fenêtres fermées lorsque la météo le permet afin de diminuer ma résistance au vent.
  • De respecter les distances de sécurité, afin d’éviter les freinages et accélérations brusques et intempestifs.

À retenir :

L’éco-conduite désigne un comportement de conduite plus respectueuse de l’environnement, permettant de limiter sa consommation de carburant et ses émissions de gaz à effet de serre. Cette pratique a également les avantages collatéraux de réduire le nombre d’accidents et de vous faire faire des économies substantielles d’essence. Chacun peut contribuer, à son échelle, à lutter contre le réchauffement climatique : ne vous dites jamais que c’est peine perdue ou dérisoire. L’éco-conduite doit ainsi devenir notre routine à tous, le mieux étant de laisser sa voiture au garage chaque fois que possible…

Explorer - protéger - se ressourcer
#BornToBeWild

Sources : sécurité-routiere.gouv.fr, linfodurable.fr, futura-sciences.com, consoglobe.com, Ademe, bison-fute.gouv.fr, AFP

Retrouvez les articles sur le thème :

Article proposé par Equipe Rédaction

Amoureux de la nature - Born To Be Wild

Nos derniers articles

Pour vivre heureux, vivons… En yourte ? Un style de vie au naturel

La vie en yourte, retour aux sources ou effet de mode ? Si ce logement insolite séduit son public le temps d’un week-end au vert, pour d’autres, c’est devenu un mode de vie. À l’origine utilisée par les nomades d’Asie Centrale, la yourte constituait l’habitat le plus adapté au climat et à leurs habitudes. Mais qu’en-est-il pour les Occidentaux ? Les questions écologiques, l’ouverture au monde, l’envie de se rapprocher de la nature mais aussi l’apparition d’une pandémie mondiale nous ont amenés à reconsidérer en profondeur notre rapport à l’habitat et à la vie en société. Si la yourte présente de nombreux atouts et semble répondre à une quête de sens et de liberté, mieux vaut considérer tous ses aspects avant de vous lancer. Yourte ou pas ? Quelques clés pour choisir en pleine conscience.

Le 2 août 2024 : jour du dépassement. Prévenir pour mieux agir

Si nous vivons sur la même planète, vous en avez sûrement entendu parler au moins une fois… Le jour du dépassement, c’est cette date indicative à partir de laquelle nous aurons consommé l’ensemble des ressources que la Terre est capable d’approvisionner en une année. Calculé pour sonner l’alerte et sensibiliser la population mondiale, le jour du dépassement semble faire parler plus qu’il ne fait agir. Comment la date est-elle calculée ? Pourquoi est-elle différente d’un pays à l’autre ? Comment retarder concrètement son avancée ? Voici quelques clés pour mieux comprendre les enjeux du jour du dépassement. Loin de nous l’idée de nourrir votre éco-anxiété mais plutôt la prise de conscience de notre responsabilité à en matière d’habitudes de consommation.

Bernic & Clic : l’appli qui vous reconnecte à la nature

Lorsque la mer se retire, le littoral est le théâtre d’une fascinante faune et flore peu familière. Marcheurs ou pêcheurs, vous vous êtes déjà demandé comment s’appelle ce drôle de coquillage qui ressemble à un chapeau chinois ? Qu’est-ce qu’un estran ? Comment les poissons respirent-ils sous l’eau ? Bonne nouvelle ! Toutes les réponses à vos questions sont sur Bernic & Clic. Des passionnés de nature et de biodiversité ont créé l’application idéale pour éveiller la curiosité des petits marins d’eau douce et de leurs parents. Mollusques, crustacés, algues et poissons n’auront bientôt plus de secret pour vous et vos graines de sauveteurs. Rendez-vous à la prochaine marée et d’ici là, découvrez tout sur l’application qui pourrait bientôt vous accompagner dans vos futures excursions les pieds dans la vase.

Zoonoses et climat : même combat ! Enjeux climatiques & santé

Les “zoo” quoi ? Les zoonoses, ce sont les maladies transmises par les animaux aux humains. Ça vous rappelle un certain pangolin ? Tout juste ! Comment est-ce possible ? Depuis le Covid 19, de sérieuses hypothèses mettent en cause le climat. En effet, le réchauffement climatique serait à l’origine de l’émergence de nouveaux organismes vivants dits pathogènes, c’est-à-dire responsables de maladies. Comment éviter de nouvelles pandémies ? Comment préserver la biodiversité et nos écosystèmes pour lutter contre ces zoonoses ? Quels sont les dangers en matière de santé publique et économique ? Voici quelques clés pour maîtriser le sujet.

Les indispensables pour partir en Festival sans polluer

Les festivals de musique et concerts en plein air sont synonymes de plaisir et de liberté mais aussi d’abus, lorsque le Festival n’est pas éco-conçu. Pour profiter de la nature encore longtemps, mieux vaut la préserver ! Alors, avant de sillonner la France à la recherche de scènes endiablées et de bons sons à partager, voici une liste des objets durables qui vous accompagneront pendant des années et rendront vos co-festivaliers verts… de jalousie !

Les fruits et légumes d'août pour faire le plein d'énerergie !

Août est le mois le plus chaud de l’année, la saison parfaite pour les pique-niques, apéros dînatoires, barbecues et planchas 😎. On a donc envie de fraîcheur et de délicieuses saveurs sucrées. Et ça tombe bien, car les ingrédients parfaits pour des recettes légères et rafraîchissantes sont justement en plein boom. La nature n’est-elle pas incroyablement bien faite ? Les fruits et légumes sont plus que jamais gorgés de soleil, bourrés de vitamines, minéraux et antioxydants. Et si vous profitiez de vos vacances pour vous mettre au vert ?

La playlist nature qui fait du bien

Nature - Peinture

Amareo

  1. Côte maritimeZen Ambiance D'eau Calme
    3:28
  2. Se délasserZen Ambiance D'eau Calme
    3:29
  3. Orage: Pluie Sur Le ToitSons De Pluie HD
    3:10
  4. Orage: Pluie ForteSons De Pluie HD
    2:55
  5. Ronronnement relaxantOasis de sommeil
    3:27
  6. La tempête tropicale à l'horizonSomnolent Jean
    1:42
  7. Pluie dans la Forêt, Pt. 01Sons de la Nature Projet France de TraxLab
    1:23
  8. Chant de cigales, Vol. 1Bruitages
    3:02
  9. Sons des rivières: Vent, ruisseauBruits naturels
    4:17
  10. Relax NaturelleChant d'Oiseaux
    2:39
  11. Bruits de feu crépitantZone de la Musique Relaxante
    3:29

Qui sommes nous?

Chaque jour, nous avons à cœur de vous montrer les merveilles de Mère Nature et de vous offrir un bol d'air frais. Nous vous donnerons également quelques conseils pour prendre soin de notre belle planète, sans injonction ni culpabilisation. 👉Pour en savoir plus sur nous.

La citation qui nous parle